Vous êtes sur la page 1sur 53

Exposé sur l'exploitation d'un

réseau informatique
I. Le Plan
DÉFINITION DE RÉSEAU INFORMATIQUE

Un réseau informatique est un élément indispensable pour assurer la


communication entre deux ou plusieurs ordinateurs. Cette connexion entre les

machines permet d'échanger des informations. Un parc informatique est

généralement constitué d'un ou plusieurs réseaux informatiques.


LES AVANTAGES D’UN RESEAU
Partager des fichiers

Communiquer entre les machines et entre les utilisateurs

Avoir une unicité de l'information (base de données)

Délocaliser les utilisateurs

Partager des équipements (imprimantes)


 De postes clients :  D’un serveur :
TYPES DE RÉSEAUX
LAN
Local Area Network, en français réseau local, ce terme désigne un réseau

informatique local, qui relie des ordinateurs dans une zone limitée, comme une

maison, école, laboratoire informatique


WAN

• Un WAN (Wide Area Network ou réseau étendu) interconnecte plusieurs LANs à travers de
grandes distances géographiques. Les débits disponibles sur un WAN résultent d'un arbitrage

avec le coût des liaisons (qui augmente avec la distance) et peuvent être faibles. Les WAN

fonctionnent grâce à des routeurs qui permettent de "choisir" le trajet le plus approprié pour

atteindre un noeud du réseau. Le plus connu des WAN est Internet.


LES SUPPORTS DE TRANSMISION
IL EXISTE DIFFÉRENTS MÉDIAS (TYPE DE CABLES) POUR
CONNECTER DE RÉSEAUX .
LES CÂBLES
• Leurs choix est guidé par:
• Des raisons de coût
• La vitesse de transmission
• L’environnement de l’installation
• Leur simplicité de mise en œuvre et d’évolution

• La bande passante est la différence entre les fréquences les plus hautes et les plus
basses disponibles
LE CÂBLE COAXIAL

• Le câble coaxial est composé d’un conducteur central (âme) en cuivre entouré
d’un isolant, puis d’un deuxième conducteur sous forme de métal tressé assurant
le blindage et enfin d’une gaine plastique assurant sa protection

• Deux types :
• Coaxial épais de 12 mm de diamètre (Thick Ethernet)
• Coaxial fin de 6 mm de diamètre (Thin net)

• Distance maximum d’un segment:


• 500 mètres pour le Thick Ethernet
• 185 mètres pour le Thin net

• Vitesse de transmission : 10 Mbit/s


PAIRES TORSADÉES (RJ45)
• C’est le même câble utilisé pour les téléphones. Il existe des câbles à 2 ou 4 paires
mais aussi des câbles blindés (STP) ou non blindés (UTP).

• Ce type de câbles est utilisé pour du câblage dit universel mais aussi pour les
réseaux token ring (anneau à jeton) ou étoile.

• C’est une solution économique mais limitée. La paire torsadée est très sensible à
l’environnement électromagnétique.

• 4 paires de fils : 2 utilisées : -un fil pour réception


-un fil pour émission
LES CONNECTEURS SONT DE TYPE RJ45, CÂBLE RÉSEAU À
4 PAIRES TORSADÉES
LA FIBRE OPTIQUE
• La fibre optique est un câble permettant de propager des ondes lumineuses entre
deux lieux. La lumière est conduite sans perte au cœur du câble, et elle suit les

éventuelles courbures de son support.


LES TYPES DE FIBRES OPTIQUE

• Il existe 2 grands types de fibres:


• Multimode : dans lequel il existe différents modes de propagation de la lumière au sein du
coeur de la fibre.

• Monomode : dans lequel il existe un seul mode de propagation de la lumière, le mode en


ligne droite.

• En fonction du type de la fibre, nous allons voir que les caractéristiques de celle-ci
(atténuation, bande passante, portée...) évoluent
• Multimode à saut d'indice
• Débit: environ 100 Mbit/s
Portée maximale: environ 2 Km
Affaiblissement: 10 dB/Km

• Multimode à gradient d'indice


• Débit: environ 1 Gbit/s
Portée maximale: environ 2 Km
Affaiblissement: 10 dB/Km
• Monomode

• Débit: environ 100 Gbit/s


Portée maximale: environ 100 Km

Affaiblissement: 0,5 dB/Km


LES PRINCIPALES TOPOLOGIES RÉSEAUX

Topologie en bus

Topologie en anneau

Topologie de l'arbre

Topologie en étoile
TOPOLOGIE EN BUS
• Ici il existe un câble central appelé bus qui relie entre eux tous les appareils sur le réseau. Il est un peu
la colonne vertébrale de ce réseau. Les réseaux de bus sont relativement peu coûteux ainsi que faciles à
installer dans le cadre d'un petit réseau. Les systèmes Ethernet utilisent aujourd'hui une topologie en bus.

• Avantage principal : Il est facile de connecter un nouvel ordinateur ou appareil à ce type de réseau et
généralement moins de câbles qu'une topologie en étoile seront utilisés.

• Inconvénient principal : L'ensemble du réseau s'arrête s'il y a un soucis avec le câble faisant office de bus
et il peut être difficile d'identifier le problème en cas de soucis.
TOPOLOGIE EN ANNEAU
• Ici notre réseau local aura une topologie physiquement similaire à un anneau. C'est-à-dire
que tous les nœuds de ce réseau sont connectés en boucle fermée. Les informations
transitent autour de l'anneau à travers tous ces noeuds. Si le message transféré concerne le
noeud par lequel il transite, il sera tout simplement intercepté.

• Avantage principal : L'avantage principale d'un réseau en anneau est qu'il est plus facile
avec celui-ci de couvrir de plus grandes distances en comparaison avec les autres autres
topologies. En effet chaque nœud régénère les messages au fur et à mesure que ceux-ci
transitent.

• Inconvénient principal : Un message peut transiter par beaucoup de noeuds.


TOPOLOGIE DE L'ARBRE
• Topologie de l'arbre : Il s'agit d'une topologie qu'on pourrait qualifier "d'hybride".
Elle combine les caractéristiques des topologies en bus et en étoile. Ici, des groupes
de réseaux configurés en étoile sont connectés à un câble faisant office de bus.

• Avantage principal : Une topologie en arbre est un bon choix pour les grands
réseaux informatiques car l'ensemble du réseau est divisé en parties et est donc
plus facile à gérer.

• Inconvénient principal : L'ensemble du réseau est dépendant d'éléments centraux et


une défaillance de ces éléments peut paralyser l'ensemble du réseau.
TOPOLOGIE EN ÉTOILE

• Dans une topologie de réseau en étoile aussi appelé Hub and spoke, les
équipements du réseau sont reliés à un système matériel central. Celui-ci a pour rôle

d'assurer la communication entre les différents équipements du réseau. En pratique,

l'équipement central peut être un concentrateur, un commutateur ou un routeur.


LE CONCENTRATEUR

• Il est parfois appelé : hub, concentrateur ou multi répéteur.


Le Hub a pour tache d'interconnecter les machines du réseau; on va donc y brancher les câbles

provenant des différents ordinateurs, imprimantes réseau, hubs ou Switch en cascade, ....

Principe de fonctionnement :

Quand il reçoit une information en provenance d'un des ordinateurs connectés, le hub la diffuse à

tous les autres ordinateurs connectés, quelque soit le destinataire réel du message.
LE COMMUTATEUR
• Le commutateur a pour tache d'interconnecter les machines du réseau; Il se connecte comme
un hub.
Principe de fonctionnement du switch :
Un commutateur (switch) se comporte comme un pont filtrant : quand il reçoit une information
en provenance d'un des ordinateurs connectés, le switch la transmet à ordinateur
destinataire du message. Contrairement au hub, on peut donc dire qu'il est « intelligent », car
il capable de savoir qui est le destinataire d'un message.
Un pont sépare les « domaines de collision », afin de limiter le nombre des collisions.
ROUTEUR

• Un routeur est un appareil capable de gérer un petit réseau (par


exemple le réseau de votre domicile) et de distribuer une

connexion Internet à tous les ordinateurs de votre réseau

domestique, soit par câble, soit sans-fil.


LE MODÈLE OSI

• Le modèle OSI (de l'anglais Open Systems Interconnection) est une norme de
communication, en réseau, de tous les systèmes informatiques. C'est un modèle
de communications entre ordinateurs proposé par l'ISO (International
Organization for Standardization en français Organisation Internationale de
Normalisation) qui décrit les fonctionnalités nécessaires à la communication et
l'organisation de ces fonctions.
• Le modèle comporte sept couches. Ces couches sont parfois réparties

en deux groupes.

