Vous êtes sur la page 1sur 17

‫الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية‬

République Algérienne Démocratique et populaire


‫الغرفة الوطنية لمحافظي الحسابات‬
Chambre Nationale des Commissaires aux Comptes

Normes Algériennes d’Audit

NAA 700
Fondement de l’opinion et rapport d’audit sur
des états financiers

CHAMBRE NATIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES 1


DECISION N° 150 DU 11OCTOBRE 2016
AYANT POUR OBJET LA MISE EN ŒUVRE
DES NORMES ALGERIENNES D’AUDIT

NAA 700
« FONDEMENT DE L’OPINION
ET RAPPORT D’AUDIT
SUR DES ETATS FINANCIERS »

CHAMBRE NATIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES 2


l’obligation de l’auditeur de se
Une opinion non modifiée est une
opinionforger une opinion
exprimée sur les états
par l’auditeur
lorsque celui-ci a conclu que les
financiers,
états financiers ont été établis,
dans la forme
tous et leurs aspects
du contenu du rapport
significatifs, conformément
de l’auditeur au a été
lorsque l’audit
référentiel comptable
effectué applicable
selon les normes NAA, et a
abouti à la formulation d’une opinion
non modifiée.

CHAMBRE NATIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES 3


QUELS SONT LES OBJECTIFS DE L’AUDITEUR ?

ObjectifLes
1 éléments probants
comprennent
• se forger une à la fois les
Objectif 2
informations
opinion sur les qui justifient et
états financiers • exprimer clairement
corroborent les assertions
cette
de la dans un
opinion
fondée sur une
direction,
évaluation deset toutes celles qui
rapport lesqui décrit
écrit
contredisent. également le
conclusions tirées
des fondement de celle-ci.
recueillis ;

CHAMBRE NATIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES


4
QUELLES SONT
LES DILIGENCES
REQUISES ?
CHAMBRE NATIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES 5
Fondement de l’opinion
sur les états financiers

Forme de l’opinion

Rapport de l’auditeur

Informations supplémentaires présentées


conjointement avec les états financiers
6
CHAMBRE NATIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES
• se forger une opinion sur le fait de savoir si les états
financiers sont établis,
information dans
comptable tous leurs aspects
ou financière
significatifs, conformément
inexacte, insuffisanteau référentiel
ou omise, en comptable
1 applicable
raison d'erreurs ou de fraude, d'une
importance telle que, seule ou
cumulée avec d'autres, elle peut
influencer le jugement de l'utilisateur
d'une information comptable ou
• conclure s’il a ou non obtenu une assurance raisonnable
financière.
2 sur le fait que les états financiers pris dans leur
ensemble ne comportent pas

7
CHAMBRE NATIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES
1re forme 2e forme

Une opinion Une opinion


non modifiée modifiée
(NAA 705)
Les concepts de suffisance
Une opinion non modifiée est (quantité)
une et de caractère
approprié
opinion exprimée par l’auditeur -(qualité)
lorsque
Anomaliesappliqués aux
significatives
celui-ci a conclu que leséléments
états probants sont inter
financiers ont été établis, dans tous reliés.
- N’est pas en mesure de recueillir
leurs aspects significatifs, des éléments probants suffisants
conformément au référentiel comptable et appropriés
applicable
8
CHAMBRE NATIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES
Quelle est Que doit-il
sa forme comprendre
? ?

Un titre qui indique


Le rapport doit clairement qu’il s’agit du
prendre rapport d’un auditeur
Le destinataire du
une forme
rapport diffère selon indépendant
écrite
la situation de la
mission et celle de
l’entité auditée Le destinataire du
rapport
9
CHAMBRE NATIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES
Un paragraphe
Le bilan ;
d’introduction
Le compte de résultat par
mentionnant :
nature Le tableau de flux de
trésorerie ;
Le tableau de variation des
• √ l’identification de l’entité
capitaux dont; les états financiers ont
propres
été audités ;

• √ les états financiers ayant fait l’objet de l’audit ;

• √ le résumé des principales méthodes comptables utilisées


par l’entité auditée et d’autres informations explicatives ;
Conventions comptables de base,
• √ ainsi que la date de clôture
caractéristiques ou la période
qualitatives, couverte par
principes
comptables
chacun des états fondamentaux
financiers audités. ainsi que règles,
pratiques et procédures spécifiques
appliquées par une entité pour établir et
présenter ses états financiers.
10
CHAMBRE NATIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES
La La
responsabilité responsabilité
des dirigeants de l’auditeur

Le contrôle interne est un Relative :


dispositif mis en œuvre par la
Relative
direction d'une1- à l’expression
entreprise pour d’une opinion sur les états
à l’élaboration permettre financiers
luides sur la
de maîtriser lesbase de son audit
états financiersopérations 2-àque
risques.
cet audit a été effectuée selon les NAA.
et du contrôle
3- Il doit indiquer que ces normes requièrent
interne de l’auditeur qu’il respecte les règles d’éthique
et qu’il a planifié et réalisé l’audit en vue
d’obtenir une assurance raisonnable que les
états financiers ne comportent pas d’ano-
malies significatives.

