Vous êtes sur la page 1sur 17

UNIVERSITE :MOHAMED PREMIER

ETABLISSEMENT : Ecole Nationale des Sciences Appliquées

Intitulé du module : comptabilité générale


Filière : génie civil
Matière: COMPTABILITE GENERALE ET ANALYTIQUE
Professeur: Noureddine YAHYA
E-mail: noureddine.yahya@hotmail.com
Année universitaire :2013/2014

1
CHAPITRE 3: L’ANALYSE EN TERME DES
FLUX

2
I- L’ENTREPRISE: UN CENTRE DE FLUX
• L’activité économique d’une entreprise consiste a
réaliser des opérations d’investissement
nécessaire a la réalisation de son exploitation
courante. Cette activité se traduit par des
mouvements de valeurs traversant l’entreprise.
• Ces mouvements sont appellés flux
économiques. Le rôle d la comptabilité est de
retracer l’ensemble des flux qui traversent
l’entreprise et les traduire dans un langage
synthétique transformant ainsi les informations
brutes contenues dans les pièces comptables.
3
II- Classification des flux

• On distingue deux grandes classifications des


flux en fonction des rapports entre l’entreprise
et l’ extérieur d’une part, et en fonction de la
nature réelle ou monétaire du flux d’autre
part.

4
1- flux internes et flux externes:

• Flux internes sont des flux qui ne concernent


qu’une seule entreprise. Ils correspondent à
des déplacement ou des transformations de
valeurs au sein de la même entreprise.
• Exemples:
- transfert de deux bureaux et deux chaises du siège
social de la société a l’usine de la même société.
- Mouvement du marchandises des zones de stockage
aux rayons des magasins de l’entreprise.
- Fabrication d’un produit P à partir des matières
premières M1 et M2.
5
1- flux internes et flux externes:
• Flux externes est un flux dont l’origine et la
destination ne sont pas situées la même
entreprise. Il met en relation l’entreprise avec des
partenaires externes: clients, fournisseurs, état,
banque……

• Exemples:
-acquisition d’un camion.
- Versement d’une somme d’argent à la banque.

6
2- flux réels et flux financiers:
• Les flux réels sont des mouvements portant:
A- sur les biens c’est-à-dire les « choses » matériels et
visibles : on parle aussi dans ce cas de flux physique.
• Exemples: une entreprise F vend 350 kg de dates à
une entreprise C.

B- sur les services comme le transport, l’assurance,


les loyers, les honoraires….
• Exemple: pour assurer le transport des dattes
vendues à l’entreprise C , l’entreprise F fait appel à
une entreprise T spécialisée dans le transport de
marchandise 7
2- flux réels et flux financiers:

• Les flux financiers sont des mouvements:


- de monnaie: espèces, chèques, effet de
commerce…

- De créances ou de dettes: c’est-à-dire des


engagement
. de paiement qui se transforment en
paiement effectif et donc en monnaie à leur
échéance

8
2- flux réels et flux financiers:

• Exemple 1: Pour régler la facture des dates


achetées auprès de l’entreprise F, l’entreprise C paie
15 000DH en espèces.

- Exemple 2: l’entreprise A achète un ordinateur


auprès
. de la société B a crédit. Prix 7500DH.

9
III- caractéristiques des flux
un flux se caractérise par son sens et sa valeur. En ce qui
concerne la valeur des flux économiques, elle est mesurée par
l’unité monétaire.
Concernant son sens, le flux a un point de départ et point
d’arrivée; on dit qu’il a une origine et une destination.

Origine du Destination
flux du flux

10
IV- Enregistrement comptable des flux
externes
• Toute opération d’échange entre deux agents
génère des flux de sens inverses. La
comptabilité vise a enregistrer l’incidence des
flux sur chaque agent. En effet , pour chaque
opération le concernant, chaque agent
enregistre les parties des flux concernant , en
emploi et en ressource.

11
Exemple
• L’entreprise OMEGA achète au comptant et
contre espèces des marchandises a
l’entreprise SOFRICO pour un montant de
2500 DH.

12
V- le compte
• L’élément représentant le contenu d’un flux
interne ou externe, réel ou financier est
appelé compte.
l’ordinateur acheté par l’entreprise OMEGA à
la société SOFRECO appartient au compte
«matériel informatique ». Les espèces
encaissées en contrepartie sont liées au
compte « caisse ».
pour mieux illustrer le rôle du compte en tant
qu’outil pratique d’enregistrement des flux,
nous partons de l’exemple suivant:
13
- Le 15-3: l’entreprise A vend au client B des
marchandises pour un montant de 8000dh
payé au comptant et en espèces,
- Le 20-3 : achat de marchandises auprès du
fournisseurs Z pour 7000dh à crédit,
- Le 23- 3: l’entreprise A règle en espèces la
moitie de sa dette ( soit 3500dh) envers le
fournisseur Z,
- Le 30-3: l’entreprise A vend 5000dh de
marchandises à crédit au client B.

14
Exercice d’application
• Messieurs AHMED et SAID sont deux jeunes
diplômés. Ils disposent d’une somme de
250 000 DH chacun avec laquelle ils décident
de créer une petite entreprise dénommée AS
spécialisée dans le commerce des vêtements
prêt-à-porter. Le 01/01/2013 , les 500 000DH
ont été déposes dans un compte bancaire ou
vert au nom de l’entreprise AS.
au cours du mois de janvier de l’année 2013,
l’entreprise AS a effectué les opérations
suivantes:

15
- le 05-01: achat a crédit de 70 pantalons a un prix unitaire de
120dh auprès de F,
- Le 07/01: paiement des frais de transport a l’entreprise T :
180dh par cheque bancaire,
- Le 10/01: retrait de 42000DH de la banque qu’elle a verse
dans la caisse,
- Le 15/01 : paiement en espèce de 6OOODH de loyers dont
4000DH d’avance à titre de caution et 2000DH sur le loyer
de janvier,
- Le 20/01: vente au client C de 15 pantalons à 200dh l’un,
1500 DH contre cheque bancaire, 1000dh en espèces et le
reste a crédit,
- Le 24/01: versement de 2000dh par cheque bancaire en
règlement d’une partie de la dette de 05/01,
- Le 30/01: paiement en espèces de 200DH d’impôts et
taxes,
- Le 31/01: paiement des salaires du mois : 5000DH en
espèces et 7000DH par cheque bancaire. 16
• Travail à faire:
1- présenter et analyser en emplois et
ressources l’ensemble des opérations
effectuées par l’entreprise AS.
2- présenter dans un tableau les mouvements
de la banque de l’entreprise AS en
représentant la convention d’enregistrement
des emplois et des ressources.

17