Vous êtes sur la page 1sur 12

MODULE 6

La mise en route

AOCDTF 2002 / 2003


1. Procédures avant mise en fonctionnement……………………………1

2.Procédures pendant le fonctionnement ..………………………………2

1er Schéma……………………………………………………2-5

2ème Schéma…………………………………………………5-10

AOCDTF 2002 / 2003


Les différentes méthodes d’un démarrage sur un ensemble
hydraulique:

1. Procédures avant mise en fonctionnement:


(Pour des installations neuves)

-Vérifier le niveau d’huile du réservoir hydraulique,


-Contrôler le serrage de tous les raccords et composants,
-Regarder par rapport au schéma, si les vannes sont en bonne position (ex: vanne
d’isolement à l’aspiration),
-Détarer au maximum les appareils réglables ( limiteurs de pression; débit…),
-S’assurer du bon sens de rotation du moteur d’entraînement de la pompe,
- Avoir le circuit hydraulique du système
-Mise en place d’appareils de contrôle, manomètre; débimètre; Thermomètre;
(pour le manomètre faire attention à l’echelle de pression afin de ne pas
l’endommager).
(Pour des installations déjà fonctionnelles)

-Détarer tous les appareils lorsque l’installation est existante. Ce sera juste une
sécurité au cas où une personne aurait modifié le réglage,
- S’assurer par rapport au plan et à la machine, qu’à la mise sous tension il ne
peut pas se produire d’incident. (ex: un vérin qui peut dédommager une pièce ,
car au démarrage il sort automatiquement).

AOCDTF 2002 / 2003 “mod 6” 1


2. Procédures pendant le fonctionnement:
- Purger en actionnant les distributeurs, le ou les vérins. (un moteur
hydraulique ne se purge pas puisque l’huile n’y fait que passer pour
repartir ensuite au réservoir),
-Régler le limiteur de pression à la valeur désirée. ( nous verrons par la
suite comment faire),
-Penser, pendant tout ce temps en parallèle, à vérifier si il n’y a pas de
fuites,
-Analyser le schéma et réfléchir sur une certaine chronologie de réglage
de l’ensemble afin d’éviter une déterioration mécanique,
-Faire les réglages nécessaires au bon fonctionnement en tenant compte
des débits pressions et température, des vitesses de rotation (moteurs) et
vitesses des vérins.
- Vérifier, une fois l’ensemble démarré, à nouveau le niveau d’huile,
-Faire des relevés et répertorier les valeurs mesurées.

Cette procédure hydraulique est à adapter selon l’ensemble


hydraulique à démarrer.
Nous allons voir par la suite quelques exemples de schémas
afin de les analyser.

1er schéma:
Pour commencer, nous allons étudier un fonctionnement d’une
porte servant à obturer l’évacuation des eaux pluviales d’une ville. Cette porte
ne s’ouvrira que lors de fortes intempéries afin de lacher l’eau dans un sas de
rétention. A tout moment cette porte devra être au maximum étanche, l’eau ira
dans ce cas là à la station d’épuration.
Pour cela, il a été installé un système hydraulique. Le vérin, pour
créer l’ouverture de la porte a du être bloqué par l’intermédiaire d’un système de
clapet car on sait déjà qu’une électrovanne ne s’utilise pas comme bloqueur.

AOCDTF 2002 / 2003 “mod 6” 2


1

2
1. Vérin
2. Clapet anti retour
3. Electrovanne
4. Manomètre et vanne d’isolement
5. Limiteur de pression
3
6. Filtre retour
7. Pompe
8. Moteur electrique
80 b
5
4

8 7

La mise en marche:
En admettant que nous étudions le cas d’une installation neuve. Dans
un premier temps, nous allons regarder la partie mécanique; l’opérateur nous
apprend que derrière cette porte il n’y a pas d’eau et donc les essais sont libres ce qui
permettra d’actionner, une fois les réglages terminés, le vérin deux ou trois fois.
- Pour commencer on va effectuer le plein de la centrale, vérifier s’il y a
bien la cartouche du filtre à huile et s’assurer du bon serrage de tous les composants
ainsi que tous les raccords.
- Une fois l’huile en place la première chose à faire sera de vérifier le
sens de rotation du moteur électrique par rapport au sens de rotation de la pompe.Il
faudra aussi vérifier si le limiteur de pression est détaré. (pour l’exemple: être en
dessous des 80 bars).

