Vous êtes sur la page 1sur 50

Ministère de l’Education Nationale

Institut National de Formation en Sciences de la Santé

Pour l’obtention du grade de Master

MASTER EN Kinésithérapie
HOMMAGES AUX MEMBRES DU JURY 1/8
 Ancien médecin-chef du centre de réadaptation des handicapés
physiques;

 Ancien Directeur de l’hôpital mère-enfant « le Luxembourg »;

 Chargé de cours de physiologie et de diagnostic kiné à l’INFSS


de Bamako

 Diplômé des universités de paris en médecine physique et


réadaptation;

 Diplômé en administration et en économie de l’université de paris


VII;

 Détenteur d’une attestation de podologie de paris V;


HOMMAGES AUX MEMBRES DU JURY 4/8

A notre notre maître : Oumou MAÏGA


 Assistant Médical en kinésithérapie ;

 Chef de service de kinésithérapie de CHU du Point-G ;

 Adjudant-chef de l’Armée Malienne.


HOMMAGES AUX MEMBRES DU JURY 6/8

A notre maître : Soumïla DIARRA


 Assistant médical en pédagogie en sciences de la santé ;
 Responsable de la filière bloc opératoire.

Vous nous faites un réel plaisir en acceptant de juger ce travail malgré


votre emploi du temps très chargé.

Nous avons été très touché par votre accueil, modestie et votre
sympathie qui font de vous une personnalité remarquable.

Permettez-nous, cher maître de vous exprimer notre vif remerciement


et notre profond respect.
HOMMAGES AUX MEMBRES DU JURY 7/8

A notre maître et Directeur de mémoire :

Dr Hamadoun KINTA

 Médecin spécialisé en santé et sécurité au travail au CNAOM;

 Diplômé de Médecine physique et de Réadaptation ;

 Détenteur du Diplôme de Formation médicale spéciale en


Médecine physique et de Réadaptation.
1 INTRODUCTION
2 OBJECTIFS
3 METHODOLOGIE
4 RESULTATS
5 COMMENTAIRE ET DISCUTION
6 CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS
INTRODUCTION 1/5
 L’OMS a estimé que 6,2 millions de personnes
sont décédées en 2008 dans le monde à la suite
d’un Accident Vasculaire Cérébral (AVC) [1].
 En France, en 2008, 130 000 hospitalisations
dues à un AVC sont recensées. Si la prise en charge
de plus en plus précoce de l’AVC a contribué à diminuer
la mortalité, 59% des patients qui survivent, gardent des
séquelles qui, à long terme, entrainent un handicap [2].
INTRODUCTION 2/5

Les nombreuses complications secondaires qui découlent de


l’accident, contribuent fortement à ce handicap.

Les douleurs d’épaule sont une des principales complications


rencontrées chez le patient hémiplégique. Selon les auteurs, entre

5 % et 84% [3] des malades se plaignent de ces douleurs.


INTRODUCTION 3/5

Elles entraînent des limitations d’amplitudes de l’épaule, une sous-


utilisation du membre supérieur en général et une diminution de
l’autonomie du patient. De ce fait, la rééducation est rendue plus
difficile augmentant ainsi la durée d’hospitalisation.

A l’origine de ces douleurs, il y a des phénomènes multiples et


difficiles à diagnostiquer.
INTRODUCTION 4/5

Pour certains auteurs, les douleurs sont d’origines mécaniques [4] en


lien avec une subluxation de la gléno-humérale ou des lésions
tendineuses. Alors que d’autres auteurs y associent des éléments
d’origines neurologiques [5] comme la spasticité ou rapportent les
douleurs d’épaule à des douleurs neuropathiques; la plupart des
auteurs concluent à des causes multifactorielles associées à plusieurs
facteurs de risques.
OBJECTIFS
OBJECTIFS 1/2

Objectif
général:

Evaluer la douleur de l’épaule chez l’hémiplégique post AVC au


C.H.U. du Point-G.
OBJECTIFS 2/2

: Objectif
spécifique

- Décrire les caractéristiques sociodémographiques des patients ;


- Déterminer l’atteinte hémi-corporelle ;
- Evaluer l’intensité de la douleur avec l’EVA ;
- Evaluer l’indépendance selon l’indice de Barthel ;
- Déterminer les facteurs de risque ;
- Déterminer les troubles associés
- Apprécier le résultat du traitement kinésithérapique.
METHODOLOGIE
METHODOLOGIE
Matériel et méthodes :

1. Cadre d’étude :

Notre étude s’est déroulée au Centre Hospitalier Universitaire du


Point-G de Bamako.

