Vous êtes sur la page 1sur 25

Contrôle de gestion et

Management des organisations

Réalisé par:
Encadré par: Dr.jbari
HILAL Ilham
HAOUZI Rajae
Plan:
Introduction
I. le management des organisations
II. le systéme managérial du controle de
gestion
III. Les outils du contrôle de gestion
Conclusion
Introduction:
Actuellement , Le contrôleur de Gestion dispose d’un éventail de chantiers
et d’actions à mener qui peuvent énormément varier selon les situations
et influer de façon directe et concrète , sur les modes de management.
cela dépend de façon cruciale de la place du contrôleur de gestion dans la
ligne hiérarchique organisationnelle .
De même, le style de management de part son effet d’histoire, va avoir
une influence déterminante sur l’organisation, comme sur le style de
manager qu’elle abrite.
Ayant connaissance de ces faits , on est alors en droit de se demander si le
contrôle de gestion contribue à améliorer le management des
organisations .
La problématique du controle de gestion,
c’est donc de mettre en cohérence :

Le modéle
La stratégie
économique

Managements
des
organisations

Les processus
I. le management des organisations:

Le management d'une organisation est un ensemble


bidimensionnel de principes et de règles d'action empiriques
contingents dont l'application systématique doit assurer
l‘efficience de la coordination des activités collectives et,
conjointement, la motivation pour une coopération active et
gratifiante de la part des membres de l'organisation.
II. le systéme managérial du controle
de gestion:

Pourquoi controler? pourquoi gérer?


Le control repose sur des Gérer,organiser, diriger
mesures permettant mener et conduire une
d’évaluer les progrés réalisés entreprise sont des termes
afin de les comparer aux aux origines lointaines.
standars prédéterminés; Il s’agit d’un ensemble
l’analyse des écarts par d’éléments, en interaction
rapport aux prévisions permanente que l’on peut
indique s’il y a lieu d’effectuer essayer de shématiser en
des corrections au niveau des termes d’objectifs de
opérations de base moyens
1.Les différents types de controle:
• De nous jours, la forme de controle dépend à la fois du type d’organisation
et des circonstances, on trouve par exemple les différents types de
controle suivants:

Le controle
anticipe

Le controle Le controle
cybernétique tout ou rien

Les
types de
Le controle Le controle
controle à
classique posteriorie

Le Le controle
controle organisa-
interne tionnel
Le controle de gestion

C’est le processus par lequel les dirigeants


s’assurent que les ressources sont obtenues et
utilisées avec efficacité, et efficience pour
réaliser les objectifs de l’organisations
2.le controle de gestion et la prise de
décision:
• Si « tout acte passe par une décision », le décideur doit justifier, délibérer sur la
nature de la mesure envisagée, en évaluent les résultats éventuels, la délibération
chez le décideur peut, à certains égards étre assimilée à une planification c ‘est à
dire,un processus de réflexion quiprécéde la prise dedécison.
• On distingue des différents types de décisions, à savoir:

Décisions stratégiques

Décisions tactiques

Décisions opérationnelles
Systéme d’informations
FORMELLE

-Status -journaux spécialisés


-Procés verbaux -centrale de bilans
-comptabilité -jounaux officiels

INTERNE EXTERNE

-Déjeuner entre collégues -Séminaires


- Rumeur -Repas d’affaire

INFORMELLE
III. Les outils du contrôle de gestion:
Les préalables au controle de gestion

La comptabilité analytique

Le systéme du controle budgétaire

Les tableaux de bord


1. Les préalables au contrôle de gestion :
• Le système de management
Style directif Style de management
•le pouvoir de décider appartient à un •Les dirigeants de l ’entreprise ne sont
homme seul , ou à un groupe pas les principaux décideurs . Ils
restreint. délèguent les actions de la vie courante
.
•Les cadres ne reçoivent qu’une •Leur préoccupation essentielle est
délégation d ’exécution des décisions d’imaginer l ’avenir .
prises par la direction Générale .