AOCDTF 2002 / 2003 “mod 6” 3


- Démarrer le groupe moto-pompe pour purger les tuyauteries entre le
distributeur et les vérins. On procèdera de la manière suivante:

- débrancher les flexibles d’alimentation du vérin (côté fût, côté tige et


s’assurer que le vérin soit bien tige rentrée)
- plonger les flexibles dans un bac (attention aux éclaboussures),
- actionner l’electrovanne manuellement en flèches parallèles,
- attendre que le fluide sorte par la canalisation et bien le laisser couler afin
de chasser les bulles d’air,
- rebrancher le flexible sur le vérin (côté fût) et réactionner l’electrovanne.
Ainsi le vérin sortira et le fluide remplira tout le fût sans aucune bulle d’air,
- Effectuer, une fois terminé un côté, la même procédure en mettant
l’électrovanne en flèches croisées,
Selon la taille du vérin et le débit de la pompe, le déplacement du vérin
risque d’être plus ou moins long car la pression dans le circuit est nulle ou insuffisante
puisque le limiteur est détaré complètement. Dans notre exemple on n’a pas la
possibilité de désolidariser le vérin de la porte. Le débit ne suffira pas à mettre la porte
en mouvement. La solution sera d’augmenter légerement la pression à l’aide du
limiteur de pression afin d’obtenir le déplacement du vérin. ( Attention à la sensibilité
du limiteur, et bien regarder le manomètre).

- Après la partie purge, on va pouvoir enfin effectuer le réglage puisque


cette installation ne contient qu’un seul appareil réglable: le limiteur de pression.
La procédure est simple:
- positionner le vérin en fin de course (rentré ou
sorti), garder l’électrovanne sur une position (croisée ou parallèle suivant la position
du vérin).
- le fluide va monteren pression et donc passer
par le limiteur. Plus on va serrer la vis du limiteur de pression et plus l’huile devra
monter en pression pour arriver à passer par le limiteur. Il suffira juste grâce au
manomètre d’ajuster la pression que l’on veut (80 bars dans ce cas là).
Pour être bien précis dans le réglage on relachera l’alimentation de
l’électrovanne puis on réalimentera afin de voir si on retrouve bien notre pression. Il
arrive parfois qu’il y ait une petite variation. Le réglage terminé, il ne faudra pas
oublier de serrer le contre écrou de la vis de réglage du limiteur de pression car même
avec les vibrations de la centrale la vis peut se désserrer.
- Faire fonctionner le vérin de porte plusieurs fois.

AOCDTF 2002 / 2003 “mod 6” 4


2ème schéma:
Dans une usine fabricant des pièces mécano-soudées en inox, se trouve une
cuve qui sert de bain d’acide afin de nettoyer toutes les pièces après soudure. Par rapport
aux normes de sécurité, l’usine doit installer un couvercle avec toute une automatisation
d’ouverture et de fermeture.
On fait appel à l’hydraulique pour l’ouverture et la fermeturte du couvercle
ainsi que le vérouillage de ce dernier.
Après étude et réalisation, l’installation définitive ressemblera au dessin que
nous avons ci-dessous.
Mis à part les modifications mécaniques pour parfaire à la fixation des
vérins on peut apercevoir les trois capteurs de fin de course. Ils seront utiles pour
l’automatisation du système et permettront d’effectuer des priorités afin d’éviter les
détériorations mécaniques.

