Vous êtes sur la page 1sur 22

Université Hassan-II

Faculté des sciences Aïn chock


Casablanca
Khayar-marrakh

cylindriques

Réalisé par
A. KHAYAR R. MARRAKH
Professeurs assistants - département de physique
Les coordonnées cartésiennes employées habituellement
pour représenter un point dans l'espace à trois dimensions
ne sont pas toujours les plus appropriées. On retiendra
deux autres types de coordonnées pour repérer un point ou
décrire un champ ( scalaire ou vectoriel ) : les coordonnées
cylindriques et les coordonnées sphériques.
Khayar-marrakh

Pré requis :
 Système de coordonnées cartésiennes

 Grandeurs scalaires et vectorielles

 Calcul vectoriel : produit scalaire, produit vectoriel, produit mixte…

Objectifs :
Au terme de ce travail le participant doit être capable de :

 Repérer un point de l’espace en utilisant le système de coordonnées cylindriques.

 Passer des coordonnées cylindriques aux coordonnées cartésiennes

 Utiliser ce système de coordonnées dans la résolution des problèmes présentant

une symétrie cylindrique.


Khayar-marrakh

Coordonnées cylindriques
Khayar-marrakh

Voici un point M dans l’espace.


Comment le repérer ?

Ainsi le point M est repéré par les


nouvelles coordonnées r , j et z. z

Ces coordonnées sont appelées


coordonnées cylindriques.

Utilisons
On trace d’abord
Question : axesledu
les système cartésien.
repère et on
M ( , , )
projette
Ainsi,
Oui , MMpoint
le sur
est le
m plan
repéré
est Oxy. les
Domaine
par de
parfaitement
Coordonnées
Réponse : m dans lerepéré,
Peut on repérer le pointvariation plan z
coordonnées x, y et z.
Oxy
si onparconnait la distance Om = r et ?l’angle j.
de nouvelles
• z donne la cote ducoordonnées
point M.
r = Om ]0,+[
• x et y repère m dans le plan Oxy.
y
O

j = ( Ox +, Om)
Origine : le point O
[ 0 , 2p [ y
x j r

z = mM ] - , +  [
x m
Ox+ le demi-axe positif
(origine des phases)
Expressions de r et j en fonction de x et y.
Khayar-marrakh

z
r,j
x  fr (cos j )
M
y  rg sin
( rj,j )

z  z
m
O y
y

x j r
Objectif : On cherche à exprimer x et y en fonction
Soient les r
y coordonnées ( x , y ) m'
de r et j.
et ( r , j ) du point m. x
m

j
m' O Considérons le triangle rectangle Om' m.
x
Dans ce triangle on a :
cos j  x x  r cosj r  x2 + y2
r
y
sinj  y  r sinj tg j  y
r x
Khayar-marrakh

Surfaces de Coordonnées

Définition :
Une surface de coordonnée est l’ensemble de points telle que l’une
des trois coordonnées est constante.

Première surface de coordonnée


r = ro ( j et z varient respectivement de 0 à 2p et de –  à +  )

Deuxième surface de coordonnée


j = j o ( r et z varient respectivement de 0 à +  et de –  à +  )

Troisième surface de coordonnée


z = zo ( r et j varient respectivement de 0 à +  et de 0 à 2p )
Première surface de coordonnée r = ro z
Khayar-marrakh

Pour z = 0 : ( M ≡ m )
Lorsque
Soit on fait
M un point de varier j de 0r à, j2p…
coordonnées et z.

Si on fixe r ( :r  r )
Réponse M
Le point M décrit uno cercle de centre
: ro.
et de rayon
OQuestion
Pour z quelconque :
Quelle est la surface décrite par le O r0 y
Lorsque
point on fait varier
M lorsque z de
on fait façonjcontinue…
varier et z ? j m
M
Pour z > 0 :
Les cercles sont au dessus du plan Oxy.
[ 0,2p [ ] -,+ [
x
Pour z < 0 :
L’ensemble des cercles forme un cylindre
indéfini.
Les cercles sont au dessous du plan Oxy.
Conclusion :
La première surface de coordonnée décrite par le point M est un cylindre de
révolution d’axe Oz et de rayon ro.
 C’est la raison pour laquelle ce système est appelé système de coordonnées

