Vous êtes sur la page 1sur 35

ddddddd

En 1774 : le Suédois SCHEELE découvre le Chlore (Sigle chimique = Cl2)


par chauffage du dioxyde de manganèse et de l’acide chlorhydrique.

ddddddd
La propriété oxydante de ce nouveau gaz (esprit de sel déphlogistiqué) soluble dans
l’eau à odeur caractéristique, furent mise en évidence par le Chimiste Français
Berthollet qui en 1785 à Javel (Paris) produira :

Les Premières applications industrielles comme agent de blanchiment du textile sous la


forme Eau de Javel (Hypochlorite de sodium).(liqueur basique +Cl²)
XIXSiècle: Premières synthèses chimiques industrielles à grande échelle grâce à la
maîtrise des énergies électriques, la dynamo gramme.
La molécule de chlore

Chlore

NaCl Traitements des eaux


Sel de table

Dihydrogène
H2O
Eau

Activités de loisirs
Hydroxyde de
sodium

Electrolyse
Salt + power + water
(electrolyzer)

Caustic soda
32% liquid

Caustic soda
liquid20%
Hydrogen gas Chlorine gas

Caustic soda
50% liquid
Sodium
Hypochlorite
Solution 15%

Hydrocloric acide 32% Liquid chlorine Chlorure ferrique 41%


Désinfection primaire
La désinfection primaire consiste à utiliser un désinfectant dans une usine de
traitement de l’eau potable dans le but premier d’inactiver les pathogènes microbiens. Il est
possible de prédire l’efficacité d’une désinfection au chlore d’après la concentration
résiduelle de chlore libre, la température, le pH et le temps de contact. Cette relation est
communément appelée le critère CT et les fournisseurs publics d’eau potable s’en servent
pour assurer l’inactivation adéquate des organismes pendant la désinfection. Le CT
correspond à la concentration résiduelle

(C) de désinfectant, en mg/L, mesurée à la sortie du bassin de chloration,


multipliée par le temps de contact (T) avec le désinfectant, en minutes.

L’efficacité de la désinfection peut varier en fonction d’autres facteurs, notamment


de la conception du bassin de chloration, de la qualité du mélange et de la présence de
lumière solaire (U.S. EPA, 1999a; White, 1999).
Désinfection secondaire
L’eau traitée peut subir une désinfection secondaire au moment où elle quitte l’usine
de traitement ou aux points de rechloration répartis sur l’ensemble du réseau de distribution.
Cette désinfection sert à introduire et à maintenir une concentration résiduelle de chlore dans
le réseau de distribution de l’eau potable. De manière générale, le maintien d’une
concentration résiduelle de chlore présente deux grands avantages :
1. elle peut limiter la croissance des biofilms dans le réseau de distribution et les
problèmes connexes de goût et d’odeur

2. une chute rapide de la concentration résiduelle de chlore constitue une indication


immédiate d’une défaillance du traitement ou d’une brèche dans l’intégrité du
réseau de distribution
Étant donné les avantages opérationnels de la désinfection secondaire, les
opérateurs devraient maintenir une concentration résiduelle de chlore dans l’ensemble
du réseau pour obtenir une indication de son intégrité et empêcher la recroissance
bactérienne. Il peut être difficile de maintenir cette concentration résiduelle dans les
sections du réseau de distribution où le débit est faible, comme dans les culs-de-sac ou
les extrémités, ce qui peut entraîner la formation de sous-produits chlorés de
désinfection en concentrations inacceptables et nécessiter la mise en œuvre de
stratégies d’élimination appropriées.
Acide
Sulfurique

n
Chloratio
Filtres à
Filtres à
anthracite
sable
18000 M3/H

Eau de mer Bt de Captage


Pompes Bisulfite
Chlorure
d’eau de mer Ferrique Sodique

Hypochlorite
sodique
Pompes Haute
64 Bars pression
ADE 40%
65 Bars
Filtres à
cartouches
65 Bars
Pompes de Tour de Pompes booster Anti Tartre
refoulement vers ADE dolomite

