Vous êtes sur la page 1sur 77

Les tables | |Formation

Formationde
deplongeur
plongeur11étoile
étoile 2004
2014 | Dia n° 1

Leçon 6
Les tables de plongée
et la décompression
Cours P* selon cmas.ch
Jean-Daniel Macchi
Instructeur CMAS* 040023
plongee.famillemacchi.com
JDM / JPP
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2004 | Dia n° 2

Plan du cours
Motivation
Objectifs
Rappels
 La décompression
 La table Bühlmann
 Plongée simple, principe de base
 L’azote résiduel, le GR
 Plongée successive
 Plongée courte dans la courbe
 Plonger avec un ordinateur
 La consommation d’air
Résumé
Evaluation
Conclusion
 Solution des exercices JDM / JPP
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 3
> Plan du cours

Motivation

 La sécurité en plongée nous oblige à


respecter des règles.
 Revenir en surface sans problème de
décompression nous oblige à utiliser
correctement des tables ou des ordinateurs.
 Savoir utiliser ce matériel permet de
planifier au mieux ses plongées.

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 4

Objectifs
 A l’issue de ce cours vous connaîtrez :
 Les causes fondamentales des accidents de
décompression
 Les symptômes des ADD
 Les règles à appliquer pour une bonne
décompression, vitesse, palier, courbe de sécurité
 Ce que l’on doit faire et ne pas faire après une
plongée
 Les tables utilisées par cmas.ch et leurs
caractéristiques
 La signification des signes lus sur les tables
 La signification du GR

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 5
> Plan du cours

Objectifs
 A l’issue de ce cours vous serez capable de :
 Utiliser correctement la table Bühlmann bleu dans le
cadre de plongées dans la courbe de sécurité, cela
pour les plongées simples et successives
 Déterminer le GR de sortie lors de plongées courtes
dans la courbe
 Déterminer quand il est possible de monter en
altitude ou de prendre l’avion après la plongée
 connaître les caractéristiques de la plongée avec un
ordinateur.
 Calculer la consommation d’air prévisible durant
une plongée.

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 6
> Plan du cours

Rappels

 Le milieu aquatique et les différences de


pression.
 La compressibilité de l’air
 Pression x Volume = Constante (Boyle et Mariotte)
 L’anatomie
 La circulation sanguine
 Le système respiratoire

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2004 | Dia n° 7

La décompression
Mécanismes, accidents, règles de base à
appliquer

JDM / JPP
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 8

La décompression
Mécanisme de la décompression

 Comme le sucre, l’air est soluble dans le


liquide.
 Or notre corps est fait en grande partie de
liquide (notamment le sang).
 Durant la plongée c’est de l’air sous pression
qui entre dans notre corps par la respiration.

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 9

La décompression
Mécanisme de la décompression
2. en surface : bulles
 Durant la phase de
remontée il faut éviter
que le gaz dissout dans
les divers tissus de notre

Remontée mal gérée


organisme
(spécialement l’azote)
se transforme en de trop
grosses « bulles ».
 Ces « bulles » sont
dangereuses car elles
peuvent provoquer des
accidents (ou maladies)
de décompression. 1. au fond : gaz dissout
JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 10

La décompression
Accidents de décompression (ADD)
 Les accidents de décompression peuvent toucher
plusieurs organes

Peau Articulations Moelle épinière CerveauJDM/ye


Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 11

La décompression
Accidents de décompression (ADD)
 Les symptômes peuvent être les suivants:
 fatigue insolite
 démangeaisons
 douleurs
 faiblesse inhabituelle
 fourmillements
 vertiges, nausées
 difficultés respiratoires-visuelles-auditives-à
s’exprimer
 paralysie
 diminution de l’état de conscience
 coma

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 12

La décompression
Accidents de décompression (ADD)

 Les accidents de décompression sont


favorisés par
 La fatigue, la mauvaise forme physique
 Le froid
 La déshydratation
 L’âge

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 13

La décompression
Accidents de décompression (ADD)

 Si sortant de plongée vous soupçonnez un


ADD, appliquez au plus vite les règles vues
lors de la leçon gérer la sécurité.
 Mise sous O2
 Evacuation dans un centre de traitement hyperbar.

 Plus l’ADD est traité rapidement plus les


chances d’un rétablissement sans séquelle
sont grandes.
JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 14

La décompression
La vitesse de remontée

 La vitesse de remontée est le premier élément


d’une bonne décompression.
 C’est également le plus important.

