Vous êtes sur la page 1sur 24

Université Hassan II

Faculté des sciences Juridiques, Economiques et


Sociales
LP : Gestionnaire Comptable et Financier

Nomes IFRS

Pr : L. EL GNAOUI
Le Good Will
I – Principes
Lors de la prise de contrôle d’une entreprise, les
actifs et le passifs de l’entreprise acquise sont
évalués en juste valeur à la date d’acquisition.
La différence entre le coût d’acquisition des
titres et la quote-part du Groupe dans la juste
valeur de ces actifs et passifs constitue l’écart
d’acquisition.
Le Good Will
Le montant résultant de l’évaluation des actifs
identifiables constitue ainsi leur nouvelle
valeur brute. Celle-ci sert de base aux calculs
ultérieurs des plus ou moins values en cas de
cession, ainsi que des dotations aux
amortissements et aux dépréciations qui
apparaîtront dans les résultats consolidés.
Le Good Will

la différence entre cette valeur d’entrée dans le


bilan consolidé et la valeur comptable du
même élément dans le bilan de l’entreprise
contrôlée est appelée « écart d’évaluation ».
Le Good Will
Définition du coût d’acquisition des titres
Le coût d’acquisition des titres est égal au
montant de la rémunération remise au vendeur
par l’acquéreur (liquidités, actifs ou titres émis
par une entreprise comprise dans la
consolidation estimés à leur juste valeur),
majoré de tous les autres coûts directement
imputables à l’acquisition.
Le Good Will
Ce coût inclut les coûts directs, nets de l’économie
d’impôts correspondante (droits d’enregistrement,
honoraires versés aux consultants et experts
externes participant à l’opération, à l’exception
des frais d’émission de titres qui sont imputables
nets d’impôts sur les capitaux propres).
NB: Lorsque le paiement est différé ou étalé, ce
coût doit être actualisé si les effets de
l’actualisation sont significatifs.
Le Good Will
Le groupe ABC acquiert 15% de la société SOFA le 31 Décembre N ;
Cette acquisition est effectuée par une sortie de trésorerie pour 300
K€. La juste valeur des actifs et passifs nets de SOFA étant de
1400K€ à la date de cette prise de participation. Puis, le 30 Juin
N+1, le groupe ABC acquiert 75% supplémentaires de la société par
une seconde sortie de trésorerie pour 1050K€ et prend donc le
contrôle de SOFA.
Les frais liés à l’acquisition des 75% supplémentaires des titres SOFA
sont les suivants :
- Honoraires du cabinet qui a audité les comptes de SOFA : 165K€;
- Honoraires juridiques liés à l’acquisition : 150K€ ;
- Honoraires de conseils liés à l’acquisition : 200K€.
Le Good Will
Dans les comptes individuels de la société SOFA figurent des
immobilisations incorporelles pour 500K€ qui comprennent les
éléments suivants :
- Un fonds de commerce : 250K€ ;
- Des logiciels : 100K€;
- Des frais de développement relatif à un nouveau projet : 150K€ ;
Par ailleurs, la société SOFA détient un brevet dont la juste valeur est
estimée à 170K€
De plus, mandaté par le groupe ABC, un cabinet spécialisé dans
l’évaluation financière a procédé à une estimation à la juste valeur
des actifs et passifs identifiables de la société SOFA au 30 Juin N+1
qui s’élève à 750 K€. Ne sont pas concernées par cette estimation les
immobilisations incorporelles inscrites à l’actif du bilan pour 500
K€
Le Good Will
Le cabinet a mis en évidence qu’une liste de clients spécifiques existe
chez la société SOFA, mais n’est pas enregistrée dans les comptes
individuels. Ces clients ont été valorisés à 250 K€.
Le contrat d’acquisition prévoit un paiement supplémentaire au 31
Juillet N+2 de 200 K€ si les ventes du 1er trimestre N+2 sont
supérieures à celles du 1er trimestre N+1. Ce résultat est considéré
par la direction du groupe ABC comme très probable.

Travail à faire :
1 – Quel est le coût d’acquisition de la société SOFA par le groupe
ABC ?
2 – Quelle est la valeur du goodwill au 30 Juin N+1 après la prise du
contrôle ?
Dépréciation du goodwill et affectation aux
unités génératrice de trésorerie
Le groupe KLM acquiert 100% de la société ALPHA pour 8 000 k€ le
1er Janvier N. A cette date, la juste valeur des actifs nets était de
5 000.
- Goodwill de 3 000 k€ ( 8 000 – 5 000);
- Juste valeur des actifs pour 5 000 k€.

