Vous êtes sur la page 1sur 48

DIAGRAPHIE SONIQUE

Présenté par :
Département : Génie Minéral / 2ème Année
 Oualid houta
 Taoufik ridani
 Hasnae el Asri
 Baha Salha
 Krib anas

1
2

Le plan:

• Introduction
• Notions de bases sur la diagraphie sonique
• Principe de la méthode
• Equipements
• Domaines d’applications
• Limitations et contraintes
• Problèmes confrontés dans la diagraphie sonique
• Etude de cas (cas du bassin de GHARB)
• Conclusion
3

INTRODUCTION

 La diagraphie acoustique est une diagraphie visant à mesurer


la vitesse de propagation du son dans les formations géo-
logiques, en utilisant un outil acoustique composé d’un système
émetteur et d’un système récepteur.
4

À l’origine, cette mesure, appelée sonique (sonic log) était essen-


tiellement destinée à mesurer l’intervalle (Ät) des temps d’arrivée de la
première onde de compression, au niveau de deux récepteurs, l’énergie
étant émise par un émetteur situé à environ 1 mètre du premier récepteur.

On obtient une courbe de lenteur (inverse de la vitesse) de laquelle est


déduite la vitesse de propagation de l’onde sonique réfractée dans les
formations.
5

Notions de base sur la diagraphie sonique

• Mesure acoustique:

On regroupe sous le nom « Mesures acoustiques » les différentes techniques


mesurant un certain nombre de paramètre découlant de l’analyse du train d’ondes
acoustiques, enregistrées à un ou plusieurs récepteurs, suite à son parcours dans la
formation entre la source d’émission et les récepteurs.
6

Définition d’une onde acoustique

• Une onde acoustique est une perturbation


mécanique qui se propage dans un
milieu matériel.
7

Types d’ondes acoustiques


1.Onde de compression, ou onde longitudinale (Onde P) :

• Mouvement des particules parallèle à la


direction de propagation
• Vitesse de propagation assez grande
• Capacité de se propager dans les liquides
8

2. Ondes de cisaillement, ou ondes transversales (Onde S) :

• Mouvement des particules perpendiculaire à la


direction de propagation
• Sa vitesse de propagation est inférieur à celle
des ondes P
• Les ondes S e se propagent pas dans les
liquides
9

Les paramètres les plus mesurés


• La lenteur des différents types d’ondes dans la formation: diagraphie sonique.
• La vitesse instantanée V.
• Caractéristiques des roches ( porosité, perméabilité, module d’élasticité…)
10

Principe de la méthode
11

Mise en œuvre sur le terrain


• Faire l’hypothèse de symétrie cylindrique des formations géologiques par rapport à
l’axe du puits.
• Le trou doit être en eau
• Faire descendre la sonde acoustique à l’aide des centreurs
• Effectuer le calage du zéro (référence sonde) à un plan de référence ou au sol.
• Faire des mesures en stationnaire.
• Faire descendre la sonde au fond du puits.
• Prendre les mesures à la remonté de la sonde à vitesse constante (4 à
6m/min).
12

Paramètre de la lenteur Δt:

• Vf : la vitesse de l’onde de compression dans la boue


• Vp : la vitesse de l’onde de compression dans la formation

• T1 : le temps de propagation des ondes entre l’émetteur


(Tx) et le récepteur (Rx1).
• T2 : le temps de propagation des ondes entre l’émetteur (Tx)
et le récepteur (Rx2).
• ΔT : le temps de propagation dans la roche entre les deux
récepteurs.
13

Paramètre v (vitesse):

• V >5500 m/s ou bien Δt>182 μs/m : formation consolidée ou


compactée
• V <5500 m/s ou bien Δt<182 μs/m : formation peu
compactée
14

Visualisation

• L’enregistrement acoustique se fait selon des sections


iso_déport.

• Visualisation de la vitesse de propagation en fonction de la


profondeur(ft).

• Visualisation de de ΔT (ms/ft) en fonction de la profondeur(ft).