AOCDTF 2002 / 2003 “mod 6” 5


1
2
Vérin du Vérin du
couvercle vérrouillage

5 6

7 8

100 b

9
11
10

12 14
13

1. Vérin double effet du couvercle 8. Limiteur de pression avec valve de mise à vide
2. Vérin double effet du vérrouillage 9. Filtre à air
3. Electrovanne à clapet 10. Sonde de niveau bas
4. Limiteur de débit 11. Filtre à huile sur le retour
5. Prise de pression 12. Reservoir
6. Electrovanne 4/3 à centre fermé 13. Groupe moto pompe
7. Manomètre et vanne d’isolement 14. Vanne de vidange

AOCDTF 2002 / 2003 “mod 6” 6


Nous pouvons voir sur le schéma de la page précédente, le
fonctionnement de l’ouverture et la fermeture du couvercle avec tous les composants
adéquats.
On va, tout en étudiant le plan hydraulique regarder la partie mécanique
avec le concepteur, afin de voir le fonctionnement et voir les priorités à suivre dans le
déroulement des actions. Ces détails restent important afin de ne pas endommager
l’ensemble lors des opérations manuelles.

Détaillons le schéma:
Lors de la mise en route du groupe moto-pompe le fluide va aller
directement au réservoir grâce à l’électrovanne de mise à vide, le limiteur restera
ouvert.

Electrovanne de mise à vide

En admettant qu’on pilote l’électrovanne le limiteur se ferme et tout le


fluide se dirige vers les deux distributeurs. Selon le pilotage de la bobine, on fait
rentrer ou sortir le vérin du couvercle mais également on peut sortir ou rentrer le
vérin de vérrouilllage.

Les quatre limiteurs de débit vont servirde régulation de


vitesse. Au départ, il vaut mieux les visser de façon à avoir une vitesse trés
lente des mouvements (fermer les limiteurs). Durant la mise en
fonctionnement les ouvrirs de façon à régler les vitesses voulues.

Etant donné qu’il y aura des personnes travaillant autour,


il est indispensable d’installer des sécurités au niveau du couvercle en
cas de rupture de flexible ou de fuites. Dans ce cas, il a été installé une
électrovanne à clapet que l’on pilotera électriquement à chaque fois
pour manoeuvrer le vérin de couvercle. Ils sera directement flasqué sur
le vérin. Grâce à ce composant, le couvercle ne pourra pas retomber
sur la cuve en cas de rupture.

AOCDTF 2002 / 2003 “mod 6” 7


Regardons les différents composants du réservoir. Le premier que
nous regardons est la sonde de niveau bas qui va servir à arrêter la machine si
le niveau d’huile est trop bas. On le règlera évidemment de façon à ce que la
pompe n’aspire pas d’air (cavitation).

L’élément indispensable du réservoir est le filtre à air, il va


permettre au réservoir de respirer lors des variations de l’huile. Il aura le rôle
également de filtrer toute la quantité d’air qui rentre dans le reservoir afin de
ne pas polluer le fluide.

Le filtre, placé dans ce cas là sur le retour, est équipé


d’un clapet by-pass servant de sécurité à l’élement filtrant en cas de
colmatage. Il est équipé également d’un indicateur électrique de
colmatage du filtre qui ira donner une information à l’opérateur sous
forme de voyant.

Nous ne détaillerons pas tous les autres composants puisque ils n’ont
pas de caractéristiques bien précises mise à part leur rôle habituel.
Regardons un peu la procédure de mise en route.
- Vérifier tout d’abord si tous les composants et raccords ont bien été
serrés et s’il n’y a aucune fuite d’huile,
- Détarer le limiteur de pression 8, fermer les limiteurs de débit 4,
- Faire tourner le moteur électrique afin de vérifier le sens de rotation
par rapport à la pompe 13,
- Mettre le groupe en route, le fluide ira directement au réservoir,
- Demander à l’électricien qu’il nous pilote la valve de mise à vide du
limiteur de pression 8.
- Suite à cela étant donné qu’on aura le fluide à l’entrée des
distributeurs 6, il nous suffira de piloter manuellement les distributeurs dans le but
de purger les conduits ainsi que les deux vérins.
On peut mécaniquement désolidariser les deux vérins de
leurs supports. Il sera plus facile de les purger. La procédure sera identique à celle
que nous avons vu dans le premier exercice.

