Vous êtes sur la page 1sur 88

ARCHITECTURE ET

FONCTIONNEMENT D’UN
RÉSEAU INFORMATIQUE
Les principaux modèles de
communication

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Introduction
 Le modèle OSI (Open System Interconnection)
Interconnexion des Systèmes Ouverts
développé par l’ISO (International Standard Organization)
Organisation Internationale de Normalisation

 Le modèle DOD (Department Of Defense) exploité par


TCP/IP (Transfer Control Protocol/ Internet Protocol)

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Introduction
 La première évolution des réseaux informatiques a été des
plus anarchiques, chaque constructeur développant sa
propre technologie. Le résultat fut une quasi-impossibilité
de connecter différents réseaux entre eux.
 Pour palier à ce problème d’interconnections, l’ISO décida
de mettre en place un modèle de référence théorique
décrivant le fonctionnement des communications réseaux.
 Ainsi fût créé le modèle OSI, à partir des structures réseau
prédominantes de l’époque : DECNet (digital) et SNA (IBM).
Ce modèle a permis aux différents constructeurs de
concevoir des réseaux interconnectables.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI
 Le modèle OSI est un modèle conceptuel. Il a pour but
d’analyser la communication en découpant les différentes
étapes en 7 couches, chacune de ces couches remplissant
une tâche bien spécifique :
 Quelles sont les informations qui circulent ?
 Sous quelle forme circulent-elles ?
 Quels chemins empruntent-elles ?
 Quelles règles s’appliquent aux flux d’informations ?

 Couches 1 à 4 dites couches basses :


 prennent en charge le transport des données

 Couche 5 à 7 : couches hautes


 s’occupent de tout ce qui concerne les applications.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI
Les 7 couches du modèle OSI sont les suivantes :
 Couche 1 : Couche physique
La couche physique définit les spécifications du média (câblage,
connecteur, voltage, bande passante…).

 Couche 2 : Couche liaison de donnée


La couche liaison de donnée s’occupe de l’envoi de la donnée sur le
média. Cette couche est divisée en deux sous-couches :
 La sous-couche MAC (Média Access Control) est chargée du

contrôle de l’accès au média. C’est au niveau de cette couche


que l’on retrouve les adresses de liaison de donnée (MAC).
 La sous-couche LLC (Layer Link Control) s’occupe de la gestion

des communications entre les stations et interagit avec la couche


réseau.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI
Les 7 couches du modèle OSI sont les suivantes :

 Couche 3 : Couche réseau


Cette couche gère l’adressage de niveau trois, la sélection du chemin
et l’acheminement des paquets au travers du réseau.

 Couche 4 : Couche transport


La couche transport assure la qualité de la transmission en permettant
la retransmission des segments en cas d’erreurs éventuelles de
transmission. Elle assure également le contrôle du flux d’envoi des
données.

 Couche 5 : Couche session


La couche session établit, gère et ferme les sessions de
communications entre les applications.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI
Les 7 couches du modèle OSI sont les suivantes :

 Couche 6 : Couche présentation


La couche présentation spécifie les formats des données des
applications (encodage , compression, encryptions).

 Couche 7 : Couche application


Cette couche assure l’interface avec les applications, c’est la couche la
plus proche de l’utilisateur.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI
7 Application
6 Présentation
5 Session
4 Transport
3 Réseau
2 Liaison
1 Physique

Après Plusieurs Semaines Tout Respire La Paix

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Analogie avec un système en couches

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI
 Les avantages de ce modèle sont :
 Une division de la communication réseau en éléments plus
petits et plus simples pour une meilleure compréhension
 L’uniformisation des éléments afin de permettre le
développement multi constructeur
 La possibilité de modifier un aspect de la communication
réseau sans modifier le reste (Exemple : un nouveau
média)

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Communication entre les différentes couches
du modèle OSI

 À la fois verticale, au sein d’une même pile

 Et horizontale quand elle a lieu entre les


couches homologues de deux piles
 Lorsque 2 hôtes communiquent, on parle de
communication d’égal à égal, c'est-à-dire que
la couche N de la source communique avec la
couche N du destinataire.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Communication d’égal à égal
Hôte A Hôte B
Application données Application
Présentation données Présentation
Session données Session
Transport segments Transport
Réseau paquets Réseau
Liaison trames Liaison
Physique bits Physique