 La vitesse de remontée doit être d’au


maximum :
10 mètres par minute

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 15

La décompression
Le palier de sécurité (ou de principe)

 Même lors de plongée ou les paliers de


décompression ne sont pas nécessaire, il est
recommandé d’effectuer un palier de sécurité
(ou palier de principe) d’une minute à 3
mètres avant de sortir de l’eau.

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 16

La décompression
Règles à suivre pour prévenir les ADD

 Atteindre la plus grande profondeur au début


de la plongée.
 Eviter de faire du yo-yo.

 Ne pas faire d’efforts après la plongée


 Ne jamais faire d’apnée après la plongée
 Rester sur le site 1 heure après la plongée

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 17

La décompression
Plonger dans la courbe de sécurité
 Il est possible de plonger sans effectuer
de palier de décompression à condition
de rester dans la « courbe de sécurité ».
12 m 125
15 m 75
18 m 51
21 m 35
24 m 25
27 m 20
30 m 17
33 m 14
Durˇe en minutes

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 18

La décompression
Plonger dans la courbe de sécurité

 Par exemple, lors d’une première plongée de moins de


75 minutes à une profondeur maximale de 15 m il n’est
pas nécessaire de faire de palier.

 NB: les ordinateurs de plongée – qui ne sont pas


vraiment nécessaires à des plongeurs 1 étoile –
indiquent le temps qu’il reste avant de sortir de la
courbe et d’avoir à effectuer des paliers de
décompression (en plus du palier de sécurité).

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 19
> Plan du cours
La décompression
Plonger dans la courbe de sécurité
 Dans le cadre des prérogatives d’un plongeur
1 étoile
 15 mètres maximum dans des eaux abritées
 il y a peu de risque de sortir de la courbe.
 Un P1 n’est d’ailleurs pas sensé le faire
 Cela pourrait cependant vous arriver
 Lors de plongées successives
 Lors de plongées au-delà des prérogatives P1
effectuées accompagné par un P3 ou un
moniteur
 Si vous dépassez vos prérogatives

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2004 | Dia n° 20

La table Bühlmann

JDM / JPP
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 21

La table Bühlmann

 La CMAS Suisse propose à tout plongeur d’apprendre


les principes d’utilisation des tables Bühlmann conçues
pour la plongée à décompression.

 Les tables que nous utilisons, sont les tables ’’bleues’’


conçues pour des plongées à l’air comprimé dans
des plans d’eau situés à une altitude allant de 0-700
m. s/mer. Cette table est adaptée pour les plongées
en mer et dans des lacs comme le Léman.

 Elles ont été élaborées dans le laboratoire de


médecine hyperbare de l’Université de Zürich, dont le
directeur était le Dr. Bühlmann.
JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 22

La table Bühlmann
Permet de déterminer
§ les paliers de
décompressions à effectuer
§ l’azote résiduelle (GR) dans
notre corps à la sortie de la
plongée

Permet de déterminer la
diminution de l’azote résiduelle
(GR) dans notre corps durant les
intervalles de surface

Permet de connaître
1. la majoration à appliquer lors
d’une plongée successive
2. l’azote résiduelle (GR) dans
notre corps à la sortie de la
plongée courte sans palier JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 23

La table Bühlmann
La courbe de sécurité
 NB : La courbe de
sécurité est indiquée en
gras sur la table
Bühlmann

125 minutes à 12 mètres

75 minutes à 15 mètres

51 minutes à 18 mètres

etc …

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 24

La table Bühlmann
Les données de la table

Profondeur maximale atteinte

Temps de séjour au fond

Temps de palier et profondeur

Groupe répétitif

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 25
> Plan du cours
La table Bühlmann
Les données de la Table
 Ces données permettent la plongée avec paliers de
décompression.
 La formation P1 ne permet pas de plonger avec des
paliers. Pour cela une formation complémentaire est
nécessaire. Le P2.
 Pour que tu en comprennes le principe de la plongée à
décompression, sache que par exemple une plongée de 40
minutes à 27 mètres t’oblige à effectuer un arrêt de 2 minutes
à 6 mètres et un autre de 13 minutes à 3 mètres avant de
refaire surface.
La plongée à décompression ne permet pas de
refaire surface rapidement en cas de problème. Elle
nécessite une grande expérience avant d’être
pratiquée.
JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2004 | Dia n° 26

Plongée simple,
principe de base

JDM / JPP
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 27

La table Bühlmann
Une plongée simple

 Une plongée est dite simple si, au début de


celle-ci, il ne reste pas d’azote résiduelle du à
une plongée antérieure dans notre corps.
 C’est le cas lors de la première plongée de la
journée.
 Lorsque la plongée précédente est terminée depuis
12 heures ou plus.
 et que depuis cet instant, l’altitude n’a pas changé.

