Vous êtes sur la page 1sur 69

Programmation CNC

De Tournage

Mr. AZZEDDINE HADACH

1
INTRODUCTION
DEFINITION DE TOURNAGE

Le principe de tournage : _ la pièce applique un mouvement de rotation


Mc : mouvement de coupe
_L’outil applique un mouvement de
Translation désigné par Ma ou Mf il prend le nom de mouvement
2
d’avance . Et mouvement de pénétration Mp
MACHINE

3
TOUR PARALLELE

4
Les axes en tournage

5
LES OUTILS

Les outils en carbure sont plus dur que les


Outils en ARS , résistance mieux a la
Acier rapide spéciaux: sont utilisés
Température et résiste mieux à l’usure.
Pour petite séries ils conviennent
Bien au matériaux tel que
aluminium, laiton et plastique.
6
LES OUTILS

Composition

Les angles d’outil

Les différents angles d’attaque de l’outil 7


les opération de tournage
Chariotage:
Opération qui consiste à usiner une
surface cylindrique ou conique extérieure.
Alésage:
Opération qui consiste à usiner une surface cylindrique ou
conique intérieure.

Dressage:
Opération qui consiste à usiner une surface plane
perpendiculaire à l’axe de la broche extérieure ou intérieure.

Perçage:
Opération qui consiste à usiner un trou à l’aide d’un forêt .

Rainurage:
Opération qui consiste à usiner une rainure intérieure ou
extérieure pour le logement d’un circlips ou d’un joint torique
par exemple.
Chanfreinage:
Opération qui consiste à usiner un cône de petite dimension
de façon à supprimer un angle vif. 8
Les opérations
Tronçonnage:
Opération qui consiste à usiner une rainure jusqu’à l’axe de
la pièce afin d’en détacher un tronçon.

Filetage:
Opération qui consiste à réaliser un filetage extérieur ou
intérieur.

Exercice d’application :
Indiquer le nom de chaque surface

9
Les outils de tournage
Les outils à charioter

Les outils à dresser

10
Les outils de tournage
Les outils à charioter et dresser

Plaquette: CNMG/CNMM Plaquette: SNMG


CNMA SNMM

PCLNR
PSSN
DNMG
DNMM

Porte plaquette: PRGN


Plaquette: RNMG/
RCMT
RCMX PDJN

11
Les outils de tournage
Les outils à aléser:
TNMG CNMG

PTFN PCLNR

Les outils rainurer:

Les outils à tronçonner:

Les outils à fileter:


12
Désignation des plaquette et porte plaquette

Pour l’ébauche

Pour finition

Pour l’alésage

13
Désignation des plaquette et porte plaquette

Pour filetage

Pour tronçonnage

Pastille ronde

14
Pastille pointure
LES OUTILS
Porte outils PCLN

Porte outils PDJN

Barre d’ alésage SCLC

15
LES OUTILS

16
Porte- pièces

Pour les pièces Pour les pièces


brute usinable

17
Porte- pièces

Mandrin trois mors Mandrin quatre mors


Mandrin quatre mors
à serrage concentrique à serrage concentrique
à serrage indépendant

Mandrin à pince
Mandrin expansible
Pointe tournante pour
montage mixte

18
Généralité
 Introduction

Une Machine-outil à Commande Numérique (M.O.C.N.) est une


machine d'usinage à cycle automatique programmable.

Le terme "commande numérique" est générique et a été retenue


parce que la machine est commandée par des "consignes"
numériques fournies par un calculateur. En d'autres termes, on
peut dire que les organes mobiles de la machine sont motorisés
et qu'un automatisme assure la commande et dans la plupart
des cas le contrôle de la position et/ou de la vitesse.
Ce type de machine se compose ainsi de deux parties
complémentaires :
- la partie opérative (c'est la machine-outil : elle agit
directement sur le produit à réaliser);
- la partie commande (c'est la commande numérique : elle
permet d'élaborer des ordres en fonction des consignes et des
comptes rendus).

