Vous êtes sur la page 1sur 16

LE BENCHMARKING

Par Tarik OUIHMAN

Septembre 2005 Pr Tarik OUIHMAN 1


POURQUOI FAIRE DU BENCHMARKING ?

• La mondialisation des marchés

• La réduction de la durée de vie des produits

• La compétition accrue entre petites et grandes


organisations

Septembre 2005 Pr Tarik OUIHMAN 2


Qu’est ce que le Benchmarking ?

Le benchmarking permet aux entreprises


d’identifier des sources possibles d’amélioration
pour accroître leur performance et leur degré de
compétitivité

Septembre 2005 Pr Tarik OUIHMAN 3


Les types de Benchmarking

On distingue trois types de Benchmarking:

1- Interne
2- Externe
3- Générique

Septembre 2005 Pr Tarik OUIHMAN 4


1- Le benchmarking interne

IL est interne à l’entreprise et permet


de comparer les résultats entre les différents
départements ou unités d’opération ou de
production

Septembre 2005 Pr Tarik OUIHMAN 5


2- Le benchmarking externe

IL est externe à l’entreprise et


qualifié de «benchmarking concurrentiel»,
nécessite la comparaison des informations
de l’entreprise à celles de ses compétiteurs
ou de son industrie

Septembre 2005 Pr Tarik OUIHMAN 6


3- Le benchmarking générique

IL découle de l’importance accrue du concept


de qualité, est le «benchmarking générique» qui
consiste à comparer les pratiques de l’entreprise
évaluée à celles utilisées par les entreprises de classe
mondiale, qu’on appelle pratiques exemplaires. Cette
forme vise surtout les entrepreneurs qui aspirent
devenir des leaders internationaux dans leurs
marchés respectifs

Septembre 2005 Pr Tarik OUIHMAN 7


Peu importe la forme de benchmarking
utilisée, celui-ci est un outil stratégique qui
permet à l’entreprise d’identifier des sources
possibles d’amélioration pour accroître sa
performance et son degré de compétitivité pour
améliorer l’apprentissage des employés qui
voient ce qui se fait ailleurs, les amenant ainsi
à mieux comprendre pourquoi ils doivent
modifier parfois leurs façons de faire

Septembre 2005 Pr Tarik OUIHMAN 8


Les principaux freins à l’utilisation du
benchmarking

• La confidentialité des informations stratégiques

• Le coût de participation aux activités de


benchmarking

• Le manque de perspective stratégique claire

Septembre 2005 Pr Tarik OUIHMAN 9


Quelques preuves, en grande
partie anecdotiques et factuelles, montrent
l’existence de plusieurs bénéfices obtenus
grâce à l’adoption d’un processus de
benchmarking et confirment que les entreprises
qui adoptent certaines pratiques exemplaires
présentes dans les modèles d’excellence
affichent de meilleurs résultats (en termes de
résultats financiers et non financiers, de
satisfaction de la clientèle, de satisfaction des
employés et de la société)
Septembre 2005 Pr Tarik OUIHMAN 10
Les hypothèses de recherche

1- La relation entre l’utilisation du benchmarking et

la performance des entreprises.

2- La relation entre l’utilisation de pratiques


exemplaires et la performance

3- L’effet du benchmarking sur le taux d’utilisation des


pratiques exemplaires
Septembre 2005 Pr Tarik OUIHMAN 11
Conclusion

Le benchmarking permet aux


entreprises d’accroître leur performance, grâce
à l’obtention d’informations riches sur les
pratiques d’affaires qu’utilisent des entreprises
relativement comparables

Septembre 2005 Pr Tarik OUIHMAN 12


Conclusion (suite 1)

Les fonctions de l’entreprise qui ont


le plus bénéficié du benchmarking, sont celles
liées à la production et à l’innovation. D’autres
fonctions montrent peu de modifications suite
au benchmarking, soit celles liées aux activités
de gestion et de contrôle de l’entreprise, au
marketing et au développement des ventes et à
la gestion des ressources humaines
Septembre 2005 Pr Tarik OUIHMAN 13
Conclusion (suite 2)

Malgré tout, la performance


globale de l’entreprise s’est accrue
d’après les indicateurs financiers.

Septembre 2005 Pr Tarik OUIHMAN 14


Septembre 2005 Pr Tarik OUIHMAN 15
Document mis à disposition par Marketing Etudiant

http://www.marketing-etudiant.fr
Septembre 2005 Pr Tarik OUIHMAN 16

Vous aimerez peut-être aussi