Vous êtes sur la page 1sur 12

Université

Université Hassan
Hassan II
II
Casablanca
Casablanca
Faculté
Faculté des
des sciences
sciences
juridiques,
juridiques, économiques
économiques
et
et sociales
sociales Mohammedia
Mohammedia

Le droit de la concurrence et les autorités


de la concurrence

Présenté par :
• Master : ICFF
• KORCHI Zineb
• Module : Droit des
• AMINE Younes
• Prof : Mr Naciri Hich
Plan
INTRODUCTION GENERALE
Partie I . Analyse théorique du droit de la concurrence
Section 1 . Définitions et domaine du droit de la concurrence

a) Définitions :

 La concurrence : c’est la compétition économique qui se joue sur un même marché pour
atteindre une fin économique déterminée. La concurrence est la loi du commerce.

 La libre concurrence : c’est un principe général du droit. Elle constitue une application
particulière d’un autre grand principe (la liberté du commerce et de l’industrie)

 Le droit de la concurrence : est une branche spécialisée du droit des affaires. Il regroupe
l'ensemble des dispositions législatives et réglementaires visant à garantir le respect du principe
de liberté du commerce et de l’industrie au sein d'une économie de libre du marché
b) Domaine du droit de la concurrence

• Le champ d'application du Droit de la concurrence se limite au monde des affaires à l'exclusion


des activités de nature civile.
• Le Droit de la concurrence en s'applique qu'entre opérateurs économiques : les entreprises
commerciales, les artisans, les sociétés civiles et les membres des professions libérales.
• Il ne s'applique pas à l'état, à ses subdivisions et aux entreprises publiques.
• Les entreprises publiques sont soumises aux règles de concurrence dès lors qu'elles exercent
une activité économique dans les mêmes conditions que les entreprises privées.
Section 2 : Source de droit de la concurrence

a) La loi :
Au Maroc la loi sur la liberté des prix et de la concurrence est le texte législatif qui définit
les dispositions régissant la liberté des prix et organise la libre concurrence . Elle vise à assurer
la transparence et la loyauté dans les relations commerciales . ( La loi 104-12 relative à la
liberté des prix et de la concurrence est disponible sur le Bulletin Officiel du 7 aout 2014 )
Partie II . Présentation de la loi 104-12 relative à la liberté des prix et de la
concurrence

• Comprenant 111 articles, la loi n° 104-12 abrogera les dispositions de la loi n° 06-99 relative à la
liberté des prix et de la concurrence promulguée par le dahir n°1-00-225 du 2 rebii I 1421 (5
juin 2000).
• Le texte s'applique à toutes les personnes physiques ou morales exerçant des activités de
production, de distribution et de services, et qu’elles aient ou non leur siège ou des
établissements au Maroc. Il suffit donc que leurs opérations ou comportements aient pour
objet ou puissent avoir un effet sur la concurrence sur le marché marocain.
Section 1 . Principe de la liberté des prix
• Les prix des biens, des produits et des services sont déterminés par le jeu de la libre
concurrence. Ce principe peut cependant connaitre quelques exceptions. Il s'agit des cas où
les prix peuvent être fixés par voie réglementaire après consultation du Conseil de la
concurrence.

Section 2 . Les pratiques anticoncurrentielles


 L’entente : L’article 6 de la loi 104-12 interdit les ententes «lorsqu’elles ont pour objet ou
peuvent avoir pour effet d’empêcher, de restreindre ou de fausser le jeu de la concurrence sur
le marché…».
Cet article énonce qu’il s’agit de celles qui tendent:
• - à limiter l'accès au marché ou le libre exercice de la concurrence par d'autres entreprises;
• - à faire obstacle à la fixation des prix par le libre jeu du marché en favorisant artificiellement
leur hausse ou leur baisse;
• - à limiter ou contrôler la production, les débouchés, les investissements ou le progrès
techniques;
• - à répartir les marchés ou les sources d'approvisionnement.

 L'abus de domination économique : Il est interdit sous ces deux formes ;


• l'exploitation abusive d'une position dominante sur le marché
• l'exploitation abusive d'une situation de dépendance économique dans laquelle se trouve
un client ou un fournisseur ne disposant d’aucune autre alternative équivalente.
 Prix abusivement bas :

• L’article 8 de la loi 104-12 prohibe «les offres de prix abusivement bas par rapport aux couts
de production, de transformation et de commercialisation, dès lors que ces offres ou pratiques
ont pour objet ou peuvent avoir pour effet d’éliminer un marché, ou d’empêcher d’accéder à
un marché, une entreprise ou l’un de ses produits.»
• Cette pratique était déjà interdite par la loi 06-99 . La nouvelle loi, traite des prix abusivement
bas comme pratique anticoncurrentielle à part entière.
Conclusion
Merci de votre attention

Vous aimerez peut-être aussi