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 28

La table Bühlmann
Une plongée simple. Rivaz un matin…
 Après une semaine de
travail, nous plongeons le
samedi matin à Rivaz.
Nous nous immergeons à
10 h 10. Le temps est
magnifique, la visibilité
superbe. Nous restons 72
minutes sous l’eau, avant  Quelle procédure faut-il
de décider de remonter. appliquer pour
remonter ?
Notre profondimètre
 A quelle heure sortira-t-
indique une profondeur on de l’eau ?
maximale de 14,7 mètres.
JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 29

La table Bühlmann
Une plongée simple. Rivaz un matin…
Profondeur maximale atteinte :
14,7 mètres. NB: il faut prendre la
valeur immédiatement supérieure :
15 mètres

Temps de séjour au fond 72


minutes. Cette valeur est inférieure
à 75 minutes. Nous sommes
restés « dans la courbe ».

Procédure de remontée simple:


1. vitesse 10 mètres / par minute.
2. effectuer un palier de sécurité (de
principe) d’une minute à 3 mètres.
JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 30
> Plan du cours
La table Bühlmann
Une plongée simple. Rivaz un matin…
Entrée dans l’eau : Sortie de l’eau :

Heure 10h10 Heure 11h25

3 m Prof. palier

Temps de remontée

Temps de palier
Palier de sécurité
Profondeur maximale

14,7 m

Temps de séjour au fond


Remontée de 14,7m
72’ 2’ 1’  3 m = 11,7 m à 10
m/minute  2’
Temps total (arrondir à ma minute
d’immersion 75’
supérieure
JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2004 | Dia n° 31

L’azote résiduel, le GR

JDM / JPP
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 32

La table Bühlmann
L’azote résiduel, le GR.
 Durant cette plongée tu as accumulé pas mal d’azote
dans ton organisme. Les procédures de remontée ont
évité que tu ne te transforme en une bouteille d’eau
gazeuse brusquement ouverte.
 Mais tout l’azote en excès n’a pas été évacué.
 Tu ne peux donc pas continuer à faire baisser la
pression ambiante
 par exemple en sautant dans un avion qui te fera monter
rapidement à 2000m d’altitude ou en passant un col…
 Tu ne peux pas replonger comme si de rien était.
 Lors de plongée suivante l’azote résiduelle (de la première
plongée) s’ajoutera à l’azote que ton corps accumulera
durant la seconde plongée.

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 33

La table Bühlmann
L’azote résiduel, le GR.
 Le groupe répétitif (GR)
 La quantité d’azote restant dans l’organisme au
terme d’une plongée est représentée par une lettre,
qui est tirée de la table de décompression dans la
colonne GR.
 La lettre G représente la plus grande quantité et la
lettre A la quantité la plus faible.
 « 0 » signifie que tu es complètement désaturé

 Le symbole  indique le temps que tu dois


attendre avant de pouvoir monter dans un avion de
ligne avec cabine pressurisée.

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 34

La table Bühlmann
L’azote résiduel, le GR.
Profondeur maximale 15 mètres

Temps de séjour au fond 72


minutes.

En consultant la table nous voyons


que nous sortons de cette plongée
avec un groupe répétitif élevé (nous
sommes restés longtemps sous
l’eau) de GR G.

Nous étions pourtant entré dans


l’eau en GR « 0 » n’ayant pas
plongé de la semaine.
JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 35

La table Bühlmann
L’azote résiduel, le GR.
Entrée dans l’eau : Sortie de l’eau :

GR 0 GR G
Heure 10h10 Heure 11h25

3 m Prof. palier

Temps de remontée

Temps de palier
Profondeur maximale

14,7 m

Temps de séjour au fond


72’ 2’ 1’
Temps total
d’immersion 75’
JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 36
> Solution Exercice 1

Exercice 1 (plongée simple)

 Première plongée de la journée


 Immersion à 10 h 00
 Profondeur maximale 17,2 mètres
 Durée du séjour au fond 47 minutes
 A cette profondeur quelle est la durée maximale
permettant de rester dans la courbe?
 Détermine la procédure de remontée.
 A quelle heure sortons nous de l’eau ?
 Avec quel groupe répétitif ?