15

Equipements
• Une unité de diagraphie qui comprend:

Système de
Système d’enregistrement et
levage
de numérisation

Système de
Treuil visualisation et
d’impression
16

Sondes
• Sonde acoustique = Appareil qui renferme des Emetteurs et des Récepteurs
17

Type de sonde accoustique


• Sonde de type monopole

• Sonde dipôle

• Certaines peuvent être à la fois monopole et dipôle


18

Sonde de type dipôle et monopole


19

Domaines d'application de la diagraphie acoustiques

Détermination de la lithologie:

Elle est basée sur la vitesse de propagation des ondes dans une formation
de densité donnée , à condition que la roche soit compacte. La vitesse de
propagation varie cependant avec la pression du milieu, d'ou une
imprécision.
20

Mesure de la porosité :

Avec :
∆tm : le temps de parcours dans la matrice (la roche)
∆tf : le temps de parcours dans le fluide interstitiel
∆tlu : lecture sonique
φ : la porosité
21

Figure illustrant les vitesses des ondes longitudinales en


fonction du type de la formation et de sa profondeur.
22

L’interprétation des résultats se fait à l’aide de l’abaque suivante :


23

Evaluation de la cimentation du tubage (Cement Bond Log)

-Plus exactement elle consiste a la mesure de l'amplitude de la première


arrivée de l'onde de compression émise par l'émetteur de la sonde.

L'amplitude de l'onde est minimale (donc l'atténuation maximale) si une


couche épaisse de ciment (1 pouce, au moins) adhère à la colonne ; elle est
maximale si la colonne est libre.

-Une onde à faible amplitude traduit une bonne cimentation.


24
25

Exemple de CBL
enregistré avec
VDL
26

Imagerie (Acoustic Televiewer ou ATV en anglais)

Le principe de fonctionnement de l'ATV est basé sur rémission d'un signal


acoustique à haute fréquence de l'ordre de 500 kHz. Le signal acoustique
vertical est réfléchi sur un miroir qui a une vitesse de rotation de 3 tours par
seconde, Ce miroir rotatif se trouve à l'intérieur d'une capsule remplie de
liquide qui permet la propagation du signal acoustique (figure 6A).
27

Le signal est ensuite réfléchi sur la paroi du puits, et retourné à nouveau sur le
miroir pour être enfin capté par un récepteur.
La figure 19 illustre le passage de l'enregistrement 3 D à la représentation 2 D.
28

Le pendage α de la fracture est calculé à partir du diamètre D du puits et de


l'amplitude H de la sinusoïde :

𝐻
α = tan−1
𝐷
29

Indice de perméabilité:
30

Limitations et contraintes

• La mesure doit être faite dans un puits rempli de boue.


• La vitesse du logging doit être faible (4 a 6 m/mn)
• Nécessité de filtrer les bruits (le raclement du centreur, la vibration du casing)
• La mesure doit être faîte lorsque le tube est bien cimenté => mesures difficiles)
• La diagraphie sonique est favorisée par l’utilisation d’outils longs (3 à 4 m entre E et R)
=> crée des difficultés de mise en œuvre.
31

Les problèmes
• Le bruit:
• Le bruit provenant de champs électriques parasites, du boîtier électronique
ou provenant de générés mécaniques .Le bruit dans les trous rugueux peut
déclencher le circuit de détection avant la première arrivée,provoquant un faux
(plus court) . Pour limiter cet effet, tous les circuits du récepteur sont
désactivés pendant 120 microsecondes après le pouls.
32
33

• Saut de cycle:
• Il s’agit d’une défaillance du seuillage pour détecter le premier cycle de la
première arrivée de l’onde.
• Le déclenchement peut alors se produire au deuxième, voire au troisième
cycle. Cela provoque un changement marqué et soudain des valeurs Dt plus
élevées, suivies d'un retour à la valeur correcte
34

• Les arrivées de boue:


• De toute évidence, la première arrivée devrait provenir d'une onde P qui a traversé la
formation. Dans certaines circonstances, l'onde P qui a traversé directement la boue arrive en
premier .
35
36

• Parfois, le trou peut être trop grand et l'outil ne peut pas trouver un chemin de
réfraction qui fournira le son aux récepteurs. La diagraphie sonique peut être
éditée par comparaison avec des puits décalés.
• Style ancien, émetteur unique, les bûches sonores ont un pic à chaque
changement de taille de trou qui doit être modifié manuellement

37

Etude de cas :le cas de bassin du GHARB

Le premier dispositif :

il est composé d’un émetteur de son et d’un


récepteur placé plus loin. Ce récepteur mesure le
temps mit par l’onde acoustique entre l’émission et la
réception.
38

Exemple d’enregistrement de donnés acoustiques


39

Exemple d’enregistrement de donnés acoustiques


40

Exemple d’enregistrement de donnés acoustiques


41

• Un deuxième dispositif :

il a été construit avec deux récepteurs ce qui a


permit de retrancher le temps mit pour
traverser la boue.
• Un troisième dispositif:

c’est la sonde BHC (Bore Hole


Compensated) qu’on utilise
actuellement.

42
conclusion

43
44
45
46
47
48