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Transmission au sein d’une même pile
 Chaque couche ajoute des informations qui lui sont propres
sous la forme d’un en-tête placé en début du message
envoyé : on parle d’encapsulation.
 La transmission se fait toujours vers le bas de la pile OSI, et
les en-têtes sont ajoutés en partant du sommet de la pile.
 A la réception du message chaque couche de la pile
supprime l’en-tête après avoir utilisé les informations

 Encapsulation : processus de conditionnement des


données consistant à ajouter un en-tête de protocole
déterminé avant que les données ne soient transmises
à la couche inférieure

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Encapsulation
Application Flux de données Application

Présentation Flux de données


Présentation
Session Flux de données Session
Données Données Données
Transport Transport
En-tête Données
Réseau réseau Réseau
En-tête En-tête Données En-
Liaison trame réseau queue Liaison
trame
Physique 10010111011101100010111101
Physique

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Exemple d’encapsulation
Message électronique

Courrier électronique Données


Données

Données Données Données


Segment

En-tête Données
Paquet
réseau

En-tête En-tête Données En-queue


Trame
trame réseau trame

1001011101110110001011110001111011 Bits
Lab-E
Rôle et caractéristiques de
chacune des 7 couches du
modèle OSI
Modèle OSI – 7 - Application
 Introduction:

 La plupart d’entre nous utilisons Internet via le Web, les services de


messagerie et les programmes de partage de fichiers.
Ces applications, ainsi que de nombreuses autres, constituent
l’interface humaine entre l’utilisateur et le réseau sous-jacent et nous
permettent d’envoyer et de recevoir des informations avec une
relative facilité.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 7 - Application
 Dans le modèle OSI, la couche application est la plus proche du système
terminal (ou la plus proche des utilisateurs).
 La couche application détermine si les ressources nécessaires à la
communication entre systèmes sont disponibles. Sans la couche application, il
n'y aurait aucun support des communications réseau.
 Elle ne fournit pas de services aux autres couches du modèle OSI, mais elle
collabore avec les processus applicatifs situés en dehors du modèle OSI.
Ces processus applicatifs peuvent être des tableurs, des traitements de texte,
des logiciels de terminaux bancaires.
 De plus, la couche application crée une interface directe avec le reste du
modèle OSI par le biais d'applications réseau (navigateur Web,
messagerie électronique, protocole FTP, Telnet, etc.) ou une interface
indirecte, par le biais d'applications autonomes (comme les traitements
de texte, les logiciels de présentation ou les tableurs), avec des logiciels
de redirection réseau.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 7 - Application
Les principaux protocoles utilisés par la couche Application :

 DNS
Chaque station possède une adresse IP propre. Cependant il est nettement plus
simple de travailler avec des noms de stations ou des adresses plus explicites comme
par exemple http://www.ofppt.ma, qu’avec des adresses IP. Pour répondre à cela, le
protocole DNS permet d'associer des noms en langage courant aux adresses
numériques (IP).

 FTP
FTP est un protocole fiable et orienté connexion qui emploie TCP pour transférer
des fichiers entre les systèmes qui supportent ce protocole.
Le but principal du ftp est de transférer des fichiers à partir d'un ordinateur à un
autre en copiant et/ou en déplaçant des fichiers des serveurs aux clients, et des
clients vers les serveurs.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 7 - Application
Les principaux protocoles utilisés par la couche transport :

 HTTP
Le protocole de transfert hypertexte (HTTP) fonctionne avec le World Wide Web, qui
est la partie la plus utilisée et la plus importante d’Internet. Une des raisons principales
de cette croissance extraordinaire est la facilité avec laquelle il permet l'accès à
l'information.
Un navigateur web est une application client/serveur, qui implique l'existence d'un
client et d’un serveur, composant spécifique installé sur les 2 machines afin de
fonctionner.