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 37

La table Bühlmann
L’azote résiduel, le GR.
 Cet azote résiduel va évoluer au cours de
l’intervalle de surface.
Nous pouvons
Il faut utiliser la partie Après 12 heures nous prendre l’avion
supérieure de l’autre face sommes désaturés après 5 heures
de la table.

Nous sommes sorti en GR G


à 11h25 nous sommes
concernés par cette ligne

Après 45 minutes nous


passons en E

Après 100 minutes nous


passons en B
JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 38

Prendre l’avion après la plongée


 La table Bühlmann donne un temps d’attente avant
de prendre l’avion. Les cabines sont pressurisée
comme si l’on montait à 2000 mètres.
 Ainsi en GR C il faut attendre 3 heures et en GR G 5
heures.

 Pratiquement, lorsque le
problème se pose c’est à la fin
d’un séjour plongée au soleil.
On a beaucoup, beaucoup
plongé et on est super saturé.
 Il faut être prudent et
attendre au moins
12 heures ou mieux
24 heures…
JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 39
> Plan du cours

Passer un col après la plongée

Durant la première heure qui suit une plongée,


on ne doit pas changer d’altitude.
 Passée cette première heure, on peut entamer la
montée.
 Si l’on se trouve dans les groupes répétitifs de A à D,
on peut monter jusqu’à une altitude de 4000 m.
 Dans tous les autres cas, jusqu’à une altitude de 2000
m. sans problème.

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2004 | Dia n° 40

Plongée successive

JDM / JPP
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 41

La table Bühlmann
Plongée successive.

 Quelques principes à propos des successives.


 La deuxième plongée doit être moins profonde et
moins longue que la première plongée
 Il faut tenir compte du GR

 Attention : Lors de croisières de plongée il est


préférable
 d’utiliser un ordinateur car nous ne faisons plus
une successive mais souvent une dizaines de
successives et les tables ne sont pas prévues
pour cela.
 de prendre une journée de repos tous les 3-4
jours pour désaturer.
JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 42

La table Bühlmann
Plongée successive. Rivaz l’après-midi.

 La plongée de ce matin était


trop géniale. Nous décidons
donc de remettre cela. Nous
filons gonfler nos blocs,
prenons un sandwich et
nous préparons à nous
immerger à 13 h 00.
1. Quel est notre GR d’entrée ?
2. Combien de temps pouvons nous plonger à
13,2 m avant de sortir de la courbe ?

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 43

La table Bühlmann
Plongée successive. Rivaz l’après-midi.
1. Quel est notre GR d’entrée ?
Nous sommes sorti en GR G
à 11h25 nous sommes
concernés par cette ligne

Notre intervalle de surface


est de 11h25 13h00 :
95 minutes

Nous tenons compte de la


valeur proche la plus
«pénalisante», 75 minutes,
et passons en C
JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 44

La table Bühlmann
Plongée successive. Rivaz l’après-midi.
 Nous entrons dans l’eau en C donc avec
de l’azote en trop.
 C’est comme si nous étions immergé depuis
un petit moment.
 Il faut donc ajouter un « temps fictif » de
plongée au temps de séjour au fond.
 Cela s’appelle la majoration pour plongée
successive.

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 45

La table Bühlmann
Plongée successive. Rivaz l’après-midi.
 Majoration pour plongée successive.
Immersion en Profondeur de la
GR C plongée prévue

Pour plonger à 12 m Pour plonger à 15 m


il faudrait ajouter 37 il faudrait ajouter 29
minutes minutes

Comme nous voulons plonger à 13,2 m, nous


tenons compte de la valeur la plus
« pénalisante » et ajoutons donc :
37 minutes JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 46

La table Bühlmann
Plongée successive. Rivaz l’après-midi.
2. Combien de temps pouvons nous
plonger à 13,2 m avant de sortir de la
courbe ?
1. En plongeant à 13,2 m, le temps de séjour
au fond maximal avant de sortir de la
courbe est de 75 minutes.
2. Il faut enlever la majoration pour plongée
successive de 37 minutes.

