Vous êtes sur la page 1sur 70

Généralités sur les fractures

des membres

Pr Zaddoug
Généralités sur les fractures
des membres
I-Introduction

Caracteristiques et evolution des fractures


sont différentes selon:
• Localisations dans le squelette:
os plats, os courts ,os longs
• Situation sur l’os: diaphyse, métaphyse,
épiphyse
II-Rappel morphologique

• Os plats: crane; pas de fonction


locomotrice
• Os courts: os du carpe recouvert de
cartilage
• Os longs: diaphyse, 2 épiphyses et
métaphyses
III-Définition

• Fracture: rupture de la continuité


osseuse allant de la fissure au fracas
osseux
IV-Etiologies des fractures

• Fractures traumatiques
• Fractures pathologiques: concerne un os
fragilisé par un processus ostéolytique:
– Ostéoporose
– Tumeurs osseuses
V-Mécanismes des fractures

• Traumatismes directs:
• Fractures transversales, comminutives
• Contusions, lésions des parties molles
• Traumatismes indirects:
• Torsions
– Fractures spiroïdes
Traits de fracture

• Les fissures osseuses


• Trait transversal
• Trait oblique
• Trait spiroide:spire
• Fracture en aile de papillon: spiroide avec
3ème fragment
• Fracture communitive: plusieurs fragments
• Fracture à double étage: 2 traits à niveau
différents
Fractures transversales

4 Déplacements:
• Angulation
• Rotation
• Translation
• Chevauchement
Fractures transversales
Fractures transversales

Fracture métaphysaire
basse des 2 os de la jambe
très déplacée
Fracture en aile de papillon
Fractures spiroïdes par torsion

Traits de fracture ± longs - Déplacement en rotation


Fractures spiroïdes par torsion

Le déplacement est parfois important


Des fragments menacent la peau ou les éléments Vasculo-nerveuses.
Quels sont les signes d'examen à rechercher à l'arrivée aux
urgences, sur une fracture déplacée de la jambe ?

• Rechercher les signes de choc


• Les pouls, la sensibilité distale, la chaleur locale
• La motricité des orteils
• Évaluer l'importance du déplacement
• État de la peau : contusion, ecchymoses ou ouverture cutanée
(en déterminer le type)
Les signes de choc sont très fréquents
Pâleur, lipothymies, accélération du pouls et surtout chute de la tension
artérielle (pas toujours liée à une hémorragie mais en rapport avec la
douleur, qu'il faut calmer).

Certaines fractures, mêmes fermées, sont réputées très choquantes :


- par l'hémorragie qui peut les accompagner
- par le seul déplacement de la fracture

Une fracture du fémur avec une cuisse qui présente une angulation ou
un important chevauchement, voit le choc céder dès lors que le membre
est immobilisé en bonne position
et surtout, avec l'installation d'un système de traction longitudinale qui
réduit ou, au moins, aligne la fracture (1 simple traction manuelle au
début).
Fractures comminutives

- Chocs directs
- Lésions cutanées
- Lésions des parties molles:
Muscles, vaisseaux, nerfs
Fracture à double étage

Il y a un fragment diaphysaire séparé


Fracture à double étage
Fractures métaphyso-épiphysaires
Fractures métaphyso-épiphysaires
Déplacements des fractures

Translation Chevauchement Rotation


Exemple d’une fracture du fémur : les déplacements sont liés
à l’action des muscles et à l’action de la pesanteur
Bilan radiographique

• Confirme le diagnostic
• Clichés de face et profil avec
articulations sus et sous jacentes
Evolution

• Consolidation: processus de réparation


qui est l’ostéogénése réparatrice avec
reconstitution de la continuité osseuse
• 3 mois pour l’os cortical (diaphyse)
• 45 jours pour l’os spongieux (métaphyse)
Fractures articulaires
Traitement orthopédique des fractures

Les plâtres

• Les attelles simples


• Les plâtres circulaires
• Les plâtres avec réduction
• Les plâtres particuliers
Confection d’une attelle plâtrée pour un avant-bras

Confection d’un plâtre circulaire d’avant-bras


Fractures sans déplacement

Confection d’une attelle plâtrée simple

Confection d’un plâtre circulaire


Traitement orthopédique des fractures déplacées

Traction au lit sur attelle, par étrier et


broche calcanéenne
Traitement d’attente (si contre-
indication temporaire à l’opération)
Rarement traitement définitif

Traction verticale (au zénith) pour Traction collée (utilisée chez le jeune enfant)
fracture de la diaphyse du fémur
Modalités de traction

Broche tibiale Broche fémorale

Un 7ème du poids
du corps

Traction par bandes adhésives


Fractures déplacées
Réduction manuelle du déplacement puis plâtre
Plâtre circulaire fendu en position de fonction ou en flexion

Attelle palmaire en
position de fonction
Quelles sont les complications possibles au niveau d'un plâtre
circulaire pour fracture diaphysaire fermée d'un membre ?

