Vous êtes sur la page 1sur 32

Prospection par

ondes de surface

1
Concepts de base

2
Vitesse des ondes sismiques
• La déformation non-permanente d’un
solide génère deux types d’ondes: celles
de volume et de surface
• Ondes de volume : ondes P et S
– Onde P : compression
– Onde S : cisaillement
• Ondes de Surface : mêmes propriétés que
les ondes de volume, la plupart du temps
proches des ondes S
3
P

Types Volume

d’ondes
S

Love

Surface

Rayleigh 4
Vitesses d’ondes P et S
K  4 
Vp  Vs 
 
où K : module de compressibilité
 : module de cisaillement
 : densité

Vp > Vs

Le module de Young E, habituellement utilisé pour caractériser la rigidité


des sols, peut être calculé à partir de 

E  21   
 est la constante de Poisson
5
Propriétés Sismique de puits

élastiques
du sous-
sol

Estimé sur tranchées


Labo

6
Module de Young et déformation

7
Effets de la porosité
• Pour un fluide, le module de cisaillement  = 0
– La porosité réduit donc les vitesses P et S
• L’effet de la Porosité (f) peut se calculer par la
relation de Wyllie:
1 1 f f
 
V Vm Vf

• Pour un milieu à saturation S, généralisons Wyllie:


1 1  f Sf 1  Sf
  
V Vm Vf Vair

8
Effets de la porosité
sur les ondes S
• Pour un fluide, le module de cisaillement  = 0
– Donc Vf et Vair sont nuls pour les ondes S
• Reprenons Wyllie généralisé:
1 1  f Sf 1  Sf
  
V Vm Vf Vair

On voit que dans ce cas, les contributions des deux


derniers termes seront nulles quand on calculera V et
donc on en conclut que la vitesse des ondes S ne dépend
que de celle de la matrice, autrement dit:
Les ondes S ne « sentent » que la matrice
9
Comment ça marche?

10
Types d’ondes de Surface

Love

Rayleigh

11
Système SASW

12
Système SASW Continu (CSW)

13
Sur le terrain

14
Comment ça marche?
• Une onde de Rayleigh est
enregistrée par deux géophones
séparés d’une distance d. La
fréquence de cette onde est f.

• L’onde passera à des phases fi


différentes à chaque géophone. On
ne s’intéresse pas aux phases en
elles-mêmes, mais à leur
différence, soit f = f2-f1. Celle-ci
se mesure en degrés.

• Par analogie, cf. figure, ce écart


de phase peut être ramené à la
longueur d’onde l qui correspond à f d
un cycle complet, soit 360°. On   l  360 d / f  V / f
360 l
aura:

15
Comment ça marche?
f d
  l  360 d / f  V / f
360 l

Donc, si on mesure le déphasage f, comme on connaît d et la fréquence f,


on retrouve la vitesse de phase de l’onde de Rayleigh:

V f  
360 d f
f

On parle de vitesse de phase car elle dépend de la fréquence. En fait,


chaque fréquence du train d’ondes de Rayleigh a sa propre vitesse. En
physique on parle de dispersion.
Il est donc intéressant d’analyser ces ondes pour plusieurs fréquences, on
parle de méthode SASW (Spectral Analysis of Surface Waves) - analyse
spectrale d’ondes de surface en v.f.
16
Séquence de traitement I

temps

Fourier
Temps → fréquence

fréquence

17
Séquence de traitement II

18
SASW : ce qu’on voit
• Les ondes de Rayleigh ne
se réfléchissent pas aux
interfaces comme les
ondes de volume. Leur
propagation est contrôlée
par les propriétés
moyennes du sous-sol, de
la surface à une profondeur
donnée.
• Cette profondeur dépend
de la longueur d’onde, i.e.
L’onde de Rayleigh « moyenne » le
de la fréquence. Plus celle- sous-sol. On parle de milieu effectif.
ci est élevée, moins la
pénétration sera
importante. Notez
l’analogie avec les ondes
EM. 19
Modèle I

20
Réponse synthétique I

21
Réponse synthétique II
(couche lente)

22
Exemples

23
Comparaison SASW/puits

Source: GeoVision

24
Sable sur argile
Sable

Profil réalisé le Argile


long d’une (plus faible)
future route

25
Substratum et Craie

Gravier, sable

Craie

26
Nord de la France
Argiles sableuses

Argiles silteuses
Profondeur (m)

Marnes

 =  V² 27
CSW vs pénétromètre
Notez l’effet de
moyennage du CSW
(en gris)

   v² 28
CSW vs pénétromètre
avant et après renforcement du sol

Plus rigide avant après


après


29
Fin

30
31
32

Vous aimerez peut-être aussi