Vous êtes sur la page 1sur 9

TOXICOLOGIE

Etude des poisons du latin (toxicum)


I. Définition:
Science s’occupant des toxiques; leurs propriétés;
leurs devenir dans l’organisme; leur mode d’action et la
recherche de moyens de combattre leurs nocivités.

Substance toxique = après pénétration de dose élevée en 1 ou


plusieurs fois ou dose faible mais répétée provoque
immédiatement «a terme» des troubles d’une ou plusieurs
fonctions de l’organisme pouvant amener la mort .
Indices calculés d’une substance toxique :

• D.A ou D.E 50: dose active.

• D.L 50: dose létale 50.

• index thérapeutique: D.L50/D.E50.

• D.M.A: dose minimale active.

• D.M.M: dose minimale mortelle.


II. Domaine de la Toxicologie:

 Toxicologie médicolégale: Analytique.

 L ’hygiène alimentaire., toxi-infection

 Toxicologie professionnelle.

 L’hygiène sociale.

 Éco toxicologie.

 Toxicologie réglementaire.

 Bio toxicologie.
III. Principaux types d’intoxication:
A - les empoisonnements criminels:
Tout attentat à la vie par effet des substances mort.
Dérivés d’Arsenic, sels de mercure, strychnine, insecticides,
Phosphore, éléments radioactifs.
B - les empoisonnements suicides:
Les principales substances:
- Les médicaments psychotropes.la morphine
- Les pesticides.herbicides+insectecides
- Eau de javel.
- Les solvants.
C- les intoxications accidentelles:
1. Intoxications accidentelles proprement dites:
Conséquences d’imprudence, ignorance, inattention,…….
• Consommation des végétaux toxiques (cigüe, colchique,….)
• Absorption d’acide chlorhydrique, eau de javel par confusion
• Inhalation du CO d’échappement des véhicules, chauffe-eau,…

2. Intoxications médicamenteuses:
les enfants, certains malades psychiatriques, ou par ignorance
le malade la dose pour guérir vite.
Dans certains cas, détournement de l’usage des médicaments
Toxicomanie.
3. Intoxications professionnelles:
manipulation des produits toxiques (industrie, agriculture,…)
on observe quelque fois des intoxications aigues.
mais souvent intoxications chroniques par absorption répétée
des substances nocives (Arsenic, Plomb, pesticides……..).
4. Intoxications alimentaires:
surtout aux niveau des lieux collectifs, il s’agit
surtout de toxi-infection (toxine botulique) soit de
bactérie du genre salmonella, staphylocoque, E-coli,
streptocoque, Listeria,…….
soit provoqué par des pesticides (persistant sur le
végétal, non respect du délai d’attente,……
soit par des polluants radioactifs (au tour des centre
nucléaires, emballages,………….), l’eau circulant
dans les tuyaux en Pb.
IV. Notion sur la toxicité:
elle existe soit sous forme: aigue; subaigüe ou chronique .

A. Modulation des effets toxiques:


a. les facteurs liés à la substance:
- La voie d’introduction.
- La rapidité d’administration.
- La concentration de la substance.
- La nature de véhicule associé.
b. Facteurs liés à l’organisme récepteur:
-Espèce: la toxicité varie d’une espèce à une autre
ex: Atropine: plus toxique chez l’homme que chez les rongeurs.
-Race: ex: le dalmatien plus sensible à l’intoxication par l’urée.
-Variation individuelle: tolérance et intolérance aux médicaments.
-L’age: jeune; nouveau nés; personnes âgés plus sensible.
-Le sexe : Les femelles généralement plus sensibles.
-Fatigue et gestation: augmentent la sensibilité aux toxiques.
-Les maladies: ↑↑ le risque de toxicité :
 Hépatiques.
 Néphrétique.
 Cardiaques.
 Respiratoires.

Vous aimerez peut-être aussi