Vous êtes sur la page 1sur 53

ICN Business School-EFTG

LOGISTIQUE INTERNATIONALE

S. ACHI
Année académique 2018-2019
PLAN

1- Notions et Fondamentaux de la logistique -SCM


2- la logistique intégrée
3- La révolution des approches logistiques pour les
entreprise
4- But et méthode de la gestion des flux
5 –l’optimisation de la gestion des stocks
6- l’optimisation de la gestion des approvisionnements
7- l’optimisation de la gestion de la production
8- l’optimisation de la gestion de la distribution
9 - l’optimisation de la gestion des transports internationaux
10- la gestion du coût global logistique
1- Notions et Fondamentaux de la logistique
2- La logistique intégrée

Flux physiques Flux Flux administratifs


• Réception informationnels • Traitement de la
• Livraison • Prévisions commande
• Transport • Relance • Contrôle du
• Emballage • Préparation du calendrier
• Gestion des stocks transport • Contrôle des
• Planification de la paiements
• manutention
production • Contrôles des
• Programmation de commandes
l’approvisionnement
Logistique internationale

Pratique des méthodes de la


logistique traditionnelle

Gestion optimisée des flux de


marchandises et d’information

Intégration ders activités


d’importation et d’exportation
Multiplicité des intervenants
Maîtrise de temps logistiques

Diversité des textes réglementaires.


Maitrise des risques

Multi modalité des opérations de transport


La chaine logistique

Fournisseur Entreprise Client

Fournisseur
Client du
du Fournisseur Entreprise Client
client
Fournisseur

Prestataires de
services logistiques

Fournisseur
Client du
du Fournisseur Entreprise Client
client
fournisseur

Prestataires de SociétéS d’EtudES dE


services financiers marché
La gestion de la chaine logistique
La chaine logistique d’Apple
Rôle de la logistique au niveau des entreprises
commerciales et industrielles
ENJEUX DE
RENTABILITE

ENJEUX DE
QUALITE

ENJEUX DE
COMPETITIVITE
Des enjeux stratégiques à relever pour la
logistique automobile :

Depuis plusieurs années, le marché de l’automobile a


profondément évolué :
 l’émergence des marchés à forte croissance (Chine,
Amérique
du Sud, Inde …)
 la part croissante de l’industrie équipementière dans la
production automobile ont obligé les acteurs du secteur à
repenser leur stratégie.
Les constructeurs automobiles sont désormais confrontés à
plusieurs enjeux :
• La compétitivité : pour faire face à la concurrence et
fidéliser les clients
• La rentabilité : pour maintenir la qualité et la rentabilité
face à l’augmentation des matières premières et à la
baisse des prix de vente des véhicules
• La réactivité : pour garantir une livraison rapide des
véhicules et des pièces de rechange dans les réseaux
commerciaux
• L’environnement : pour répondre aux exigences du
développement durable et s’engager dans la logistique
verte
Les prestations à forte valeur ajoutée permettent aux
professionnels du secteur de:

• Mieux contrôler les approvisionnements


• Gagner en compétitivité sur la chaîne de production
• Anticiper sur l’optimisation de la chaîne de distribution
• Fiabiliser et garantir les délais de livraison
• Personnaliser l’offre et réduire les budgets logistiques
• Augmenter le niveau de service
• Equilibrer au plus juste les budgets logistiques et la
disponibilité des pièces de rechange
• Accroître la visibilité sur toute la chaîne logistique
3- La révolution des approches
logistiques pour les entreprises

1- Des chantiers logistiques multiples et permanents

- Des clients très exigeants vis-à-vis de leurs


fournisseurs ( équipementiers) en matière de prix,
de qualité , de disponibilité, de délai, fréquence de
livraison.
- Un système logistique performant par la mise en
place d’un flux synchrone ( système à flux tirés
mais en temps réel)
Exemples:
lorsqu’une caisse de voiture est lancé sur la ligne
de production , le fournisseur est informé de
l’ordre de succession des caisses;
il a 3 ou 4 heures pour sélectionner les produits
attendus, réaliser les dernières phases de
fabrication, charger le camion, effectuer le
transport et décharger directement sur la ligne de
production.

