Vous êtes sur la page 1sur 30

Le Manuel de Renforcement

des Chaussées Revêtues


(Edition 1992)
Le recueil des données

 Les données relatives au trafic et à son


évolution.
 Les données géotechniques et d’auscultation.
 Les données générales concernant :
◦ L’environnement climatique et hydraulique,
◦ L’historique de la chaussée,
◦ Normes des matériaux de corps de chaussée.

2
Le trafic
Le trafic est exprimé en nombre de véhicules
journalier dans les deux sens à l’année de mise en
service (trafic global).

Le trafic corrigé Ncp à prendre en compte pour


l’évaluation du renforcement est calculé comme suit:

Ncp = Np . C1 . C2 . C3 . C4

Np : le trafic à l’année de mise en service.


Ci : les coefficients correcteurs.

3
Coefficients correcteurs
Coefficient C1 – Largeur de chaussée

Largeur de chaussée 6m 4à6m <4m


coefficient (C1) 1 1.5 2

Coefficient C2 – Agressivité du trafic

Réseau RP et RS (Np  2000) RS (Np < 2000)


et * et CT
coefficient (C2) 1 0.66
* : Cas du trafic minier ou très agressif

Coefficient C3 – Pourcentage de Poids Lourds

X
C3  X : pourcentage de poids lourd (PTC > 1,5 Tonnes)
35
4
Coefficients correcteurs

C4 – Taux d’accroissement des poids lourds

Accroissement 3 4 5 6 7 8
Coefficient C4 0,86 0,91 0,95 1 1,05 1,1

Ncp = Np . C1 . C2 . C3 . C4

Classe de trafic Ti (8 classes de trafic)


Classe Ti T5 T4 T3- T3+ T2 T1- T1+ T0-
0 50 200 400 750 2000 3500 4500
Ncp à à à à à à à à
50 200 400 750 2000 3500 4500 6500

5
Le trafic

Un PL est tout véhicule dont le poids total en


charge est supérieur à 1,5 tonnes.
L’essieu de référence est l’essieu isolé de
charge 8,2 tonnes.

6
Données générales

 Le climat
 Le régime hydraulique
 L’historique
 Les normes relatives aux matériaux du
corps de la chaussée

7
Le climat et le régime hydraulique

Zone climatique Aride Non Aride

Pluviométrie annuelle < 250 mm > 250 mm

Régime hydraulique Bon Mauvais

Nappe et zone Pas de nappe Nappe entre 0 et 2m


d’irrigation Pas d’irrigation Ou (et)
Zone irriguée

8
L’Historique

 la date de la dernière intervention


 la nature de la dernière intervention

Les normes relatives aux matériaux


 Normes relatives aux couches de roulement et
couche de base(voir CPC) en fonction du trafic et
de la structure.
 Normes relatives aux matériaux hors normes CPC
(voir note 3)

9
Données géotechniques et d’auscultation

 Environnement : EVi.
 Type du profil en travers : Pi.
 Revêtement et couche supérieure liée : Ri.
 Qualité de la couche de base : Bi.
 État visuel de la chaussée :Vi.
 Évaluation des sols de plate forme : Si.
 Classe de déflexion : Di.
 Évaluation des structures en place.

10
Environnement : EVi

 EV0 : Aucune instabilité n’est décelée


 EV1 : Points particuliers limités d’instabilité sont
observés
 EV2 : Instabilité dominante qui conditionne l’état
de la chaussée

11
Type du profil en travers : Pi

 P1 : Chaussée sans élargissement ni épaulement

 P2 : Chaussée avec élargissement et sans épaulement

 P3 : Chaussée avec élargissement et avec épaulement

 P4 : Chaussée sans élargissement et avec épaulement

12
Revêtement et couche supérieure liée : Ri.

 R1 : revêtement en enduit superficiel ou en


enrobés de faible épaisseur (< 8 cm).

 R2 : revêtement en enrobés sains de 8 cm


d’épaisseur ou couche de grave bitume
avec enrobés.

13
Qualité de la couche de base : Bi
La couche de base correspond aux matériaux
rencontrés sous le revêtement
La qualité de la couche de base est appréciée vis-à-
vis de sa compatibilité avec la classe de trafic Ti

( Cf. Tableau du § I, 3, 4 )

On aboutit à deux types de couche de base :


 Couche de base satisfaisante B1
 Couche de base non satisfaisante B2
14
15
Etat visuelle de la chaussée : Vi
l’état de la chaussée est relevé par une
reconnaissance visuelle des différentes dégradations
affectant la couche de roulement

( Cf. Tableau du § I, 3, 5 )
(Cf. Note n°2 pour plus de détails )

On aboutit à 12 états visuels de la


chaussée existante : V1 à V12

16
17
Evaluation des sols de la plate forme : Si
Les sols de plate forme sont classés comme dans
l’ancien catalogue de structures types de
chaussées neuves (Edition 1977) à partir de :
 La classification LPC,
 La zone climatique,
 Le régime hydraulique.

( Cf. Guide des études géotechniques ou


Ancien Catalogue )

On aboutit à 5 classes de portance : S0 à S4


18
Evaluation des sols de la plate forme :
Classe de déflexion : Di
Pour les forts trafics, il est impératif de déterminer la
classe de déflexion caractéristique de la section à
renforcer

( Cf. Tableau du § I, 3, 7 )

On aboutit à 4 classes de déflexion : D1 à D4

20
Evaluation des structures en place
La structure en place est évaluée en fonction de
son épaisseur, en prenant en compte:
 La zone climatique (aride ou non aride)
 La classe de trafic Ti

( Cf. Tableau du § I, 3, 9 )

On aboutit à des numéros de structures


variant de 1 à 11
21
22
Choix des actions
Le choix des actions est effectué à partir de
l’évaluation de la qualité de la couche de base
Couche de base satisfaisante
Renouvellement de
la couche de Tableau n° 3
surface RCS

Etat visuel Vi
Classes de trafic Ti

Renforcement de Tableaux
structure RFS n° 5, 6 et 7
23
Choix des actions
Couche de base non satisfaisante

Renouvellement de
la couche de base Tableau n° 4
RCB

Type de revêtement Ri
Classes de trafic Ti

Renforcement de Tableaux
structure RFS n° 6 et 7
28
Exemple d’application
L’administration vise en 2014, le renforcement de la RN 8 du
PK 540+000 au PK 560+00 sur 20 km.
L’étude géotechnique réalisée pour le compte de
l’administration fait ressortir ce qui suit:
 Un trafic de 5000 v/j selon le recueil de la DR de 2010 avec un taux
d’accroissement de 4% et 35 % de PL;
 La route se développe d’une région stable caractérisée par
l’absence de nappe et une pluviométrie de 600 mm
 Les sondages réalisés ont montrés que la structure en place est de
25 cm en tout venant semi concassé surmonté par un tapis d’EB de
5 cm
 La largeur actuelle de la chaussée existante et de 7 m ( sans
épaulement ni élargissement)
 La route présente des affaissements importants et une fissuration
avancée.
 La classe de déflexion selon une compagne réalisée par le CNER
est D2.