Vous êtes sur la page 1sur 12

Département génie civil - BPC

Projet Barrages

Réalisé par : Kassi Mariyam & Ait Abdelkarim Najoua

Soutenu le jeudi 2 janvier 2020


Encadré par Mr Z.Tahri
Partie 1 Partie 2

Barrages Compactés au Surveillance et auscultation des


Rouleau BCR barrages en béton

Principes caractéristiques et Objectif de la surveillance des


conception barrages

Analyse de la stabilité générale du Différents appareils d’auscultation


barrage (Essais)

3
PLAN
I II

INTRODUCTION
BCR Principes

IV III

caractéristiq
composants ues

V VI
Analyse de la
stabilité générale
conception CONCLUSION
du barrage
Introduction

• maçonnerie
XIXe
Barrages
poids • Béton
XXe

• BCR
1980

5 de 46
la répartition des barrages en BCR dans le
monde

En 1980, on assiste à la construction du premier barrage


en BCR au Japon Schimajigawa avec une hauteur de 89
m et un volume de BCR égale à 317 000m3.
Constituants Caractéristiques Propriétés mécaniques

 Résistance à la compression:
Les granulats occupent entre 80% et 85% du volume d’un BCR compacté. Le choix de la courbe
GranulatsLa résistance à la compression enà matières
28 jours etcimentaires
91 jours varie(<très
175peut
 Faible
granulométrique contenu
du squelette granulaire est un élément cléd'un
de lamélange
kg/m3) à un autre
formulation du BCR.
et augmente de 12% à 30% selon le cas , cette faible augmentation de résistance montre que le
 Faible chaleur d’hydratation
comportement des B.C.R étudie, ressemble plus au comportement d'un béton conventionnel,
 Faible coût / m3
qui à celui d'un sol s'applique par le volume de pâte élevé incorporé dans les B.C.R ( mélange
 ),Technologie
riche en liant de plus on peu
sait complexe
que le B.C.R est un de
béton de chaleur
masse dont la résistance àque
la le ciment
Généralement on choisit des liants faible d'hydratation tel
Liant portland
compression Grande
dépendavec stabilitédevolumique
surtout sa teneur
pouzzolanes et en matière
compris cimentaire
entre 60 kg/m³et de sontkg/m³.
à 150 rapport eau /liant.
 Résistance  àVolume
la traction
On plusLaBéton
appelle faible
résistance à la traction
Compacté du B.C.R(BCR)
au Rouleau mesure unavec
bétonl'essai brésilien
raide, non
représente approximativement
Meilleure résistance
armé, d'affaissement à l’érosion
de 12%nul à 14 % de sa résistance
composé de ciment, à la
decompression. La
granulats, d'eau et
résistanceà Imperméabilité
la traction du B.C.R
d'adjuvants, dontpeut doncen
la mise varier considérablement
place d'un mélangeexterne
nécessite un compactage à un autre,
LaRapidité
la variabilité de l'essaides
plupart
pour être estmise
de plus grande
bien en place
barrages BCR
consolidé.dans
sontle fabriqués
cas du B.C.R quedes
avec dans le cas de
dosages enbéton
eau compris entre 90
Eau
conventionnel.
l/m³
Pasetou120 peul/m.
de coffrages
 Résistance au cisaillement
La résistance au cisaillement du B.C.R dépend de sa cohésion et de son angle de frottement
interne .La résistance minimale est généralement mesurée au niveau des joints de
constructions et le longded'interface
Les retardateurs prise entre les couches successives de B.C.R.
Adjuvants
les réducteur d’eau

