Vous êtes sur la page 1sur 33

LES RISQUES FINANCIERS

Présenté par : Encadré par :


LAHRICHI FATIMA ZAHRAE MR. BELHAJ FOUAD
HAKIM ZINEB
HIBA MOHAMED
El AF IHSSANE
JABRANE HALIMA
PLAN

CONCLUSION

CAS PRATIQUE

Les TYPES Du Risque Financier

Disposition Préliminaire

INTRODUCTION
INTRODUCTION
INTRODUCTION

« un danger bien identifié, associé à l'occurrence à un


événement ou une série d'événements, parfaitement
descriptibles dont on ne sait pas s'ils vont se produire
mais dont on sait qu'ils sont susceptibles de se
produire dans une situation exposante »
INTRODUCTION

Risques bancaires

Financiers Non-Financiers
1ER CHAPITRE: DISPOSITION PRÉLIMINAIRE

A. Définition du risque financier :


Les risques financiers sont les risques traditionnels
de l’activité bancaire et inhérents à son activité de
base. Le dispositif de gestion de ceux-ci a deux
dimensions : une dimension technique et une
dimension organisationnelle et humaine qui se
combinent pour tenter d’aboutir à une sécurisation
maximale. C’est dans cette deuxième dimension que
le management joue un rôle clé.
1ER CHAPITRE: DISPOSITION PRÉLIMINAIRE
B. Typologie du risque bancaire

Risque de
Risque de prix
liquidité

Risque de Contre-
Risque de Change
partie

Risque
Financiers
2EME CHAPITRE:
LES TYPES DU RISQUE FINANCIER
Risque de Contrepartie:

Le risque de contrepartie est un risque


pris par un créancier. Un risque de
contrepartie peut être un risque de
défaut dans le cadre d'un crédit à un
particulier, à une société, ou à un État à
travers les obligations souveraines.
Explications.
2EME CHAPITRE:
TYPES DU RISQUE FINANCIER
Risque de Contrepartie:

Un risque de contrepartie est un risque de défaillance d'un emprunteur qui ne

peut plus rembourser sa dette dans son intégralité. Toute personne qui accorde

un crédit prend un risque de contrepartie.

Le risque de contrepartie est :

 un risque de crédit ;

 un risque de défaut ;

 un risque de défaillance.

Le risque de contrepartie est le montant que le créancier a perdu sur son

investissement. La défaillance de l'emprunteur peut correspondre au montant

intégral de l'emprunt ou seulement à une partie de ce montant.


2EME CHAPITRE:
TYPES DU RISQUE FINANCIER
Risque de Contrepartie:

Une banque accorde un crédit à un particulier ou à un


professionnel quand elle estime que la probabilité de
remboursement est supérieure à la probabilité de non-
remboursement.

Le risque de contrepartie peut aussi apparaître dans


la dégradation de la situation financière des emprunteurs.

Pour améliorer la gestion du risque de contrepartie, les


banques accordent des crédits aux particuliers et aux
entreprises sur la base d'analyse de leurs données
financières :
2EME CHAPITRE:
TYPES DU RISQUE FINANCIER
Risque de Contrepartie:

Pour une entreprise, la


Pour un particulier, la
banque effectue une
banque examine l'ensemble
analyse financière précise
de ses revenus, de ses
de son bilan comptable, de
charges, et calcule son
son compte de résultat, de
« reste à vivre ».
son bilan prévisionnel, etc.

Bon à savoir : dans le cas d'une création d'entreprise, la banque examine le business plan.
2EME CHAPITRE:
TYPES DU RISQUE FINANCIER
Risque de Contrepartie:
Risque de pays :
Le risque pays est une notion que l’on rapproche
régulièrement du risque politique

La définition du risque pays a fait l’objet de plusieurs


travaux. Celle de Bernard MAROIS a le mérite de la
concision et de la clarté : « Le risque-pays peut être
défini comme le risque de matérialisation d'un
sinistre, résultant du contexte économique et politique
d'un Etat étranger, dans lequel une entreprise effectue

une partie de ses activités»


