Vous êtes sur la page 1sur 47

Introduction

La gestion de la mobilité a pour objectif de localiser les abonnés et de leur

permettre de recevoir des appels, des SMS et d’autres services de téléphonie

mobile
La gestion de mobilité se compose en 3 partie :

• Handover ou transfert inter/intra-cellulaire

• Mécanisme de sélection/ resélection de cellules

• Mécanisme de gestion de la localisation 4


Handover

6
Handover

Le Handover désigne l'ensemble des opérations mises en œuvre pour permettre qu'un téléphone

mobile change de cellule radio sans interruption de la conversation ou du transfert des données.

Le processus de handover permet à un terminal mobile de maintenir la communication en

cours, lors d'un déplacement qui amène le mobile à changer de cellule. En effet, lorsque le signal de

transmission entre un téléphone et une station de base (BTS) s'affaiblit, le logiciel du téléphone

mobile cherche une autre station de base disponible dans une autre cellule, qui soit capable

d'assurer à nouveau la continuité de la communication sans interruption.

7
Différents Handover
RTC

Réseau Mobile 1 Réseau Mobile 2

MSC A MSC B MSC C MSC D

BSC BSC BSC BSC BSC

1 2 3 4 5

1: HO Intra-cellulaire 2: HO Intra-BSC 3: HO Intra-MSC


4: HO Inter-MSC 5: HO Inter-Réseau
Handover
Dans le GSM

Handover Intra-BSC : le nouveau canal est attribué à la MS dans la même

cellule ou une autre cellule gérée par le même BSC


.
Handover Intra-MSC : le nouveau canal est attribué à la MS mais dans une

cellule gérée par un autre BSC, lui-même étant géré par le même MSC.

Handover Inter-MSC : le nouveau canal est attribué dans une cellule qui est

gérée par un autre MSC.

Handover Inter-System : un nouveau canal est attribué dans un autre réseau

mobile que celui qui est chargé de la MS (exemple entre un réseau GSM et un réseau
UMTS). 8
Dans le UMTS
Handover Intra-RNC : le nouveau canal « voix » est attribué à la MS dans la même cellule ou une
autre cellule gérée par le même RNC.
Handover Intra-MSC/VLR : le nouveau canal est attribué à la MS mais dans une cellule gérée par
un autre RNC, lui-même étant géré par le même MSC/VLR.
Handover Intra-SGSN : en mode paquet (transfert de données), le nouveau canal est attribué à
la MS mais dans une cellule gérée par un autre RNC, lui-même étant géré par le même SGSN.
Handover Inter-MSC/VLR : le nouveau canal est attribué dans une cellule radio qui est gérée par
un autre MSC/VLR.
Handover Inter-SGSN : en mode paquet, le nouveau canal est attribué dans une cellule qui est
gérée par un autre SGSN.
Handover Inter-System : un nouveau canal radio est attribué dans un réseau mobile de technique
différente du réseau auquel la MS était connecté (par exemple handover entre un réseau GSM et
un réseau UMTS).
Dans le LTE

Handover intra-eNode B:De nouvelles ressources radio (resource blocks) sont

attribuées au terminal mobile dans une autre cellule radio (une autre bande de

fréquence) ou un autre secteur gérés par le même eNode B.

Handover inter-eNode B:de nouvelles ressources radio (resource blocks) sont

attribuées au terminal dans une cellule gérée par un autre eNode B. le dialogue

entre les les liens du réseau EUTRAN de l'opérateur mobile.


3 phases pour le déroulement du handover :

1- Prise de mesures et supervision du lien

2- Choix de la cellule cible et déclenchement du handover

3- Exécution du handover ( transfert effectif des liens)


Prise de mesure
• Ms et BTS effectuent des mesures
• Paramètres recueillis :
– La puissance du signal reçu (qualité du lien)
• MS (canal descendant), BTS (canal montant)
– Le taux d’erreur binaire (BER) (calcul du C/I)
– Distance entre le mobile et la station de base (grâce à la
valeur de TA)
Prises de mesures

• Evaluation de la qualité du lien


• Mesure périodique des canaux et cellules candidates si besoin d’établir
un nouveau lien physique

• Gestion d’une liste de cellules candidates


Par le réseau et le terminal mobile
• Déclenchement du handover contrôlé par le
terminal ou assisté par le mobile en se
basant sur les mesures
Les critères de déclenchement utilisent principalement trois variables
qui sont:

 Durée de la fenêtre de moyenne des mesures.

 Niveau des seuils de puissances (RxLev).

