Vous êtes sur la page 1sur 22

Évaluation des entreprises par la

méthode Discounted Cash Flow

2019/2020
INTRODUCTION
PROBLÉMATIQUE :
Qu’est ce que la méthodes des DCF ?
Comment les calculer ?
Quelle est son utilité ?
PLAN

o INTRODUCTION

PARTIE 1 o GÉNÉRALITÉS SUR LA MÉTHODE DCF

PARTIE 2 o L'évaluation d'entreprise par la méthode DCF: les étapes

PARTIE 3 o Les avantages et les limites de la méthode DCF

o CONCLUSION
PARTIE I :
GÉNÉRALITÉS SUR LA MÉTHODE DCF
CONTENU ET PRINCIPES

La méthode des flux futurs de trésorerie, également désignée sous le terme de


Discounted Cash-Flow (DCF), est très largement admise en matière d’évaluation
d’actif et traduit financièrement :Un actif «VAUT CE QU’IL RAPPORTE».

Cette méthode consiste à évaluer une entreprise sur base des cash-flows futurs
générés par l'investissement.

La capacité pour une entreprise de produire des bénéfices et des flux de


trésorerie est une connaissance essentielle pour tout investisseur. Mais
malheureusement, ceux-ci ne sont pas connus a priori. Il s'agira de les
apprécier au mieux, notamment avec l'aide du plan d'affaires (Business plan).
Simple Portfolio
Designed
Intérêts de la méthode
Cette méthode est régulièrement utilisée pour certains cas de
figure:

• Un entrepreneur ou un tiers cherche à valoriser une startup,


c’est-à-dire une entreprise à croissance rapide, et c’est
encore plus vrai lorsque la société ne dispose pas encore de
flux historiques.

• Un chef d’entreprise cherche à vendre sa société – il s’inscrit


dans une perspective de continuation de l’activité avec
potentiel de croissance.

• Une société cherche à financer le lancement d’un nouveau


produit ou d’une nouvelle activité grâce à une levée de
fonds.
Simple Portfolio
• Une société cherche à en acquérir une autre pour consolider
Designed
sa place sur le marché ou procéder à une intégration
verticale (prise de participation ou fusion-acquisition).
PARTIE II:
L'évaluation d'entreprise par la méthode DCF:
les étapes
Les étapes de la méthode de DCF
On peut décomposer la mise en œuvre d’une évaluation par la méthode du DCF en quatre phases qui, sans
être totalement indépendantes, correspondent aux éléments les plus importants du modèle.

Ces étapes sont les


 Déterminer les flux  Estimer la Valeur
suivantes:
de trésorerie Terminale .
attendus

 Déterminer la valeur  Calculer le coût moyen


d’entreprise pondéré du capital
Première étape : comment déterminer les flux de trésorerie disponible (FTD)

À partir du compte de résultat, les flux de trésorerie disponible d'une activité peuvent être
déterminés en se basant sur la formule suivante :

Flux de trésorerie disponible (FTD) = Résultat d'exploitation après impôt + Dotation


aux amortissements - Investissements +/- Variation du BFR

Information :
• La prise en compte du décalage engendré par le BFR permet de corriger le résultat
d'exploitation et de rendre le FTD effectif.
• Le BFR correspond au décalage subi par un paiement retardé des clients, une rotation lente
des stocks et un paiement immédiat des fournisseurs.
Exemple

Un investisseur souhaite reprendre une société, il opte pour la méthode DCF pour déterminer sa valeur. Il dispose pour cela des éléments
prévisionnels suivants :

•Résultat Net : 500MDH (stable pour les deux premières années, et une évolution de 10% pour les deux années suivante et 20% dans la
dernière année).
•Les dotations d’amortissements restent stables dans les 5 années : 150MDH
•Le BFR est comme suit :

•Un investissement d’un montant de 250 a été réalisé dans la 3ème année.
•Le taux d’IS est de 30%
•Le taux d’actualisation est de 10%

TAF : Calculer les Cash-flows ?


