Vous êtes sur la page 1sur 35

CHAPITRE 8-

LE SYSTÈME NERVEUX
AUTONOME
1-organisation et rôle du SNA
Le système nerveux autonome(ou neuro-
végétatif ou système nerveux viscéral) est
la partie du système nerveux responsable
des fonctions automatiques, non soumise
au contrôle de la volonté
Pratiquement, il contrôle:

• La contraction/relaxation des muscles


lisses (vaisseaux et viscères)
• Les sécrétions exocrines (endocrines)
• L’activité cardiaque
• Le métabolisme énergétique
SNA est divisé en:

Système nerveux parasympathique

Système nerveux (ortho)sympathique


Système nerveux autonome :

2 neurones en série
1 préganglionaire
1 postganglionaire

1 ganglion
 Les voies nerveuses
(ortho)sympathiques sont
composées de deux
neurones successifs :
- un neurone cholinergique
dont le corps cellulaire se
situe dans la corne
antérieure de la moelle
épinière lombaire et
thoracique
- un neurone adrénergique
dont le corps cellulaire se
situe dans les ganglions
sympathiques qui
constituent les relais
entre les deux neurones
Les voies nerveuses
parasympathiques sont
composées de deux neurones
cholinergiques successifs :
- 5290665005716
- e premier neurone
cholinergique dont le corps
cellulaire se situe dans le pont
ou la moelle épinière
- un second neurone
cholinergique dont le corps
cellulaire se situe dans les
ganglions parasympathiques qui
constituent les relais entre les
deux neurones. Ces ganglions
sont souvent inclus dans
l’organe innervé >>>> ce
deuxième neurone est donc très
court
2-Les médicaments du
système nerveux autonome

Ces médicaments sont utilisés en clinique soit pour


imiter ou inhiber les fonctions normales des systèmes
nerveux sympathique et parasympathique.
A- Le système orthosympathique

-Les substances qui miment les effets du


système orthosympathique sont appelés
sympathomimétiques.

- Les substances qui inhibent ou bloquent


les effets de ce système sont appelés
sympatholytiques.
Sympathomimetiques directes:
-Adrenaline
-dopamine
-alpha1 agoniste
-beta aginistes
 Sympathomimétiques indirects : Ce sont
des médicaments qui ont pour but
d’augmenter la concentration de la NA
 Ex : Inhibiteurs de la recapture Trimipramine
, Miansérine (Indication : dépression)
 Inhibiteur de des enzymes de
dégradation IMAO(Indication : Parkinson,
dépression)
 Stimulants de la libération de la NA
Amphétamine, éphédrine
 Les sympatholytiques
B. Le système parasympathique
-Les substances mimant les effets de la
stimulation du système parasympathique
sont appelées parasympathomimétiques
ou cholinergiques.

-Les substances qui inhibent ou bloquent


les effets du système parasympathique
sont appelées médicaments
parasympatholytiques ou cholinolytiques
 Les substances
parasympathomimétiques reproduisent
les effets de la stimulation du système
nerveux parasympathique. Certaines
agissent directement sur les récepteurs
des fibres lisses musculaires innervés par
le parasympathique, d’autres augmentent
la teneur locale en acétylcholine,
neuromédiateur parasympathique.les
premières sont appelées
parasympathomimétiques directes, les
secondes parasympathomimétiques
indirectes.
 Les Parasympathomimétiques directs

Il s'agit des substances ayant une action


directe sur les récepteurs cholinergiques
(muscariniques, nicotiniques). Il faut rappeler
que l'Ach est très peu utilisée a cause de sa
dégradation rapide par l'acétylcholine
estérase. On fait appel alors à des esters de
la choline qui présentent une plus grande
stabilité in vivo

Ex:-esters de choline
-alcaloides:muscarine(extraite du
champignon Amanita muscaria) et pilocarpine
-Les analogues synthétiques
 Les parasympathomimétiques indirects:
Les cholinomimétiques indirects, qui en règle générale
n’agissent pas eux-mêmes sur les récepteurs
cholinergiques, exercent leurs effets par
l’intermédiaire de l’acétylcholine endogène dont ils
augmentent la concentration au niveau des
récepteurs, et c’est l’acétylcholine qui est responsable
des effets observés. Cette élévation du taux
d’acétylcholine peut provenir soit d’une augmentation
de sa synthèse et de sa libération, soit d’une
inhibition de sa destruction.

ExLa plupart des inhibiteurs irréversibles des


cholinestérases (Les anticholinestérasiques)
sont largement utilisés en agriculture comme
insecticide et certains d’entre eux en raison de leur
très grande toxicité, ont été retenus comme gaz de
guerre
Usage Clinique des parasympathomimétiques

Myasthénie : Anomalie de la conduction au niveau


de la plaque motrice, secondaire à un déficit en
acétylcholine.
Glaucome : -C’est une résistance à l'écoulement
normal de l'humeur aqueuse par l'angle
iridocornéen. Cette résistance entraîne une
augmentation de la pression intra oculaire et une
rétraction de l'iris. - Les P + ont un effet
favorable car ils entraînent un myosis (tension de
l'iris) et débloquant l'angle iridocornéen, ce qui
facilite l’écoulement de l’humeur aqueuse et une
diminution de la pression intraoculaire.
Antagonisme du surdosage ou l'intoxication aux
anticholinergiques (Atropine)
 Contre indication des
parasympathomimétiques:

-asthme
-affections cardiaques
-ulcères gastroduodénaux
 Les parasympatholytiques diminuent
ou suppriment les effets de l'excitation
physiologique du parasympathique. Ils
suppriment le tonus parasympathique
(vagal en particulier) au niveau des
organes qui en sont pourvus ; en cas de
double innervation, ils libèrent le tonus
sympathique.On les appelle aussi les
anticholinergiques
Ils bloquent les récepteurs muscariniques
Ex:
Atropine
Scopolamine
Ammoniums quaternaires comme l’iprato
pium
 L’atropine est indiqué dans le traitement:
-des syndromes douloureux à composante
spasmodique :coliques hépatiques et
coliques néphrétiques notamment
-En anesthésiologie : prévention de la
broncho-sécrétion, et du bronchospasme
avant les interventions chirurgicales.
-En ophtalmologie: comme mydriatique.
-certaines intoxications :par les
digitaliques, pour s'opposer au
ralentissement cardiaque,
 La scopolamine, également appelée
hyoscine, a une structure chimique très
voisine de celle de l'atropine. Ses effets
périphériques sont semblables à ceux de
l'atropine

 Ipratropium:Bronchodilatateur
 Contre indication des
parasympatholytiques:
- hypertrophie de la prostate,
- glaucome
- myasthénie

Vous aimerez peut-être aussi