60 %
Interchangeur
de pression

Bt de
Eau de mer saumure
ddddddd

Le chlore gazeux
 Wagon de Stockage de Chlore de 57 à 60 Tonnes

ddddddd
 DISTRIBUTION ET DOSAGE DU CHLORE ANHYDRE

ddddddd
Matériel de base.
La mise en œuvre d’une désinfection au chlore gazeux requiert au minimum :

 le dispositif de stockage du chlore,


 le chlorométre
Stockage du chlore.  l’hydroéjecteur

Le chlore est livré en bouteille d’acier de capacité utile allant de 50 kg à 1T ; à la température ambiante et à la pression atmosphérique,
le chlore livré en bouteille est partiellement liquéfié et maintenu sous pression de 6 à 8 bars.
Le débit de chlore que l’on peut extraire au maximum d’une bouteille dépend de la température ambiante. En pratique, même aux très
basses températures, le débit maximal d’extraction reste confortable : une bouteille peut encore fournir 75 grammes/heure de chlore à -
29°C, ce qui correspond à un taux de traitement de 1,5g/m3 au débit de 50 m3/h.

Chlorométre.

C’est un matériel qui se fixe en général directement sur la bouteille qui se compose :

- d’un filtre à chlore,


- d’un débitmètre,
- d’un bouton de réglage du débit de chlore,
- d’une chambre de régulation,
- d’un évent de sécurité.
DISTRIBUTION ET DOSAGE DU CHLORE ANHYDRE

ddddddd
Désinfection au chlore gazeux
Avantages et
inconvénients
de la
chloration au
chlore gazeux
L’hypochlorite de
ddddddd

sodium
L’hypochlorite de sodium
Matériels de base.

ddddddd
Le matériel de base est constitué du bac de stockage de la solution d’eau de javel
(concentrée ou diluée) et de la pompe doseuse.

Caractéristiques de l’eau de javel/stockage.

L’eau de javel est une solution d’hypochlorite dont Il faut néanmoins à préciser
l’équivalence en chlore d’un litre d’une solution d’eau de javel.

La concentration en chlore d’une solution d’eau de javel est exprimée en degrés


chlorométriques , 1 degré chlorométrique étant égal à une concentration de chlore de
3,17 g/l.
L’eau de javel « industrielle » titre 48° chlorométrique et contient par conséquent 150 g de
chlore par litre de solution. C’est à cette concentration qu’on la trouve auprès des
établissements spécialisés dans la distribution de produits chimiques. Elle est livrée, pour
les faibles qualités, en touries de 20 à 30 litres. L’eau de javel du commerce se trouve
également au titre de 48° chlorométrique mais également à concentration plus faibles : 12
à 18° chlorométrique.

Dans le domaine de la désinfection, il est rare que l’eau de javel soit utilisée « en l’état ».
En effet, tout comme pour le chlore gazeux, les taux de traitement à appliquer sont de
l’ordre de 0,5 à 1 g/m3 en chlore et, pour des débits d’eau brute de quelques m3/h à
quelques dizaines de m3/h, les volumes équivalents d’eau de javel à 48° ou à 12°
chlorométries sont très faibles.

On procède alors à une dilution dans un bac de stockage, de manière que le débit de la
pompe doseuse soit compris entre 1 et 5 litres/heure.

C’est d’ailleurs, l’un des problèmes de l’eau de javel que de devoir procéder à une dilution
préalable. Il en sera fait état ultérieurement.
Avantages et
inconvénients
de la
chloration à
l’eau de javel
Équilibre calcocarbonique de l’eau
Diagramme de Taylor

Mesurer le pH d’équilibre
Tracer une ligne entre l’alcalinité
et la dureté de l’eau pour définir
le pH d’équilibre.
Ex : pour un TAC de 10°F et un
TH de 25°F le PH d’équilibre est
de 7,5
PRODUITS D’ELECTROLYSES ADWAN:

 Chlore Gazeux 67 T/jour

 Chlore liquide 50 T/jour

 Soude caustique 100% 75 T/jour

 Hypochlorite de sodium 125 T/jour

 Acide Chlorhydrique 117T/jour


http://www.enp-oran.dz/cidte

http://www.enp-oran.dz/cidte

Spa. Adwan Chemicals Cie. (Algeria)


Usine: Zone industrielle Fornaka Mostaganem
tél.:00 213 40 20 68 68 fax: 00 213 41 42 31 13
Spa. Adwan Chemicals Cie. (Algeria)
Usine: Zone industrielle Fornaka Mostaganem
tél.:00 213 40 20 68 68 fax: 00 213 41 42 31 13

ddddddd

MERCI DE VOTRE ATTENTION