CORRECTION
Année 1 2 3 4 5
Résultat net 500 500 550 550 600

+ Amortissements 150 150 150 150 150

(+/-) Variations BFR +50 +10 +25 +5 +20

- Investissements - - 250 - -

= Flux de trésorerie 700 660 475 705 770


disponible (FTD)
= FTD actualisés 636,36 545,45 356,87 481,52 476,75

CAF actualisé = CAF * (1+i)-n


 1 année : CAF actualisé = 700 * (1+10%)-1 = 636,36
flux de trésorerie disponible
Somme des FTD actualisés = 2.497
 Deuxième étape: comment estimer la Valeur Terminale :

Valeur terminale = (FCF N x (1 + g)) / (K – g)


D’où
Valeur terminale = Flux Normatif / (K- g)

D’où :
FCF N : le dernier Cash-flow ;
K : taux d’actualisation (taux exigé par les actionnaires) ;
g : taux de croissance des FCF.

 Troisième étape : comment déterminer Le coût moyen pondéré du


capital (CMPC) :
 Le coût moyen pondéré du capital, ou CMPC, représente le coût qui résulte de la
possibilité, pour les investisseurs, d’arbitrer entre plusieurs actifs et de baser leur choix sur
le risque que présentent les revenus futurs de cet actif.
Le coût moyen pondéré du capital (CMPC) est calculé par la formule suivante :

 Quatrième étape : La détermination de la valeur de l'entreprise :

Valorisation de l'entreprise par la méthode DCF:

Avec :
FCF : Free Cash-Flow (flux de trésorerie disponible)
CMPC : coût moyen pondéré du capital
VT : Valeur terminale de l'entreprise en fin d'horizon
n : période estimée des flux. flux de trésorerie disponible

D’après l’exemple précédent, on a trouvé : ∑FTD = 2497 MDH


 Supposons que :
 CMPC : 10%.
 Taux de croissance des FCF (g) = 1,3%.

 La valeur terminale (VT) = Flux Normatif actualisé / (CPMC - g)

 Flux Normatif = (Flux (n) * (1+g)) = ((770)*(1+1,3%)) = 780,01


 Flux normatif actualisé = Flux Normatif * (1+i)-n = ((780,01) * (1+10%)-5 = 484,32

La valeur terminale (VT)

VT = (484,32) / (10% - 1,3%) = 5567 MDH


Détermination de la valeur de l’entreprise :
Valeur de l’entreprise

Valeur de l’entreprise = Cumul des flux de trésorerie (hors flux normatif) + Valeur terminale
.

VE = 2497 + 5567 = 8064 MDH

On suppose que la dette financière et les intérêts minoritaires sont égaux à 64 MDH.
Valeur des capitaux propres

Valeur des capitaux propres = Valeur d‘entreprise – (Dettes financières et intérêts minoritaires)

 VCP = 8064 – 64 = 8000 MDH


Valeur d’une action

Diviser cette VCP par le nombre total d’actions émises

On trouve :
.

Valeur d’une action

Valeur d’une action = VCP / Nombre d’actions total


PARTIE III:
Les avantages et les limites de la méthode
DCF
LES AVANTAGES DE LA MÉTHODE DCF

Force l'entrepreneur à se projeter dans l'avenir, établir des prévisions de croissance et ainsi à mettre à plat
sa stratégie financière.

Nécessité de conduire un diagnostic de la société, obligeant l’évaluateur à prendre connaissance de tous


les aspects opérationnels de l’entreprise

Solidité des fondements théoriques grâce à l’actualisation de flux futurs et prise en compte des risques
du marché ainsi que des risques industriels et financiers

Approche dynamique avec prise en compte des résultats futur


LES LIMITES DE LA MÉTHODE DCF

Risque de surévaluation de la valeur (prévisions optimistes)

Cette méthode repose uniquement sur des flux de trésorerie futurs qui sont par définition incertains

Incertitudes liées aux prévisions d’exploitations

Dans le cas d'une start-up, il est quasi difficile de prévoir les ventes futures et le taux de croissance infini
CONCLUSION
MERCI DE VOTRE
ATTENTION