 SMTP
Les serveurs d'email communiquent entre eux en employant le Simple Mail Transfer
Protocol (SMTP) pour envoyer et recevoir du courrier. Le protocole SMTP achemine
des messages email dans le format Ascii en utilisant TCP. On l’utilise souvent en tant
que protocole d’envoi de mail, rarement en tant que protocole de récupération d’email,
car il est peu sécurisé et surtout n’offre aucune authentification.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 7 - Application
En résumé La couche application :
 Fournit des services au module de communication d’une
application
 Crée une interface directe avec le reste du modèle OSI
par le biais d'applications réseau (navigateur Web,
messagerie électronique, transfert de fichiers (FTP),
terminal virtuel (Telnet), client-serveur)
 Crée une interface indirecte, par le biais d'applications
autonomes (comme les traitements de texte, les logiciels
de présentation ou les tableurs), avec des logiciels de
redirection réseau
Modèle OSI – 7 - Application
Applications Réseau
Transfert de fichiers FTP
Messagerie électronique
Navigateur Web

Applications PC
Base de données
(Access, Oracle…)
Traitements de texte
(Word…)
Tableurs (Excel…)
Modèle OSI – 6 - Présentation
 L'un des rôles de la couche présentation est de présenter les données dans un
format que le dispositif récepteur est capable de comprendre.
 La couche présentation peut être comparée à un traducteur lors d’une conférence
internationale : elle s’occupe de « traduire » les données de manière à ce que
l’hôte récepteur soit en mesure de comprendre.
 La couche présentation, ou couche 6, assure trois fonctions principales, à savoir :
 Le formatage des données (présentation)
 Le cryptage des données
 La compression des données
 Après avoir reçu les données de la couche application, la couche présentation
exécute certaines ou toutes ces fonctions avant d'acheminer les données à la
couche session.
 Au niveau de la station de réception, la couche présentation reçoit les données de
la couche session et exécute les fonctions nécessaires avant de les faire suivre à
la couche application.
 Les normes de la couche présentation établissent donc des standards de formats
de fichier afin que les hôtes soient en mesure de comprendre les informations.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 6 - Présentation

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 6 - Présentation
 Le formatage des données

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 6 - Présentation
 Le cryptage des données
 Le cryptage est défini par l’utilisation d’algorithmes permettant
d’encoder le message de manière à ce que seul l’hôte à qui on
l’adresse puisse le comprendre.

 Le cryptage permet de protéger la confidentialité des informations


pendant leur transmission.

 Une clé de cryptage peut être utilisée pour crypter les données à la
source en encodant les données avec elle, ce qui obligera l’hôte
récepteur à posséder cette clé pour les décrypter. Un algorithme est
donc utilisé pour rendre ces données incompréhensibles a quiconque
ne disposant pas de la clé.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 6 - Présentation
 La compression des données
 La couche présentation assure également la compression des
fichiers.

 La compression applique des algorithmes (formules mathématiques


complexes) pour réduire la taille des fichiers. L'algorithme cherche
certaines séquences de bits répétitives dans les fichiers et les
remplace par un« jeton »".

 Le jeton est une séquence de bits raccourcie qui est substituée à la


séquence complète. Exemple : Remplacer« "LaboratoireCisco »" par
« Lab »"

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 6 - Présentation
En résumé La couche Présentation :

 Permet de formater les données dans un format


compréhensible par les 2 systèmes émetteur et
récepteur

 Assure éventuellement la compression et le


cryptage/décryptage des données

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 6 - Présentation

Type Options
Images JPEG, GIF

Video MPEG, MIDI

ASCII, EBCDIC,
Données chiffrement

Réseau

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 5 - Couche session
 une session est un ensemble de transactions entre deux unités réseau
ou plus.
 Une analogie pour comprendre la couche session est une communication
entre plusieurs individus. Si l’on souhaite que la conversation se déroule
correctement, il est impératif de mettre en place diverses règles, afin que
les interlocuteurs ne s’interrompent pas, par exemple.
 Cette notion de contrôle du dialogue est le point essentiel de la couche
session.
 Le rôle de la couche session est d’ouvrir, gérer et fermer les sessions
entre les applications. Cela signifie qu’elle prend en compte :
 le lancement des sessions
 la resynchronisation du dialogue
 l’arrêt des sessions