75 min. - 37 min. = 38 minutes


JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 47

La table Bühlmann
Plongée successive. Rivaz l’après-midi.
Entrée dans l’eau : Sortie de l’eau :

GR C GR G
Heure 13h00 Heure 13h41

3 Prof. palier

Temps de remontée

Temps de palier
Profondeur maximale

13,2
majoration de
successive Temps de séjour au fond (réel)
37 38 2 1
75
Temps de séjour au fond (à prendre en considération)

Temps total d’immersion 41 JDM/ye


Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 48
> Solution Exercice 2

Exercice 2 (plongée successive)


 Deuxième plongée de la journée
 Nous sommes sortis de la première plongée
en GR E à 11 h 10
 Nous replongeons à 11 h 30
 Profondeur maximale prévue 16 mètres
1. Quel est le groupe répétitif d’entrée dans l’eau ?
2. Quelle majoration pour plongée successive ?
3. A cette profondeur quelle est la durée maximale
permettant de rester dans la courbe?
4. Avec la durée maximale permettant de rester dans
la courbe, déterminer la procédure de remontée
5. A quelle heure sortons nous de l’eau ?
6. Avec quel groupe répétitif ? JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2004 | Dia n° 49
> Plan du cours

Plongée courte dans la


courbe

JDM / JPP
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 50

La table Bühlmann
Une plongée courte dans la courbe.
 Revenons à notre première
plongée
 Nous nous immergeons à 10 h
10 en GR 0.
 Mais arrivé à 14 mètres ma
sangle de palme se casse
après 20 minutes.
 Nous remontons la changer et
sortons de l’eau.
 Si nous suivions la procédure
décrite précédemment nous
serions en GR G et ne
pourrions pas replonger
longuement et rapidement.
JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 51

La table Bühlmann
Une plongée courte dans la courbe.
 Mais le GR exprime l’azote résiduel. En l’occurrence
celui que nous aurions eu si nous étions resté 75
minutes.
 Evidemment en 20 minutes nous avons accumulé
bien moins que cela.
 Comment évaluer notre GR réel ?
 Contrairement à la table PADI, conçue
exclusivement pour les plongées sans palier, la
table Bühlmann est conçue pour des profils avec
palier. Elle n’est donc pas vraiment conçue pour
donner le GR de sortie après 20 minutes à 14 m.
 Il est cependant possible de le faire.

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 52

La table Bühlmann
Une plongée courte dans la courbe.
 Il faut lire à l’envers le tableau majoration pour
plongée successive.
1. Profondeur de la
plongée
effectuée
3. Nous sortons
(prendre la valeur
de l’eau en
immédiatement
GR B
supérieure)

2. Nous avons
plongé
20 minutes

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 53
> Solution Exercice 3

Exercice 3 (plongée courte)


 Entrée dans l’eau avec un GR A à
11h00.
 Profondeur de la plongée 11 mètres.
 Temps de séjour au fond 23 minutes.
1. Déterminer la procédure de remontée
2. L’heure de sortie de l’eau ?
3. Le groupe répétitif de sortie?
4. A quelle heure peut-on prendre l’avion ?
5. A quelle heure est-on complètement
désaturé ?
JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2004 | Dia n° 54
> Plan du cours

Quic kTime™ et un
déc ompres seur TIFF (non c ompres sé)
s ont requis pour visionner cette image.
Plonger avec un
ordinateur

JDM / JPP
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 55

Plonger avec un ordinateur


 Les ordinateurs de plongée sont
aujourd’hui de plus en plus courants.
 Ils permettent notamment de mieux suivre le
profil réel de la plongée que les tables.

calcul de la table

profil réel

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 56

Plonger avec un ordinateur


 Ils donnent au moins les informations
suivantes.
Profondeur actuelle Temps de plongée

12.7m 25’
Vitesse de ^^
^^ Informations de
remontée décompression
y.c. alarme 18.3 m 34’
temps restant avant de
sortir de la courbe

Profondeur Paliers à effectuer


maximale atteinte
JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 57
> Plan du cours
Plonger avec un ordinateur
Quelques règles

 Bien connaître son ordinateur (lire le mode d’emploi,


sous l’eau ce sera trop tard…)
 Plonger soit à la table soit à l’ordi, mais pas les deux à
la fois
 Un ordinateur est personnel
 Chaque plongeur doit avoir le sien
 Ne pas échanger les ordinateurs d’une plongée à l’autre
 Ne jamais dépasser la vitesse de remontée préconisée
par l’ordinateur
 Ce n’est qu’une machine.
 Il tient compte de valeurs moyenne et pas de ce qu’il mesure
dans votre corps, il ne garantit donc pas contre les ADD.
 Toujours avoir les tables avec soi en cas de panne.

