Vous êtes sur la page 1sur 16

CHAPITRE 1: OUVRAGES EN BÉTON ARMÉ

LES VOILES DE CONTREVENTEMENT …………………………………………………..…….Généralités ..

 Elément porteur généralement vertical destiné a reprendre les charges verticales et horizontales d’un
ouvrage et les transmettre aux fondations dont les dimensions vérifient les conditions suivantes:
 La longueur L≥ 5𝑒
 L’élancement 𝜆 ≤ 80 h

𝐿𝑓
 L’excentricité ≤ max(2 𝑐𝑚 ; 300 )
l
𝟏𝟎 𝐜𝐦 pour les voiles intérieurs e
 L’épaisseur : 𝒆 ≥ ቊ
𝟏𝟐 𝐜𝐦 pour les voiles extérieurs

 Selon le RPS l’épaisseur minimale du voile est fonction de la hauteur nette he de l’étage.
• e min = min(15 cm, he/20) pour un voile non rigidifié à ses deux extrémités.
• e min = min(15 cm, he/22) pour un voile rigidifié à une extrémité.
• e min = min(15 cm, he/25) pour un voile rigidifié à ses deux extrémités
CHAPITRE 1: OUVRAGES EN BÉTON ARMÉ
LES VOILES DE CONTREVENTEMENT ………………………………..……………Etude des sollicitations

Calcul des contraintes dans le voile  Charge répartie ou uniforme

 Une charge a une forme libre à la suite de sa répartition suivant la hauteur du voile,
elle est transférée en charge uniformément répartie.

 L’angle 𝜃 dépend du fait si le voile et armé ou non armé :


• tg𝜃 = 1/3 pour les voiles non armés
• tg𝜃 = 2/3 pour les voiles armés

p(x)
 La méthode de calcul des contraintes dues aux charges uniformes : σ x =
a(x)
Où :
s(x) - la valeur de la contrainte dans un point x
p(x) - la valeur de la charge répartie (forme arbitraire)
a(x) - l’épaisseur du voile
CHAPITRE 1: OUVRAGES EN BÉTON ARMÉ
LES VOILES DE CONTREVENTEMENT ………………………………..……………Etude
………………………………………………………………………..
des sollicitations

Calcul des contraintes dans le voile  Charges réduites


On a admis que les charges seront réduites dans le centre de gravité de la section de la base du voile avec la prise en
compte des réservations.

Au niveau de vérification i on a :
𝑵
 Contrainte dues à l’effort réduit N : 𝝈(𝑵)𝒊 =
𝑨𝒕𝒐𝒕
𝑴 𝒊
 Contrainte due au moment réduit M : 𝝈(𝑴)𝒊 = 𝒚
𝑰𝒊𝒕𝒐𝒕 𝒕𝒐𝒕
𝑽
 La contrainte tangentielle due à l’effort horizontal V: 𝝉 𝑽 𝒊 =
𝟎.𝟗 𝒂𝒎𝒊𝒏 𝑳𝒎𝒊𝒏

• 𝐴𝑡𝑜𝑡 : Aire de la section du voile y compris les réservations


𝑖
• 𝐼𝑡𝑜𝑡 : Moment d’inertie y compris les réservations
𝑖
• 𝑦𝑡𝑜𝑡 : Distance du point étudié du CDG de la section du voile y compris les réservations
• amin - l’épaisseur du voile
• Lmin - la longueur du voile
CHAPITRE 1: OUVRAGES EN BÉTON ARMÉ
LES VOILES DE CONTREVENTEMENT ………………………………..……………Etude
………………………………………………………………………..
des sollicitations

Réduction des charges uniformes


Si l’on applique la méthode par flexion composée d’après la norme BAEL ou la norme ACI, et aussi dans les
calculs du cisaillement et du glissement dans la méthode simplifiée BAEL, les charges linéaires appliquées à un
niveau quelconque du voile sont transformées au couple N-M des charges réduits dans la section de la base
du voile.