11
CHAMBRE NATIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES
L’auditeur a pris en compte
sauf
Un audit dans lesà cas où l’auditeur
consiste le contrôle interne de L’auditeur
mettre en aœuvre
aussi des
la responsabilité l’entité relatif à
procéduresd’exprimer
en vue de l’établissement
une opinion sur des états considère que
recueillir des éléments
l’efficacité financiers
du contrôle interne et ;non dans le but les éléments
probants concernant d’exprimer une opinion sur probants qu’il a
les montants et les l’efficacité du contrôle
interne de l’entité . recueillis sont
informations fournies
dans les états suffisants et
financiers ; appropriés pour
Un audit consiste
également à apprécier le
fournir une base
Le choix des raisonnable à
caractère approprié des
procédures mises en
œuvre, y compris son
méthodes comptables l’opinion
retenues, le caractère
évaluation des risques raisonnable des
exprimée dans
relève du jugement de estimations comptables le rapport.
l’auditeur ; faites par la direction, et la
présentation d’ensemble
des états financiers.
12
CHAMBRE NATIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES
La signature L’adresse
de l’auditeur La date de l’auditeur

L’auditeur doit
- Le rapport de l’auditeur dater son rapport
Le rapport
doit comprendre son d’audit à une date
identité et sa signature. qui ne soit pas de
- L’auditeur signe soit au antérieure à celle à l’auditeur
nom du cabinet d’audit, laquelle il a doit
soit en son nom propre
recueilli des indiquer
ou des deux.
- Outre sa signature, éléments probants l’adresse où
l’auditeur peut être tenu, suffisants et l’auditeur
de mentionner dans son appropriés pour exerce son
rapport son titre fonder son opinion activité.
professionnel. sur les états
financiers.
13
CHAMBRE NATIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES
une section intitulée Les autres obligations
« OPINION » de communication

L’auditeur certifie que les états Lorsque l’auditeur rend


Lorsqu’une
financiers, auopinion
regard non
des règles et
modifiée est expriméeen sur des sont compte dans son rapport
principes comptables vigueur, d’audit sur les états
étatstous
dans financiers établis
leurs aspects significatifs, financiers d’autres
conformément au référentiel
réguliers et sincères et donnent une obligations
comptable
image fidèle deapplicable,
la situation financière complémentaires à celles
et patrimoniale,
l’auditeur certifie de
quela les
performance
états et prévues par les Normes
de la trésorerie de l’entité à la fin de
financiers, NAA visant à exprimer une
l’exercice. opinion sur les états
Il doit également mentionner que les financiers, il doit rendre
informations contenues dans l’annexe compte de ces autres
aux états financiers sont en obligations dans une partie
concordance avec les états financiers séparée du rapport.
établis, qu’elle explicite.
14
CHAMBRE NATIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES
Informations supplémentaires Informations supplémentaires
qui ne sont pas exigées par le
non requises
référentiel comptable applicable

L’auditeur doit apprécier si de telles Des informations


informations sont clairement supplémentaires qui ne sont pas
différenciées des états financiers requises aux termes du
audités. référentiel comptable applicable
mais qui font cependant partie
Dans le cas contraire, l’auditeur doit intégrante des états financiers
demander à la direction de modifier dans la mesure où elles ne
la façon dont ces informations
peuvent pas être clairement
supplémentaires sont présentées. Si
la direction s’y refuse, l’auditeur doit différenciées en raison de leur
expliquer dans son rapport d’audit nature et de la manière dont elles
que ces informations sont présentées, doivent être
supplémentaires n’ont pas été couvertes par l’opinion de
auditées. l’auditeur.
15
CHAMBRE NATIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES
L’annexe de la norme reprend un exemple de
rapport de l’auditeur
sur des états financiers établis conformément
au référentiel comptable applicable.

16
CHAMBRE NATIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES
MERCI POUR
VOTRE ATTENTION

17
CHAMBRE NATIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES