Vous êtes sur la page 1sur 16

Les sources de

financement
Table des métiers
Introduction
7.1 Les différentes sources de financement
7.1.1 Le financement par fond propres
7.1.1.2 Les cessions d’ élémentes d’actif
7.1.1.3 L’augmentation du capital
7.1.2 Les quasi-fond propres
7.1.2.1 Les comptes courantes d’associés
7.1.2.2 Les titres participatifs
7.1.2.3 Les prêts participatifs
7.1.2.4 Les titres subordonnés
7.1.2.5 Les primes et subventions
7.1.3 L’endettement
7.1.3.1.Le financement par emprunt bancaire indivis
7.1.3.2 Le financement par emprunt obligataire
7.1.3.3 Le crédit-bail

2
Introduction

 La décision de financement est étroitement liée a


la décision d’investissement.
 Elle permet de prendre en compte les
interrogations sur la matière dont les fonds seront
recueillis pour financer le projets d’investissements
jugés rentables.
 Le choix d’une politique de financement a une
incident sur la structure du capital de l’entreprise

3
Les différentes sources de
financement
Financement de l’entrerise par:

• CAF
Fonds • augmentation de capital
propres • cessions d’éléments d’actifs

• titres participatitifs
• prêts participatifs
Quasi-fonds • titres subordonnés
propres • subventions

• emprunts auprès établissements de crédit


• emprunts obligations
. • crédit-bail

4
1.1Les financement par fonds
propres

La capacité d’auto financement (CAF)


 Représente l’ensemble des ressources générés par
l’entreprise au cours de l’exercice du fait de ses
opérations courantes.
 Les modalités de calcul sont :
CAF=RN+DAP-Reprise Prov.-Plus values sur
cession -Quote parte subv. virée com.res.[ascendant]
CAF=EBE + Produits encaissés (sauf cession) -
Charges décaissées (sauf VNC)
 CAF n’est pas un montant de liquidité disponibles au
cours de l’exercice. Elle représente qu’un potentiel
d’autofinancement

5
1.1.2Les cessions d’éléments d’actif:
1) Renouveler le parc des immobilisations 1.1.3 L’augmentation du capital
2) La recherche de sources de financement. Principe généraux
3) Le recrutés des activités • par apport en numéraire: la contrepartie est
représentée par des sommes d’argent.
• par apport en nature :la contrepartie est
représentée d’actifs.
• par incorporation de réserves
• par conversion de dettes.
 N’implique aucune charge financière ultérieure.
 Elle dépend du dynamisme de la Bourse et des
intermédiaires financières
 La seule qui procure à l’entreprise des nouvelles
ressources financières est l’augmentation de capital en
numéraire

6
Les modalités pratiques de l’augmentation
de capital
Concernant surtout en numéraire –c’est la seule qui Le droit de souscription
procure a l’entreprise des nouvelles sources financières.
 a chaque action ancienne est attaché un droit
préférentiel de souscription
L’entreprise doit :
 les actionnaires qui ne souhaitent pas souscrire
1.Déterminer la somme qu’elle désir obtenir peuvent céder leurs droits
2.Fixer le prix d’émission des actions nouvelles.  Le droit de souscription assure l’équité de
l’opération a l’égard des actionnaires qui ne
La fixation de ce prix d’émission se situe , en principe
souscrivent pas a l’augmentation de capital
entre 2 limites :
• inferieure qui est la valeur nominale
• supérieure qui est la valeur de l’action ancienne
avant l’augmentation du capital
3. Définir les modalités de libération, c’est-à-dire le
paiement des actions nouvelles.

7
Conséquences et limites de l’augmentation de capital

 Permet un accroissement des ressources financières propres et entraine


une modification de la structure de financement.

Les differentes formes d’actions

 Confèrent a leurs propriétaires un droit sur les résultats et un droit de


gestion
 Il existe aussi des actions - privilégiées qui donnent des avantages en
matière de distribution des dividendes ou en matière de droit de vote
- divident prioritaire sans droit de vote (ne
peuvent pas dépasser 25% du nombre total des actions)
-des certificats d’investissement et des actions
a bons de sou scription d’actions(ABSA)

8
1.2 les quasi-fond propres
 Ces sont les sources de financement hybrides dont la nature se situe entrefonds propres et dettes
financières.