2EME CHAPITRE:
TYPES DU RISQUE FINANCIER
Risque de Contrepartie:
Risque de pays :
2EME CHAPITRE:
PREOCCUPATIONS DU RISQUE FINANCIERE
Risque de Contrepartie:
Risque de pays :
2EME CHAPITRE:
TYPES DU RISQUE FINANCIER
Risque de Liquidité :
Ils conduiraient une banque à être dans l’incapacité
de rembourser des dettes à court terme parce que
les actifs qu’elle détient sont à plus long terme. Or,
le financement d’emplois longs par des ressources
à plus courte échéance constitue la base même du
métier banquier au travers du risque de
transformation.
2EME CHAPITRE:
TYPES DU RISQUE FINANCIER
Risque de Liquidité :
Risque intrinsèque de bilan
Désormais, les banques recherchent leurs ressources non
seulement à partir des dépôts de la clientèle mais aussi sur
les marchés : interbancaire, obligatoire, actionnaire.
En conséquence, la liquidité n’est plus une situation subie,
résultant de l’activité de la banque, mais le résultat d’une
gestion complexe visant à optimiser le contenu du bilan.
En outre, les modifications de l’environnement financier se
traduisent par une instabilité croissante et la tentation
d’accroitre sa rentabilité par la recherche de ressources à
faible cout, ou bien d’allonger la durée des placements. Du
coté des crédits, il n’est pas facile de prévoir exactement les
montants souhaités, ni les dates.
2EME CHAPITRE:
TYPES DU RISQUE FINANCIER
Risque de Liquidité :
Attitude des agents économiques à l’égard de
l’établissement
Pour assurer les investisseurs, deux intervenants
jouent un rôle essentiel. Les agences de
notation, tout d’abord, jouent un rôle de
certificateur de la qualité des emprunteurs,
même si certains pensent que l’on accorde une
place excessive à ces jugements qui ne sont
évidemment pas infaillibles. Ensuite, Les
autorités de la tutelle surveillent les
établissements et imposent des ratios de
solvabilité, mais ne doivent pas intervenir de
façon trop marquée, au risque de paniquer les
investisseurs.
2EME CHAPITRE:
TYPES DU RISQUE FINANCIER
Risque de Liquidité :
Liquidité générale des marchés
Une insuffisance générale de liquidité peut
résulter du jeu de l’offre et de la demande sur
les marchés, mais également les interventions
des autorités monétaires ou de dispositions
réglementaires dissuadant des investisseurs
d’intervenir. Ce manque, qui est également la
manifestation d’une crise systémique, ne se
traduit quasiment jamais par l’impossibilité de
se financer mais par une hausse des taux. On
retombe alors sur la notion de risque de taux
2EME CHAPITRE:
PREOCCUPATIONS DU RISQUE FINANCIERE
Risque de Liquidité :
Liquidité générale des marchés
Une insuffisance générale de liquidité peut
résulter du jeu de l’offre et de la demande sur
les marchés, mais également les interventions
des autorités monétaires ou de dispositions
réglementaires dissuadant des investisseurs
d’intervenir. Ce manque, qui est également la
manifestation d’une crise systémique, ne se
traduit quasiment jamais par l’impossibilité de
se financer mais par une hausse des taux. On
retombe alors sur la notion de risque de taux
2EME CHAPITRE:
TYPES DU RISQUE FINANCIER
Risque de prix :
Définition :
Également appelé risque de marche il
s’agit du risque de variation d’un actif
auquel est confronté un investisseur.
L’acheteur craint une baisse de prix de
son actif tandis que le vendeur se trouve
exposé à une hausse éventuelle.
Types de taux :
La banque peut proposer à ses clients ses
offres de prêt qui permettent également
de comparer les différentes offres
concurrentes.
Il s'agit du taux fixe, variable et du taux
mixte.
2EME CHAPITRE:
TYPES DU RISQUE FINANCIER
Risque de prix :
Le taux fixe :
L’emprunteur bénéficie d'un taux qui ne change pas durant toute
la durée du remboursement. De cette manière, il peut connaître
dès la signature du contrat le montant total qu'il va rembourser à
la banque. Parmi les différents taux d'intérêt, le taux fixe est le
moins risqué.

