Vous êtes sur la page 1sur 20

THEME 1: SOCIETES ET

ENVIRONNEMENTS DES
EQUILIBRES FRAGILES
CHAPITRE 2: DES RESSOURCES
MAJEURES SOUS PRESSION,
TENSIONS, GESTION.
COMPETENCES
•LIRE ET COMPRENDRE UNE CARTE.

•CONFRONTER DEUX CROQUIS (initiation à


l’analyse de documents)

•CARTOGRAPHIER LES INFORMATIONS D’UN


TEXTE
INTRODUCTION:
• DEFINITION DES TERMES DU SUJET: EAU PROJET
PLURIDISCIPLINAIRE
• RESSOURCE

• EAU: l’eau est une ressource vitale. La planète bleue ne contient


qu’une part infime d’eau douce (eaux bleues, eaux vertes)Il existe
aussi l’eau virtuelle document 2p57.

• l’EAU EST UNE RESSOURCE FINIE : LE CYCLE DE L’EAU


PROBLEMATIQUE
• POURQUOI L’EAU EST-ELLE UNE RESSOURCE AU
CŒUR DE MULTIPLES TENSIONS?
I – DES
SOCIETES
AVEC UN
ACCES A
L’EAU ET DES
USAGES
INEGAUX
Analyse des documents 1p 52: un accès inégal à l’eau et
2p53: la disponibilité en eau dans le monde
• Présentation des documents
• Description (définir les grands ensembles
géographiques et les particularités) et analyse du
document 1
• Description et analyse du document 2.
• Confrontation des deux documents: Qu’en déduisez
vous du rôle des acteurs nationaux?
A- UNE INEGALITE A TOUTES LES ECHELLES
• 1- L’ ACCES A L’EAU POTABLE EST LIE AU NIVEAU DE
DEVELOPPEMENT.
• a- Les pays développés ont la capacité d’investir dans la
production, la distribution et le traitement des eaux usées.
• Des usages variés: agriculture, industrie et énergie,
consommation urbaine et consommation domestique

• b- Les pays en développement ont des infrastructures


insuffisantes pour le prélèvement et surtout pour le traitement
des eaux usées. → pollution
2- des inégalités socio-spatiales

•Opposition ville /campagne

•Opposition région riche/région pauvre

•Opposition quartier riche/ bidonvilles


B-DES BESOINS EN CONSTANTE
AUGMENTATION( repère p 56)
•Augmentation de la population
mondiale ( 2019 : 7,5 milliards).
•Agriculture productiviste.
•Mondialisation et industrialisation des
modes de production.( eau virtuelle)
L’EAU VIRTUELLE
II – DES TENSIONS MULTIPLES A TOUTES LES
ECHELLES.
• A –LES RISQUES DE
• PENURIE
• La Surexploitation *p 56
• diminue le débit des
• fleuves
• et abaisse le niveau des
• nappes phréatiques
B-LES
RISQUES DE
POLLUTION
C-LES RISQUES DE CONFLIT D’USAGE
• La maîtrise de l’eau es tune forme de puissance : on parle
d’hydropuissance. (les pays en Amont/pays en aval)
• Conflit entre les pays (carte 3p53). Du conflit à la guerre
• Conflit entre les régions
• Conflit entre utilisateurs ( agriculture contre tourisme)

• METHODE CARTOGRAPHIER LES INFORMATIONS D’UN TEXTE P 64-


65
• Fond de carte fourni.
III-VERS UNE TRANSITION ENVIRONNEMENTALE
DE LA GESTION DE L’EAU
• A –UNE RESSOURCE A ECONOMISER ET A
SECURISER
• Lutte contre le gaspillage ( irrigation au goutte à
goutte).(récupération de l’eau de pluie)

• Trouver des solutions techniques ( doc 2p48: une


micro-installation hydraulique solaire en Gambie
B-UNE RESSOURCE A PARTAGER
• 1- A l’échelle internationale.
• Nécessité de signer des accords internationaux (doc 2p67),
l’ONU soutient la coopération pour la gestion des eaux
transfrontalières des 263 bassins fluviaux et les 592 nappes
souterraines partagés.

• 2-A l’échelle nationale.


• Nécessité d’une concertation entre les régions et entre les
différents utilisateurs. (Espagne)
C- UNE RESSOURCE A PRESERVER
CONCLUSION
• La croissance démographique et dans certains pays
l’augmentation du niveau de vie modifient la
consommation d’eau et sont en train de créer des
pénuries dans certaines zones du monde.
• De plus en plus, des voix s’élèvent pour demander
une nouvelle gestion de l’eau.

• L’eau indispensable à la vie devient donc un bien


économique mais doit rester un bien garanti à tous.