• Syndrome des loges


• Phlébite
• Embolie graisseuse
• Escarre cutanée
• Déplacement secondaire
Précautions - surveillance d’un plâtre

Surélévation du membre Pas de plâtre trop serré !!


Principes généraux :
- Bien garnir l’intérieur d’un plâtre
- Fendre systématiquement les plâtres circulaires
pour permettre l’expansion et l’élargissement en
cas de besoin
Prévenir le syndrome de Volkman
Rétraction ischémique des fléchisseurs

annoncée par :

• Douleurs de l’avant -bras


• Fourmillements des doigts
• Oedème

Déformation avérée:
• Flexion du poignet
• Hyperextension des MP
• Flexion des IPP
Prévenir le syndrome de Volkman

Déformation avérée:
• Flexion du poignet
• Hyperextension des MP
• Flexion des IPP
Phlyctènes sous plâtre

Un plâtre qui se mouille doit imposer la vérification


de la peau (phlyctènes, plaies)
Consolidation osseuse : le cal osseux
Le cal arrive à se développer même en cas
déplacement, à condition qu’il soit faible
Complications précoces

• Ouverture cutanée
• Lésions vasculaires
• Lésions nerveuses
• Embolie graisseuse
• Infection
• Algodystrophie
Ouverture cutanée
Risque septique ++
Fractures ouvertes

Stade 1 Stade 2 Stade 3


Plaie simple sans Bords excisés Perte de substance
décollement suture simple
Broiement de membre

Risque de « crush injury »


Quel traitement proposez vous pour une fracture
comminutive de la jambe au tiers moyen avec
ouverture de stade II ?

• Parage,lavage, drainage aspiratif avant


Fermeture cutanée sans tension
• Ostéosynthèse par fixateur externe
• Sérothérapie ATT et vaccination
• Traitement antibiotique
Chirurgie plastique de recouvrement
Lambeau vascularisé (pédiculé ou libre)
Exemples de recouvrement par greffes de peau après
obtention d’un bourgeonnement par des pansements gras

Photo J. Chouteau
Dispositif pour rapprocher les bords cutanés d’une plaie ou
d’une incision de décharge

Photo J. Chouteau
Complications vasculaires
Prise des pouls
Doppler ou artériographie :
Section, compression, dissection intimale

Artères distales Gros troncs artériels


Infections à germes anaérobie
-La gangrène gazeuse est une
infection redoutable liée à des
germes anaérobies.

- Le diagnostic se fait cliniquement


sur l'apparition de crépitation à la
pression des parties molles et sur
des signes généraux de gravité
extrême
-On peut être amené à amputer le
membre pour éviter l'extension.

La radiographie peut montrer des


bulles gazeuses dans les parties
molles
Nécrose cutanée

Une nécrose cutanée aboutit à une exposition de l’os


Exposition des fragments fracturés après
nécrose cutanée

Infection secondaire
Algodystophie post-traumatique

Survenant après
traitement chirurgical

Ou orthopédique

Ostéoporose
Algoneurodystrophie : traitement

• Le traitement est difficile et long


• Calmer la douleur (antalgiques, AINS)
• Le repos est indiqué
• Mettre en oeuvre la rééducation douce dès que les douleurs sont
atténuées
• Calcitonine (pendant 6 semaines), associée à la kinésithérapie
• La phase froide se caractérise par une régression des douleurs et des
oedèmes mais les troubles trophiques s'accentuent (modification des
téguments, atrophie du tissu sous-cutané, chute des poils).
• On voit souvent des séquelles liées à des rétractions capsulaires et un
enraidissement (griffe neurotrophique, raideur des doigts et du poignet
en flexion).
Déplacements secondaires

Il faut les dépister


systématiquement par des
radiographies de contrôle

Indication de correction par


gypsotomie
Ou changement de plâtre
Ou ostéosynthèse
Difficultés de consolidation

• Retards de consolidation
• Pseudarthroses
• Consolidations vicieuses
Séquelles : Consolidation vicieuse
Séquelles: Consolidation vicieuse
Consolidation vicieuse

Cal vicieux en varus du tiers distal du tibia


Consolidation vicieuse

Inégalité des membres


Consolidation vicieuse

• Cal vicieux en rotation


externe du segment
distal
Consolidation vicieuse

• Cal vicieux en varus


d’une fracture de
l’extrémité supérieure
du tibia
Consolidation vicieuse

Cal vicieux
Translation
Chevauchement
Valgus
Fractures supra-condyliennes du coude

Ouverture cutanée Lésion vasculaire Médian Cubital

Avant tout ! dépister toutes les complications possibles


Conclusion

• 70% des urgences sont


traumatologiques

• La prise en charge initiale est


importantes