Vous êtes sur la page 1sur 39

COURS D’ALIMENTATION EN

EAU POTABLE
EHTP Février 2018
COURS D’ALIMENTATION EN EAU
POTABLE
Chapitre 1 : Généralités sur l’AEP
Chapitre 2 : Calcul des besoins en eau et
détermination des débits aux nœuds
Chapitre 3 : Origine et captage des eaux
Chapitre 4 : Etude des conduites d’adduction
Chapitre 5 : Réservoirs
Chapitre 6 : Réseaux de distribution
6.1 : Types des réseaux de distribution
6.2: Eléments de calcul d’un réseau de distribution
d’eau potable
6.3 : Calcul d’une conduite de distribution d’eau potable
6.4 : Calcul d’un réseau de distribution
6.5 : Aspects technologiques des réseaux de
distribution
CHAPITRE 1 GENERALITES SUR
L'AEP

Conduite Condui
de te
liaison D’ame
née

Station Réservoir
Captage
de De
traitem stockage
ent
Fonctions des installations
 a- Captage ou prise :
 D'origine superficielle : lac, barrage, oued, mer ...
 D'origine souterraine : nappe, source ...
 b- Traitement des eaux
 c- Conduite d'amenée : Conduite qui transporte l'eau entre
la station de traitement et le réservoir de stockage.
 Gravité, si le niveau de la station de traitement ( ou
captage) est supérieur au niveau du réservoir (conduite
d'adduction).
 Refoulement si le niveau de la S.T ( ou captage) est
inférieur au niveau du réservoir (conduite de
refoulement).
 d- Accumulation : L'accumulation des eaux (ou stockage)
s'effectue dans des réservoirs pour assurer la régularité du
débit capté et pour avoir des réserves d'eau en cas
d'indisponibilité de la conduite d'amenée.
 e- Réseau de distribution : Une série de conduites qui
desservent les différents consommateurs. L'écoulement de
Exemple d’adduction :
Ville de Casablanca

Les adductions du L'adduction de l'OumL'adduction de


BouRegreg gérées par Er Rbia gérée par l'Oum Er Rbia gérée
l'ONEP l'ONEP par la SEOR
Les deux adductions du L'adduction Daourat L'adduction alimente
BouRegreg (BR1 et BR2) ,elle provient de la Casablanca par
elles proviennent de la station de traitement l'ouest, elle provient
station de traitement située au barrage de la
(alimentée par le barrage Daourat sur l'Oum Erstation située au
Exemple de la ville de
ouazzane

Adduction mixte( refoulement-gravitaire-refoulement)


Cycle artificiel de l'eau
artificiel de l’eau par opposition au cycle naturel de l’eau comprends les
tervention de l’homme depuis l’endroit ou il prélève les eaux naturelles
squ’au point ou il renvoie après utilisation.
Usages fondamentaux de l'eau
Trois catégories de consommation :
Domestique;
Publiques;
Industrielles, touristiques ...
Consommation domestique :
Eau destinée aux besoins domestiques qui sont :
Usages domestiques ( boissons, lavage, douche,
WC, ...)
Arrosage des jardins
Consommation publique :
C’est une eau destinée aux équipements publiques
tels que les écoles, les administrations, les hôpitaux ...
Usages fondamentaux de
l'eau
Consommation industrielle :
L'eau des industries est consommée de trois
façons :
Matière première
Refroidissement
La consommation dépend de la nature de
l'industrie.
Consommation touristique :
Il s’agit de la consommation des
établissements touristiques : hôtels,
campings ...
Projet AEP tel qu’il est mené par le
BET
Le projet à pour objectif de définir un
schémas directeur de distribution d’eau
potable d’une agglomération pour :
Le court terme;
Le moyen terme : d'ici 10 ans;
Le long terme: d'ici 20 ans ;
L’étude se compose généralement de deux
phases :
Projet AEP tel qu’il est mené par le
BET
Mission 1 Diagnostique de la situation
actuelle
Cette phases se comporte des étapes
suivantes :
1. L’inspection du réseau existant
2. L’enquete sur la population
3. L’enquete sur la consommation auprès
de l’ONEP;
4. La confortation des ressources aux
besoins;
5. La vérification du réseau existant;
Projet AEP tel qu’il est mené par le
BET
Mission 2 Conception du système futur de distribution d’eau
potable:

