Vous êtes sur la page 1sur 30

Master : Ingénierie De Développement Territorial

Et Gouvernance Spatiale (2019-2020)


Module : Espace et citoyenneté

Réalisé par : Encadré par :


EL BAKKALI Mr. Abdessalam
Mohamed Atif BOUGHABA
Introduction

1 L’espace public
HABERMAS
2 Jürgen HABERMAS et l’espace
public

L’espace public chez


HABERMAS

CONCLUSION
L'espace public est un espace composé de
lieux quelque peu conceptuels (café, rue, place,
jardin, lieux de rencontre ...) où les citoyens se
rencontrent soit pour se promener et se divertir ;
ou pour discuter des thèmes liés à la société.

Les individus dans ces lieux provoquent des


discussions ou organisent certaines pratiques
(Grèves, pétitions, manifestations ...) qui se
rapportent à l'intérêt public et qui peuvent
influencer les décisions politiques.
L’espace public représente donc un domaine de la
vie sociale qui naît de l'interaction des individus
et de leurs dialogues libres et rationnels les uns
avec les autres sur des questions d'intérêt public,
quelles que soient leurs affiliations et les
différences qui peuvent exister entre eux, et à
travers cet espace public, il est possible de former
ce qui approche l'opinion publique.
La place EL FEDDANE – Tétouan www.presstetouan.com
Le jardin des plantes – PARIS Google images
Les sociologues s'accordent à dire que l'émergence du
concept d'espace public est due au philosophe et sociologue
allemand Jürgen Habermas qui l'a présenté dans le cadre
d'une théorie clairement définie à travers son livre publié
en 1961 sous le titre: "La transformation structurelle de
l'espace public"
Bien que Habermas admette lui-même que les racines de ce
concept trouvent leurs débuts à la ville grecque, dans
laquelle la séparation entre la sphère de l'État ou du
gouvernement et celle de la masse du peuple ou du public
existait, en particulier sur la place du marché et peut-être
dans d'autres endroits également, en plus d'un certain
nombre d'institutions sociales qui ont vu le jour dans Le
XVIIIe siècle en Europe, comme les magazines, les
journaux, les cafés en Angleterre, les salons parisiens en
France et les clubs de lecture en Allemagne
1 – L’espace public
L'espace public représente tous les endroits où tous les
individus ont un accès légitime.

Une distinction peut être faite entre l'espace public et


l'espace privé, en ce sens que l'accès à ce dernier peut être
restreint par la loi, par exemple les clubs privés ont le droit
de refuser l'accès à tout le monde, à l'exception de leurs
membres et invités.

L'espace public est le domaine dans lequel les individus


peuvent participer à des discussions sur des thèmes
d'intérêt commun dans une atmosphère loin de la
coercition et de la dépendance qui inciterait les individus à
se soumettre et à se taire.
Av. Hassan II – chefchaouen - photo de Rachid EL OURAGHLI -Mai 2019
Célébration du 44e anniversaire de la Marche verte Av. Hassan II;
chefchaouen – 6 novembre 2019
Campagne électorale - Place des Nations - Tanger
Les citoyens catalans protestent contre le gouvernement espagnol -
Barcelone
2 – Jürgen HABERMAS
Jürgen Habermas est un philosophe et
sociologue allemand; il est l'un des
théoriciens les plus importants de l'école
de Francfort. Il est né en 1929 à
Gummersbach, une petite ville située
près de la ville de Cologne dans l'ouest de
l'Allemagne, et lorsque la Seconde
Guerre mondiale a éclaté en 1939,
Habermas n'avait pas plus de dix ans, et
en 1944, un an avant la fin de la Première
Guerre mondiale, il est recruté dans les
camps de «jeunesse hitlérienne»
disséminés dans toute l'Allemagne, et
peu de temps après, il est envoyé
combattre sur le front occidental.
Habermas est l'un des penseurs allemands les plus célèbres
et les plus prolifiques, avec un total de près de cinquante
livres sur divers sujets en philosophie politique et en
sciences sociales.

