Vous êtes sur la page 1sur 67

Construction Métallique

Les Soudures

JMH / soudures 1
Objectif du cours.

Être capable de dimensionner un


joint soudé selon les règles de
l’Eurocode 3

JMH / soudures 2
Plan du cours

 Principe du soudage
 Phénomène thermique
 Procédés
 Terminologie
 Résistance

JMH / soudures 3
Les soudures sont :

 Des assembleurs

 Obtenues par fusion localisée de


métal

JMH / soudures 4
Un opération délicate :
 Qualification des soudeurs
 Nature du matériel utilisé
 Conditions atmosphériques

 Équilibre de la totalité de l’effort.


JMH / soudures 5
Un défaut est :

 Mécaniquement très préjudiciable

 Non rattrapable à coût faible

JMH / soudures 6
Importance de la mise en
oeuvre

 À intégrer dès la conception

 Contrôle qualité

JMH / soudures 7
Avantage des soudures

 Étanches

 Compactes

 Esthétiques

JMH / soudures 8
Principe
 Continuité de la matière des pièces à
assembler : Les bases

 Par fusion de l’acier des bases +


d’un métal d’apport.

 Ce n’est pas du collage

JMH / soudures 9
Le cordon de soudure

JMH / soudures 10
Le métal d’apport
 Electrode de 3 à 8 mm de f

 Passage d’un courrant à forte intensité

 Arc électrique

 Fusion avec les bases

JMH / soudures 11
Une fusion à 1300 °C
 Refroidissement

 Risques
 Trempe
 Retrait thermique
 Contraintes résiduelles

JMH / soudures 12
La trempe (Rappels)
 Procédé industriel
 Refroidissement brusque
 A l’eau, à l’huile et à l’air
 On fige une configuration cristalline

 Grande dureté
 Grande fragilité

JMH / soudures 13
Diffusion de la chaleur

JMH / soudures 14
Conductions thermiques

 Eau : 0.6 W/m/°C


 Acier : 54 W/m/°C

 Extrême danger de trempe. Pourquoi ?

JMH / soudures 15
On a donc :
 Une diffusion hyper rapide de la chaleur
dans les bases.

 Deux conséquences :
 Trempe du cordon
 Trempe d’une zone voisine du cordon

 La Zone Affectée Thermiquement ZAT


JMH / soudures 16
Le danger :
 Fragilisation du joint soudé

Cordon + ZAT = Joint soudé

JMH / soudures 17
Les trois remèdes

 Le préchauffage

 Le Post chauffage

 La haute intensité

JMH / soudures 18
Le préchauffage
 Bases à 80°C

 Quantité de chaleur dans les bases


 Grande masse à 80°C
=
 Quantité de chaleur dans le cordon
 Faible masse à 1300°C

JMH / soudures 19
Post chauffage

 On continue à alimenter le flux de


chaleur qui part vers les bases

JMH / soudures 20
Haute intensité électrique

 On envoi plus de chaleur que les bases


peuvent en évacuer

 La chaleur met plus longtemps à


s’évacuer

JMH / soudures 21
Le retrait thermique

 Il s’opère dans les trois directions de


l’espace

 Conséquences différentes selon les


directions

JMH / soudures 22
Le retrait thermique

 Fig 6.38

JMH / soudures 23
Le retrait longitudinal

 Fig 6.39

JMH / soudures 24
Remèdes

 Précintrage

 Redressage mécanique

 Soudure en symétrique

JMH / soudures 25
Retrait transversal

 Fig 6.40

JMH / soudures 26
Retrait dans l’épaisseur

 Petites déformations

 Mais

 Contraintes importantes

JMH / soudures 27
Contraintes résiduelles
 Le retrait thermique du cordon est
contrarié par la présence des bases.

