Vous êtes sur la page 1sur 12

La relation soignant-soingné

Réalisé par :
Eddahba Mrayzig Oum El fadl Hadaoua
Soukaina Bouachryn Khadija Ramdan

orienté par : M. Azzine


Année Universitaire 2019/2020
Plan

Introduction

I- Les particularités de la relation soignant-soigné

II- Le respect dans la relation soignant-


soigné

III- Les problémes de Communication

Conclusion

2
INTRODUCTION

Le soignant est un Individus délivrant des soins


aux personnes qui ont besoin de surveillance ou
d'aide du fait d'une maladie ou d'une incapacité.
Il peut délivrer ces soins à la maison, dans un
hôpital, ou dans un établissement.

Le soigné est une personne recevant une


attention médicale ou à qui est prodigué un
soin. Le patient est une personne à la recherche
d'un meilleur état de santé et ceci par le biais de
la médecine et donc des soignants qui l'entoure
dans cet objectif

3
La Relation soignant soigné:
La relation soignant-soignée est l'interaction entre deux personnes
se trouvant dans une situation de soins à chaque fois renouvelée
par ce qu'elle offre d'inconnu, de complexe et d'imprévisible. Elle
est le fondement de la prise en charge globale du patient. La
relation soignant-soigné est par définition: "le fondement de la prise
en charge globale" et c'est ce qui fait son importance dans la
profession mais c'est aussi ce qui fait sa difficulté
I- les Particularités de la relation soignant-soigné

1- Relation asymétrique

• le soignant est actif, c’est celui qui prend en charge, qui soigne,
celui qui « sait » aussi, tandis que le patient est passif, il est le
demandeur, il reçoit, il est dépendant, quelque part il est
« soumis » au soignant

2- Relation d’aide

• La relation d’aide est la capacité que peut avoir un soignant à


amener toutes personnes en difficultés à mobiliser ses ressources
pour mieux vivre une situation, c’est un soin relationnel »
3- Relation intimiste
• Une personne malade, ou résidente dans un home doit subir des soins soit
en rapport avec sa maladie soit car il n’est plus en mesure de les effectuer
seuls. Ce qui engendre pour eux une perte de leur liberté, leur identité, ils
ne sont plus traités comme tout le monde mais comme des personnes
malades

4- Relation de confiance
• Confiance qu’il ne va pas être abusé, que les personnes qui vont prendre
soin de lui seront compétentes, qu’il sera respecté etc. En somme, on peut
être en confiance lorsque l’on se sent en sécurité. Pour garantir cette
confiance, c’est au soignant de faire preuve d’habiletés
communicationnelles et d’une qualification professionnelle .
II- Le respect dans la relation
soignant-soigné
 Le respect est incontestablement essentiel à la relation de
confiance qui s’établit entre l’infirmière et la personne soignée.

 Cette obligation déontologique est fondamentale qu’elle exige


que l’infirmière, dans le cadre de sa pratique, agisse avec respect
tant envers la personne à qui elle prodigue des soins qu’envers son
conjoint, sa famille ou les personnes qui lui sont significatives.
La distance Professionnelle

Pour pouvoir bien travailler, un soignant a besoin dans sa


pratique quotidienne d’avoir « une juste distance » entre lui et
ses patients. Cette juste distance, c’est celle qui le protège « du
syndrome de la relation d’aide » qui peut accabler le soignant de
culpabilité, d’une trop volonté de « réparation » de l’autre,
d’une trop grande implication qui met en péril sa propre santé
mentale, son équilibre personnel
1 3
La distance publique La distance Personnelle

2 4
La distance Sociale La distance Intime
III- Le probléme de Communication
- Les principales causes de cette carence sont une prise de
conscience insuffisante de l’importance de l’information du malade,
un manque de temps et une formation quasi inexistante du
personnel soignant à la communication. Il est urgent de remédier à
cette situation en veillant à la qualité de l’accueil, particulièrement
en urgence, à la formation à la communication de tous les acteurs de
santé et en permettant aux médecins de consacrer l’essentiel de leur
temps aux malades, aussi bien en milieu hospitalier que libéral.
Conclusion
-La relation soignant soigné aussi complexe qu’elle demeure comme
toute relation basée sur l’écoute,le sourire,l’estime.

-La bonne relation soignant soigné est basée sur:

• Une juste distance

• Du respect mutuel

• Une capacité d’écoute

• L’empathie

• Une communication efficace

• Des valeurs et des rôles bien définis

10
Bibliographie :

1- syndicat-infirmier.com

2- pro.guidesociale.be

3- academie-medecine.fr

4- ascodocpsy.org.com
12