Vous êtes sur la page 1sur 26

MANAGEMENT

INTERCULTUREL

DANS

LE MONDE

D’AUJOURD’HUI
Travail fait par
Saloua CHAGTAB
Sous la direction de
Mme. RIM GUEDIRA
PLAN 01 HISTORIQUE ET CONCEPTS DE BASE

L’ APPROCHE DU MANAGEMENT CULTUREL ( MODELE


02 HOFSTEDE )

LE MANAGEMENT INTERCULTUREL ET LA PERFORMANCE


03 ORGANISATIONNELLE

LES LEVIERS DU MANAGEMENT INTERCULTUREL


04
Historique et concepts de base
HISTORIQUE

LES La 5éme
La 6éme La présentation du
PUBLICATIONS L’ETUDE DE dimension
dimension du 3éme édition du
D’EDWARD HOFSTEDE du modèle
modèle Hofstede livre
T.HALL Hofstede

1959-1983 1986 1991 2010 2011


-Le langage Geert HOFSTEDE a Compléter le modèle La 6éme dimension HOFSTEDE a
HAFSTEDE par une publiée par Michael présenté la 3éme
silencieux (1959). dégagé 4 dimensions
Minkov edition de son livre
-La dimension pour décrire les 5éme dimension
en collaboration
cachée (1966) cultures: ‘’ L’ orientation à avec Minkov (
-Au delà de la La distance long terme contre Cultures and
culture ( 1976) hierarchique , orientation à court Organizations )
- La danse de la vie l’individualisme/ terme ‘’
(1983) collectivisme ,
Masculinité/Féminité ;
le contrôle de
l’incertitude
Aspects conceptuels
CULTURE
01
02 LES NIVEAUX DE CULTURE

LES COMPOSANTES DE LA CULTURE


03

04 L’ INTERCULTUREL

05 L’EQUIPE INTERCULTURELLE
06
MANAGEMENT INTERCULTUREL
Qu’est-ce que la CULTURE ?
SPECIFIQUE
INNE ET ACQUIS A
PERSONNALITE L’INDIVIDU

SPECIFIQUE AU
ACQUIS
CULTURE GROUPE

INNE NATURE HUMAINE UNIVERSEL


‘’La culture est considérée aujourd’ui comme l’ensemble des traits distinctifs ,
spirituels et matérials , intellectuels et affectifs , qui caractérisent une sociéte ou
un groupe social . Elle englobe , outre les arts , les lettres et les sciences , les
modes de vie , les droits fondamentaux de l’etre humain , les systems de valeurs ,
les traditions et les croyances . ‘’ L’UNESCO

Selon le sociologue GUY ROCHER , la culture est un ensemble lié de manières de


penser , de sentir et d’agir plus ou moins formalisées qui , étant apprises et
partagées par une pluralité de personnes , servent d’une manière à la fois
objective et symbbolique , à constituer ces personnes en une collectivité
particulière et distincte .
LES NIVEAUX DE LA
CULTURE

La culture individuelle de chacun qui est


une construction personnelle des
connaissances donnant une culture générale.

La culture d’un peuple , qui est l’identité


culturelle autrement dit la culture collective
à laquelle on appartient .
Les composantes de la culture

CROYANCES : certitude consciente que


quelque chose existe ou est bon pour la
société .

ATTITUDES : comment doit-on se conduire


en société ?

VALEURS : comment les choses doivent-


elle être en société ?
La notion d’interculturel

Selon O.Meier :
‘’Processus dynamique d’interaction entre individus et groupes
porteurs de représentations et de valeurs différentes ‘’
L’équipe interculturelle
Une équipe interculturelle est composée d’individus
appartenant à des groupes culturels différents
Les avantages de la diversité d’une équipe

S’adapter aux contextes locaux

Innover en confrontant les différents idées ,


points de vue , perceptions , ….

Attirer des cadres , talents à haut niveau en


renforcant la marque employeur

Répondre à la complexité de l’environnement


Les risques de la diversité d’une équipe
COMMUNICATION
Dans une situation interculturelle , les differences de representations d’un contexte , ainsi que le
problème de langue peuvent créer des malentendus au sein d’une équipe de travail
01
LES STEREOTYPES
Sont les croyances que les personnes ou groups sociaux portent les uns sur les autres et qui
consistent à voir tous les members sans distinction à travers des caractéristiques générales. Le 02
risqué c’est qu’il donne une image incomplete des individus et ne tient pas compte des
caractéristiques propres de chacun .
LA CONFORMITE A LA CULTURE DOMINANTE
Au sein d’une équipe de travail, le groupe majoritaire aura tendance à imposer ses 03
valeurs et son mode de fonctionnement culturel à l’ensemble de l’équipe cela
s’apprente à un rejet des autres cultures

SUSCITER LES INCOMPREHENSIOSN ET LES CONFLITS 04


La diversité des équipes peut susciter des incompréhensions . Elle
peut en effet limiter les flux de communication entre les members
en raison de la difficulté à comprendre une langue étrangère .
Le management interculturel

IL consiste aujourd’hui à développer l’entreprise dans un contexte de


mondialisation , tout en maitrisant la complexité des organisations et la
diversité culturelle . L’origine du management interculturel vient du
constat qu’il existe des synergies entre cultures qui peuvent aboutir à
accroitre l’efficacité des équipes du travail.
Dans ce contexte de mondialisation , la diversité culturelle s’impose
comme un élément central du management . Pour les entreprises , cette
réalité se révèle très difficile à aborder. Il convient donc d’en comprendre
les avantages et les problèmes qu’elle peut poser .
LE MODELE HOFSTEDE

