Vous êtes sur la page 1sur 76

CHBAILI

ANASS
&
RHILAM
SALAMA
Introduction et missions du
Commissaire aux Comptes et
règlementation comptable

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Sommaire

1. Préambule
2. Audit et Commissariat Aux Comptes
– Organisation de la profession et mission du
Commissaire Aux Comptes
– Normes professionnelles
3. Comptabilité́ : Principes de base
– Organisation de la comptabilité́
– Principes de base

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Objectifs de la formation

• Maitrise de l’obligation et des missions du CAC


• Connaissance des normes régissant la
profession
• Rappel des principes de base de la
comptabilité et de l’organisation comptable

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Textes régissant la profession

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


De par la loi, le CAC est seul habilité à

Exercer la mission de Commissaire Aux Comptes

Opinions
Attester la régularité́ et la sincérité́ des bilans, des
comptes de résultats et des états comptables et
financiers,

Missions connexes
Délivrer toute autre attestation donnant une opinion
sur un ou plusieurs comptes des entreprises
ou des organismes (missions connexes)

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


S’il n’est pas CAC d’une société́, Il peut
aussi faire/être
• Tenue comptable : Analyser et organiser les
systèmes comptables
• Revue comptable : Ouvrir, tenir, redresser,
centraliser, suivre et arrêter les comptabilités
• Conseiller : Donner des conseils et avis et
entreprendre des travaux d’ordre juridique,
fiscal, économique, financier et
organisationnel se rapportant à la vie des
entreprises et des organismes.

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Organisation de la profession et
mission du Commissaire Aux Comptes

• La nomination d’un commissaire aux comptes peut se


faire des 3 manières suivantes :
• Désignation dans les statuts
• Décision de l’assemblée constitutive ou
de l’organe compètent
• Décision de justice en cas de carence ou
de récusation

• Les fonctions du commissaire aux comptes ont une durée


légale de trois exercices au Maroc que la nomination soit
volontaire ou obligatoire.

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Le métier d’auditeur est régis par des
normes professionnelles
• Normes de l’Ordre des Experts comptables
regroupées dans un manuel
• Normes inspirées des Normes ISA
(International Standards on Audition).
• Elles sont utilisées mondialement afin
d’améliorer l’uniformité́ des pratiques d’audit
partout dans le monde.

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Le référentiel

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Le Must Know

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


La comptabilité: principe de base
Les différents documents comptable

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Organisation de la comptabilité

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Organisation de la comptabilité́
Les livres obligatoires

Cette obligation tient sa source de


la loi relative
aux obligations
la loi relative aux obligations
Comptables des commerçants

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Organisation de la comptabilité́
Autres obligations

Cette obligation tient sa source de


la loi relative
aux obligations
la loi relative aux obligations
Comptables des commerçants

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Organisation de la comptabilité́
Communication des documents aux tiers

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Principes comptables

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


L’évaluation du contrôle interne

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


La phase d’évaluation d’un circuit de gestion de
l’entité , intervient soit dans le cadre d’une
mission ordinaire d’audit ,soit dans le cadre
d’une mission spéciale d’évaluation du système
de contrôle interne.

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


FRAP
Risque
Audit
Contrôle
COSO
Entretien/ sondage…
3E

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Principes Objectifs

 Permanence et continuité  La protection et la sauvegarde


 Indépendance  La régularité et la sincérité
 Objectivité  L’application des instructions
 Impartialité  L’amélioration des performances
 Principe d’organisation  La conformité aux lois et aux
 Principe d’intégration sur les règlements
principes  Les 3E des opérations
 Principe de permanence
 Principe d’universalité
 Principe d’indépendance
 Principe d’harmonie
 Principe d’information
 Principe de compétence ou qualité
des personnes

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


L’évaluation du contrôle interne
La prise de connaissance préalable de l'entreprise s'effectue à
la fois par la consultation de documents, des visites et des
entretiens, elle vise à s'informer sur plusieurs éléments à
savoir:
• L’activité de l’entreprise et le secteur dans lequel elle opère
• Son organisation
• Ses politiques générales : politiques financières,
commerciales et sociales
• Ses perspectives de développement
• Son organisation administrative et comptable
• Ses politiques comptables

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Définition des circuits de l’entreprise
• Un circuit d’activité peut être défini comme
l’ensemble de cycles, procédures, de moyens
et de tâches homogènes organisés pour la
réalisation d’un objectif commun au sein
d’une entreprise.