 Marge d’hystérésis entre cellule cible et cellule courante.

Rxlevelcourante<seuil

Rxlevelvoisine ≥ seuil

Rxlevelvoisine≥Rxlevelcourante+ hystérésis
Handover
Choix de la cellule cible et déclenchement du Handoff :
Cette étape se fait en quatre étapes:

Le mobile mesure la puissance des canaux pilote de BTS (RXLEVEL).

 Si le mobile reçoit l’identité d’une BTS et que son signal est suffisant, elle
entre dans la liste des BTS candidates (un temporisateur est associé).

 A expiration du temporisateur:la BTS est retirée de la liste.

 Si la liste est pleine (6 pour GSM), on retire celle dont le temporisateur est

le plus avancé.

14
I- Mobilité radio: Handover

2- Choix de la cellule cible et déclenchement du Handoff :

15
phase d’execution
Dans le Gsm

– Etablissement du nouveau canal


– Transfert de la connexion vers le nouveau lien
– Libération de l’ancien canal
...

Le MS ne gère qu’un seul canal Hard Handover (GSM)


Le handover : phase d’exécution
Dans le Umts

Les 2 liens et les 2 flux sont actifs


simultanément pendant un court laps de temps
Augmentation de Qualité de service offerte à l ’usager
Diminution de Charge élevée au niveau de réseau
Diminution de charge élevé sur l ’interface radio

Soft Handover
Sélection/ re- sélection
de cellules
Sélection/ re-sélection de cellules
•Processus de sélection/resélection de cellules:
•réception par le mobile d’informations venant du réseau et choix d’une cellule d’accès
sélection/resélection de cellules
•Sélection =à la mise sous tension du mobile
Resélection =lors du déplacement
•Écoute de toutes les voies balises
•Sélection d’un certain nombre de cellules parmi les plus puissantes
•Recueil des infos diffusées : état des cellules, paramètres d’accès, de handoffs, info de
synchronisation, localisation.
•Enregistrement éventuel dans la zone de localisation
•Choix d’une cellule (suitable cell )

23
Activités du mobile ?

Pendant l'état de veille et une fois la localisation


effectuée :
Calage sur voie balise
Attente d'un éventuel appel (PCH)
Prêt à émettre (RACH)
Surveillance constante pour détecter une sortie de
cellules
Resélection

❑ Sur événements :
❑ Mobile ne reçoit plus de messages de signalisation de la
cellule sélectionnée
❑ Existe une meilleure cellule

Cellule sélectionnée passe dans l'état barrée
❑ PLMN non détecté
❑ Changement de zone de localisation
❑ Echec lors d'une tentative d'accès au réseau
Gestion de la
localisation ou roaming

25
Gestion de localisation

• La Gestion localisation : permet au système de connaître la position d’un mobile à chaque instant
• la recherche d’abonné qui permet au système de retrouver un mobile
état de veille

Mise à jour de localisation à la première mise sous tension du terminal

La mise à jour de localisation se fait lorsque le mobile change de zone de localisation

Possibilité de mise à jour périodique

Possibilité de détachement au réseau lors de la mise hors tension


Mise à jour du HLR : VLR où se trouve l’abonné

Mise à jour du VLR : profil de l’abonné et zone de localisation


Première mise sous tension

Le mobile doit se signaler au réseau pour être pris en compte

Procédure appelée : IMSI attach ou attachement au réseau

Le mobile ne dispose pas de TMSI, il utilise l’IMSI

Le réseau doit authentifier le mobile : le VLR demande des triplets de sécurité au HLR

La mise à jour de localisation consiste à faire deux opérations imbriquées :

- informer le HLR que le mobile se trouve dans un VLR donné

- transférer le profil de l’abonné du HLR vers le VLR

Allocation d’un TMSI en fin de procédure


Changement de zone de localisation sans changer le VLR

Le mobile se trouvait dans une cellule dépendant d’une ancienne zone de localisation et

passe dans une cellule faisant partie d’une nouvelle zone

pour ne pas dévoiler son identité complète, le mobile fait une mise

à jour de localisation en envoyant le TMSI

Allocation possible d’un TMSI en fin de procédure


Changement de VLR

• Le mobile se trouvait dans une cellule dépendant du VLR1 et passe dans une cellule dépendant d’un

nouveau VLR (VLR2).


