Vous êtes sur la page 1sur 38

Hydrologie

et
Ouvrages Hydrauliques
La transformation
pluie-débit
Transformation Pluie-débit

Qs
Ruissellement
Pluie
nette
Pe=P-F

Pluie P
Débit Q

Infiltration
F
Humidité Eau Qb
dans le sol souterraine

NB: Infiltration +Interception par la végétation + Stockage dans les dépressions = Pertes
Transformation Pluie-débit

Le rôle de l'ingénieur est :

• Identifier les processus hydrologiques intervenant dans la réponse du


bassin versant

• Comprendre et interpréter les mécanismes de transformation de la pluie


à l'hydrogramme de crue.
Transformation Pluie-débit

Principe de Horton:

Les deux fonctions de


production et de transfert
font intervenir toutes les
caractéristiques:
• météorologiques
• physiques
• hydrologiques
du B.V.
Transformation Pluie-débit

Analyse des évènements pluies-débits


Transformation Pluie-débit

• Temps de réponse tp (ou "lag") - Intervalle de temps qui sépare le centre


de gravité de la pluie nette de la pointe de crue.

• Temps de concentration tc : Temps que met une particule d'eau


provenant de la partie du bassin la plus éloignée "hydrologiquement" de
l'exutoire pour parvenir à celui-ci. On peut estimer tc en mesurant la
durée comprise entre la fin de la pluie nette et la fin du ruissellement
direct

• Temps de montée tm - Temps qui s'écoule entre l'arrivée à l'exutoire de


l'écoulement rapide (décelable par le limnigraphe) et le maximum de
l'hydrogramme dû à l'écoulement de surface.

• Temps de base tb - Durée du ruissellement direct, c'est-à-dire la


longueur sur l'abscisse des temps de la base de l'hydrogramme dû à
l'écoulement de surface.
Transformation Pluie-débit

Genèse des crues

• Crues d'averses

• Crues de fontes des neiges


Transformation Pluie-débit

Facteurs influençant la forme de l'hydrogramme

• Facteurs climatiques (externe)


• Pluviosité (externe)
• Facteurs topographiques (interne)
• Facteurs géologiques (interne)
• Couverture végétale (interne)
• Réseau hydrographique (interne)
• Humidité antécédente du sol (interne)
Transformation Pluie-débit

Facteurs influençant la forme de l'hydrogramme

Facteurs climatiques :
- Intensité de la pluie: affecte le volume de ruissellement et
le débit de pointe

- Durée de la pluie: affecte le volume de ruissellement,


le débit de pointe et la durée des ruissellements

- Distribution spatiale de la pluie:


Transformation Pluie-débit
Effet de la durée de l'averse
Transformation Pluie-débit

Facteurs influençant la forme de l'hydrogramme

Facteurs climatiques :
- Distribution spatiale de la pluie:

Q
Q

t t
Transformation Pluie-débit

Influence des variations d'intensité en fonction du temps


Transformation Pluie-débit

Importance des conditions antécédentes d'humidité


Transformation Pluie-débit

Approches pour le calcul de la transformation pluie-débit

• Approche déterministe (modèles déterministes ou mécanistes)

Reproduire aussi fidèlement que possible la réalité physique.

• Ecoulements surfaciques
• Ecoulement dans les caniveaux/cours d'eau.

Equations classiques de l’hydrodynamique (système de Barré de Saint-Venant)

.
Transformation Pluie-débit
Transformation Pluie-débit

• Approche déterministe (modèles déterministes ou mécanistes)

on divise la surface du
bassin versant en éléments
de formes géométriques
simples, aux
caractéristiques de pente et
de rugosité homogènes et
où on fait l’hypothèse que
l’écoulement (vitesses,
sens,…) est identique en
tout point.

Les modèles mécanistes


établis à partir de ces
formules fournissent des
résultats corrects.
Transformation Pluie-débit

Point faible important:

Ils nécessitent des quantités très importantes de


données de base (pentes, géométrie, rugosités

Décalage manifeste entre la précision des calculs et des


équations et l'approximation inévitable des données de base.
Transformation Pluie-débit

Approche conceptuelle

L’intérêt porte sur la transformation pluie-débit


proprement dite et non plus sur le phénomène physique
lui-même.
Transformation Pluie-débit

La méthode rationnelle

Fondée sur la proportionnalité et la linéarité de la


transformation pluie-débit, exprimées par la relation suivante
:

Cr I m A
Qp 
360
avec,

Qp : débit de pointe à l’exutoire (m3/s)