La distance hierarchique L’individualisme/ collectivisme

Masculinité/ Féminité Controle de l’incertitude


Individualisme/collectivisme

Elle définit le grade de Cette dimension


la distance par rapport détermine le degré par
au pouvoir et montre la lequel sont liés les
tolérance des individus individus aux groupes.
face à une répartition L’échelle d’individualisme
inégale du pouvoir. va de 0 à 100 et montre les
caractéristiques générales
d’une société. Si l’indice
La distance hierarchique IDV est élevé, la culture
serai plus individualiste et
l’individu est au centre de
l’intérêt. Si l’indice est plus
bas, la société est plus
communautaire et on y
trouve «un tissu social très
serré», comme p.ex. en
Chine.
Cette dimension désigne la
tolérance d’une organisation
vis-à-vis de l’incertitude ,
l’ambigüité et la malléabilité . Masculinité/féminité
Cet indice décrit dans quelle Cette dimension
mesure une culture se sent détermine la division des
menacée par une situation rôles des sexes dans une
inconnue ou un évènement société. Un indice très
inattendu. Dans une société à élevé définit une culture
fort contrôle de l’incertitude, masculine et fait une claire
les gens ont peur du distinction entre les rôles
changement. Contrairement a exclusivement féminins et
cela, dans une culture à faible les rôles exclusivement
contrôle de l’incertitude les masculins. En revanche,
gens n’ont pas peur de l’avenir dans les sociétés féminines
incertain. les rôles des sexes ne sont
pas clairement
différenciés. Cela veut dire
Controle de l’incertitude
que l’homme, par
exemple, s’occupe aussi de
l’éducation des enfants.
Le management interculturel et la performance économique
L’enjeu du management interculturel est de faire de la diversité culturelle un levier de
performance économique et sociale
L’intérêt de la question interculturelle réside dans le fait qu’au-delà de sa dimension conflictuelle , la
diversité peut être créatrice de richesses. Les opportunités engendrées par le caractère multiculturel des
équipes sont par exemple notables en termes de réflexion et d’innovation . En effet , la réalité interculturelle
favorise la complémentarité des compétences et offre l’occasion d’une confrontation d’idées et d’analyses
issues de contextes culturels différents . De plus , la diversité culturelle d’une organisation entraine un relatif
assouplissement de sa structure , lui permettant une meilleure adaptabilité à la complexité de
l’environnement économique actuel .
Par ailleurs , la diversité culturelle s’avère être une stratégie gagnante lorsqu’il s’agit d’améliorer la
performance des fonctions supports. Sur le plan marketing et commercial , le recrutement de personnels
internationaux permet d’avoir une connaissance plus fine et une meilleure maitrise des marchés locaux . Au
niveau des ressources humaines , le caractère multiculturel d’une entreprise l’aide à attirer des talents à une
large échelle en offrant des réelles perspectives de mobilité et d’évolution de carrière .
On peut tirer de la diversité culturelle un avantage concurrentiel , les entreprises n’ont d’autres choix que de
développer leur connaissance des mécanismes interculturels et d’envisager une meilleure gestion de la
différence .
LES TROIS LEVIERS DU MANAGEMENT INTERCULTUREL
Il s’agit de miser sur l’intelligence
culturelle des collaborateurs. Cette
initiative passe notamment par la
sensibilisation à la diversité des
comportements et pratiques de
management. Elle peut impliquer
également la sélection et la
nomination de talents
multiculturels au niveau des
interfaces sensibles.
Développement de cultures
collectives
La diffusion de normes collectives, via la culture
d’entreprise ou la culture métier, participe au dépassement
des différences culturelles
Cet axe repose sur l’idée selon
laquelle le développement de sous-
cultures institutionnelles atténue les
différences culturelles, en
fournissant un cadre commun aux
collaborateurs. Ces « cultures de
substitution » peuvent se déployer
au niveau du groupe (culture
d’entreprise) ou au niveau des
filières (culture métier).
(Re)construire un cadre légitimé par tous
Explicitation du sens Exploration des modes
02 de leur action par les 03 de fonctionnement
individus concernés possibles en
Evaluation des par ces difficultés connaissance de cause Test des nouvelles
01 04
difficultés et des (faire exprimer par Une fois ces différences procédures sur le
04
incompréhensions chaque participant au d’univers de sens terrain
(Identifier les nom de quoi il juge tel comprises, l’idée est de
différences acte de management négocier des façons de
culturelles mais de légitime ou procéder qui permettent
présenter les inacceptable) d’éviter que les
difficultés difficultés ne se
concrètes de la reproduisent.
coopération)

05 Evaluation du test et
nouveaux échanges qui
vont déterminer les
éventuels ajustements à
opérer
De manière plus concrète, il s’agit de (re)construire les cadres de
Adaptation travail à partir de difficultés concrètes issues de la coopération
interculturelle. Ce travail de refonte collective des processus a
des pour but de légitimer les outils de management (processus,
Processus tableaux de bord…) ainsi que les pratiques qui se donnent au sein
des équipes multiculturelles.
La mondialisation, loin de niveler les différences
CONCLUSION culturelles, a révélé des enjeux interculturels plus
cruciaux que jamais à une époque de fortes
tensions identitaires. Transformation numérique,
diversification des activités, nouvelles organisations
matricielles, cohabitation de différentes
générations sont autant de facteurs qui remettent
en question le champ et la définition de la culture
d’une entreprise. De plus en plus globalisées, les
grandes entreprises recomposent une identité
définie par la nationalité et les implantations, mais
aussi par les métiers, le rapport à l’individuel et au
collectif, les valeurs, les styles de management . Le
management Le management interculturel, une
boussole pour le temps présent mais quels
chantiers de ce dernier pour demain ?
Merci pour votre attention