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Le circuit achats /fournisseurs
• Il concerne l’organisation de la société dans
ses relations avec les fournisseurs de biens et
services, de la demande d’achat jusqu’au
règlement.

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Le circuit production/stock
Ce dernier est constitué de deux parties:
• La partie production qui recouvre :
Le produit et ses caractéristiques à savoir le prix
de revient et la qualité
Le processus de fabrication, dont la
décomposition permet de mettre en évidence les
fonctions planification et ordonnancement des
ateliers
• La partie stock qui recouvre les procédures et les
moyens de gestion du stock
CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA
Le circuit ventes / clients
• Cette section concerne l’organisation de
l’entreprise dans ses relations avec les clients,
de la négociation jusqu’à l’encaissement des
créances.

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Le circuit trésorerie
• Un cycle qui englobe toutes les opérations de
trésorerie à savoir les décaissements et les
encaissements.

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Les objectifs de l’évaluation des
circuits d’activité d’une entreprise
• L’auditeur dans l’évaluation de chaque cycle
vise un certain nombre objectifs, car leurs
réalisations donne le bon fonctionnement du
système de contrôle interne, tel est le résultat
recherché par la direction générale de
l’entreprise à travers la mise en œuvre de son
évaluation.

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Les objectifs de l’évaluation du circuit
achats / fournisseurs
• Vérifier si les séparations de fonctions sont suffisantes
• S’assurer que tous les achats sont autorisés
• S’assurer que les marchandises et les services reçus sont conformes aux
commandes quant à la qualité et à la quantité
• Vérifier si les factures d’achat sont enregistrées sans retard
• S’assurer que les marchandises retournées ainsi que les réclamations concernant
les quantités, qualité ou délais de livraison sont suivies correctement
• Vérifier si les factures et les avoirs sont contrôlés avec les bons de réception ou de
retour pour les quantités et la qualité , et avec les bons de commandes pour les
prix et conditions de paiement , et que ces factures et avoirs sont approuvés avant
d’être enregistrés dans les comptes fournisseurs et les comptes charges
• En fin, s’assurer que toutes les dettes ou créances concernant les marchandises et
services reçus ou retournés sont enregistrés dans les livres, même si les factures
ou avoirs correspondants ne sont pas encore reçus ou approuvés.

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Les objectifs de l’évaluation du circuit
production / stock
• Celui de la production qui recouvre les objectifs en matière de produit, en
l’occurrence ceux du prix et ceux de qualité, et les objectifs en matière de
processus de fabrication avec ses deux fonctions, la planification et
l’ordonnancement des ateliers.
• Dans ce domaine, en effet, de nombreuses décisions de gestion peuvent avoir des
conséquences à long terme, et relever de la stratégie d’ensemble de l’entreprise.
La politique de la sous-traitance est un exemple dans le processus de fabrication.
Ceci concernant l’angle production, alors que pour celui de stock, il s’agit de
vérifier que les séparations de fonctions sont suffisantes et que les procédures
mises en place permettent une protection suffisante des stocks.
• Il faut également s’assurer que les coûts imputés aux stocks sont déterminés avec
précision et que les procédures en vigueur permettent une identification précise
des stocks à déprécier.

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Les objectifs de l’évaluation du circuit
ventes/ clients
L’évaluation du circuit ventes /clients doit permettre à l’auditeur de
s’assurer que :
• Les séparations de fonctions sont suffisantes
• Tous les produits expédiés ou services rendus sont facturés et
enregistrés sur la bonne période
• Toutes les ventes et retours sont réels
• Les prix pratiqués (bruts, remises, ristournes…etc.) sont dument
autorisés
• Les ventes enregistrées sont correctement évaluées
• Tous les risques de perte sur vente sont provisionnés
• Toutes les ventes (avoirs) enregistrées sont correctement imputées
• Les créances sont recouvrées avec célérité

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Les risques potentiels liés au circuit
ventes /clients
• Sortie de marchandises ou prestations réalisées non
facturées : risque de perte
• Retour de marchandises n’ayant pas donné lieu à l’émission
d’un avoir : risque de détournement de marchandises et
risque de non détection des avoirs à la clôture de l’exercice
• Non comptabilisation des factures et ou avoirs émis : risque
de perte et risque de détournement
• Surévaluation du chiffre d’affaires ou de la marge brute
• Avoirs non justifiés
• Chiffres d’affaires incorrects et risque de perte ou de litige
avec les clients
• Ventes effectuées à des clients non solvables.