Le taux variable :
C’est le contraire du taux fixe, car même s'il est moins élevé, il
n'est pas moins plus risqué pour l'emprunteur. Le principe de
fonctionnement du taux variable repose sur la révision de sa
valeur d'une façon annuelle. Celle-ci est réajustée à la hausse ou
à la baisse en fonction de la variation du taux Euribor.
2EME CHAPITRE:
TYPES DU RISQUE FINANCIER
Risque de prix :
Le taux mixte
Se situe entre le taux fixe et le taux
variable. De cette manière, il est
moyennement cher et moyennement
risqué. Son mode de fonctionnement
consiste à une alternance des types
de taux sur différentes périodes de
l'emprunt. Par exemple, celui-ci peut
être soumis à un taux fixe les
premières années et à un taux
variable les années suivantes.
2EME CHAPITRE:
PREOCCUPATIONS DU RISQUE FINANCIERE
Risque de change:
Comptablement, les entreprises provisionnent le risque
de change. Pour se prémunir, elles disposent de
différentes formules de couverture
Contrats de change à terme : ce produit permet à une
entreprise d’acheter ou de vendre à une date ultérieure
une devise à un prix stipulé aujourd’hui.
Contrats d’option à terme : assez voisin du contrat à
terme, le contrat d’option définit une période de
règlement en l’étalant dans le temps.
Option sur devises : cette formule donne à une entreprise
la possibilité d’acheter ou de vendre une devise à une
date ultérieure, sans l’y contraindre. Si le cours au
comptant est plus favorable que le taux d’exercice de
l’option, elle peut y renoncer.
2EME CHAPITRE:
TYPES DU RISQUE FINANCIER
Risque de change:
moyens de s'en protéger :
Le risque de change d'un actif financier est le risque pesant sur
une position concernant une devise par rapport à une autre au
sujet de la variation future du cours de change. Par exemple, le fait
de se faire payer en Europe, à terme, en dollars, peut, selon le
cours euro-dollar, faire évoluer la valeur de la créance
éventuellement accordée à un client américain .

Le risque de change est un élément négatif du patrimoine de


l'entreprise qui doit être valorisé en comptabilité. Selon le principe
de prudence, le risque de change doit être provisionné.
2EME CHAPITRE:
TYPES DU RISQUE FINANCIER
Risque de change:
Comptablement, les entreprises provisionnent le risque
de change. Pour se prémunir, elles disposent de
différentes formules de couverture
Contrats de change à terme : ce produit permet à une
entreprise d’acheter ou de vendre à une date ultérieure
une devise à un prix stipulé aujourd’hui.
Contrats d’option à terme : assez voisin du contrat à
terme, le contrat d’option définit une période de
règlement en l’étalant dans le temps.
Option sur devises : cette formule donne à une entreprise
la possibilité d’acheter ou de vendre une devise à une
date ultérieure, sans l’y contraindre. Si le cours au
comptant est plus favorable que le taux d’exercice de
l’option, elle peut y renoncer.
2EME CHAPITRE:
TYPES DU RISQUE FINANCIER
Risque de change:
Contrat à prime zéro : il permet de fixer une plage de taux de
change dans laquelle l’entreprise peut vendre ou acheter une
devise. Elle dispose ainsi d’un niveau de protection prédéterminé.

Assurance : afin de protéger les entreprises contre les variations


de change, un organisme comme la Compagnie Française
d'Assurance pour le Commerce Extérieur (COFACE) propose des
contrats destinés aux exportateurs. Ils couvrent 100 % de la perte
de change constatée par rapport au cours à terme garanti aux
échéances de paiement. Cette garantie joue pendant toute la
durée de vie de l’opération commerciale.
CAS PRATIQUE
Questionnaires
CAS PRATIQUE
CAS PRATIQUE
CAS PRATIQUE
CAS PRATIQUE

Questionnaires
CONCLUSION
Parmi les principaux types de risque auxquels les entreprises sont confrontées, les

risques de taux d'intérêt et de change sont des aspects à prendre en compte avec

beaucoup d'attention, car les conséquences sont énormes. Les taux fixes cependant

permettent d'avoir une visibilité claire sur les opérations en début comme en fin de

période. Par contre les taux variables peuvent influencer positivement ou

négativement les résultats. Le management des risques est aujourd'hui un des sujets

importants pour aborder les questions financières, que ce soit pour des financements

d'emprunt ou de prêt, ou des échanges commerciaux, ou encore des transactions. La

gestion des risques est également l'une des clés majeures du succès des projets de

financement.