de nombreuses entreprises fonctionnent avec ce


système: Valeo ( l’optique et embrayage,….),
Faurecia ( planches de bord et siège,…..)
2- Un levier de croissance

- Qualité de service et personnalisation des produits


et services pour augmenter les ventes et fidéliser les
clients
- Réduction du time-to-market pour le lancement
rapide et efficace des nouveaux produits
- Réactivité et flexibilité pour répondre aux
fluctuations de la demande sans retard ni surcoût
- Externalisation logistique pour élargir la zone
d’influence
- Maîtrise des flux internationaux pour gagner le grand
Export
3- leviers de productivité

- Réduction des coûts logistiques (stock, transport,


structure) pour améliorer les marges

- Rotation des stocks pour augmenter le cash-flow

- Amélioration de la visibilité pour réduire les coûts


liés à l’incertitude sur la demande

- Collaboration logistique et mise en œuvre des TIC


pour fluidifier la chaîne et réduire les coûts d’interface

- Mutualisation des entrepôts et des transports pour


réduire les coûts logistiques
Objectif principal Conséquences Impacts logistiques
Stratégie
Gains sur le coût de Séparation - Circulation des flux plus
Délocalisation
la main d’œuvre / la géographiques des complexes entre l’unité de
des production fiscalité zones de production production et le centre de
et des zones consommation
principales de - Besoins de pilotage et de
consommation coordination des flux
Eléments de Décomposition du - Aptitude de sites et des
Différenciation
solutions pour process de production moyens logistiques (
retardée concilier les en plusieurs sous entrepôts, dépôts, ) à
impératifs de process spécialisés et réaliser des opération de
productivité et de délocalisés production
flexibilité, de coût et géographiquement - Gestion des interfaces
de personnalisation
du produit
Réponse au plus vite Limitation des stocks -Substitution de la
Just in Time
à la demande avec et réactivité circulation de l’information
une production tirée aux stocks
par l’aval - Substitution des capacités
de transport aux stocks
- Diminution de la taille des
lots préfabriqués et
transportés
-Répondre à des Séparation croissante - Circulation accrue des sites
Spécialisation
marchés ou des géographiques des de production vers les zones
des unités de besoins spécifiques zones de production de consommation pour
-Gain de productivité et des zones recomposer les gammes
production
principales de - Développement des sites
consommation logistiques
4- But et méthode de gestion des flux

Dans une usine, lorsque l’ensemble des produits fabriqués parcourt les mêmes étapes
de production, il y a une seule chaîne de fabrication et donc un flux.

Si par contre on se retrouve avec des produits A, B et C qui parcourent en un moment


donné de leur fabrication une série d’activités différentes pour chacun des trois produits,
on a un total de trois flux de production. Un flux est aussi appelé une chaîne d’activité ou
chaîne de valeur (en anglais : value stream).
la gestion des flux permet:

L’identification, l’analyse et la diminution de toute forme de


gaspillage ou de mauvaise utilisation des ressources dans le
processus

Approvisionnement Production Distribution

ces dysfonctionnements ou ces gaspillages sont remontés au


niveau de l’équipe de pilotage qui se chargera de lancer des
actions correctives.
La surproduction
Les délais
d’attente
La manutention
et transport
les défauts de
fabrication
Les stocks
inutiles
Les traitements Les mouvements
inadéquats inutiles
5-Les enjeux de la gestion des
stocks:
• Génère de nombreux couts tels les
assurances, le gardiennage, la
manutention, …….
Niveau de stocks trop • Immobilise les capitaux
élevé Sur stockage • Accroît le risque de détérioration ou
d’obsolescence
• Difficultés de trésorerie
• Incite aux rabais

• Multiplie les risques de rupture et donc


Niveau de stocks trop un arrêt de l’activité
• Génère des retards dans la livraison
élevé • Diminue les ventes et déclenche une
Sous-stockage perte de clients
• Déclenche des goulots d’étranglement

Elaboré par S.ACHI


Comment optimiser
la gestion des stocks
1- Mettre en place des indicateurs de performance permettant
d’analyser un certains nombre d’aspects notamment:
• Le niveau moyen des stocks
• La rotation des stocks
• Le taux de disponibilité

2- recourir à la classification selon ABC:


• 5% des références représentent 40% des ventes
• 20% des produits réalisent les 80% des ventes
• 80% des produits réalisent les 20% des ventes

Elaboré par S.ACHI


3- Supprimer les stocks obsolètes ou dormants

• Retours au fournisseurs
• Promotion
• donation
• Destruction

Elaboré par S.ACHI


6- la gEStion dE l’approviSionnEmEnt

Optimiser les approvisionnements, c'est gagner de l'argent.