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2004 | Dia n° 58

La consommation d’air

JDM / JPP
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 59

La consommation d’air

 La consommation d’air est une


préoccupation constante du plongeur
 pour être certain d’avoir assez d’air pour
pouvoir ressortir en toute sécurité.
 pour pouvoir prolonger le magnifique
moment qu’est la plongée.
 pour éviter d’être le premier de la
palanquée à annoncer être sur réserve et
obliger tout le monde à remonter

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 60

La consommation d’air

 Sous l’eau les règles de sécurités


sont les suivantes.
 Surveiller fréquemment son
manomètre, éventuellement celui de
son binôme.
 Annoncer la mi-bouteille (100 bars)
 Annoncer la réserve (50 bars) et
amorcer la remontée au plus tard à ce
moment.

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 61

La consommation d’air

 En application de la Loi de Boyle et Mariotte


(Pression x Volume = constante)
 Plus nous nous trouvons à une
profondeur importante plus nous
consommons de l’air.
 Si nous consommons 20 litres par minute en
surface (pression = 1 bar).
 Nous consommerons 40 l/min à 10 m (20 l x 2 bars)
 Nous consommerons 100 l/mim à 40 m (20 l x 5
bars)

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 62

La consommation d’air
 Il est important de prendre une bouteille d’air comprimé
d’un volume adapté à la plongée prévue.
 Pour ce faire il faut évaluer la consommation.
 On considère (par prudence) que nous consommons 25 litres
d’air par minutes
 On ajoute 10% par sécurité.
 NB: ce mode de calcul est très prudent. La
consommation réelle est le plus souvent nettement
inférieure à 25 l/min.

 Par exemple: quelle bouteille d’air comprimé à


200 bars faut-il prévoir pour effectuer une
plongée de 40 minutes à 10 mètres ?
JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 63

La consommation d’air
Descente et séjour au fond 2 bars X 25 l/min. X 40’ = 2’000 ltr.
Remontée 2 bars X 25 l/min. X 1’ = 50 ltr.
Palier 1,3 bar X 25 l/min. X 1’ = 32,5 ltr.
(Total de 2’082,5 ltr.)

+ 10% de sécurité 208.25 ltr.


Quantité d’air nécessaire = 2’290,75 ltr.

Pour effectuer cette plongée de 40’


à 10 mètres, tu as besoin d’une
bouteille de 12 litres gonflée à 200
bars.

12 litres X 200 bars =


2’400 litres d’air

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 64
> Solution Exercice 4

Exercice 4 (consommation d’air)

 Quelle bouteille d’air comprimé gonflée à 230 à


bars faut-il prévoir pour effectuer une plongée
de 48 minutes à 14 mètres ?

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 65

La consommation d’air
 Un bon plongeur n’est pas forcément celui qui
consomme le moins
 il y a des facteurs physiologique (les femmes ont tendance à
moins consommer).
 Une bonne ventilation permet d’éviter certains maux de tête de
sortie de plongée
 Une bonne ventilation permet une meilleure décompression.
 Quelques «trucs» pour consommer moins:
 Plonger calmement et sereinement.
 Etre en bonne forme physique
 Eviter les efforts inutiles (bouger dans tous les sens, palmer
comme un fou etc…).
 Soigner son équilibrage.
 Respirer calmement et profondément en forçant légèrement
sur l’expiration.
 Ne pas se focaliser sur la conso c’est le meilleurs moyen de
respirer plus… JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 66
> Plan du cours

Résumé
 Les causes fondamentales des accidents de
décompression
 Les symptômes des ADD
 Les règles à appliquer pour une bonne décompression,
vitesse, palier, courbe de sécurité
 Ce que l’on doit faire et ne pas faire après une plongée
 Les tables utilisées par cmas.ch et leurs
caractéristiques
 La signification des signes lus sur les tables
 La signification du GR
 Revoir la table Bühlmann
 connaître les caractéristiques de la plongée avec un
ordinateur.
JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 67
> Plan du cours

Evaluation
 Expliquer les causes des ADD
 Donner 4 symptômes d’un ADD
 Donner 3 règles à suivre pour une bonne
décompression
 3 choses à faire ou ne pas faire après une plongée
 Qu’est-ce que la courbe de sécurité ?
 Effectuer un exercice de table
 Quelles informations donnent les ordinateurs de
plongée
 Effectuer un exercice de consommation
 Donner 3 trucs pour consommer moins

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 68
> Plan du cours

Conclusion

 Maîtriser l’utilisation des tables de


plongées ou des ordinateurs dans le
cadre de nos prérogatives, permet un
retour en surface exempt de tout
problème de décompression.