AOCDTF 2002 / 2003 “mod 6” 8


- débrancher les flexibles d’alimentation du vérin 1, (côté fût, côté tige et
s’assurer que le vérin soit bien tige rentrée)
- plonger les flexibles dans un bac (attention aux éclaboussures),
- actionner le distributeur 6 manuellement en flèches
parallèles, - attendre que le fluide sorte par la canalisation et bien le
laisser couler afin de chasser les bulles d’air,
- rebrancher le flexible sur le vérin (côté fût) et reactionner le distributeur.
Ainsi le vérin sortira et le fluide remplira tout le fût sans aucune bulle d’air,
- Effectuer, une fois terminé un côté, la même procédure en mettant le
distributeur en flèches croisées. Même opération pour le vérin de vérouillage 2
- Une fois tout rebranché nous allons pouvoir régler le limiteur de
pression. Nous savons qu’il y’a deux distributeurs 6, donc il va falloir bien regarder
comment on va procéder pour arriver à créer un “mur” de sorte à faire monter en
pression le circuit.
Dans ce cas là, il n’y aura pas à se poser de question puisque les deux
distributeurs sont à centre fermé et donc créent un mur.C’est maintenant que l’on va
pouvoir régler la pression grâce à la vis de tarage du limiteur de pression 8.
On va la visser au fur et à mesure afin d’atteindre la pression voulue
(dans ce système par rapport aux calculs, il a été déterminé une pression de 100 bars).
Après ce réglage et tout en maintenant la mise à vide excitée, on va
pouvoir procéder au mouvement des vérins.

ATTENTION : Dans tous les systèmes bien tenir compte du déroulement de


! l’ensemble afin de ne pas faire de détériorations mécaniques.

Dans ce cas là, il faudra d’abord dévérrouiller le couvercle avant de le


soulever. C’est pour cela qu’il a été installé des capteurs, ainsi il n’y aura rien à
craindre lorsque l’automatisme sera mis en place.
- Donc en premier, nous allons faire sortir manuellement le vérin de
vérrouillage 2 et ainsi libérer le couvercle 1. Il faudra pour le faire sortir, ouvrir au
fur et à mesure le limiteur de débit 4 correspondant. Arrivé en butée, on agira dans
l’autre sens le distributeur pour effectuer le réglage de l’autre limiteur. Il faudra
recommencer cette opération autant de fois jusqu’à ce que le vérin sorte et rentre à la
vitesse voulue par le client.
- Cette opération terminée, on laissera dévérrouillé et on
passera au réglage des limiteurs 4 sur le vérin de couvercle 1. Le procédé sera le
même sauf qu’il faudra tenir compte du pilotage du distributeur à clapets 3 lors de la
sortie du vérin 1. Il faudra aller doucement sur les réglages des limiteurs de débit
sinon le vérin risque d’être entrainé par le couvercle.

AOCDTF 2002 / 2003 “mod 6” 9


- Une fois terminé les réglages, il ne restera plus qu’à refaire le plein
de la centrale, vérifier si il n’y a plus de fuites. On pourra essayer en mode
automatique accompagné de l’électricien afin de voir si tout le fonctionnement
est correct. La mise à vide 8 sera actionnée simultanément avec les deux
distributeurs des vérins. L’électro à clapet 3 sera actionnée en même temps que la
fermeture du couvercle (vérin 1 sortie de tige).

AOCDTF 2002 / 2003 “mod 6” 10