 Traction du cordon
 Compression des bases

JMH / soudures 28
Contraintes résiduelles

 Fig 6.41

JMH / soudures 29
Procédés : fonctions à remplir

 Apport de métal
 Fusion
 Protection chimique
 Protection thermique

JMH / soudures 30
Protection chimique

 Décomposition de l’hydrogène à haute


température
 Recomposition au refroidissement
 Pression locale énorme
 Amorces de fissures

JMH / soudures 31
L’hydrogène est présent :

 Vapeur d’eau
 Eau
 Graisses
 Oxydation des bases
 Nettoyage

JMH / soudures 32
Protection

 Gazeuse

 Solide

JMH / soudures 33
Soudage manuel à l’arc

 Fig 6.42

JMH / soudures 34
Le laitier

 Fig 6.43

JMH / soudures 35
Soudage automatique sous
flux solide

 Fig 6.44

JMH / soudures 36
Soudage automatique sous
flux gazeux

 Fig 6.45

JMH / soudures 37
Nature des gaz

 Gaz inerte : procédé MIG

 Gaz actif : procédé MAG

JMH / soudures 38
Electrode en tungstène

 Gaz inerte : procédé TIG

 Gaz actif : procédé TAG

JMH / soudures 39
Position dans l’espace

 Fig 6.47

JMH / soudures 40
Géométrie d’assemblage

 Fig 6.4

JMH / soudures 41
Résistance d’un cordon
d’angle
 Deux méthodes (autorisées EC3)

 Méthode réelle (théorique)

 Méthode simplifiée

JMH / soudures 42
Plan critique
 Contraintes maxi

 Sur aires mini

 Plan critique

JMH / soudures 43
Plan critique

 Fig 6.48

JMH / soudures 44
Hauteur a = gorge

 Fig 6.49

JMH / soudures 45
État de contrainte
 On considère le plan critique
 Décomposition du vecteur contrainte :
 Une contrainte normale s
 Une contrainte tangent t//
 Une contrainte tangente t

JMH / soudures 46
Décomposition de la
contrainte

 Fig 6.48

JMH / soudures 47
Critère de Von Misès

JMH / soudures 48
Prise en compte de l’acier

 On travaille sut fu et non plus sur fy

 Dispersion plus faible sur fu

JMH / soudures 49
Méthode réelle
 Décomposition de l’effort F en :
 Un effort Fs
 Un effort Ft//
 Un effort Ft

 Puis calcul des contraintes en divisant


par l’aire aL

JMH / soudures 50
On obtient :

 P 311

JMH / soudures 51
Il faut alors vérifier :

 P 311

JMH / soudures 52
Méthode simplifiée

 Approche expérimentale

 Professeurs Beaulieu et Picard

JMH / soudures 53
Courbes expérimentales

 Fig 6.50

JMH / soudures 54
Principe de la méthode
simplifiée.
 Cordon latéral résiste le moins.

 Il n’est soumis qu’à t// = t

 On considère tout cordon comme un


cordon latéral

JMH / soudures 55
Le critère de Von Misès s’écrit
alors :
 3 t ² < fy²
 On obtient la formulation suivante :

 P 312

JMH / soudures 56
Résistance FwRD d’un cordon
 Gorge a et longueur L

JMH / soudures 57
Vérification

FSd < FwRd

JMH / soudures 58
Remarques
 La méthode réelle est plus économique

 La méthode simplifiée est :


 Simple/ à la direction de l’effort
 Manuelle
 Rapide en APS/APD

JMH / soudures 59
Contraintes résiduelles

 Calibrage / à des essais

 Présence de contraintes résiduelles

 Intégrées de fait dans le calcul

JMH / soudures 60
Soudures en bout, bouchon et
entaille
 Vérification :

 Soudures d’angle
 Dispositions constructives
 Essais préalables

JMH / soudures 61
Soudures en bout

 Fig 6.51

JMH / soudures 62
Soudures en bouchon

 Fig 6.52

JMH / soudures 63
Soudures en entailles

 Fig 6.53

JMH / soudures 64
Cordons longs

 Fig 6.54

JMH / soudures 65
Prédim de la gorge

 Trop petit (< 3mm) – pas de fusion

 Trop gros perforation des bases par


fusion

 Généralement a = 0.5 x tôle la plus


mince
JMH / soudures 66
Abaque CTICM

 Fig 6.55

JMH / soudures 67