Vous êtes sur la page 1sur 21

PLAN

I. Définition du concept, origine et contexte

II. Environnement juridique

III. Acteurs d’une opération de titrisation

IV. Mécanisme de l’opération de titrisation

V. Contrôle de l’opération de titrisation

VI. Etats des lieux de la titrisation au Maroc

VII. Apports, limites et risques de la titrisation

VIII. Conclusion
Définition du concept
de la titrisation

 L’opération financière qui consiste pour un


Fonds de Placements Collectifs en Titrisation
(FPCT) à acquérir des créances d’un ou
plusieurs établissements initiateurs au moyen
de l’émission de parts et , le cas échéant, de
titres de créance (Article 2 de loi 33-06)
Origine et contexte de la
titrisation
 Apparition aux Etats-Unis dans les années
1970 pour pallier les difficultés du système de
logement.
 Le succès de ce marche aux Etats-Unis a
inciter la Grande Bretagne a introduire la
titrisation comme mécanisme de
financement du logement au milieu des
années 1980.
 En 1988, elle est introduite en France par une
loi.
L’émergence au Maroc:

Au Maroc, cette technique vient d’être


introduite par l’adoption de la loi n°
10-98 du 25 août 1999 relative à la
titrisation des créances hypothécaires.
L’émergence au Maroc

objectif Accompagner l’État dans sa politique


de logement social

Offrir aux banques un outil de gestion


de bilan et de recyclage de portefeuille
Intérêts et de créances pour les inciter à augmenter
conséquences
leur capacité de financement dans ce
secteur d’activité .
Environnement juridique

• Loi 10-98

• Dahir 1-99-193 du 25/08/1999 portant


promulgation de la loi 10-98 relative à la
titrisation de créances hypothécaires (B.O 4726
du 16/09/1999 (98 articles)

• Décret 2-99-1054 du 04/05/2000 pris pour


l’application de la loi 10-98
Principale réforme juridique

• Loi 33-06

• Dahir n° 1-08-95 du 20/10/2008 portant


promulgation de la loi n° 33-06 relative à la
titrisation de créances (B.O 5684 du 20/11/2008
page 1560) (123 articles)

• Décret 2-08-530 du 30/06/2010 pris pour


l’application de la loi 33-06 relative à la titrisation
de créances (B.O 5856 du 15/07/2010 page 1504)
ACTEURS D’UNE OPERATION DE
TITRISATION
Etablissement
initiateur
MECANISME ET CONTRÔLE DE
L’OPERATION DE TITRISATION
Commissaire aux comptes CDVM

DEBITEURS

CEDANT

E, Gestionnaire E, Dépositaire

FPCT
INVESTISSEURS SOUSCRIPTEURS

Marché secondaire
Etats des lieux de la titrisation au Maroc

 CREDILOG I

 CREDILOG II

 CREDILOG III

 FPCT SAKANE
APPORTS,LIMITES ET RISQUES DE
LA TITRISATION
Apports de la Titrisation :

La Titrisation apporte au cédant :

Un nouveau mode de financement ;

Gestion de bilan

Transfert de risque
Apports de la Titrisation :

La Titrisation donne aux investisseurs la possibilité de :

Investir dans de nouveaux produits ;

Investir dans des titres bénéficiant de toute une série de


garanties ;

Investir dans des titres bénéficiant d’une bonne


liquidité ;

Diversifier leurs placements pour limiter leurs risques ;


Limites de la Titrisation :

Elle est relativement lourde à mettre en place ;

Quant à la nature même des créances titrisables,


elles doivent former un "paquet homogène" et de
qualité en termes de montant et de risque.
Risques des opérations de Titrisation

Le risque de Le risque de
remboursement défaillance des
anticipé intervenants

Le risque de Le risque de
défaillance détérioration de la
des débiteurs notation

Le risque de
perturbation des flux
financiers
Depuis la promulgation du texte relatif à
la Loi 33-06, seule la Banque Centrale Populaire a fait
appel à l’opération de titrisation pour se financer sur
le marché hypothécaire.
La question qui reste à débattre :

Pourquoi cette opération technique n’a pas été


très sollicitée par les organismes concernés?
Merci pour
votre
aimable
attention