Cette mission se compose des étapes suivantes :

1. La projection des besoins en eau potable à moyen et à long

terme sur la base des enquêtes de la 1 er mission et en


collaboration avec les autorités locales;
2. La conception des différentes variantes du système futur de

distribution pour répondre aux besoins définis dans la


précédente étape;

3. La comparaison technico-économique des variantes définies;

4. Définition des programmes des travaux et leurs couts;


CHAPITRE II :
Evaluation des besoins en eau
potable des agglomération et leur
évolution dans le temps
Calcul des besoins en eau
et détermination des débits aux noeuds
Calcul des besoins en eau potable
Application pour le calcul des besoins
en eau
Détermination des débits aux noeuds
Application pour le calcul des besoins
aux noeuds
Introduction
 Un réseau de distribution d’eau potable doit permettre à

chaque usager de disposer au moment qui lui convient, à


l’emplacement qu’il a choisi pour ses appareils de la
quantité d’eau qu’il désire utiliser.
 L’évaluation des quantités d’eau nécessaire à une

agglomération ne peut pas se faire avec certitude, car


toute catégorie de besoins en eau dépend d’un certain
nombre de paramètres dont l’évolution dans le temps
est très difficile à préciser, les besoins en eau
potable à satisfaire sont à évaluer en deux phases:
Introduction
Phase 1

1. Appréciation des besoins unitaires actuels relatifs à chaque

catégorie de consommation;

2. Evaluation des besoins globaux actuels du périmètre

d’aménagement;
Phase 2
3. Prévisions en eau pour le futur et ce pour différent horizons.
4. L’étude des prévisions doit tenir compte d’une double
augmentation :
-Celle des besoins unitaires;
-Celle du nombre d’habitants;
Appréciation des besoins unitaires actuels
relatifs à chaque catégorie de
consommation;
Les différentes catégories de
consommation
Consommation domestique :
Consommation domestique : on peut
admettre une dotation de 60 l/j/hab pour les
petites agglomérations et 120 l/j/hab pour les
grandes agglomération.
Consommation industrielle :
l’évolution des besoins en eau industrielle
est nécessaire pour l’étude du plan de
développement d’une agglomération. Nous
distinguons :
Appréciation des besoins unitaires actuels
relatifs à chaque catégorie de
consommation;
Industries agricoles :
Industrie besoin
Usine laitière 8 à 12 l/ litre de lait
Abattoirs 500 à 1000 l/ tête
animal
Sucrerie 35 à 60 l/ kg de sucre

Industries non agricoles :


Tanneries : 10 à 12 m3 / tonne de produit
fabriqué
Papeterie : 300 à 500 m3 / tonne
Coton : 15 à 250 m3 / tonne
Appréciation des besoins unitaires actuels
relatifs à chaque catégorie de
consommation;
Consommation touristique :
Elle englobe la consommation de toute les infrastructures
touristiques telles que les hôtels, les complexes touristiques,
les villages de vacances et les campings.( il peut en résulter
une surconsommation importante pendant l’été ).
Consommation administrative :
Pour une évaluation de la consommation administrative et
communale on peut admettre les dotations suivantes :
1. Souks : 5 à 10 l/ j /visiteur
2. Mosquée : 5 à 10 m3 / j/ unité
3. Ecole primaire : 10 à 20 l/ j/ élève
4. Ecole secondaire : 10 à 20
5. Espace vert : 5 à 10 m3 /j/ha
Appréciation des besoins unitaires actuels
relatifs à chaque catégorie de
consommation;
Conclusion :
La consommation totale d’une agglomération
peut être évaluée de la façon suivante :
Vcons = DOT_ PB x PB + DOT_ PNB x PNB + DA x P + DI
xP
 DOT_ PB : Dotation de la population branchée (l/j/hab)
 PB : Population branchée (hab)
 DOT_ PNB : Dotation de la population non branchée (l/j/hab)
 PNB : Population non branchée (hab). PNB = P – PB ,
 P : population totale (hab)
 DA : Dotation des équipements administratifs (l/j/hab)
 DI : Dotation des équipements industriels (l/j/hab)
Phase 1 :
Evaluation des besoins globaux
 Pour évaluer précisément les besoins en eau
d’une agglomération quelconque, un
recensement précis et complet de l’ensemble
des équipements socio économique qui
caractérisent l’agglomération est nécessaire.