2. Type d’étude :

Il s’agissait d’une étude prospective transversale.

3. Période d’étude :

L’étude s’est déroulée du 17/12/2018 au 16/01/2019.


METHODOLOGIE (1/6)
 Type d’étude
prospective transversale

 Durée et lieu d’étude


17/12/2018 au 16 Janvier 2018

C H U Point G
 Population d’étude :
Tous les malades hospitalisés dans les différents
services pour hémiplégie post AVC.
METHODOLOGIE(2/6)
MATERIEL ET METHODES (1/)
Critères d’inclusion

les patients hémiplégiques présentant une douleur à l’épaule sur


AVC.

Critères non inclusion


 les patients hémiplégiques hospitalisés ne présentant pas de douleur
à l’épaule ;
 les patients ayant une association de douleur articulaire
METHODOLOGIE (4/6)
Collecte de données
 Fiche d’enquête
Caractéristique sociodémographiques
des malades
Intensité de la douleur par
l’échelle visuelle analogique ,
La cotation musculaire
METHODOLOGIE(5/6)
Saisie, analyse et traitement des données
 La saisie et le traitement du texte par WORD.
 Saisie et l’analyse des données: épi info version 7.2.2.2
 Les graphiques ont été réalisés à l’aide de EXCEL,
RESULTATS
RESULTATS 2/21

Figure 15 : Répartition des patients selon le sexe


RESULTATS 3/21

Tableau II : Répartition des patients selon le délai de prise en charge


médicale par le CHU du Point G.

Délai de prise en Nombre de patients Pourcentage


charge
Inférieur à 2 22,22
24heures
1 à 12 jours 4 44,45
Sup 12 jours 3 33,33
Total 9 100
RESULTATS 4/21

Tableau III : Répartition des patients selon le type d ’AVC.

Diagnostic médical/Examen Nombre de Pourcenta


complémentaire patients ge
AVC ischémique 7 77,78

AVC hémorragique 2 22,22

Total 9 100

L’AVC ischémique était le plus retrouvé avec 77,78%.


RESULTATS 7/21

33%
scolarisé
67%
non scolarisé

Figure 16: Répartition des patients selon la scolarisation.


RESULTATS 9/21

22%
apparition brutale
78%
apparition
progressive

Figure 17 : Répartition des patients selon le mode d’installation de


la maladie.
.
RESULTATS 10/21

 Répartition selon la confirmation des examens complémentaires

100% était confirmé par la TDM.


RESULTATS 11/21

Tableau VI : Répartition selon l’atteinte corporelle.


Atteinte corporelle Effectif Pourcentage

Hémiplégie droite 6 66,67

Hémiplégie gauche 3 33,33

Total 9 100
RESULTATS 12/21

Tableau VII : Répartition des patients selon les signes


accompagnateurs.
Signes Effectif Pourcentage
accompagnateurs
Aphasie 1 11,11
Dysarthrie 2 22,22
Trouble de mémoire 1 11,11
Association 5 55,56
Total 9 100
RESULTATS 13/21

 Répartition des patients selon le bilan articulaire


RESULTATS 14/21

Tableau VIII : Répartition des patients selon le bilan musculaire.

Atteinte musculaire Effectif Pourcentage


Flaccidité 5 55,56
Spasticité 2 22,22
Faiblesse 2 22,22
musculaire
Total 9 100
RESULTATS 15/21
Tableau IX : Répartition selon la sensibilité.

Sensibilité Effectif Pourcentage

Générale 6 66 ,67

Proprioceptive 2 22,22

Tactile 1 11 ,11

Total 9 100
RESULTATS 17/21
Tableau X : Répartition des patients selon
l’indice de Barthel
Indice Effectif Pourcentage
5 à 10 3 33,33
11 à 20 5 55,56
20 _a plus 1 11,11
Total 9 100
RESULTATS 18/21
Tableau XI : Répartition des patients selon le facteur de risque.

