Vous êtes sur la page 1sur 18

FINANCES PUBLIQUES

GESTION, 2019
Programme
 Principes budgétaires
 Finances de l’Etat
 Budget de l’Etat
 LOLF
 LFI
 LR
 Finances locales
 Budget primitif
 Budget modifié
 Compte administratif
 Finances des EPN
 Types d’EPN
 Réforme des Finances Publiques
Budget de l’Etat

 Le système budgétaire et les procédures de gestion des finances publiques


s’appuient sur la LOLF. Ce cadre juridique a été revu en profondeur en 2004
(Loi n° 2004-007 du 26 juillet 2004) afin de bâtir une véritable « Constitution
budgétaire et financière »
 Le Budget de programmes est reflété à travers la LOLF par l’adoption d’une
approche de gestion axée sur les résultats, traduite par
 (i) une budgétisation orientée vers les résultats ;
 (ii) un engagement autour des objectifs définis et
 (iii) une plus grande responsabilisation des gestionnaires de crédit.
PGE - PND

 Le Budget de l’État constitue l’outil nécessaire pour la mise en œuvre de la


politique de développement qui se traduit à travers la planification, la
programmation et la budgétisation pluriannuelle des ressources.
 Ainsi, le Gouvernement entend apporter des réponses aux problèmes liés aux
besoins clairement identifiés de la population.
 De ce fait, le Budget permet d’aligner les ressources publiques sur les
priorités nationales définies dans les documents cadres nationaux de
développement, à savoir la Politique Générale de l’État et le Plan National de
Développement
Le Budget

 Le Budget est un document comptable


annexé à la Loi de Finances ;
 Ilretrace la nature, le montant et
l’affectation des ressources et des charges
de l’Etat, des collectivités et des
établissements publics pour une année
civile.
Les fonctions du Budget

 La fonction d’autorisation : Le Parlement, à travers le Budget,


donne l’autorisation à l’Exécutif de recouvrir les recettes et d’exécuter les
dépenses durant une année.

 La fonction d’affectation : Le Budget est une traduction chiffrée des


dispositions de la Loi de Finances et des politiques publiques où, en principe, la
priorisation d’un secteur se reflète au vu de l’importance de l’enveloppe
budgétaire allouée à ce secteur.

 La fonction économique : Le Budget est un outil de politique


économique permettant d’agir sur la conjoncture et la structure d’une
économie à travers la politique fiscale et la politique des dépenses.
Budget de moyens
et budget de programmes
 Le budget de moyens est un modèle de structuration du Budget par nature
des moyens (humains, matériels et financiers) et dont le contrôle de
l’exécution est purement comptable et juridique.
 Le budget de programmes est un modèle de structuration du Budget par les
objectifs des politiques publiques (rattachés à des missions puis des
programmes et des activités), contrôlés essentiellement par les résultats
obtenus mesurés par les indicateurs de performance.
 Quelle que soit la méthode d’allocation ou de structuration du Budget, la
performance de la gestion des Finances Publiques peut être évaluée à partir
des éléments suivants :
 (i) Le respect de la discipline budgétaire c’est-à-dire la maîtrise du déficit et le
non dépassement d’un certain niveau de déficit,
 (ii) L’allocation optimale des ressources conformément aux politiques publiques à
mettre en œuvre,
 (iii) La performance soit l’efficacité et l’efficience dans la gestion des deniers
publics
Principes budgétaires
 Le basculement vers le budget de programmes a nécessité une révision des principes budgétaires : l’annualité,
l’unité, l’universalité, la spécialité et la sincérité.
 ANNUALITÉ
 Les LF déterminent, pour un exercice, la nature, le montant et l’affectation des ressources et des charges de
l’Etat. Ces derniers sont retracés chaque année et pour une année, dans le Budget Général.
 UNITÉ
 Les ressources et les charges de l’État sont retracées chaque année, pour une année, dans un Budget Général
de l’État sous forme de recettes et dépenses.
 UNIVERSALITÉ
 Les recettes et dépenses sont considérées comme deux masses indépendantes, sans lien autre que global, et
sont retracées sur un compte unique : Budget Général de l’Etat. Exception : certaines recettes peuvent être
directement affectées à certaines dépenses: les Budgets Annexes, les dons et aides, …
 SPECIALITÉ
 L’unité de spécialisation budgétaire est celle dont le montant des crédits ne peut être dépassé en exécution.
Les programmes sont l’unité de spécialisation de crédits. A l’intérieur de chaque programme s’inscrit une
répartition par catégorie de dépenses, dans laquelle, les crédits sont repartis par Compte. L’Unité de
spécialisation est différente de l’Unité de vote
 SINCERITÉ
 Les LF présentent de façon sincère l’ensemble des ressources et des charges de l’Etat. Leur sincérité
s’apprécie compte tenu des informations disponibles et des prévisions qui peuvent raisonnablement en
découler.
Nomenclature budgétaire
Documents budgétaires
 Une nouvelle nomenclature budgétaire
 Les chapitres de l’ancienne nomenclature budgétaire ont été remplacés par les programmes.
 En amont, les programmes sont regroupés en missions.
 En aval, ils se déclinent en objectifs, résultats, et activités.
 Ces derniers sont assortis d’indicateurs permettant ainsi de mesurer la performance de l’Administration
dans l’utilisation des deniers publics.

 De nouveaux documents budgétaires


 Un document de performance a été introduit en annexe de la Loi de Finances pour traduire les
engagements de chaque entité dans la logique de résultats, démarche que le concept de budget de
programmes a instaurée.
 En outre, les Institutions et Ministères sont désormais tenus de produire un Rapport Annuel de
Performance afin d’évaluer leurs réalisations par rapport aux inscriptions du document de performance.
Acteurs budgétaires
 COORDONNATEUR DE PROGRAMMES
 Élaboration du Budget de l’Institution ou du Ministère
 Répartition des crédits entre les programmes suivant la priorisation de son département
après un dialogue de gestion interne
 Consolidation des documents de suivi trimestriel, des réalisations physiques et du
Rapport Annuel de Performance
 RESPONSABLE DE PROGRAMME
 Élaboration des choix stratégiques sous l’autorité du Coordonnateur de Programmes
 Répartition des crédits à engager pour les SOA concourant à la réalisation de son
programme
 GESTIONNAIRE D’ACTIVITÉS
 Le Responsable de programme peut demander les avis des Gestionnaires d’Activités à
titre d’information lors de la répartition des crédits

LE PROCESSUS D’ÉLABORATION DU BUDGET