L'approvisionnement, pour une entreprise, est le fait d'acheter des


marchandises pour :
les mettre en vente
les utiliser dans la fabrication de bien
les stocker

La rentabilité d'une entreprise dépend, en grande partie, de la gestion des


approvisionnements qui représentent en moyenne la moitié du coût de
revient de la marchandise mise en vente.

Elaboré par S.ACHI


Le choix du fournisseur approprié implique bien davantage que
la lecture d'une série de listes de prix.

Le choix dépendra d'une vaste gamme de facteurs, tels que :


 Le rapport qualité-prix,
 la qualité,
 la fiabilité
 et le service.

Elaboré par S.ACHI


Trois sujets particuliers caractérisent les activités d’achat et d’approvisionnement :

Les types d’achats. il s’agit de la nature des biens matériels et services achetés par
l’entreprise pour les besoins d’exploitation.

Les modèles ou types d’approvisionnement. Il s’agit de définir sur quelles bases


(fréquence, moment) seront déclenché les commandes et en quelle quantité. On
appliquera donc conjointement, selon la nature des produits stockés, selon la
demande et la vitesse de consommation de ces derniers, différents modèles
appropriés.

Elaboré par S.ACHI


Les types d’achats

Les activités d’achat et Les modèles ou types


d’approvisionnement d’approvisionnement

Les stratégies
d’approvisionnement

Elaboré par S.ACHI


7- la gestion de la production

La logistique de production organise les flux d'informations et


des matières, afin d’optimiser les charges, les délais et les
coûts.

Son but est d’obtenir au bout de la chaîne de production


des produits finis de bonne qualité, dans les délais courts, en
quantité nécessaire et surtout au meilleur prix concurrentiel.

Elaboré par S.ACHI


D’un point de vue de la logistique en particulier, l’organisation de la gestion de la
production porte sur la mise en place de solutions visant à satisfaire ces
différentes contraintes. Notamment :

 Le choix de la politique d’approvisionnement des matières : choix des sources


d’approvisionnement, planification des commandes, livraisons juste à temps ;

 Le choix de la politique de stockage : type et taille des magasins,


externalisation du stockage ;

 La politique de fabrication : production continue, production discontinue,


ordonnancement de la production, le volume de production par rapport aux
objectifs de vente ;

 La politique commerciale : gestion du réseau de distribution physique,


intégration des méthodes de gestion collaborative, gestion du parc de
véhicule, maîtrise des coûts de distribution ;
Elaboré par S.ACHI
8- la gestion de la
distribution
La logistique de distribution, c’est la pratique des méthodes de la logistique
traditionnelle pour une gestion optimisée des flux des commandes clients
de l’entrepôt du fournisseur (entrepôt d’usine, entrepôt de distribution…)
jusqu’au lieu de livraison convenu dans le contrat commercial.

Elle s’étend aussi à la logistique du dernier Km, s’intéresse à la fois à la


circulation des flux physiques à travers le réseau de distribution (gestion
des transports, gestion des stocks…), mais aussi à la gestion des
infrastructures logistiques qui composent ce réseau (implantations, gestion
d’entrepôt…)
La logistique de distribution est fortement dominée par trois activités.