19
Historique
L’introduction des techniques NC en Europe ne date que de quelques
50 années. A l’époque, per- sonne ne soupçonnait la révolution que
cela allait entraîner dans la construction des machines- outils et dans la
production. C’était le début d’une histoire fascinante dans la technique.
Mais les débuts furent très difficiles.
Les facteurs suivants freinaient d’abord le développement :
– des commandes et une programmation des machines trop
compliquées,
– nécessitant de grands investissements (achat de machines,
formation des collaborateurs, développement, mise en service et
entretien),
– futur incertain concernant le développement des techniques.
Le pas décisif dans le développement est venu en 1972. C’était le
passage des techniques NC vers le CNC. La puissance des nouveaux
processeurs était de 32 Ko et la fréquence d’horloge de 16 kHz. Mais, à
côté de leurs dérangements fréquents, le manque de puissance de ces
ordinateurs restait le problème principal.

20
Historique
Les développements suivants ont apporté des améliorations :

– les moniteurs en couleur


– les mémoires RAM
– les systèmes de mesure de chemin
– les moteurs linéaires
– les systèmes de production flexibles
– les systèmes de programmation
– la mise en réseau des données
– le développement des ordinateurs

Aujourd’hui, les machines CNC permettent une production


économique et rentable. Le contrôle des coûts reste une
préoccupation importante. La diminution des quantités des séries et
de la longévité des produits finaux demandent des déroulements
de production de plus en plus flexibles.

21
CNC, Généralités
Qu’est-ce que le NC, le CNC et le DNC?

Les commandes NC :

Le terme NC a été repris du vocabulaire technique américain


et est l’abréviation de Numerical Control, en français Contrôle
numérique. Cela signifie que la commande se fait par des
chiffres. Une machine NC est librement programmable. Les
déplacements dans les différents axes sont initiés par un
programme qui contient des informations sur la géométrie de la
pièce ainsi que les données techniques pour la production
(fréquences de rotation, avance, etc.).
Les machines NC sont composées d’une combinaison d’axes
linéaires et rotatifs. Chaque axe est équipé d’un système de
mesure électronique et d’un entraînement réglable. Les
commandes NC pures ne disposent en général d’aucune ou de
très peu de possibilités pour mémoriser des données de
programmation. Les données sont le plus souvent lues par un
lecteur de bande perforée.
22
Les commandes CNC
Les techniques CNC se sont développées à partir des
commandes NC.
L’abréviation signifie Computerized Numerical Control.

Ces commandes sont basées sur l’utilisation de


microprocesseurs, ce qui offre des avantages décisifs par rapport
aux machines NC. Elles offrent entre autres une mémoire beaucoup
plus grande. Grâce à un système opératoire et des logiciels
correspondants, il est possible d’adapter les programmes de
manière flexible et rapide.

D’ autre part, il est possible de traiter des grandes quantités de


données, ce qui permet de commander plusieurs axes
simultanément. Grâce à une approche conviviale, l’établissement
de programmes et leur gestion sont plus rapides et plus flexibles

23
Les systèmes DNC
DNC (Direct Numerical Control ou Distributed Numerical
Control)
signifie que l’alimentation des machines NC avec des données
(programmes) se fait directement par un câble ou par le WiFi à par
-tir d’un ordinateur central. Les installations DNC modernes sont
surtout des systèmes de distribution et de gestion de données qui
peuvent mettre des programmes à disposition des machines CNC
en un temps record. Ces systèmes permettent aussi de renvoyer
des données de la machine au système central de gestion. Cela
permet de sauvegarder d’éventuels changements du programme
faits sur la machine.

Les avantages et les désavantages de la production CNC:

Grâce à son fonctionnement économique, on préfère dans de nombreux cas


la production CNC à la production conventionnelle, ceci surtout pour des
séries petites ou moyennes. Aux avantages cités s’ajoute celui d’un coût
réduit. La décision de produire une pièce sur une machine manuelle ou CNC
est prise par le planificateur dans la préparation du travail. A ce moment, les
avantages et les désavantages doivent être évalués soigneusement.
24
Le tournage CNC
La structure d’un tour CNC

25
Système de coordonnées
Les axes sur un tour
Sur un tour, l’axe X est perpendiculaire
à l’axe de la broche. Son déroulement
positif va de l’axe de la pièce vers le
porte-outils principal.

Des règles de base


 lors de tournage l’axe X
correspond toujours le
diamètre.
 La pièce reste en place
c’est l’outil qui fait le
trajectoire.