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2004 | Dia n° 69

Solution des exercices

JDM / JPP
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 70
> Exercice 1
Solution
Exercice 1 (plongée simple)
Nous resterions dans la courbe jusqu’à 51 minutes
Entrée dans l’eau : Sortie de l’eau :

GR 0 GR F
Heure 10h00 Heure 10h50

3 m Prof. palier

Temps de remontée

Temps de palier
Profondeur maximale

17 m

Temps de séjour au fond


47’ 2’ 1’
Temps total
d’immersion 50’
JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 71

Solution
Exercice 2 (plongée successive)
1. Quel est notre GR d’entrée ?
 Nous sommes sortis en E, l’intervalle
de surface est de 20 minutes nous
passons en C

2. Majoration pour plongée


successive.
 Immersion en C, tenir compte de 15
mètres (et non 18) car c’est la valeur la
plus pénalisante. Il faut majorer de
29 minutes.

3. Temps de plongée max pour rester


dans la courbe
 Profondeur à prendre en compte 18 m.
Courbe 51 min. On retire la majoration
de 29 min. 22 minutes
JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 72
> Exercice 2
Solution
Exercice 2 (plongée successive)
Entrée dans l’eau : Sortie de l’eau :

GR C GR F
Heure 11h30 Heure 11h55

3 Prof. palier

Temps de remontée

Temps de palier
Profondeur maximale

16,2
majoration de
successive Temps de séjour au fond (réel)
29 22 2 1
51
Temps de séjour au fond (à prendre en considération)

Temps total d’immersion 25 JDM/ye


Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 73

Solution
Exercice 3 (plongée courte)
1. Majoration pour plongée
successive.
 Immersion en A, tenir compte de 9
mètres (et non 12) car c’est la valeur la
plus pénalisante. Il faut majorer de
25 minutes

2. Temps de plongée à prendre en considération


 Majoration de 25 minutes + temps de séjour au fond
23 minutes = 48 minutes

3. GR de sortie
 Profondeur à prendre en compte 12 m.
Valeur supérieure à 48 min : 57.
 Nous sortons en GR D.
JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 74

Solution
Exercice 3 (plongée courte)
Entrée dans l’eau : Sortie de l’eau :

GR A GR D
Heure 11h00 Heure 11h25

3 Prof. palier

Temps de remontée

Temps de palier
Profondeur maximale

11
majoration de
successive Temps de séjour au fond (réel)
25 23 1 1
48
Temps de séjour au fond (à prendre en considération)

Temps total d’immersion 25 JDM/ye


Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 75
> Exercice 3
Solution
Exercice 3 (plongée courte)

 Il est possible de prendre l’avion


après 3 heures d’attente.
 Donc à 14h25
 A ce même moment la désaturation
est compète. On ne serait plus alors
en successive.

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 76
> Exercice 4

La consommation d’air
Descente et séjour au fond 2,4 bars X 25 l/min. X 48’ = 2880 ltr.
Remontée 2,4 bars X 25 l/min. X 2’ = 120 ltr.
Palier 1,3 bar X 25 l/min. X 1’ = 32,5 ltr.
(Total de 3’032,5 ltr.)

+ 10% de sécurité 303,3 ltr.


Quantité d’air nécessaire = 3335,8 ltr.

Pour effectuer cette plongée de 50’


à 14 mètres, tu as besoin d’une
bouteille de 15 litres gonflée à 230
bars.

15 litres X 230 bars =


3’450 litres d’air

JDM/ye
Les tables | Formation de plongeur 1 étoile 2014 | Dia n° 77

La table Bühlmann
Informations de plongée
Entrée dans l’eau : Sortie de l’eau :

GR GR

Heure Heure

Prof. palier

Temps de remontée

Temps de palier
Profondeur maximale

majoration de
successive Temps de séjour au fond (réel)

Temps de séjour au fond (à prendre en considération)

Temps total d’immersion JDM/ye