𝐱𝟐

𝐍 = න 𝐧 𝐱 𝐝𝐱
𝐱𝟏
𝐱𝟐

𝐌 = න 𝐧 𝐱 𝐱 − 𝐱 𝐂 𝐝𝐱
𝐱𝟏
CHAPITRE 1: OUVRAGES EN BÉTON ARMÉ
LES VOILES DE CONTREVENTEMENT ………………………………..……………Etude
………………………………………………………………………..
des sollicitations

Combinaisons de calcul
Les combinaisons d’actions à prendre en compte pour le ferraillage de voiles selon la norme PS92 sont

G: charge permanente
Q: charge d’exploitation
E : Action sismique
CHAPITRE 1: OUVRAGES EN BÉTON ARMÉ
LES VOILES DE CONTREVENTEMENT …………………………………………Justification
……………………………………………………………………….. de ferraillage

La méthode des contraintes -méthode simplifiée  Principe de la méthode

 Le principe de la méthode est basé sur la répartition linéaire des contraintes dues aux charges verticales et aux
moments ; le diagramme des contraintes est divisé en bandes pour lesquelles la contrainte moyenne pour la
compression et la contrainte maximale ou moyenne pour la traction, sont prises dans les calculs .

 L’analyse des contraintes et le dimensionnement sont réalisés pour trois niveaux de vérification :

• Dessous du plancher
• À la mi-hauteur du voile
• À la bas du voile
CHAPITRE 1: OUVRAGES EN BÉTON ARMÉ
LES VOILES DE CONTREVENTEMENT …………………………………………Justification
……………………………………………………………………….. de ferraillage

La méthode des contraintes -méthode simplifiée  Principe de la méthode


L’analyse des contraintes et le dimensionnement sont réalisés pour trois niveaux de vérification Les calculs sont
effectués à double voie :
 On adopte le principe que le voile est fait en béton non armé
 On calcule les contraintes sur les niveaux de vérification appropriés

 La résistance du voile non armé est calculée

 On vérifie la condition de résistance :


 On adopte le principe que le voile est un voile armé

 Le recalcul des contraintes sur les niveaux de vérification appropriés

 Calcul des armatures réparties dans le voile, et les armatures de construction conformément aux exigences
CHAPITRE 1: OUVRAGES EN BÉTON ARMÉ
LES VOILES DE CONTREVENTEMENT …………………………………………Justification
……………………………………………………………………….. de ferraillage

La méthode des contraintes -méthode simplifiée  Justification de la résistance

1. Effort de compression à l’ELU


L’effort ultime limite 𝑁𝑢,𝑙𝑖𝑚 est donnée par les formules suivantes

 Dans le cas d’un voile non armé : A=0  Dans le cas d’un voile armé : A≠0
𝑩 𝒇 𝑩 𝒇 𝒇
𝑵𝐮,𝒍𝒊𝒎 = 𝛂 𝒓 𝒄𝟐𝟖 𝑵𝐮,𝒍𝒊𝒎 = 𝛂( 𝒓 𝒄𝟐𝟖 + 𝑨𝒔 𝒆 )
𝟎.𝟗 𝜸𝒃 𝟎.𝟗 𝜸𝒃 𝜸𝒔

Avec:
0.65 2 3 𝑙𝑓
𝐵𝑟 = 𝑙(𝑒 − 2 𝑐𝑚 ) , 𝛼 = 𝜆 et 𝜆 =
1+0.2(30)² 𝑒
• l : longueur du voile
• e : épaisseur du voile
• 𝑓𝑐28 : résistance caractéristique du béton à 28 jours
• 𝑓𝑒 : limite d’élasticité de l’acier
CHAPITRE 1: OUVRAGES EN BÉTON ARMÉ
LES VOILES DE CONTREVENTEMENT …………………………………………Justification
……………………………………………………………………….. de ferraillage