26
27
 Les Références

28
LES ORIGINES

Les DCN FANUC autorisent la mise en place de six repères pièces différents
appelés aussi coordonnées de travail : G54, G55, G56, G57, G58 et G59.
Par défaut la machine utilise G54
Ces différentes origines peuvent être utilisées dans le même programme afin
de permettre une translation de l’origine programme sans changer les 29
LES ORIGINES
 Les différentes origines d’un tour CN
Avant toute mise en service, une machine-outil à
commande numérique doit être initialisée. Cette opération
consiste à déplacer les chariots vers un point défini par des
butées électriques: c'est l'origine machine (OM).
1. Origine Machine (OM) :
Il s’agit d’un point non modifiable fixé par le constructeur
de la machine.
Cette origine est définie par des interrupteurs de fin de
course.
2.Origine mesure(Om) :
C'est l'origine absolue de la mesure (C’est le 0 des axes).
3.Origine programme (OP) :
Il s’agit du point de départ pour les indications de
cotation indiquées dans le programme
Cette origine est définie par le programmeur. 30
LES ORIGINES
4.Origine porte pièce (Opp) :
Ce repère est lié au point de fixation de la pièce.
5.Origine pièce(Op) :
Il s’agit d’un point « palpable » sur la pièce dont ses
coordonnées X, Y et Z sont définies par rapport à l’origine
mesure.
Dans beaucoup de cas, l’origine programme et
l’origine pièce sont confondues.
6.Point Piloté par la Machine (PPM):
Il s’agit du point de départ pour la mesure des outils. Il
se trouve en un point du système de porte-outil. Il est défini
par le fabricant de la machine.
7.L’arrête tranchante (AT) :
C’est le point sur le quel s’effectue la coupe. Il est définit
par rapport au PPM.
31
REGLAGE DES ORIGINES

32
Structure de programme
Un programme de commande numérique est formé par un ensemble des opérations
chaque opération contient des blocs, chaque bloc contient des mots ou instructions
de pilotage de la machine.

33
 Numéro de programme
Pour la commande numérique FANUC, un programme commence toujours Par une
adresse ‘’O’’ suivie par un numéro de quatre chiffres.
EX : O0001
 Départ de sécurité
La sous-section DÉPART DE SÉCURITÉ contient toutes les informations relatives
qui définissent les paramètres et les conditions d'usinage.
N10 G00 G90 G80
 Format de Bloc
Un bloc de programme CN se divisée en quatre partie, représenter sur l’exemple
suivant.

N10 G90 G00 X40 Y10 Z0 S300 M03

Numéro de Fonction Coordonnées à Fonction


Bloc préparatoire atteindre auxiliaire
 Fin de programme
Il faut indiquer à la machine que le programme est terminé. Le code utilisé est M30.
34
Fonction préparatoire
Ce groupe des fonctions, également appelé "codes G", définit ce que la machine
faire, préparer à exécuter une opération, ou recevoir une information.
Les fonctions peuvent être MODAL ou NON MODAL .

 Liste des Codes "G"

35
36
 Codes "G" afficher par défaut sur machine

G00-G18-G21-G40-G54-G67-G80-G97-G99

 Programmation des Codes ‘’G’’


Les fonctions préparatoires sont programmées au début d’un bloc après le numéro
de bloc. C’est la méthode traditionnelle de programmation, il permis de demander
et préparer le système pour certain condition.
N40 G90 G01 Z-3,6 F100

 Retour à l’origine machine


N20 G28 U0 W0

37
Fonction Auxiliaire

38
Fonction « Outil »
La C.N. est prévue pour utiliser une tourelle automatique à 12 positions (ou 8 suivant le
type de machine).
"T " est la fonction qui désigne la position de l’outil et qui est suivi d’un ou deux chiffres,
indiquant laquelle parmi les 12 positions doit être choisie.

39
40
Fonction « Broche »
 Rotation de broche

41
 Limitation du vitesse de broche

42
 Tableau du condition de coupe’’ Tournage’’

Tableau de (Vc) Filetage 40%


Alésage 70%
Tronçonnage 50%
Gorge 50%
Chariotage 100%
Dressage 100%

43
Déplacement d’outil
 Déplacement rapide ’’G0’

G00 X.. Z..

 X.. Z.. : position finale de l’outil

44
 Déplacement linéaire ’’G01’

G01 X.. Z..F...