 Ce recensement est complété pour une étude


monographique portant sur :
 Les données démographiques et
urbanistiques( population, taux d’accroissement, plan
d’aménagement du centre, différent type d’habitat..)
 Les données économiques;
 Les équipements socio économiques;
Phase 1 :
Evaluation des besoins globaux
Dotations en eau
 Dotation moyenne de la population branchée
 La dotation de la population branchée est obtenue par
l’expression :
DOT_ PB= CONS PB /PB
 DOT_ PB : Dotation de la population branchée (l/j/hab)
 CONS PB : Consommation de la population branchée
(m3/j)
 PB : Population branchée (hab)
La population branchée est calculée par :
PB= TB x P
 TB : taux de branchement au réseau d’eau potable
 P : nombre de population (hab)
 Exemple :
 P= 20 000 hab, TB = 50 %, CONS PB = 1000 m3/j
Phase 1 :
Evaluation des besoins globaux
Dotation moyenne de la population
non branchée
La dotation de la population non branchée au
réseau d’eau Potable (alimentée par des
bornes fontaines) est obtenue par
l’expression :
DOT_PNB = CONS PNB/PNB
DOT_PNB : Dotation de la population non
branchée (l/j/hab)
CONS PNB : Consommation de la
population non branchée (m3/j)
PNB : Population non branchée (hab).
Phase 1 :
Evaluation des besoins globaux
Dotation des équipements administratifs
La dotation des équipements administratifs sert à calculer la
consommation journalière des équipements administratifs en
multipliant cette dernière par la population totale de
l’agglomération.
DA = CEA / P
DA : Dotation des équipements administratifs (l/j/hab)
CEA : Consommation des équipements administratifs (m3/j)
P : population totale (hab)
Dotation industrielle :
La dotation industrielle est définie par : la consommation
industrielle
rapportée sur la population totale de l’agglomération (l/j/hab).
Phase 1 :
Evaluation des besoins globaux

Dotation nette globale = consommation


totale/ population totale

Dotation brute globale = consommation


moyenne à la production/population
totale
Phase 2 : Etude des prévisions des
besoins en eau
 Une fois les besoins unitaires (dotation) par catégories de
consommation sont évalués, le calcul des besoins globaux
actuels et leur répartition dans l’espace seront faits sur la
base du plan d’aménagement et de la répartition de la
population actuelle entre les différents tissus urbanistiques.
 Or les besoins et le nombre des usager augmentent dans le
temps, alors que la durée de vie d’un réseau de distribution
d’eau potable est de l’ordre de 40 ans pour les canalisations
et de 25 ans pour les pièces spéciales ( raccords, vannes,….)
Une question donc se pose :
Peut –on dimensionner le réseau pour satisfaire les
besoins actuels des agglomérations, ou doit on le
surdimensionné pour tenir compte des évolutions
futures??
Phase 2 : Etude des prévisions des
besoins en eau
 Si on le dimensionne pour les besoins actuels,
naturellement il sera saturé-défaillant-après
quelque année de mise en service, avant
l’amortissement des installations. Il est donc
indispensable de faire des études de prévision
de développement démographique,
urbanistique et socio économique.
 D’un autre coté il ne faut pas oublier que le
construction d’un réseau surdimensionné serait
un non sens économique et présenterait dans
certains cas des inconvénients techniques.
Etalement de la consommation moyenne
journalière sur une période de 8 à 10 heures
Si l’on considère une conduite
d’alimentation donnée, son débit varie au
cours de la journée, ce débit passe par un
maximum Qmax.
On peut aussi définir un débit moyen Qmoy
qui serait le débit constant étalé sur 24
heures.
On appelle le coefficient de pointe (Cp) :
Cp= Qmax/Qmoy
Etalement de la consommation
moyenne journalière