cylindriques 
Deuxième surface de coordonnée j = jo
Khayar-marrakh

z
z = 0 j: ( (Mj ≡= mjo) )
Si on fixe
Pour
Lorsque on fait varier uniquement r de 0 à +  …
Question
Réponse ::
Quelle est la surface décrite par le point
M
Lelorsque
point Mondécrit,
fait varier r et
à partir dezl’origine
? O, une
demi-droite, dans le plan Oxy, faisant un M
angle jo avec l’axe Ox+. z
] 0 , +: [
Pour z quelconque ] - , +  [
Pour z > 0 : o
Si on fait varier z de façon continue … y
Les demi-droites sont au-dessus du plan Oxy jjo r
Pour z < 0 :
m
Les demi-droites
L’ensemble sont au-dessous
des demi-droites duun
forme plan Oxy
demi-
plan ayant l’axe Oz pour frontière et faisant x
un angle jo avec l’axe Ox+.

Conclusion :
La deuxième surface de coordonnée décrite par le point M est un demi-plan

( le méridien ) faisant un angle jo avec l’axe Ox+.


Khayar-marrakh

Troisième surface de coordonnée z = zo

Si on fixe z ( z = zo ) 

Lorsque on fait varier j de 0 à 2p … z

Réponse ::
Question
Quelle est la surface décrite par le point Z o0 r
Lelorsque
M point Mon varieunjcercle
décrit et r ? de
. M
centre O et de rayon r .

Maintenant, si on fait varier r de façon continue …


Pour d’autres
[ 0 , 2p valeurs
[ de r , ]on0 obtient
, +  [ un O r
ensemble de cercles de centre O′ . j y
m

L’ensemble de cercles de centre O forme un


disque de rayon infini plan de cote zo .
x

Conclusion :

La troisième surface de coordonnée décrite par le point M est

un plan perpendiculaire à l’axe Oz.


Khayar-marrakh

Axes de Coordonnées

Définition :

Un axe de coordonnées est l’intersection de deux surfaces de

coordonnées, c’est-à-dire l’ensemble des points obtenus en fixant

les valeurs de deux coordonnées et en laissant libre la troisième.

Axe des r
z = zo et j = jo

Axe des j
r = ro et z = zo

Axe des z
r = ro et j = jo
Axe des r
Khayar-marrakh

On trace les deux surfaces de coordonnées:

Z = Zo et j = jo
zo

Leur intersection donne y


O
l’axe (orienté) des r jo

x
Conclusion :
L’ensemble des points M appartenant à l’intersection du plan, de cote zo

et du demi-plan jo, forme une demi-droite perpendiculaire à l’axe Oz.

Cette demi-droite, ayant son origine sur Oz, est appelée axe des r .
Axe des j
Khayar-marrakh

On trace les deux surfaces de coordonnées: rroo

r = ro et Z = Zo

Zo

j
y
Leur intersection donne o
l’axe (orienté) des j
x

Conclusion :

L’ensemble des points M appartenant à l’intersection du plan, de cote zo, et du

cylindre de rayon ro; forme une circonférence d’axe Oz. Ce cercle est appelé

axe des j.
Axe des z Khayar-marrakh

z z

ro
On trace les deux surfaces de coordonnées :

r = ro et j = jo

y
Leur intersection donne o
l’axe (orienté) des z jo
x

Conclusion :

L’ensemble des points M appartenant à l’intersection du cylindre, de rayon

ro, et du demi-plan jo, forme une droite perpendiculaire aux plans Oxy. Cette

droite est appelée axe des z.