La méthode des contraintes -méthode simplifiée  Justification de la résistance

2. Vérification des Contraintes limite ultime

La contrainte limite ultime est donnée par la formule suivante :

𝑵𝐮,𝒍𝒊𝒎 𝝈𝐛,𝑵𝑨
𝝈𝐮,𝒍𝒊𝒎 = =ቊ 𝝈
𝐞𝒍 𝐛,𝑨
CHAPITRE 1: OUVRAGES EN BÉTON ARMÉ
LES VOILES DE CONTREVENTEMENT …………………………………………Justification
……………………………………………………………………….. de ferraillage

La méthode des contraintes -méthode simplifiée  Justification de la résistance

3. Calcul des armatures (compression-traction)


a) Aciers verticaux
 Cas d’une section entièrement comprimée
 Une section est entièrement comprimée si la résultante Nu reste à l’intérieur du noyau central soit une
excentricité maximale de l/6 pour voile rectangulaire.

 Le DTU 23.1 art 4.224 permet de découper la zone comprimée en bande de longueur 𝑙𝑖 tels que ;

𝐡 𝟐
𝐥𝐢 ≤ 𝐦𝐢𝐧( ; 𝐥𝐜 ) Ou 𝐥𝐜 : longueur de compression
𝟐 𝟑

 Si la contrainte moyenne dans une bande ne dépasse pas la contrainte


de béton non armé on ne disposera pas d’armatures de compression
CHAPITRE 1: OUVRAGES EN BÉTON ARMÉ
LES VOILES DE CONTREVENTEMENT …………………………………………Justification
……………………………………………………………………….. de ferraillage

La méthode des contraintes -méthode simplifiée  Justification de la résistance

3. Calcul des armatures (compression-traction)


a) Aciers verticaux
 Cas d’une section partiellement tendue

 Pour le découpage et la vérification de la zone comprimée voir le cas précédent


 Pour la zone tendue on pourra la divisée en bandes de même section d’acier par
unité de longueur . Ais σi γs ∆s ∆s = li . e
=
a : épaisseur du voile S fe
S : surface de la bande
Ais : acier vertical tendu dans la bande i
li : la longueur de la bande i
Pour un voile rectangulaire d’épaisseur e et si 𝑙 𝑇 ≤ ℎ on pourra prendre
𝑙𝑇 𝜎𝑔 .𝛾𝑠 .𝑎.𝑙𝑇
𝑙4 = 𝑙5 = 𝜎4 = 0.25𝜎𝑔 𝜎5 = 0.75𝜎𝑔 𝐴4𝑠 = 𝐴5𝑠 = 3. 𝐴4𝑠
2 8.𝑓𝑒
CHAPITRE 1: OUVRAGES EN BÉTON ARMÉ
LES VOILES DE CONTREVENTEMENT …………………………………………Justification
……………………………………………………………………….. de ferraillage

La méthode des contraintes -méthode simplifiéec  Justification de la résistance

3. Calcul des armatures (compression-traction)


b) Aciers horizontaux

𝟐
𝑨𝑯 = 𝑨𝑽 Ou AV = As précédemment définit
𝟑
On vérifie que :

𝟏 𝑨 𝑽𝒔𝒅
𝝉𝒖 ≤ 𝟎, 𝟖. 𝒇𝒆 𝑯 + 𝟎. 𝟑𝒇𝒕𝒋 Avec 𝝉𝒖 = et 𝑽∗𝒔𝒅 = 𝟏. 𝟒𝑽𝒔𝒅
𝟏.𝟐𝟓 𝐚.𝒔𝒕 𝐞.𝒍𝒄

lc : Longueur de confinement
𝑠𝑡 : Espacement maximal trouvé pour 𝐴𝑉
a : épaisseur du voile ou trumeau
𝑉𝑠𝑑 : effort tranchant maximal obtenu par le calcul dans la combinaison sismique la plus défavorable
CHAPITRE 1: OUVRAGES EN BÉTON ARMÉ
LES VOILES DE CONTREVENTEMENT …………………………………………Justification
……………………………………………………………………….. de ferraillage