Le TMSI était alloué par l’ancien VLR. Seul le VLR1 peut identifier le mobile (i.e.
retrouver l’IMSI)

Pour que le nouveau VLR connaisse l’ancien VLR, le mobile indique l’ancienne zone de localisation où il
se trouvait (LAI1 pour Location Area Identity)

L’identité de la zone de localisation est unique au monde (elle contient le code pays, le code
opérateur)

LAI+TMSI constitue une identité unique au monde d’un terminal mais elle est
« anonymisée »

Principe réutilisé en GSM, UMTS, LTE (avec quelques différences ) En LTE, on parle de
GUTI, Globally Unique Temporary Identity
récupération de l’identité
Au niveau de chaque VLR, est stockée une table de correspondance

- zone de localisation <-> identité du VLR

Le nouveau VLR demande à l’ancien VLR l’identité IMSI du terminal

Le profil de l’abonné est systématiquement transféré depuis le HLR (pour

éviter la propagation d’erreurs dans le profil)

Pour une bonne gestion de la mémoire des VLR, il faut effacer le profil dans

l’ancien

VLR.

Allocation quasi systématique d’un TMSI en fin de procédure


La gestion des ressources

radio ( RRM )
La gestion des ressources radio ( RRM )

RRM implique des stratégies et des algorithmes pour contrôler des paramètres tels

que la puissance de transmission, l'allocation d'utilisateur, les débits de données, les

critères de transfert, le schéma de modulation, le schéma de codage d'erreur

RRM concerne les problèmes de capacité de réseau multi-utilisateurs et multi-cellule


Il vient pour corriger la capacité de canal maximale lorsque plusieurs utilisateurs et stations de
base adjacentes partagent le même canal de fréquence.
Des schémas RRM dynamiques efficaces peuvent augmenter l'efficacité spectrale du système
. L’objectif
la gestion des ressources spectrale radio optimiser l’ efficacité spectrale de systéme
Eviter les pannes dues au brouillage dans le même canal , au bruit , à l’atténuation causée

par des pertes de trajet, des évanouissementspar ombrage et trajets multiples , autres

formes de distorsion
Gestion statique des ressources radio

La RRM statique implique une planification manuelle ou assistée par


ordinateur de cellules fixes ou de réseaux radio

 Concernant les ressources de fréquences


 Déploiement de sites de stations de base
 Hauteurs d'antenne
 Plans de fréquence des canaux
 Direction de l'antenne du secteur
 Sélection des paramètres de modulation et de codage de canal
 Diversité d'espace dans l' antenne de la station de base
Les systèmes RRM statiques sont utilisés dans les systèmes
cellulaires 1G et 2G , dans les réseaux locaux sans fil actuels et dans les
systèmes non cellulaires, par exemple les systèmes de radiodiffusion.
Gestion dynamique des ressources radio

Les systèmes RRM dynamiques adaptent les paramètres du réseau radio à la charge de trafic, aux

positions des utilisateurs, à leur mobilité, aux exigences de qualité de service, à la densité de station

de base, etc.

Les schémas RRM dynamiques sont pris en compte dans la conception de systèmes sans fil afin de

minimiser les cellules manuelles coûteuses planifier et réaliser des schémas de réutilisation de

fréquences "plus étroits" , ce qui améliore l' efficacité spectrale du système .

Certains systèmes sont centralisés, plusieurs stations de base et points d’accès étant contrôlés par

un contrôleur de réseau radio (RNC). D' autres sont distribués, soit des algorithmes autonomes dans

les stations mobiles , par l' échange d' informations entre ces stations.
Voici des exemples de systèmes RRM dynamiques:

 Algorithmes de contrôle de puissance


 Algorithmes de précodage
 Algorithmes d' adaptation de lien
 Algorithmes DCA ( Dynamic Channel Allocation ) ou DFS
( Dynamic Frequency Selection ), permettant la "respiration
cellulaire"
 Critères de transfert adaptatif de la circulation permettant
la " respiration cellulaire "
o Suppression des interférences d'antenne unique (SAIC)
Allocation des ressources
Les ressource radio sont allouées pour autoriser une

comunication entre une station mobile et une station de

base
Objectif
Avantages et inconvenient
Avanatages :
• La non utilisé d’un protocole de signalisation pour
l’allouement de sous porteuse pour les Utilisateurs
• La typicité des groups de sous porteuse selectionnés
permet au usager de faire des simples handover
Inconvinient :
Problème MA (Margin adaptative optimization
Il diminue la puissance totale transmise en prenant on
concidération le debit donné a chaque Utilisateur
Problème RA (Rate adaptive optimization )
Il cherche à augmenter le debit totale des données
avec une diffuculté sur la puissance totale transmise

maximiser le débit.