Vecteurs unitaires
Khayar-marrakh

z z
z

Traçons à partir
A partir de M on du point
trace lesMvecteurs
les trois axes
de coordonnées. ez
unitaires. ez
O′ O’
er
Axes vecteurs unitaires r ej
j
M' M
ej r
er
r er
j ej
ayant le même sens que Or. O
y

tangent à l’axe des j et


z ez
dans le sens de la rotation.

ayant le même sens que O z. x

Conclusion :
e
Pouret
r un autre e
changent de direction et de sens, suivant la position du point
j point M'
er , Mejdans
, ezl’espace.
sont respectivement les vecteurs unitaires associés aux axes
des r, des j et des z dirigés dans le sens croissant des variables r, j et z .
Expressions de er , ej et ez dans le système cartésien
Khayar-marrakh

Dans le plan Oxy on a la configuration suivante :


z
y
z

ez ej
Ces deux vecteurs unitaires sont identiques
Réalisons eune vue
ej de
Objectif:On
j cherche
e à r exprimer
dans les deux et dessus.
r ,systèmes z dans
ede
m le
coordonnées
M ey
système
e cartésien.
r
ez  ez
z
ey
O
ex j y
m j
x O x
ex

er =cosjex+sinjey
ej =-sinjex+cosjey
ez = ez
Déplacement élémentaire
Khayar-marrakh

z
z
r r + dr
Soient M et M deux points de l’espace.
M j M j + dj
N.B. : M est infiniment voisin de M.
z z + dz
O' M
r dj M1 dz
M rdj dr M2
r
j
Le Réponse
Question
Quelle
déplacement:: élémentaire
est l’expression du vecteur
de Mdéplacement
à M est le élémentaire
résultat
de
dl trois
= MMdéplacements :
dans ce système de coordonnées ?
O
y

Premier déplacement suivant l’axe des j


x
de M vers M1 MM1 = r dj ej
Deuxième déplacement
MMsuivant
= MMl’axe 1 Mr
des
1 + M 2 + M2 M r r+rdr rr + dr
de M1 vers M2

Troisième déplacement
d  dr erz + r dj ej + dz ez
MMsuivant
= M1 Ml’axe
M:1 M2 = dr
ou encore

des
er MM21 j j+ dj M2j +jdj
M1 M’ + dj

2 + MM1 + M2 M zz zz +z dz
de M2 vers M M2 M = dz ez
Surfaces élémentaires
Khayar-marrakh

z
r = constante On se trouve sur la surface latérale
du cylindre de rayon r

Un déplacement élémentaire MM’ M M' sur la


surface latérale du cylindre r =constante
définit un élément de surface dS

Si nous effectuons un déplacement élémentaire


suivant l’axe
on obtient des j ,de
l’élément suivi d’un autre suivant
surface dS
dj
N.B.
l’axe des: zM', est infiniment voisin de M.
dS
r

dS = ej Λ ez dz dS O

= r dj dz er
rdj y

x
A retenir :

dS = r dj dz
Khayar-marrakh

z = constante On se trouve sur un plan parallèle z


au plan Oxy de cote z.

MM’
Un déplacement élémentaire M M' sur le

plan z = constante définit un élément de


dS
surface dS z dj

Si nous effectuons un déplacement r r


j
on obtient l’élément
élémentaire dS des j,
suivant l’axe
suivi d’un autre le long de l’axe des r,
O
N.B. : M' est infiniment voisin
dSde M. y

r dj
dS = er Λ ej
dr
= r dr dj ez x

A retenir :

dS = r dr dj
Khayar-marrakh

z z
On se trouve sur le
j = constante
demi-plan j.

Un déplacement élémentaire M M' sur


M M',
la surface j = constante, définit un
élément de surface dS .
Si nous effectuons un déplacement r
N.B. : M' est infiniment voisin de M.
élémentaire
on obtient unsuivant
élémentl’axe des r ,dS
de surface
suivi d’un autre suivant l’axe des z , O
y
dz

dr x

AdS =
retenir :ez Λ er
= dr dz e j
dS = dr dz
Volume élémentaire
Khayar-marrakh

z
z

Soient M et M' deux points de l’espace.

N.B. : M' est infiniment voisin de M. dj M'

O’
dj
Un déplacement élémentaire MM' définit j
M dt
r
un élément de volume dt.
Traçons d’abord les axes de coordonnées O
On obtient le
et effectuons volume
des élémentaire
déplacements dt
élémentaires y

le long de ces axes.


x
Surface de la base

dt = ( er Λ ej ) ez

A retenir : dj dz dz rdj
= r dr

dt = r dr dj dz dr
Nous désirons exprimer nos remerciements à tous les
collègues qui, par leur aide et leur encouragement, nous ont
permis d’achever ce travail.

 Septembre 2009