La méthode des contraintes -méthode simplifiée c) Pourcentage minimal-PS92


3. Calcul des armatures (compression-traction)

Armatures verticales Armatures horizontales


Espacement
≤min (33 cm ; 2e) ≤ 33 cm
maximal entre axe
des armatures

𝐀𝐬𝐯 ≥ 𝛒𝐯 . 𝐝. e 𝐀𝐬𝐡 ≥ 𝛒𝐇 . 𝟏𝟎𝟎. e


𝟒𝟎𝟎.𝛉 𝟑𝛔𝐮 𝟐𝛒𝐯𝐦𝐚𝐱
Armatures 𝛒𝐯 = 𝐦𝐚𝐱 [𝟎. 𝟎𝟎𝟏; 𝟎. 𝟎𝟎𝟏𝟓 ( − 𝟏)] 𝛒𝐇 = 𝐦𝐚𝐱 [ ; 𝟎. 𝟎𝟎𝟏]
𝐟𝐞 𝛔𝐮 𝐥𝐢𝐦
minimales 𝟑
Avec :
% minimal ρvmax :% des armatures verticales de
θ = 1.4 Pour un voile de rive
la bande la plus armée
θ = 1 Pour un voile intermédiaire
d : la longueur de la bande
CHAPITRE 1: OUVRAGES EN BÉTON ARMÉ
LES VOILES DE CONTREVENTEMENT …………………………………………Justification
……………………………………………………………………….. de ferraillage

Dispositions réglementaires (RPS 2000)

 Les zones critiques du voile dans la direction verticale sont les régions s’étendant de la base du mur sur une
longueur lc définie comme suit :
lc = max (h/6 , l)
Avec h et l respectivement la hauteur et la largeur du voile

 Le diamètre des barres utilisées ne doit pas dépasser 1/10 de l’épaisseur du mur.
 L’espacement des barres verticales et horizontales est égal à :
s = min (30cm, 1.5e) en zone courante
s = min (20cm, 1.5e) en zone critique
CHAPITRE 1: OUVRAGES EN BÉTON ARMÉ
LES VOILES DE CONTREVENTEMENT …………………………………………Justification
……………………………………………………………………….. de ferraillage

Dispositions réglementaires (RPS 2000) d) Aciers de bords ou chainage CV


Dans la méthode simplifiée, l’influence de la flexion est prise en compte dans chaque point du voile par l’analyse du
diagramme linéaire des contraintes, et les armatures de bord CV ne sont générées qu’en tant que constructives.

Voiles sous charges ordinaires :


 les armatures de bords CV sont générées dans le poteau caché dont la largeur est
égale à la valeur maximale de deux valeurs : l’épaisseur du voile et 20 cm
Voiles sous charges sismiques :
 les armatures transversales unissent les barres verticales existantes sur la largeur d’

 Les chaînages verticaux aux extrémités


 Au minimum 4T10 ligaturés avec des cadres avec un espacement de 10 cm. En zone non critique
 Au minimum 4T12 avec des cadres en T6 espacés de 10 cm au plus en zone critique
 Les chaînages horizontaux doivent avoir une section minimale d’acier égale à 3cm².
CHAPITRE 1: OUVRAGES EN BÉTON ARMÉ
LES VOILES DE CONTREVENTEMENT …………………………………………Justification
……………………………………………………………………….. de ferraillage

La méthode de flexion composée  Principe de la méthode

 Le dimensionnement du voile suivant la méthode par flexion composée est basé sur le principe du travail du
voile dans son plan en tant qu’une section BA ; la répartition parabolique-linéaire des contraintes de
compression dans la section a été admise.
 La méthode par flexion composée est présentée ci-dessous :

 La réduction des charges ; les charges linéaires sont réduites au couple N – M

 Les calculs de la compression avec flexion

 Les calculs du cisaillement et, du glissement, pour les voiles sismiques,