L’importance du rôle de Habermas tient au fait que son


projet philosophique est étroitement lié à la réalité. Ses
intérêts philosophiques et ses positions de principe étaient
liés au sort de l’Allemagne et attachés aux préoccupations
de la société et de l’État allemands peu après la fin de la
Seconde Guerre mondiale, jusqu’à ce que l’ancien ministre
des Affaires étrangères allemand Joschka Fischer le décrive
comme un «philosophe de la nouvelle République
allemande».
En 1971, Habermas a assumé le poste de directeur du Centre
Max Planck et y a travaillé jusqu'en 1983, après il est
retourné à son travail à Francfort en tant que directeur de
l'Institut de recherche sociale et y a continué jusqu'à ce qu'il
soumette sa démission en 1993, après il a consacré tout son
temps à l'écriture et à la publication, et parmi ses livres les
plus importants "Conscience morale et action communicatif
»(1983),« La rationalité et la religion »(1998) et« La
controverse de la laïcité »(2007)
Dans sa carrière intellectuelle, Habermas a
remporté de nombreux prix pour ses
contributions intellectuelles, notamment le
"Prix du Prince d'Espagne pour les sciences
sociales", le "Prix Theodor Adorno" en 1980;
et le "Prix de la paix" de l'Association
allemande des éditeurs, mais le prix le plus
important qu'il a remporté est le prix John
W. Cluj à Washington qu'il a atteint en 2015,
Ce prix est la plus haute distinction qu'un
philosophe a reçu pour ses œuvres tout au
long de sa vie; il est évalué à 1,5 million de
dollars US.
3 – L’espace public
chez HABERMAS
-Le sujet de l'espace public est considéré
comme l'un des premiers sujets abordés
par Habermas dans ses écrits, et il a un
livre portant le nom d '«espace public» a
été publié en 1978.
-Pour Habermas, l'espace public est une
arène de débat public dans laquelle les
débats tournent et les opinions et les
attitudes sont façonnées autour de
questions qui incarnent les intérêts et les
préoccupations des gens.
-L'espace public remplit principalement
une fonction d'observation, et il peut
également empêcher, par la critique
publique, la possibilité d'entreprendre
des projets qui ne sont pas compatibles
avec les règles générales.
-Selon Habermas, les premiers débuts du concept d'espace public
ont eu lieu à la fin du XVIIe siècle en Angleterre et au XVIIIe siècle
en France, lorsque la classe bourgeoise a pris conscience d'elle-
même et a procédé à sa propre indépendance envers le pouvoir en
établissant des règles et des lieux pour créer des dialogues et des
discussions libres et équitables.
-Cette période coïncide avec l'émergence du principe du dialogue
ouvert, au cours duquel l'espace public bourgeois commence à se
concentrer d'abord au sein des salons, puis des cafés et des
forums culturels .
Sur la base de ce qui précède, Habermas a défini l'espace public
comme la clé de la pratique de la démocratie, car il s'agit du cercle
de médiation entre la société civile et l'État, car dans cet espaces,
les individus se réunissent pour former l'opinion publique et
grâce à lui, ils se transforment en citoyens unis par des opinions,
des valeurs et des objectifs.

Pour cette raison, l'espace public a été légitimé par les autorités
qui ont été chargées de son organiser malgré les problèmes qu'il
leur occasionne, principalement représentés dans les
revendications politiques et sociales qui naissent du sein de ces
espaces publics.
En effet, l'espace public est devenu présent dans les dispositions
de nombreuses constitutions occidentales
Pour Habermas, l'espace public est le champ dans lequel le
citoyen s'immisce pour encadrer l'acte politique, à travers ce
qu'on appelle la propagande qui est un outil utilisé pour orienter
l'opinion publique.

Parlant de propagande, Habermas a vivement critiqué les


moyens de communication écrits, audio et visuels, car il exploite
la propagande qu'il exerce et se tient du côté de l'État, tout en
contribuant à falsifier les faits et à former une opinion publique
qui équilibre toujours les objectifs de l'autorité.
- Pour Habermas, l'espace public ne peut remplir efficacement sa
fonction prévue que s'il est à l'abri de la violence qui peut être
émané du pouvoir envers les citoyens dans cet espace. C'est ce
qu'il a exprimé en parlant du concept de "communication
déformée", qu'il a lié à l'effet répressif des autorités sur les
citoyens.

- Cette oppression vise à falsifier la compréhension des faits


parmi les citoyens et à les empêcher d'atteindre le consensus dans
lequel la légitimité rationnelle est disponible.

- C'est ce qui conduit à la dégradation de l'espace public et à son


rôle décroissant dans la prise de décision. Il conduit également à
exclure les citoyens de toutes les questions politiques et, de cette
manière, à les empêcher d'exercer pleinement et efficacement
leur citoyenneté.
Une image de l'ingérence répressive du pouvoir contre les manifestants
du mouvement libanais - Google images
Les services de sécurité interviennent pour disperser les manifestants
dans un stand solidaire du (mouvement du Rif) devant le Parlement
un Dialogue

Discussion
Citoyens
Aide

Consensus
INFLUENCE

Publicité
L’espace
public
Habermas a fait du terme espace public un point d'entrée
fondamental de la théorie politique. La principale question qu'il
pose est la suivante: quelles conditions sociales permettent un
dialogue rationnel et critique sur les centres d'intérêt publics?
Ce sont des thèmes discutées par des gens qui visent à adopter
des arguments dans la prise de décision au lieu d’adopter des
principes autoritaires, comme c'était le cas au passé lorsque
l'Église et les hommes d'État étaient les seuls à discuter des sujets
de l'opinion publique. En même temps, cette initiative est une
recherche de normes exemplaires et un examen de l'histoire
réelle, et une tentative de faire exercer aux individus leur droit à
une influence positive dans leur vie sociale et politique afin de
garantir leur droit d'exercer la véritable citoyenneté.
Bibliographie

L’espace public : concept fondateur de la communication - Marc Lits


Université catholique de Louvain

 François Efald, Jürgen Habermas et la dialectique de la raison moderne

Abdellah el-Mtairi, en route vers Habermas

Anthony Goddens: Sociologie, traduit par Fayez Al-Sayagh Centre d'études


l'unité arabe, première édition en arabe 2005: p. 511

Mostafa Hanafi : Habermas et le patrimoine politique kantien, publications de


la Faculté des lettres et sciences humaines de Rabat, N ° 156: p. 3

Rachid El Alaoui - Espace public de Habermas à Nancy Fraser - Croyants sans


frontières - Institut d'études et de recherches - Rabat - p: 2
FIN

Mercie pour votre


attention