• Les quatre couches inférieures sont plutôt orientées communication et

sont souvent fournies par un système d'exploitation et par le matériel.

• Les trois couches supérieures sont plutôt orientées application et plutôt

réalisées par des bibliothèques ou un programme spécifique. Dans le

monde IP, ces trois couches sont rarement distinguées. Dans ce cas,

toutes les fonctions de ces couches sont considérées comme faisant

partie intégrante du protocole applicatif.


COUCHE ROLE

PHYSIQUE • Envoi et réception des séquences de bits

LIAISON Organisation des données en trames et transmission

RÉSEAU Acheminement des paquets de données (routage, contrôle des


flux)

TRANSPORT • découpage du message en paquets (et inversement :


réassemblage des paquets en message dans le bon ordre) ;
• gestion de plusieurs connexions sur la même voie de
communication (multiplexage) ou éclatement d'une connexion sur
plusieurs voies.

SESSION • Établissement, contrôle, terminaison d'une connexion entre deux


systèmes

PRÉSENTATION • Formatage, conversions, (+ compression et cryptage) des


données

APPLICATION • Fourniture de services réseaux aux applicat


PROTOCOLE INFORMATIQUE

• Un protocole informatique est un ensemble de règles qui régissent les


échanges de données ou le comportement collectif de processus ou

d'ordinateurs en réseaux ou d'objets connectés. Un protocole a pour but de

réaliser une ou plusieurs tâches concourant à un fonctionnement harmonieux

d'une entité générale.


ADRESSE IP

• Une adresse IP (avec IP pour Internet Protocol) est un numéro d'identification qui est

attribué de façon permanente ou provisoire à chaque périphérique relié à un réseau

informatique qui utilise l'Internet Protocol. L'adresse IP est à la base du système

d'acheminement (le routage) des paquets de données sur Internet.


• une adresse IP est présentée sous cette forme :
xxx.xxx.xxx.xxx

(xxx étant un nombre de 0 à 255)

• Voici quelques exemples d’adresses IP : 192.168.2.12,


154.2.10.1, 25.62.21.26, 1.2.3.4, 250.251.252.0
DNS

• Le serveur DNS (Domain Name System, ou Système de noms de


domaine en français) est un service dont la principale fonction est

de traduire un nom de domaine en adresse IP


HTTP
• L'acronyme HTTP signifie Hypertext Transfer Protocol (traduction: protocole
de transfert hypertexte). Ce protocole définie la communication entre un

client (exemple: navigateur) et un serveur sur le World Wide Web (WWW).


HTTPS
• HTTPS est l’initiale d’HyperText Transfert Protocol Secure. Il s’agit d’un mode
de sécurisation technique des données échangées entre le serveur visité et les

internautes.
UDP ET TCP
• TCP et UDP sont les deux protocoles principaux de la couche transport
• UDP (User Datagram Protoco) est un protocole orienté "non connexion". Pour faire

simple, lorsqu'une machine A envoie des paquets à destination d'une machine B, ce flux

est unidirectionnel. En effet, la transmission des données se fait sans prévenir le

destinataire (la machine B), et le destinataire reçoit les données sans effectuer d'accusé

de réception vers l'émetteur (la machine A). Ceci est dû au fait que l'encapsulation des

données envoyées par le protocole UDP ne permet pas de transmettre les informations

concernant l'émetteur. De ce fait, le destinataire ne connait pas l'émetteur des données

hormis son IP.


• Le protocole TCP (Transmission Control Protocol)
• Contrairement à l'UDP, le TCP est orienté "connexion". Lorsqu'une machine A
envoie des données vers une machine B, la machine B est prévenue de
l'arrivée des données, et témoigne de la bonne réception de ces données par
un accusé de réception. Ici, intervient le contrôle CRC des données. Celui-ci
repose sur une équation mathématique, permettant de vérifier l'intégrité des
données transmises. Ainsi, si les données reçues sont corrompues, le protocole
TCP permet aux destinataires de demander à l'émetteur de renvoyer les
données corrompues.
TCP/IP

• le protocole TCP/IP est un standard de communication entre deux processus. Il

détermine et fixe les règles inhérentes à l'émission et à la réception de données sur

un réseau. L'association des deux protocoles permet d'apporter des garanties de

fiabilité dans le transfert des données. Avec le TCP/IP, vous êtes certain(e) que les

informations envoyées arriveront bel et bien au bon destinataire.


•Don't ask me stupid questions