Par hypothèse, l’ensemble des actifs de « ALPHA » représente le plus


petit groupe d’actif générant des flux de trésorerie indépendants.
L’entreprise ALPHA est l’unité génératrice de trésorerie (UGT)
dans laquelle le goodwill est intégré. Le goodwill étant inclus dans
cette UGT; On doit donc effectuer un test de dépréciation sur cette
UGT avant la fin de l’exercice N.
Dépréciation du goodwill et affectation aux
unités génératrice de trésorerie
Les hypothèses retenues pour effectuer ce test:
- La valeur recouvrable de l’UGT au 31 Décembre N est de 1 750
k€.
- Les actifs nets sont amortis en linéaire sur 20 ans, soit un
amortissement de 250 k€ chaque année.
Avant d’effectuer ce test, les actifs de l’UGT, identifiés comme
ayant perdu de leur valeur, ont fait l’objet d’une dépréciation
de 1 000 k€.
1 – Quel est le montant de la perte de valeur du goodwill?
2 – Comment s’effectue l’affectation de la perte?
Les contrats à long terme
A –Définition
Un contrat de construction est un contrat
spécifiquement négocié pour la construction d´un
actif ou d´un ensemble d´actifs qui sont
étroitement liés ou interdépendants en termes de
conception, de technologie et de fonction, ou de
finalité ou d´utilisation.
La norme IAS 11 doit être appliquée pour la
comptabilisation des contrats de construction dans
les états financiers des constructeurs.
Les contrats à long terme
Les contrats de constructions comprennent :
 Les contrats de prestations de services
directement liés à la construction d´un actif
(ingénierie………...) ;
 Les contrats de destruction ou de remise en
état d´actifs et de l´environnement suite à la
démolition d´actifs.
Les contrats à long terme
Les produits du contrat doivent comprendre :
 Le montant initial des produits convenu dans
le contrat ;
Et
 Les modifications dans les travaux du contrat,
les réclamations et les primes de performances
dans la mesure où il est probable qu´elles
donneront lieu à des produits ; et où elles
peuvent être évaluées de façon fiable.
Les contrats à long terme

Les coûts du contrat doivent comprendre :


 Les coûts directement liés au contrat
concerné ;
 Les coûts attribuables à l´activité des contrats
en général et qui peuvent être affectés au
contrat ;
Les contrats à long terme
Et
 Tous les autres coûts qui peuvent être spécifiquement
facturés au client selon les termes du contrat.

Sont notamment exclus les coûts (d´administration


générale, de recherche et de développement……..) pour
lesquels le remboursement n´est pas spécifié dans le
contrat, les coûts de vente et l´amortissement des
installations et équipements non utilisés qui ne sont pas
exploités dans le cadre d´un contrat particulier.
Les contrats à long terme

1 : Cas d´un contrat bénéficiaire.

Exemple.
Les caractéristiques d´un contrat se résument comme suit :
Chiffre d´affaires prévisionnel 5 000
Charges prévisionnelles 4 000
Résultat prévisionnel 1 000
Début du contrat 1/1/n-1
Fin du contrat 30/6/N
Charges engagées en N-1 2 500
Charges engagées en N 1 500
L´estimation du résultat bénéficiaire est fiable.
Le pourcentage d´avancement est calculé à partir de critères financiers (en fonction des travaux
déjà engagés)
Les contrats à long terme

2 : Cas d´un contrat déficitaire.


Exemple.
Les caractéristiques d´un contrat se résument comme suit :
Chiffre d´affaires prévisionnel 3 800
Charges prévisionnelles 4 000
Résultat prévisionnel -200
Début du contrat 1/1/n-1
Fin du contrat 30/6/N
Charges engagées en N-1 2 500
Charges engagées en N 1 500
L´estimation du résultat est fiable.
Le pourcentage d´avancement est calculé à partir de critères financiers (en fonction des travaux
déjà engagés)
Les contrats à long terme

- On vous communique les informations suivantes relatives à un contrat à long


terme spécifiquement négocié :
- Chiffre d´affaires prévisionnel : 7 200 000dh ;
- Début du contrat : 01 – 03 – N-2 ;
- Fin du contrat : 30 - 06 – N+1 ;
- Charges prévisionnelles : 7 500 000dh ; (20% en N-2 ; 35% en N-1 ; 25% en N et 20%
en N+1).
NB : le pourcentage d´avancement est calculé à partir de critères financiers (en fonction des
travaux déjà engagés).
Travail à faire :
Quels sont les traitements comptables :
à la clôture N-2 ; - à la clôture N-1 ; - à la clôture N ; - Au 30 – 06 – N+1.
Les immeubles de placement
I - Définition
Un immeuble de placement est un bien
immobilier (terrain ou bâtiment, ou partie d’un
bâtiment, ou les deux) détenu (par le
propriétaire ou par le preneur dans le cadre
d’un contrat de location-financement) pour en
retirer des loyers ou pour valoriser le capital ou
les deux, plutôt que pour:
Les immeubles de placement

 l’utiliser dans la production ou la fourniture


de biens ou de services ou à des fins
administratives;
Ou
Le vendre dans le cadre de l’activité ordinaire.
Les immeubles de placement
II – Comptabilisation
Un immeuble de placement doit être
comptabilisé en tant qu’actif, uniquement
lorsque:
- Il est probable que les avantages économiques
futurs associés à l’immeuble de placement
iront à l’entreprise;
- Le coût de l’immeuble de placement peut être
évalué de façon fiable.
Les immeubles de placement
Cas n° 1: Identification des immeubles de placement
1 – Une filiale du groupe ABC a fait construire son siège à
Paris afin de profiter de cet emplacement pour valoriser
son capital à long terme.

2 – La société a acquis un terrain, sans connaître l’activité


future qui sera réalisée.

3 – Un immeuble est en cours d’achèvement au 31 – 12 – N,


et il est destiné à être utilisé en tant qu’immeuble de
placement.
.
Les immeubles de placement
4 – Un immeuble qui sera occupé par le propriétaire
est en cours de construction au 31 – 12 - N
5 – La société est propriétaire d’un immeuble de
bureaux. Quatre des cinq étages de l’immeuble
sont occupés par la société, et le 5ème est loué à un
tiers.
6 – La société loue à des particuliers un immeuble
de bureaux, elle perçoit des loyers, mais aussi elle
se fait rémunérer pour la mise à disposition d’un
gardien de nuit en tant que services de sécurité
annexes au contrat principal.