- La détermination des réseaux de distribution

- la gestion des flux de transport

- la gestion des stocks sur l’ensemble du réseau de distribution


Les enjeux de la logistique de distribution

Multiplicité des intervenants. Il convient de bien organiser la circulation des


informations et des marchandises (maîtrise des flux documentaires,
planification des opérations physiques à travers le réseau de
distribution…) ;

Multi modalité des opérations de transport. L’éventualité d’utiliser différents


modes de transport successifs pour les acheminements exige, selon la
nature et taille des colis, de faire le bon choix des emballages, des UTI
(Unités de Transport Intermodal) et de prévoir que les moyens de
manutention adéquats sont disponibles à chaque point de
transbordement ;
Respect des cahiers des charges clients. Les produis doivent être livrés en
quantité et en qualité demandé, dans les délais impartis. Il faut par
conséquent adopter les bonnes pratiques (moins de ruptures des charges,
gestion anticipé de certaines formalités administratives, Inter modalité et
accélération des temps de transbordement… ;

Maîtrise des coûts logistiques. Réduction des parcours (pour faire moins de
Km, Il faut opérer une bonne détermination des routes, bien organiser les
tournées, réduire le nombre de retours à vides des camions en leur
proposant un fret de retour) ; bon choix des prestataires (les prestations
achetées doivent correspondre aux besoins) ; meilleure combinaison de
moyens ; meilleur taux de remplissage des véhicules ; recours
aux stratégies logistiques collaboratives (Cross-docking…) ; optimisation
des coûts des derniers Km ; recours au DRIVE ;
Maitrise des risques liés à l’acheminement (risques de transport,
manutention et entreposage). Il convient de:

- réduire le nombre de rupture de charge lors de l’acheminement, de bien -


- protéger les marchandises
- et de respecter les conditions de transport pour les denrées périssables.

Logistique des retours. Organisation de la collecte et du le retour des


emballages vides…
Les
structures
Les entrepôts logistiques
les plates-formes

Elaboré par S.ACHI


Les entrepôts:

 L’ensembles des bâtiments qui permet de stocker les produits lesquels


arrivent de différents fournisseurs et qui permet leurs mises en stocks

 Les activités des entrepôts:

 Réception des marchandises


 Mise en stocks
 Gestion des stocks
 Préparation des commandes
 Expédition des marchandises

Elaboré par S.ACHI


Les plates-formes
L’ensembles des bâtiments qui permet de faire transiter
les produits sans les stocker

Chaque camion arrive avec des palettes


Ventilation de produits de différents fournisseurs
pour différents clients.

Sont déchargés pour être rechargés dans


des camions et qui sont allotis

Elaboré par S.ACHI


Chaque camion possède plusieurs
palettes de produits de différents
fournisseurs pour différentes
destinations.
Eclatement

il s’agit de répartir les colis ou le


contenu d’une palette reçu du
fournisseur pour chaque destination
de magasin

Elaboré par S.ACHI


9- Les transports
internationaux
le mode de
Le type de les zones transport
marchandises géographiques principal
qui nécessite avec lesquelles concerné, le nombre
des moyens de ils disposent de exemple : d’opérations
transport et de relations transitaires proposées à la
matériels de privilégiées ou portuaires, clientèle
manutention et des transitaires
de stockage très implantations aéroportuaires
spécifiques directes ou transitaires
routiers

Elaboré par S.ACHI


Les étapes de la solution transport:
CHOISIR UNE DETERMINER LES
DÉFINIR UNE SOLUTION
SOLUTION IMPLICATIONSTECHNIQUES D’UNE
TRANSPORT
TRANSPORT SOLUTION DE TRANSPORT

ETUDE DU AUXILIAIRES DU TRANSPORT


PARCOURS COÜT INTERNATIONAL

ETUDE DES DELAI


FLUX CONTRAT DE TRANSPORT

ETUDES DES
CONTRAINTES SECURITE DOCUMENTS DE TRANSPORT
TECHNIQUES

RISQUES ENCOURUES ET
ETUDES DES L’ASSURANCE TRANSPORT
CONTRAINTES
COMMERCIALES

COÛT GLOBAL À FACTURER

Elaboré par S.ACHI


10- LES COUTS LOGISIQUES
La logistique, ensemble des opérations mises en œuvre pour
l’acheminement des marchandises d’un point d’origine au lieu
de consommation est la source de nombreux coûts que l’on
appelle usuellement coûts logistiques.

Elaboré par S.ACHI


ANALYSE DES COUTS LOGISTIQUES EXTERNES

COÛT LOGISTIQUE INCOTERM CARACTÉRISTIQUES / ÉLÉMENTS DE COÛTS

Coût des produits EXW Prix achat de base au départ de l’usine ou du magasin de vente.
achetés

Coût de L’emballage utilisé dépend non seulement de la nature du produit


l’emballage mais aussi du mode de transport principal choisi pour
l’acheminement des produits. Une attention particulière doit être
portée sur son poids et son volume qui sont les deux éléments
essentiel qui influencent le calcul du fret (Prix du transport).