1.2.1 Les comptes courantes d’associes


 Dans les sociétés de taille moyenne ou restreinte , les principaux associes et particulièrement les
dirigeantes ,acceptant volontiers de pertes a la société dont ils sont membres des sommes assez
considérable.

1.2.2 Les titres participatifs


Trois caractéristiques essentielles sont souligner:
• -leur rémunération n’est pas assure uniquement par un taux fixe, mais est pour une
parte fonction des résultats de la sociétéés
• -ils ne sont pas remboursables sauf en cas de liquidation de la société ou a son initiative
• -en liquidation ,le remboursement des titres participatifs n’est effectue qu’après
désintéressement complet de tous les autres créancières y compris prêts participatifs
9
1.2.3 Les prêts participatifs
Ils sont accordes par les établissement de crédit au profit essentiellement de PME

1.2.4 Les titres subordonnes


Ce sont des sortes d’obligations dont le remboursement est subordonné au désintéressement
de tous les autre créanciers sauf prêts et titres participatifs

1.2.5 Les primes et subventions


Elles sont assimilables a des fonds propres dans la mesure ou elles restent définitivement
acquises a l’entreprise

10
1.3 L’endettement
 On distingue généralement :
• les emprunts classiques souscrits auprès des établissements de crédit
• les emprunts obligatoires souscrits auprès du public
• le crédit bail

7.1.3.1 Le financement par emprunt bancaire indivis


 Peut être utilises immédiatement et en totalité
 L’entreprise pour seul interlocuteur la banque prêteuse ou le pool bancaire si le financement
est accorde par plusieurs banques réunis.
 Les modalités de remboursement des individus peuvent être de 3 sortes:
• par amortissements constants
• annuités constants
• en fine
11
7.1.3.2 Le financement par emprunt obligataire
Les caractéristiques

 L’entreprise n’est pas financé par un seul entrepreneur mais par l’ensemble des
investisseurs qui ont les obligations émises
 Seules les sociétés de capitaux peuvent emmètre des obligation
 L’obligation est un titre de créance qui se caractérise par:
• une valeur nominale :la valeur pour laquelle est calculée l’intérêt;
• un prix d’émission :le prix auquel l’obligataire devra payer le titre;
• un taux d’intérêt nominal: permet de déterminer le montant des coupons annuels verses
aux obligataires
• un prix de remboursement :la somme qui sera remboursée a l’obligataire

12
Les principales catégories d’obligations
On distingue 4 catégorie d’obligations:
• Ordinaires: un simple droit de créance sur
l’entreprise émettrice
• Convertibles: confèrent a leurs titulaires le droit de
demander la conversion de leurs titres en actions
dans les conditions prévus au moment de
l’émission de l’emprunt
• Remboursable en action (ORA):présente un risque
plus élevé que les obligation convertible
• A bons des suscription d’action(OBSA):sont des
obligations accompagnées de bons de
souscriptions qui donnent droit de souscrire a des
actions a un prix fixe a l’avance au cours d’une
période déterminée.

13
7.1.3.3 Le credit-bail
Généralité
 Le contrat de crédit-bail est un contrat de location, pourtant sur un bien meuble
ou immeuble assorti d’une option d’achat a prix fixe d’avance
 La période irrévocable est le temps qui sépare la date de conclusion du contrat
de la date a laquelle peut être exercée l’option.
 L’entreprise a la choix entre:
• Lever l’option d’achat et de devenir propriétaire du bien
• Prolonger le contrat de location
• Restituer le bien
 En ce qui concerne le crédit-bail ,le principe est suivant:
• L’entreprise définit très précisément le bien qu’elle souhaite
• Elle s’adresse a une société de crédit-bail
• Le contrat de crédit-bail prévoit entre autres la durée de la période
irrévocable le montant et la périodicitéé des loyers, le prix de rachat

14
Le cas de la cession-bail (lease-back)

Pour un entreprise ,c’est une opération qui consiste a céder des


biens a une société de crédit-bail qui lui établit un contrat de
crédit-bail précisant les modalités du rachat

Les avantage et inconvénients du crédit-bail


• Permet le financement total d’un bien ,ce qui confère un certain
confort
• les engagement de crédit-bail ne figurent que dans les
annexes, il n’est pas directement pris en compte dans le bilan
comptable
• Cette forme de financement est éégalement particulièrement
adapté au PME

15
Bibliographie:
Petre Brezeanu ;Finance, une
approche théorique des concepts
fondamentales utilisée en finance; le
7eme chapitre: Les sources de
financement