7 de 46
7
Conception

BCR faible dosage en liant: dosage en liant


maigre (ciment Portland
et adjuvants minéraux) < 100 kg/m3

Conception
du barrage

forte
teneur en dosage élevé en liant : dosage
en liant > 150 kg/m3
pâte

8 de 46
Critères de conception d’un barrage
poids BCR

 Il faut vérifier que le diagramme de


contraintes à la base de la fondation reste
dans le domaine admissible tant en traction
en pied amont qu’en compression en pied
aval.
Contraintes  Règle di tiers central: Excentricité e du point
normales d’application de la résultante des actions doit
être inférieur à B/6 (B: largeur de la base du
barrage)
 On peut admettre des tractions modérées au
pied amont pour des actions rares
(accidentelles)

σ< 0.05 MPa pour un BCR

9 de 46
Critères de conception d’un barrage
poids BCR

glissement

Stabilité renversemen
interne
ΣP: Forces verticales Avec
ΣM: Somme des moments appliqués sur Ms: les moments stabilisants
l’ouvrage F: Surface de la section centrale 𝑾 Md: les moments distabilisants
=𝑰𝒚 Vérification
des
I : Moment d’inertie contraintes
y: Abscisse de la position du poids par rapport
au pied amont du barrage y en général égal à
b/2

10 de 46
Volume du barrage

Une approximation du volume du barrage est


donnée par
 Vp= 0,14. H² (Lc + 2.Lb)
 Vp : Volume du barrage poids en m3
 H : hauteur du barrage en m
 Lc : Largeur du site simplifiée au niveau de la
crête en m
 Lb : largeur du site au niveau de la base en m

11 de 46
Tracé théorique du
câble
Bande étudiée Travée de rive i Travée intermédiaire Travée de rive j

0.15

0.00
0 5 10 15 20 25 30

-0.15

Présentation Conception et Analyse du Etude Eléments


12 de 46 Fondations
du projet modélisation plancher sismique verticaux 12
Étapes préliminaires du
calcul
Prédimensionnement Calcul d’enrobage
Deux types d’épaisseurs :
◉ Type 1 : 25 cm. 𝑐𝑛𝑜𝑚 = 𝑐𝑚𝑖𝑛 + ∆𝑐𝑑𝑒𝑣 = 50 + 10 = 60𝑚𝑚 Forces de précontrainte
𝑐𝑚𝑖𝑛 = 𝑚𝑎𝑥 𝑐𝑚𝑖𝑛,𝑏 ; 𝑐𝑚𝑖𝑛,𝑑𝑢𝑟 + ∆𝑐𝑑𝑢𝑟,𝛾 − ∆𝑐𝑑𝑢𝑟,𝑠𝑡 − ∆𝑐𝑑𝑢𝑟,𝑎𝑑𝑑 ; 10𝑚𝑚
◉ Type 2 : 30 cm.
◉ À la mise en tension :
𝜎pm0 = 1488 MPa.
Pertes instantanées Pertes différées ◉ Àprès la mise en tension :
𝜎pm0 = 1432,2 MPa.
◉ Frottement ◉ Pertes
𝜀𝑐𝑠 𝐸dues
𝐸𝑝
à la réduction de𝑡0 )𝜎𝑐,𝑄𝑃
𝑝 + 0.8∆𝜎𝑝𝑟 + 𝐸 𝜑(𝑡,
◉ Recul d’ancrage ∆𝜎𝑝,𝑐+𝑠+𝑟 l’allongement
=
𝐸𝑝 𝐴𝑝
de l’armature causée
𝑐𝑚

𝛥𝜎 = 𝛥𝜎𝑓 + 𝛥𝜎𝑠𝑙 + 𝛥𝜎𝑒𝑙 du1fait


+ 𝐸 du𝐴fluage
𝐴𝑐 du
1 + 𝐼et 2 retrait,
𝑧𝑐𝑝 1 + 0.8𝜑(𝑡, 𝑡0 )
◉ 𝑖 Déformation élastique du béton 𝑐𝑚 𝑐 𝑐
◉ Pertes par relaxation de l’acier
◉ Relaxation à court terme

Présentation Conception et Analyse du Etude Eléments


13 de 46 Fondations
du projet modélisation plancher sismique verticaux

Vous aimerez peut-être aussi