 Elle coordonne donc les applications qui communiquent au travers des


différents hôtes.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 5 - Couche session

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 5 - Couche session
Modes de transmission
 Unidirectionnelles (simplex):
Les données sont transmises dans une seule direction.
Exemple: Télévision
 Bidirectionnelles à l’alternat (half duplex):
Les données sont transmises dans les deux directions, mais il
n’y a qu’un émetteur à tout instant. Exemple: radio de police.
 Bidirectionnelles simultanées (full duplex):
Les données sont transmises dans les deux directions, et il
peut y avoir plusieurs émetteurs simultanés.
Exemple: téléphone.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 5 - Couche session
En résumé La couche Session :
 Couche orientée traitement
 Communication entre les hôtes
 Permet l’ouverture et la fermeture d’une session de travail entre
les systèmes distants
 Assure la synchronisation du dialogue :
 Différents modes de transmission

 Simplex (~radio)
 Half-duplex (~talkie-walkie)
 Full-Duplex (~téléphone)

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 5 - Couche session
 Demande
client de service

serveur

 Réponse à
la demande
de service

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 4 - Couche Transport
 Fournit un service de transport de bout en bout entre l’émetteur et le
récepteur, elle assure les fonctions d'adressage, de découpage et de
réassemblage des informations et de cohérences des données.
 L'expression " qualité de service " est souvent utilisée pour décrire
l'utilité de la couche 4, la couche transport. Son rôle principal est de
transporter et de contrôler le flux d'informations de la source à la
destination et ce, de manière fiable et précise (Gestion des erreurs).
 L’émetteur segmente les messages de données en paquets et le
récepteur reconstitue les messages en replaçant les paquets dans le
bon ordre.
 Elle permet également de multiplexer plusieurs flux d’informations sur
le même support (pour rentabiliser le support) et inversement (pour
augmenter la rapidité d'un transfert).
 Unité d’échange : segment
 Ex de protocoles : TCP, UDP, SPX, NetBEUI…

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 4 - Couche Transport
Les deux protocoles de la suite de protocoles
TCP/IP les plus couramment employés sont le
protocole TCP (Transmission Control Protocol)
et le protocole UDP (User Datagram Protocol).
Ces deux protocoles gèrent les communications de
nombreuses applications.
Ce sont les fonctions spécifiques implémentées par
chaque protocole qui les différencient.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 4 - Couche Transport
 Protocole UDP (User Datagram Protocol)
Le protocole UDP est un protocole simple, sans connexion.
Il présente l’avantage d’imposer peu de surcharge pour
l’acheminement des données. Les blocs de communications
utilisés dans le protocole UDP sont appelés des datagrammes.
Ces datagrammes sont envoyés « au mieux » par ce protocole de
couche transport.
Le protocole UDP est notamment utilisé par des applications de :
 Système de noms de domaine (DNS)
 Lecture vidéo en continu
 Voix sur IP (VoIP)

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 4 - Couche Transport
 Protocole TCP (Transmission Control Protocol)
Le protocole TCP est un protocole avec connexion. Le protocole
TCP impose une surcharge pour accroître les fonctionnalités. Le
protocole TCP spécifie d’autres fonctions, à savoir la livraison
dans l’ordre, l’acheminement fiable et le contrôle du flux. Chaque
segment du protocole TCP utilise 20 octets de surcharge dans
l’en-tête pour encapsuler les données de la couche application
alors que chaque segment du protocole UDP n’ajoute sur 8 octets
de surcharge.
Le protocole TCP est utilisé par des applications de :
 Navigateurs Web
 Courriel
 Transfert de fichiers

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 4 - Couche Transport
 Numéros de ports
Afin que plusieurs communications puissent circuler en même temps, TCP et
UDP utilisent des numéros de ports. Des conventions ont été établies pour des
applications :

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 4 - Couche Transport
 Numéros de ports

Les ports sont attribués de la manière suivante :


Plage de ports Utilisation
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

0 à 1023 réservés aux applications publiques


1023 à 65535 attribué aux entreprises pour les applications
commerciales et utilisé par le système
d’exploitation pour l’attribution dynamique des
ports source.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 4 - Couche Transport
 Structure d’un segment TCP
Le protocole TCP encapsule les informations provenant de la couche
supérieure dans des segments dont voici les principales informations :