•Le choix des orientations politiques est •Ils assument un rôle d ’animateur et d
essentiellement inspiré par les ’arbitre à l égard des responsables
événements subis par l ’entreprise et s auxquels ils ont délégué les pouvoirs de
’exprime par des prévisions budgétaires décisions, dans un cadre budgétaire
qui ne vont pas au-delà du court terme. négocié.
• Le système d ’information de gestion (SIG)

Définition :

 Le SIG est un système unique qui répond à l’ensemble des


impératifs d’information de l ’entreprise.
Il repose sur le concept de base de données nique et de système
événementiel , consistant en une saisie unique des événements
économiques et leur traduction simultanée dans toutes leur
dimension, opérationnelle , comptable et de gestion.
 Un SIG doit garantir la fiabilité , la cohérence, la rapidité et la
souplesse d ’accès et de diffusion de l ’information .
Les préalables au contrôle de gestion

Se comparer
avec les
concurrents
Facilite la prise Assister le
de décision , pilotage
multicritères opérationnel.
Le contrôle
de gestion
et SIG
Contrôler la Préparer et
mise en oeuvre suivre les
de la stratégie.Contrôler les budgets .
performances :
individuelles et
collectives
II. La gestion budgétaire
• Principes généraux : « selon le PCG »

1. Dans l’entreprise , chaque responsable doit assumer son rôle –principalement


prévoir ,organiser, commander , contrôler- dans un cadre d’ensemble coordonné
qui a comme premier caractère la prévision dans la concentration . Le cadre
budgétaire devra donc s’appuyer sur l’organigramme et les définitions de
fonctions à l’intérieur de l’entreprise et il utilisera les outils de gestion en usage.
2. L’ensemble des budgets traduits l’engagement de chaque responsable devant la
direction de l’entreprise : engagement cohérent avec l’objectif d’activité retenu.
3. Périodiquement , fréquemment et rapidement , les valeurs réelles constatées
sont mises en parallèle avec les valeurs budgétaires et discutées avec chacun des
responsables intéressés .
4. Le budget synthèse de ce que l’entreprise souhaite faire ou estime pouvoir faire .
2-1. Les différentes phases de la gestion budgétaire:
a. L’insertion des budgets dans une démarche de
stratégique

La démarche budgétaire s’inscrit en continuité


de la démarche stratégique ; caractérisée par
la succession des phases suivantes dans les
grandes entreprises :

Phase Phase de
Phase de
d’analyse planification
budgétisation
stratégique stratégique
b. L’élaboration des budgets
c. Le contrôle budgétaire

 Le contrôle budgétaire repose sur le principe


fondamental de comparer les réalisations avec les
prévisions , avec trois finalités :

 Engager rapidement des actions correctives .


 Enrichir l’expérience des responsables d’unités de
gestion .
 Améliorer les performances de l’entreprise.
3. La comptabilité analytique
La comptabilité analytique est un système
d ’information qui a pour but de mettre à la
disposition des organes de décision de l ’entreprise
des informations permettant de :

 Calculer les coûts de revient des biens et services


de l ’entreprise.
 Favoriser la réactivité des responsables.
 Faire une évaluation des performances des unités
de production
La comptabilité analytique
Calcul des couts et
Passé analyses de
rentabilité

Objectifs de la
Futur Présent
comptabilité
analytique

Aide à la prise Contrôle de


de décision gestion
4. Le tableau de bord
Définition
• Le tableau de bord est un ensemble
d’informations (indicateurs) présentées de
façon synthétique et destinées au pilotage de
l’entreprise et de ses centres de responsabilité.

• Il s’agit d’un outil de décision et de prévision


simple, disponible rapidement et intégrant des
données non financières.
Le tableau de bord
Il se compose en 2 éléments :
 Un système de pilotage permettant au responsable de
disposer des éléments dont il a besoin pour maîtriser le
déroulement de ses activités.
 Un système de reporting permettant au responsable de
rendre compte périodiquement à la hiérarchie des actions
accomplies.
Qualité d’un tableau de bord :

Simple : (15 indicateurs au maximum)


Pertinent : ( les indicateurs adéquats)
Personnalisé : ( « mon » tableau de bord )
Proactif :(aide à anticiper les décisions)
Rapide : ( délai de production)
Conclusion
• Les conditions d’efficacité d’un système de
contrôle de gestion pour une bonne gestion
d’une organisation :
Interaction
stratégique

Délégation Management
de pouvoir participatif

Développement de la culture
de gestion
Merci pour votre attention