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Narratif d’évaluation du cycle achat-
fournisseur
• Cette procédure a pour objectif de formaliser
le processus d’achats au sein de l’entité. Elle
définit ainsi les contrôles mis en place par la
société et permet de s’assurer de leur
efficience.
• Interlocuteurs : Adjointe Achats/Supply Chain.
Responsable Achats/Supply Chain. Comptable.
Comptable trésorerie. Chef comptable. DAF.
• Logiciels utilisés

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Travaux réalisés :
• Formaliser le processus d’achat en se basant sur
les différents interviews avec les personnes
correspondantes.
• Détecter les différents risques pouvant impacter
le déroulement du processus.
• S’assurer de l’existence/matérialité des contrôles
élaborés par le client et visant à minimiser ces
risques.
• Élaborer des tests de contrôles pour s’assurer que
le design du contrôle adopté est efficace.
CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA
Recommandations
• Instaurer un système d’information fiable et
performant qui garantit un dispositif de contrôle
interne fort.
• Procéder par les contre-devis pour le choix des
fournisseurs.
• Elaborer un système de rapprochement pour
vérifier l’exactitude des données saisies.
• Réviser l’imputation des charges et le calcul du
coût de revient.
• Améliorer la circulation des informations, et la
rendre fiable.
CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA
FRAP
Dysfonctionnement Risque Recommandation

Contrairement aux règles comptables, les frais de Perte sur économie d'impôts et non Suivre le manuel de procédure
magasinages sont systématiquement incorporés dans le respect des dipositions comptables
coût d’achats des marchandises stockées
Cumul de fonctions incompatibles D.Import et magasin Achats abusifs et sans accord de la directionInstaurer un système de contrôle et séparer les
fonctions : décision, contrôle, enregistrement,
règlement
Politique d'approvisionnement qui n'est pas bien définie Ecoulement de la trésorerie Non maîtrise Définir un plan d'approvisionnement
de la trésorerie Mauvaise répartition des
frais d'approche
Approche manuelle pour le calcul du coût de revient Emettre un prix de revient faussé Utiliser le système d'information pour le calcul et
l'enregistrement
Ambiguité au niveau de l'entrée en stock (calcul PUMP) Impacter la valorisation et la gestion du Définir le mode de calcul du PUMP selon les normes
stock
Absence de suivi des commandes Difficulté de suivi des achats Donner un moyen de suivi
Absence d'un délai de communication des factures Comptabilisation tardive/ non respect du
cut off mensuel / risque fiscal Modifier le manuel de procédure comptable
Absence d'un œil externe vis-à-vis la validation du calcul
du coût de revient Cumul de tâches Séparer les fonctions contrôle et exécution
Absence d'un service de réception Faiblesse du contrôle Déléguer une personne habilitée pour la vérification
Abcense d'un rapprochement périodique entre les Détection tardive ce qui peut engendrer Définir un mode de rapprochement périodique
D.marketing et comptabilité des risques divers (fiscal, économiques…)
Mauvaise imputation des charges Impact sur le reporting et les prévisions Décortiquer les charges et les imputer fiablement
Plan budgétaire qui n'est pas clairement défini Prévisions biaisés Définir un plan de budgétisation

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Contrôle des comptes
• Le contrôle des comptes est un examen des
comptes de l’entreprise afin de s’assurer que
ceux-ci reflètent une sincérité et une image fidèle
de l’entreprise
• Les principaux cycles qui vous seront confies
seront les immobilisations, la trésorerie et
emprunts, clients et ventes, capitaux propres,
fournisseurs, achats, stocks et frais généraux
• L’objectif de cette séquence est de vous expliquer
en quoi consiste le contrôle des comptes de
chacun des cycles qui vous sera confié