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 4 - Couche Transport
 Structure d’un segment TCP
Champs Descriptions
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Port source Numéro du port appelant


Port de destination Numéro du port appelé
Numéro de séquence Numéro utilisé pour assurer le
séquençage correct des données
entrantes
Nº d'accusé de réception Prochain octet TCP attendu
Somme de contrôle Somme de contrôle calculée des
champs d'en-tête et de données
Données Données du protocole de couche
supérieure

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 4 - Couche Transport
 Structure d’un datagramme UDP
UDP étant un protocole non orienté connexion, il dispose d’un en-tête de
taille réduite par rapport aux en-têtes des segments TCP :

Le protocole UDP est conçu pour les applications ne devant pas assembler
de séquences de segments. Il laisse aux protocoles de la couche application
le soin d’assurer la fiabilité.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 4 - Couche Transport
En résumé La couche Transport :
 Fournit les données dont le réseau a besoin en :
 divisant en segments les données reçues d’une
application ;
 ajoutant un en-tête pour identifier et gérer chaque
segment ;
 utilisant les informations de l’en-tête pour réassembler les
segments en données d’application ;
 transférant les données assemblées à l’application
adéquate.
 Les protocoles UDP et TCP sont couramment
utilisés en tant que couche transport.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 3 - Couche Réseau
 Elle gère l’acheminement des données à travers le
réseau en assurant le routage des paquets de données
entre les noeuds du réseau. Si un noeud est surchargé ou
hors-service, les données seront alors déroutées vers un
autre noeud.
 Elle assure l’opération d'adressage, de routage, des
informations comme la facturation (calcul du coût du trajet)
et choisit le chemin le moins "coûteux". Elle assure
également le contrôle des flux au niveau des noeuds.
(engorgement, perte de paquets..).
 Unité de couche 3 : routeur
 L’unité de données est le paquet.
 Les protocoles X25, IP, IPX

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 3 - Couche Réseau

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 3 - Couche Réseau
En résumé La couche Réseau :

 Fournit des services pour l’échange des


éléments de données individuels sur le réseau
entre des périphériques finaux identifiés. Pour
effectuer ce transport de bout en bout, la
couche 3 utilise quatre processus de base :
 l’adressage ;
 l’encapsulation ;
 le routage ;
 le décapsulage.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 2 - Liaison de données
 Pour que les paquets de couche réseau soient transportés
de l’hôte source à l’hôte de destination, ils doivent traverser
différents réseaux physiques. Ces réseaux physiques
peuvent consister en types différents de supports
physiques, tels que des fils de cuivre, des micro-ondes,
des fibres optiques et des liaisons satellites. Les paquets de
couche réseau ne sont pas en mesure d’accéder
directement à ces différents supports.

 Le rôle de la couche liaison de données OSI est de


préparer les paquets de couche réseau pour être transmis
et de contrôler l’accès aux supports physiques.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 2 - Liaison de données
 Les protocoles de couche 2 spécifient l’encapsulation
d’un paquet en une trame et les techniques permettant
de placer le paquet encapsulé sur chaque support et
de le récupérer.
 La technique utilisée pour placer la trame sur les
supports et la récupérer des supports est nommée
méthode de contrôle d’accès au support.
 Pour que les données soient transférées à travers
plusieurs supports différents, différentes méthodes de
contrôle d’accès au support peuvent être requises au
cours d’une même communication.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 2 - Liaison de données

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 2 - Liaison de données

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 2 - Liaison de données
 La couche liaison de données prépare un paquet à être
transporté sur le support local en l’encapsulant avec un
en-tête et une queue de bande pour créer une trame.
 la trame de couche liaison de données comprend :
 Des données - Le paquet de la couche réseau.
 Un en-tête : contient des informations de contrôle telles que
l’adressage et est situé au début de l’unité de données de
protocole.
 Une queue de bande : contient des informations de contrôle
ajoutées à la fin de l’unité de données de protocole.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 2 - Liaison de données