 X.. Z.. : position finale de l’outil
 F.. : Avance par tour

45
Exercice-1’ 10min

………….. (N° de programme)


N10 ………G99….. ( Bloc de sécurité)
N20 G28………………… ( Point de changement outil)
N30 …………………………. ( Appel d’outil T1 )
N40 …………………………. ( Limitation de vitesse à 3000tr/min)
N50 G… S150 M ( Sélection de la vitesse)
N60 G0 X75 Z3 ( Déplacement rapide vers P1)
N70 G01 X F0,2 ( Déplacement linéaire vers P2)
N80 Z0 (P3)
N90 X…… Z….. (P4)
N100 ………………………….. (P5)
N110 ………………………….. (P6)
N120 ………………………….. (P7)
N130 X…… Z…... (P8)
N140 ………………………….. (P9)
P10
P1
N150 ………………………….. (P10)
N160 ………………………….. (Retour au point de changement outil)
N170 ………………………….. (Arrêt de la broche)
P9 P8
P7
P6 P5 P4 N180 ………………………….. (Fin de programme)
P3 P2

46
GO1 PROGRAMME :EXEMPLE

47
 Interpolation circulaire G02/G03

G02 X.. Z... R.. F.. G03 X.. Z... R.. F..

G02 Interpolation horaire


G03 Interpolation antihoraire

48
49
Exercice-10min

50
Cycles fixe de Tournage
 Cycle d’ébauche G71
A

51
Q A
A

52
53
 Cycle De finition G70

54
Exercice-4’ (G70/G71) 15min
………….. (N° de programme)
N10 ………G99….. ( Bloc de sécurité)
N20 G28………………… ( Point de changement outil)
N30 …………………………. ( Appel d’outil T1 )
N40 …………………………. ( Limitation de vitesse à 3000tr/min)
N50 G… S M ( Sélection de la vitesse Vc= 150 m/min)
N60 G0 X…….Z3. ( Déplacement rapide vers P1)
N70 G01 Z 0 F0,2 ( Déplacement pour dressage)
N80 X….. ( Dressage)
N90 Z….. (Dégagement)
N100 ………………………….. ( Rapide vers P1)
N110 G71……………………… (Activer Cycle d’ébauche G71)
N115 G71…………………………..
N120 G0 X0 ………… (P2)
N130 ………………………….. (P3)
N140 …….……………… ………. (P4)
N150 G02……………………R4 (P5)
N160 ………………………….. (P6)
N170 …….………………………….. (P7)
N180 G02………………………….. (P8)
N190 ………………………….. (P9)
N200 ………………………….. (P10)
N210 G03…………………… R (P11)
N213 ……………………………………..(P12)
N218 ……………………………………..(P13)
N220 ………………………….. (Point de changement outil)
N225 M01 ( Arrêt optionnel )
N230 ………………………….. (Appel d’outil T2)
N240 ………………………….. (Limitation de vitesse à 4000tr/min)
N250 ………………………….. (Sélection de la vitesse Vc= 220 m/min)
N260 ………………………….. (Déplacement rapide vers P1)
N270 ………………………….. (Activer cycle de finition G70)
N280 ………………………….. (Déplacement vers origine machine)
N290 ………………………….. (Arrêt de la broche)
N300 M30………………… (Fin de programme)
55
 Cycle De finition G70 avec G41/G42
 Les effets du rayon d’outil
Erreur

56
G00 G42 X30 Z3
G70 P….Q…..
G40

G00 G41 X30 Z3


G70 P….Q…..
G40

57
Exercice-4’_1 (G70/G71) 15min

T1: Ebauche Vc=120m/min


T2: Finition Vc=130m/min

58
 Cycle De perçage G74 / G83

G00 X0 Z3 G00 X0 Z3
G74 R…. G83 Z... Q.. P….F..
G74 Z... Q.. F.. G80
59
60
Exercice-5’ (G70/G71/G83) 20min

T1: Dressage
T2: Centrage
T3: perçage
T4: Alésage Ebauche
T5: Alésage Finition

61
Cycles de gorge
 Cycle De gorge G75

62
tronçonnage Gorge simple

63
Exemple : G75

64
Cycles de filetage

65
66
67
68
Exercice-6’ (Bilan) 1h

69