Cr : coefficient de ruissellement sur le bassin versant (sans unité)
Im : intensité moyenne de la pluie (mm/h)
A: superficie du bassin versant (ha).
Transformation Pluie-débit

Im

Le débit maximum n'est atteint que si la durée de la pluie est supérieure à


tc,

Une solution consiste alors à choisir, sur une courbe IDF, la valeur de
Im(tc,T)
Transformation Pluie-débit

 Ven te Chow :

3
L 0,385
t c  (0,868 )  60
h

h: la dénivelée en (m)
L: la longueur du bassin versant en (km
Transformation Pluie-débit

 Ventura – Passini :

0,108 ( S  L) 1/ 3

tc  1/ 2
 60
I

L: la longueur du bassin versant en (km)


S: la surface en (km²)
I: la pente en (m/m)
Transformation Pluie-débit

 Giandotti :

4 S 1/ 2
 1,5 L 1/ 2

tc  1/ 2
 60
0,8 h

h: la dénivelée en (m)
L: la longueur du bassin versant en (km)
S: la surface en (km²)
I: la pente en (m/m)
Transformation Pluie-débit

 Kirpich :

4 ( S  L) 1/ 4

tc  3/8
I
h: la dénivelée en (m)
L: la longueur du bassin versant en (km)
S: la surface en (km²)
I: la pente en (m/m)
Transformation Pluie-débit

 Relation de Schaake, Geyer et Knapp (1967) :

C r  0,14  0,65 IMP  0,05 I


Transformation Pluie-débit

 Relation SOGREAH (Normand, 1976) :

C r  0,10  0,65 IMP  0,015 I


Transformation Pluie-débit

Approche conceptuelle: La méthode de Caquot

  
Qa I IMP A
I: pente du plus long parcours de l'eau
IMP : coefficient d’imperméabilisation
a β, γ, δ: coefficients numériques empiriques.

Formule établie pour I compris entre 0,2 et 5 %, A < 200 ha et IMP compris entre 0.2
et 1. Les 4 coefficients sont des fonctions dépendant de la période de retour choisie
et des pluviométries régionales.
Transformation Pluie-débit

Approche conceptuelle: L'hydrogramme unitaire


Transformation Pluie-débit
Transformation Pluie-débit

Formules régionales tunisiennes: Méthode R. KALLEL (1977)

 
Q  qa S T
S: superficie du bassin versant en km2,
T : période de retour,
qa, a et b sont des constantes régionales
Transformation Pluie-débit

Région Formule

Tunisie du nord Q  5,5 S T 0, 41


Noyau de la dorsale tunisienne Q  2,6 S 0,3 S T 0, 41
Tunisie centrale T = 10 – 20 ans Q  12,3 S T 0,41
T = 50 – 100 ans Q  24,7 S T 0, 41
Tunisie méridionale Q  12,35 S T 0, 41

Ces formules ne sont valables que pour des bassins versants de superficie
supérieure à 100 km2.
.
Transformation Pluie-débit

Formules régionales tunisiennes: Méthode A. GHORBEL

RT ,Q  QT / Qmax( moy)
QT: le débit maximum d’une période de retour T,
Qmax(moy): le débit moyen des débits maximums d’un échantillon.
Transformation Pluie-débit

Valeurs du rapport RT,Q par région

Période de retour T 2 5 10 20 50 100


Zone 1 l’Ichkeul, l’extrême nord et les 0,86 1,39 1,79 2,19 2,72 3,12
affluents rive gauche de la
Mejerdah
Zone 2 la Mejerdah avec ses affluents 0,70 1,33 1,98 2,84 4,40 6,04
rive droite, le cap bon, le Zéroud
à Khanguet Zazia.-
Zone 3 le Méliane, le Merguellil, la 0,59 1,45 2,34 3,52 5,68 7,93
branche nord du Zéroud
Zone 4 le Sahel et Sfax 0,50 1,60 2,50 3,5 5,10 6,20
Zone 5 le sud 0,30 1,00 2,20 3,70 6,70 9,20
Transformation Pluie-débit

Qmax(moy) est donné par Qmax( moy)  K S 0 ,8

où S est la surface en km2.

K est donné par la relation K  1,075 p  0,232

P h
p est donné par:
p L
Kc
P : pluviométrie moyenne sur le bassin en m,
h : différence d'altitude entre la médiane et l'exutoire du bassin versant en m.
L: longueur de l'Oued depuis l'exutoire jusqu'au point le plus éloigné en km.
Kc : indice de compacité.
Transformation Pluie-débit

oLogiciels de calcul de la réponse hydrologique


Transformation Pluie-débit

oLogiciels de calcul de la réponse hydrologique


DHYDRO