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 2 - Liaison de données

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 2 - Liaison de données
 Sous-couches liaison de données
 Pour prendre en charge un large éventail de fonctions
réseau, la couche liaison de données est souvent divisée
en deux sous-couches : une sous-couche supérieure et
une sous-couche inférieure.
 Contrôle de lien logique (LLC, Logical Link Control)
La sous-couche LLC place les informations dans la trame qui indique
quel protocole de couche réseau est utilisé pour la trame. Ces
informations permettent à plusieurs protocoles de couche 3 (par
exemple, IP et IPX) d’utiliser la même interface réseau et les mêmes
supports.
 Contrôle d’accès au support (MAC, Media Access Control)
La sous-couche MAC assure l’adressage de couche liaison de
données et la délimitation des données en fonction des exigences de
signalisation physique du support et du type de protocole de couche
liaison de données utilisé.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 2 - Liaison de données
 Protocoles de la couche liaison de données
 Les protocoles de couche 2 utilisés dépendent de la topologie
logique du réseau et de la mise en œuvre de la couche physique.
En raison du large éventail de supports physiques utilisés à travers
l’ensemble des topologies de réseaux, un nombre en conséquence
élevé de protocoles de couche 2 est utilisé.
 Ethernet ;
 PPP (Point-to-Point Protocol) ;
 HDLC (High-Level Data Link Control) ;
 Frame Relay ;
 ATM (Asynchronous Transfer Mode).

 Chaque protocole effectue un contrôle d’accès au support pour les


topologies logiques de couche 2 spécifiées. Cela signifie que
différents périphériques réseau peuvent opérer comme des nœuds
fonctionnant au niveau de la couche liaison de données lorsqu’ils
mettent en œuvre ces protocoles

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 2 - Liaison de données
 Protocole Ethernet pour les réseaux locaux
 Ethernet est une famille de technologies de réseau définies par les normes
IEEE 802.2 et 802.3. Les normes Ethernet définissent à la fois les
protocoles de couche 2 et les technologies de couche 1.

 Ethernet est la technologie de réseau local la plus utilisée et prend en


charge des bandes passantes de données de 10, 100, 1000 ou
10 000 Mbps.

 Ethernet fournit un service non orienté connexion sans reçu sur un support
partagé en utilisant les méthodes CSMA/CD comme méthodes d’accès au
support.

 Le support partagé nécessite que l’en-tête de paquet Ethernet utilise une


adresse de couche liaison de données pour identifier les nœuds source et
de destination.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 2 - Liaison de données
 Protocole Ethernet pour les réseaux locaux

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 2 - Liaison de données
En résumé La couche Liaison de données :
 La couche liaison de données OSI prépare les paquets de couche réseau à être
placés sur les supports physiques transportant les données.
 Le large éventail de supports de communication de données nécessite une
gamme également large de protocoles de liaison de données pour contrôler
l’accès aux données sur ces supports.
 L’accès aux supports peut être organisé et contrôlé ou peut être basé sur le
conflit. La topologie logique et le support physique permettent de déterminer la
méthode d’accès au support.
 La couche liaison de données prépare les données à être placées sur les
supports en encapsulant le paquet de couche 3 dans une trame.
 Une trame comporte des champs d’en-tête et de queue de bande indiquant les
adresses source et de destination de liaison de données, la qualité de service,
le type de protocole et les valeurs de séquence de contrôle de trame.
 Unités de couche 2 : pont, commutateur
 L’unité de données est la trame
 Ex : trame Ethernet 802.3

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 1 - Physique
 Le rôle de la couche physique OSI est de coder les chiffres binaires
qui représentent des trames de couche liaison de données en signaux,
et de transmettre et recevoir ces signaux sur le support physique (fils
de cuivre, fibre optique et sans fil) reliant des périphériques réseau.
 À ce stade du processus de communication, les données utilisateur ont
été segmentées par la couche transport, placées dans des paquets
par la couche réseau, puis encapsulées comme trames par la
couche liaison de données.
 L’objectif de la couche physique est de créer le signal électrique,
optique ou micro-ondes qui représente les bits dans chaque trame.
Ces signaux sont alors envoyés sur le support individuellement.
 La couche physique récupère ces signaux individuels à partir du
support, de restaurer leurs représentations binaires et de transmettre
les bits à la couche liaison de données sous forme de trame complète.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 1 - Physique