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


 L’auditeur trie et regroupe les comptes de la balance
générale pour restituer la vision économique que le classement
du plan comptable ne met pas en évidence
 Ces groupes de comptes correspondent aux cycles. Ils
donnent à l’auditeur la lecture économique nécessaire à la
compréhension de l’activité́

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Cycle des immobilisations
• Fiabilité́ du fichier et des programmes
 Taux
 Méthode
 Fiabilité́ de l'algorithme de calcul (y
compris dérogatoire, ...)
 Existence physique
 Evaluation des couts d'acquisition ou de
production
 Durée et mode d'amortissement
 Valeur d'utilité́
CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA
Cycles des immobilisations
• Assertion : réalité́

 Obtenir, préparer ou mettre à jour la description des méthodes comptables, s’assurer du caractère approprié de
ces méthodes et de la permanence de leur application (N-1)
 Existence physique des immobilisations corporelles significatives acquises au cours de l’exercice

• Assertion : valeur brute

 Examiner toutes les acquisitions d’immobilisations supérieures à .... MAD (ou sondage)
 Examiner les mises au rebut et les cessions d’immobilisations significatives

• Assertion : valeur nette

 Modalité́ de calcul des amortissements


 Exactitude de la dotation aux amortissements

• Assertion : exhaustivité́

 Rapprochement livre d’immobilisations avec soldes des comptes du grand livre, avec les
sommaires de comptes et nos historiques du dossier permanent
 Parcourir les comptes « petit outillage » et « entretien et réparations »
 Revue analytique/Entretien avec les responsables concernes

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Cycles des immobilisations
• Existence et propriété́ des biens

✓ Actes de propriété́ pour les terrains et immeubles


✓ Confirmation des hypothèques pour les terrains et immeubles
✓ Inventaires physiques
✓ Rapprochement avec le fichier des immobilisations

• Acquisitions et cessions

✓ Acquisitions

 Bon de commande
 Bon de réception
 Facture
 Analyse des comptes d'entretien et réparation

✓ Cessions
 Bon de sortie
 Facture de ventes
 Bon de ferraillage, pour les mises au rebut
CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA
Cycles des immobilisations
• Amortissements
 Actes de propriété́ pour les terrains et immeubles
 Confirmation des hypothèques pour les terrains et immeubles
 Inventaires physiques
 Rapprochement avec le fichier des immobilisations

 Un contrôle global de la dotation par compte est une procédure à


effectuer
 Une annuité́ sur la valeur brute à l'ouverture - valeur
des immobilisations totalement amorties
 ± annuité́ sur les acquisitions de l'exercice selon les
dates d'acquisition
 Corrections tenant compte des immobilisations
totalement amorties en début d’année

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Trésorerie et emprunt

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Trésorerie et emprunt

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Un certain nombre de documents sont à récupérer
pour comprendre la gestion de trésorerie du client

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Les assertions à couvrir

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Procédures de contrôle

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Procédure de contrôle

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Procédure de contrôle

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Procédure de contrôle

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA
CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA
CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA
Clients et ventes
• Principaux objectifs de la revue du cycle client

Réalité́ du chiffre d’affaires et des créances


Exhaustivité́ de la saisie du chiffre d'affaires (particulièrement
pour les ventes au comptant et pour les prestations de
service)
Correct rattachement du chiffre d'affaires à l’exercice concerné
Cohérence avec les mouvements de stocks
Identification des créances douteuses
Appréciation des taux de dépréciation des créances douteuses
Identification des charges connexes (garanties, ristournes...)
La correcte comptabilisation des différences de conversion

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Documents à récupérer

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


La confirmation directe

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


TESTS À DÉROULER

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


TESTS À DÉROULER

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


TESTS À DÉROULER

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


TESTS À DÉROULER

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Balance auxiliaire

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Balance âgée

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA
CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA
CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA
Fournisseurs, achats, stocks, et frais
généraux

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA
CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA
CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA
CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA
CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA
La circularisations des tiers

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Réaliser une revue analytique
préliminaire

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Comment réaliser une revue
analytique

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Comment réaliser une revue
analytique

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA


Comment réaliser une revue
analytique

CHBAILI ANASS & RHILAM SALAMA

Vous aimerez peut-être aussi