Coût du Pré FCA Le pré acheminement est la partie du transport qui précède un
acheminement transport principal. Son coût est composé de l’ensemble des charges
supportées du lieu d’achat des marchandises au magasin du
transitaire qui généralement représente aussi le client. Lorsque le pré
acheminement est composé de plusieurs transports successifs ou de
modes différents, son coût est la somme des couts des transports
successifs.

Elaboré par S.ACHI


Coût du FCA Il est dépend de la nature des produits et est constitué en partie d’une
dédouanement export taxation fixe. La partie fixe dans le coût de dédouanement à l’export est le
FAS prix du dossier (ou de l’expédition), quelque soit la quantité ou la qualité
des produits à expédier.

Coût des opérations FOB Le choix de la partie au contrat de vente qui supportera les charges liées
d’embarquement aux opérations d’embarquement varie selon l’incoterm choisi. Lors d’un
acheminement principal par voie maritime, un autre élément vient
influencer cette répartition : les Liner Terms. Le coût des opérations
d’embarquement se décompose en frais multiples, de manutention,
stockage, documentaires, chargement…

Elaboré par S.ACHI


Coût du transport CFR Le choix du mode de transport principal est déterminant aussi pour
principal l’organisation de la logistique interne. Parmi les facteurs qui influencent ce
choix, on retient principalement le délai (durée du transport).

Un long délai de transport prolonge le délai d’approvisionnement. Au


niveau de la logistique interne, cette situation peut être à l’origine de la
constitution des stocks de sécurité ou de tailles de stock minimum
importants.

Dans l’organisation du transport, il faut toujours rechercher le meilleur


équilibres entre les coûts (coût du transport, frais d’approche, coûts des
stocks) et les délais

Elaboré par S.ACHI


Coût de l’assurance CIF Toute marchandise destinée au transport doit être assurée. L’assurance des
marchandises ou assurance des facultés couvre divers risques liés à
l’opération de transport (casses, pertes, détérioration, avaries…). Elle
s’étend généralement du lieu de chargement au lieu du déchargement.

Coûts des opérations DAT Le choix de la partie au contrat de vente qui supportera les charges liées
de débarquement aux opérations de débarquement varie selon l’incoterm choisi. Le coût
des opérations de débarquement se décompose en frais multiples, de mise
sous palan, manutention, stockage, documentaires…

Coût de DAP Le coût de dédouanement est composé des droits et taxes de douanes,
dédouanement import auxquels s’ajoutent multiples frais liées aux formalités de déclaration en
douanes.

Elaboré par S.ACHI


Coût du post DDP Le post acheminement est la partie du transport qui succède à un transport
acheminement principal. Son coût est composé de l’ensemble des charges supportées du lieu
de débarquement des marchandises au magasin du client. Lorsque le post
acheminement est composé de plusieurs transports successifs ou de modes
différents, son coût est la somme des couts des transports successifs.

Coût de logistique C’est une forme de coûts particuliers gérés dans toute entreprise qui intègre
inversée (Reverse une activité de gestion des retours. Il s’agit généralement du retour des
logistic) emballages (conteneurs, caisses, casiers…), du retour des produis sous
traités…

La logistique inversée est composé d’opérations multiples de collecte,


groupage, manutention, transport, stockage…

Elaboré par S.ACHI


ANALYSE DES COUTS LOGISTIQUES INTERNES

Coûts La constitution et la gestion des stocks sont à l’origine de multiples coûts.


d’entreposage,
Coûts des stocks

Coût de Le coût de production regroupe l’ensemble des charges occasionnées par la


production fabrication d’un produit. La détermination du coût de production par les
méthodes comptable intègre le coût d’achat et les charges de production.

Coûts du parc de Lorsqu’une entreprise dispose de son propre parc de véhicules, la gestion de
véhicule ces derniers génère divers coûts administratifs (vignettes, assurances,
licence…), de personnels, de maintenance des véhicules ….

Elaboré par S.ACHI