Facteur de risque Effectif Pourcentage

Hypertension 6 66 ,67
artérielle
Epilepsie 2 22 ,22

Insuffisance rénale 1 11 ,11

Total 9 100
RESULTATS 19/21

Tableau XII : Répartition des patients selon le premier recours de la


famille.
Premier recours Effectif Pourcentage
CSCOM 1 11 ,11
CSREF 5 55,56
CHU 2 22 ,22
Agent de santé 1 11,11
Total 9 100
RESULTATS 20/21

 La durée moyenne par séance était de 15 mn ;

 La fréquence était de 5 séances par semaine ;

 La durée moyenne d’hospitalisation était de 9 jours.


RESULTATS 21/21

Figure 19: Répartition des patients selon le résultat du traitement

.
COMMENTAIRES
ET DISCUSSION
COMMENTAIRES ET DISCUSSION 1/5

La fréquence globale de l’épaule douloureuse


chez l’hémiplégique post-AVC

Notre étude 23,68%

L. Riah, B. Elmabrouki 70%


COMMENTAIRES ET DISCUSSION (1/4)
1. Caractéristique sociodémographique

 sexe
Notre étude Sexe masculin (55,56%)
ratio de 1,25

66,67% de sexe
L. Riah, B féminin et un ratio de 2
COMMENTAIRES ET DISCUSSION 4/5

; Notre étude 66,67%


L. Riah, B. Elmabrouki 70%l’hémiplégie droite
77,78% d’AVC ischémique
78% d’installation brutale

Notre étude 66,67% HTA


22,22% bon
CONCLUSION
CONCLUSION 1/4

 La prise en charge de l’épaule douloureuse chez l’hémiplégique


post-AVC d’origine vasculaire est incluse dans la prise en charge
globale du patient hémiplégique.

 La dynamique de prévention est avant tout primaire dans les


principes de prise en charge concernant essentiellement
l’adaptation des techniques kinésithérapiques afin d’éviter
l’apparition de conflits.
CONCLUSION 2/4

 En présence de douleurs de l’épaule la prévention secondaire


prend son importance dans l’éducation du patient aux gestes et
postures en diminuant le coût énergétique dans l’utilisation de
l’épaule en chaine cinétique ouverte ainsi que dans les transferts et
l’utilisation du fauteuil roulant.
CONCLUSION 3/4

 Afin de limiter la prévalence et l’incidence des douleurs chez le


patient hémiplégique, les moyens à mettre en place sont
l’identification des facteurs de risques propres à chaque individu
et l’éducation du patient, afin de le rendre acteur principal de ce

versant préventif au sein de sa prise en charge.


CONCLUSION 4/4

 A la fin ce travail nous avons observé des résultats suivants :


 Résultat bon : 2
 Résultat passable : 5
 Résultat mauvais : 2.

 Pour ainsi dire que nous espérons l’exploitation judicieuse de


cette œuvre puisse diminuer tant soit peu, cette souffrance
chronique qu’est l’épaule douloureuse chez l’hémiplégique.
RECOMMANDATIONS
RECOMMANDATIONS 1/3

Au terme de notre étude, des recommandations sont


proposées et s’adressent :

 AU MINISTERE DE LA SANTE ET DE L’HYGIENE


PUBLIQUE :

- Doter l’unité de kinésithérapie du CHU POINT-G en


matériels techniques permettant la prise en charge adéquate
de l’hémiplégie en générale et l’épaule douloureuse en
particulière ;
RECOMMANDATIONS 2/3

- Assurer la formation continue des kinésithérapeutes ;

- Faire une campagne de sensibilisation sur l’importance de


contrôle régulier de la Tension Artérielle.

 AU PERSONNEL SOIGNANT :

- Sensibiliser l’équipe soignante de la bonne manière des


manœuvres des différents transferts afin d’augmenter les chances
de récupération fonctionnelle.
RECOMMANDATIONS 3/3

 A LA POPULATION:

- Se rendre immédiatement dans un centre de santé dès l’apparition


des signes hypertensifs;

- Eviter l’automédication ou le traitement traditionnel pourvoyeurs


de séquelles définitives invalidantes en cas d’hémiplégie.
Merci pour votre aimable attention