Coefficient de pointe journalière =


Conso de la journée la plus chargée
consommation,journ,de l’année
Coefficient de pointe horaire =
Les ouvrages de distribution d'eau (réseau, réservoirs)
doivent être dimensionnés pour fournir la demande
horaire maximale (l'heure de pointe ou la pointe
horaire), de la journée de pointe, de l'année du
projet. On définit aussi un coefficient de pointe horaire:
Etalement de la consommation
moyenne journalière
Le coefficient de pointe est fonction du nombre
d’habitants desservis en principe, il serait donc
diffèrent suivant les points du réseau.
Q pointe = Q moy * Cp
Cp = Cpj * Cph
Pour les petites agglomérations les bureaux
d’étude prennent: < 10 000 hab
Cpj=1,5 Cp =
Cph=2,0 2,34
Pour les grandes agglomération > 10 000 hab
Cpj= 1,3
Cp = 3
Cph=1,8
Calcul des débits
Dans un réseau de distribution d’eau potable, la valeur du débit
dépends du nombre d’appareils de puisage ouverts par les
usagers à l’instant considéré.
Le débit minimal de chaque appareil est obtenu pour une
pression de service donné( 1 bar = 10 mce).
Une augmentation de la pression de service entraine une
augmentation de débit et donc une diminution de la durée
d’utilisation.
Une baisse de la pression entraine une détérioration de la qualité
de service: baisse de débit et augmentation de la durée
d’utilisation de l’appareil.
Le réseau doit donc être calculé pour que le débit de pointe
( débit maximale) puisse être fourni avec une pression de service
minimale qui dépend de la hauteur des immeubles desservis.
P min = 10+4 N
Répartition de la population entre les différents tissus
urbanistiques du centre à l’horizon de calcul
considéré ,
 La répartition spatial de la population est faite pour

l’horizon actuel sur la base des densités et des taux de


remplissage des différentes zones urbanistiques
déterminées in situ.
 Pour les horizons futurs, sur la base du programme

d’urbanisation prévus dans le centre et en collaboration


avec les autorités compétentes, la répartition spatiale de
la population prévue par l’étude démographique
sera faite compte tenue des taux de remplissage
projetés pour chaque zone urbanistique.

Ceci peut être illustré par le tableau suivant:


Répartition de la population entre les
différents tissus urbanistiques du centre à
l’horizon de calcul considéré ,

d’habitation sont caractérisées par la densité de la population, et le taux de rem


opulation
é= Tr = Surface
urface habitée habitée/ Surface
totale
Tr=100% le secteur est dit saturé. Si tous les secteurs d’un périm
urée, on dit que le plan d’aménagement est saturé.
Calcul de la population
Le calcul de la population peut s’effectuer par l’une
des méthodes
suivantes :
Méthode rationnelle
Méthode arithmétique
La méthode la plus utilisée est la méthode rationnelle
Pn = P (1+τ) ^ n
P : population à la date 0
Pn : population à la date n
ζ: taux d’évolution de la population entre les dates
0 et n
Exemple d’application pour le calcul des
besoins en eau de la ville de Rommani
Statistiques de la population:

Evolution de la population
Prévisions démographiques de la ville
de Rommani :
Calcul des dotations
 Le calcul des dotations nécessite les élements suivants:
Taux de branchement calculé pour l’horizon actuel, ou projeté
pour les horizons futurs:
 Consommation de la population branchée;
 Consommation de la population non branchée;
 Consommation des petites industries (calculée sur la
base d’une dotation allouée à la population 6 à 15 l/j/hab;
Compte tenue des différentes dotations adoptés pour les
différents horizons, on peut déterminer la dotation
domestique et industrielle comme suit:

cons.pop.branchée+cons.pop.nonbranchée+cons.pe
tites.industries
D(dii)= population totale
Rendement
L’évolution des rendements d’adduction et
de distribution pendant les années 2000 et
2001 est :
Exercice 1:
Données urbanistiques et démographiques:
Année Populatio Nombre Nombre Taux
n de de d’accrois
ménages personne sement
s par moyen
ménage annuel
1936 1431 - -
1951 7128 - -
1960 11484 - -
1971 20398 3665 5,6
1982 50457 9092 5,55
e taux d’accroissement.
uation objective de la population actuelle du centre consiste à applique
croissement suivant:
,4+8,6
2 =7 %
population en 1988.
Exercice 1:
Solution
Taux= [(pop^2/pop^1)^(1/n2-n1)]-1

11,3%
5,4 %
5,4 %
8,6 %

Population en 1988 = 75 722 hab.

Vous aimerez peut-être aussi