Vous êtes sur la page 1sur 24

Les ARN interférences dans les

applications thérapeutiques
antivirales

Presente par :
Presenté par :
Nassiri rachid 1
NASSIRI Rachid
plan
 Introduction
 Définition de l‘ARN interférence
 Mécanisme de l’ARN interférence
 Applications thérapeutiques
VIH
Hépatite C
Grippe
 Conlusion

introduction
• L'infection virale est un grave problème de santé
publique, social et économique.

• la technologie ARNi présente des avantages


potentiels par rapport aux mesures traditionnelles.

• l'utilisation prospective de l'ARNi chez plusieurs


pathogènes humains courants comme le VIH, le
VHC, le VHB,et le virus de la grippe.
Qu'est-ce que l‘ARN interférence
(ARNi)?

 “Le processus par lequel l'ARNdb fait taire l'expression génique ...
"La dégradation de l'ARNm ou l'inhibition de la traduction
Besoin d'interférence
 Mécanisme de défense

• Défense contre les infections par les virus.

• En tant que mécanisme de défense contre les transposons et autres


éléments d'insertion.

 Régulation du génome

• L'ARNi joue un rôle dans la régulation du développement et de la


maintenance du génome.

• 30% du génome humain réglementé.


Mécanisme de l'ARNi

ARNi
• ARN
– siRNA: dsRNA 21-22 nt.
– miRNA: ssRNA 19-25nt.Codé par un génome non
codant pour une protéine
• RISC:
– RNA induced Silencing Complex, qui clive l'ARNm
• Enzymes
– Dicer : Produit 20-21 nt Clivages qui initient RNAi
– Drosha : Clive l'épingle à cheveux de base pour
former un pré-miRNA; Qui est ensuite traité par
Dicer
les applications
thérapeutiques antivirales

ARNi
Utilisations thérapeutiques de l'ARNi

o Hématologie (sang)

o Oncologie (cancer)

o Biologie des cellules


souches

o Maladies infectieuses
Le virus de l'immunodéficience humaine
(VIH)
 ciblant diverses régions du génome du VIH
 les protéines de structure, Gag et Env La
transcriptase inverse Pol ;Les protéines
régulatrices Tat et Rev et les deux protéines
accessoires Nef et Vif (Tableau 1)
 Plusieurs études ont démontré que le VIH pouvait
échapper à la cible d'ARNi par des mutations
 Une autre stratégie proposée utilisant l'application
d'ARNi est le ciblage des gènes hôtes.
 La régulation vers le bas du récepteur CD4 de la
surface cellulaire et / ou l'un des co-récepteurs
CCR5 et CXCR4 par RNAi a conduit à une réduction
spectaculaire de l'entrée virale dans les cellules.

 Comparé à CD4 et CXCR4, CCR5 a été trouvé être


une cible préférentielle, puisque aucun défaut
immunitaire ou la mortalité d'hôte n'a été observée
sur sa délétion.
 De plus, le ciblage simultané par l'ARNi du virus
et des facteurs hôtes s'est avéré plus efficace
pour inhiber la réplication du VIH que le ciblage
des virus ou des facteurs hôtes seul.
virus de l'hépatite C
 L'infection par le virus de l'hépatite C est une cause
majeure de maladies chroniques du foie, y compris
la cirrhose du foie et le carcinome hépatocellulaire
(HCC)
 Le développement de médicaments anti-VHC s'est
accéléré il ya quelques années.
 Le VHC est un petit virus d'ARN enveloppé
appartenant à la famille des Flaviviridae. Le virus
de replication cytoplasmique contient un génome
d'ARN qui fonctionne comme l'ARN messager.
virus de la grippe
 Les virus grippaux sont des virus à ARN
monocaténaires(-).
 Ils sont classés dans les virus de l'influenza de types A, B
et C, sur la base de leurs nucléoprotéines et des
protéines matricielles.
 Puisque c'est un virus à ARN, l'IAV a la capacité de
changements génétiques rapides par dérive d'antigène ou
changement d'antigène .Cela implique l'accumulation de
mutations mineures dans le génome viral, ou le
réassortiment de segments d'ARN entre différents virus, ce
qui entraîne l'émergence de nouvelles souches virales.
 Les chercheures ont vérifié l'efficacité des ARNsi ciblant
spécifiquement les régions conservées du génome du virus de la
grippe.
Les progrès de l'ARNi pour l'application
clinique
 En 2004, Acuity Pharmaceuticals a lancé un essai clinique
utilisant l'ARNi dans le traitement de la dégénérescence
maculaire; des résultats encourageants ont été obtenus dans les
études de phase I / II.

 En 2006, Alnylam Pharmaceuticals a lancé une étude de phase I


clinique aux États-Unis d'une formulation inhalée de-RLA RSVO1
(un médicament à base ARNi) pour lutter contre le virus
respiratoire syncytial (VRS).D'autres indications potentielles
pour l'utilisation ARNi comprennent l'asthme, la maladie de
Huntington, le VIH, le VHA, le VHB et les infections par le virus
de la grippe, et les essais cliniques sont à l'étude dans plusieurs
de ces conditions.
Conclusion

 Malgré les progrès rapides dans l'utilisation de


l'ARNi, son application clinique pose toujours
plusieurs défis.
 la toxicité et les effets secondaires de l'ARNi et le
potentiel nuisible des vecteurs viraux nécessitent
une attention particulière.
 Des scientifiques de différents domaines, dont des
généticiens, des biochimistes, des pharmacologues,
des chimistes et des spécialistes des matériaux, ont
soutenu l'utilisation de l'ARNi dans les applications
cliniques.
Merci pour votre attention