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 1 - Physique
 Il existe trois formes élémentaires de support réseau sur
lesquelles les données sont représentées :
 Câble de cuivre

 Fibre

 Sans fil

 La représentation des bits (c’est-à-dire le type de signal)


dépend du type de support. Pour un support à câble de
cuivre, les signaux sont des variations d’impulsions
électriques. Pour la fibre optique, les signaux sont des
variations lumineuses. Pour les supports sans fil, les
signaux sont des variations de transmissions radio.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 1 - Physique

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 1 - Physique
 Principe fondamentaux de la couche physique
 Les trois fonctions élémentaires de la couche physique sont :
 Composants physiques

 Codage de données

 Signalisation

 Les éléments physiques sont les périphériques électroniques,


supports et connecteurs qui transportent et transmettent les signaux
pour représenter les bits.

 Le codage est une méthode de conversion d’un flux de bits de


données en code prédéfini.

 La couche physique doit générer les signaux électriques, optiques ou


sans fil qui représentent le 1 et le 0 sur le support. La méthode de
représentation des bits est appelée méthode de signalisation.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 1 - Physique
 Signalisation de bits sur le support
 La couche physique représente chacun des bits de la trame reçu
sous la forme d’un signal
 Les signaux sont traités par le périphérique de réception, qui rétablit
leur représentation binaire.
 Signal : tension électrique, modèle d’impulsions lumineuses ou encore
onde électromagnétique modulée. Il permet d’acheminer les données
dans le média.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 1 - Physique
 Méthodes de signalisation
 Les bits sont représentés sur le support en changeant une ou
plusieurs des caractéristiques suivantes d’un signal :
 Amplitude
 Fréquence
 Phase

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 1 - Physique
 Méthodes de signalisation

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 1 - Physique
 Méthodes de signalisation
 La nature des signaux réels représentant les bits sur le support
dépend de la méthode de signalisation utilisée. Certaines
méthodes peuvent utiliser un attribut de signal pour représenter un
seul 0 et un autre pour représenter un seul 1.

 Par exemple, avec le non-retour à zéro (NRZ), un 0 peut être


représenté par un niveau de tension sur le support pendant la durée
du bit, et un 1 par une autre tension.

 Il existe également des méthodes de signalisation utilisant des


transitions, ou l’absence de transitions, pour indiquer un niveau
logique. Ainsi, le codage Manchester indique un 0 par une
transition de tension faible à élevée au milieu de la durée du bit.
Pour un 1, il existe une transition de tension élevée à faible au milieu
de la durée du bit.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 1 - Physique
 Méthodes de signalisation
 Code tout ou rien :
 0 ⇒ 0 (volt)
 1 ⇒ +V
 Code NRZ :
 0 ⇒ -V
 1 ⇒+V
 Code bipolaire :
 0⇒0
 1 ⇒ alternativement +V, -V
 Code RZ :
 0⇒0
 1 ⇒+V durant la 1ère moitié de l’intervalle et 0 durant la 2ème moitié
 Code Manchester :
 0 ⇒ transition de bas vers le haut au milieu de l’intervalle
 1 ⇒ transition de haut vers le bas au milieu de l’intervalle
 Code Miller :
 0 ⇒ pas de transition si le bit suivant est 1, transition à la fin de l’intervalle
si le bit suivant est 0
 1 ⇒ transition au milieu de l’intervalle 0

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 1 - Physique
 Méthodes de signalisation

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 1 - Physique
 Méthodes de signalisation

 La méthode de signalisation utilisée doit être compatible avec une


norme pour que le récepteur puisse détecter les signaux et les
décoder.
 La norme contient un accord entre l’émetteur et le récepteur sur
la manière de représenter des 1 et des 0.
 En l’absence d’accord de signalisation (c’est-à-dire si différentes
normes sont utilisées à chaque extrémité de la transmission), la
communication sur le support physique échoue.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle OSI – 1 - Physique
En résumé La couche Physique :

 Transmission binaire
 Fils (câbles coaxiaux, câbles à paires torsadées…)
 Connecteurs (BNC, RJ45…),
 tensions, débits (100Mb/s, 1Gb/s…)
 Décrit les caractéristiques logiques et physiques de
la connexion de la station au réseau
 Unités de couche 1 : répéteur, concentrateur
 Unités d’échange : bit

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Récapitulatif
OSI Unité Matériel
d’échange
Application Donnée
Présentation Donnée
Session Donnée
Transport Segment
Réseau Paquet Routeur
Liaison Trame Commutateur
Physique Bit Concentrateur

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle DOD (TCP/IP)

 TCP/IP est une pile de protocoles travaillant sur un


modèle en couches particulier DOD

 Le modèle DOD recouvre les différentes couches du


modèle OSI

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Modèle TCP/IP Modèle OSI
Application
Application Présentation
Session
Transport Transport

Internet Réseau

Accès réseau Liaison


Physique

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


DOD - Couche Accès réseau

 Recouvre les couches Physique et Liaison du


modèle OSI

 Ex : Ethernet

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


DOD - Couche Internet
 Réalise l’interconnexion des réseaux hétérogènes
distants
 Rôle : permettre l’injection de paquets dans n’importe
quel réseau et acheminement de ces paquets
indépendamment les uns des autres jusqu’à
destination
 Gère le routage des paquets au travers des réseaux
empruntés
 Protocole IP (Internet Protocol)

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


DOD - Couche Transport

 Même rôle que la couche Transport du modèle


OSI :
 Transport correct de messages de manière fiable et
de bout en bout entre l’émetteur et le récepteur
 2 implémentations : le protocole TCP
(Transmission Control Protocol) et le protocole
UDP (User Datagram Protocol)

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


TCP
 Protocole à remise garantie, orienté connexion, qui
permet un acheminement sans erreur des messages.

 Rôle : fragmenter le message à transmettre de


manière à pouvoir le faire passer sur la couche internet
; sur la machine destination, TCP replace dans l’ordre
les fragments transmis par la couche internet pour
reconstruire le message initial

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


TCP (suite)
Ex : TCP

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


UDP
 Plus simple que TCP mais non fiable (remise non
garantie)
 Fonctionne sans connexion
 Plus rapide que TCP
 Utilisé quand on néglige volontairement le
contrôle de flux et le séquencement des paquets.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


UDP (suite)
Ex : UDP

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


DOD - Couche Application

 Correspond aux couches hautes du modèle OSI


 Caractérisée par de nombreux protocoles tels que
Telnet, FTP (File Transfer Protocol), SMTP (Simple Mail
Transfer Protocol), HTTP (HyperText Tranfer Protocol)

 Rôle important : choix du protocole de transport à utiliser

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Couche Application (suite)
Exemple :
 TFTP (Trivial FTP) exploite UDP car on considère que
les liaisons physiques sont suffisamment fiables et les
temps de transmission assez courts pour qu’il n’y ait
pas d’inversion de paquets à l’arrivée
TFTP est plus rapide que FTP, utilisé surtout pour des
transports inter-réseaux et qui exploite TCP pour
fiabiliser la transmission.
 SMTP utilise TCP car pour la remise de courrier
électronique, on souhaite que les messages
parviennent intégralement et sans erreur.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


ETHERNET
 Les normes Ethernet définissent à la fois les
protocoles de la couche 2 et les technologies de
la couche 1.
 Bien que les spécifications Ethernet prennent
en charge différents supports, bandes
passantes et autres variantes de la couche 1 et
de la couche 2, le format de trame et le schéma
d’adressage de base sont les mêmes pour
toutes les versions d’Ethernet.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Le réseau local Ethernet
 Normes IEEE
 Les normes Ethernet définissent à la fois les protocoles de la
couche 2 et les technologies de la couche 1.

 Bien que les spécifications Ethernet prennent en charge différents


supports, bandes passantes et autres variantes de la couche 1 et de
la couche 2, le format de trame et le schéma d’adressage de base
sont les mêmes pour toutes les versions d’Ethernet.

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE


Les principaux modèles de communication

MERCI DE VOTRE ATTENTION

ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU INFORMATIQUE

Vous aimerez peut-être aussi