Vous êtes sur la page 1sur 15

Module : Energie Hydraulique

Notions de charge relative -


Caractéristique d’une pompe
centrifuge(Théorique et Réelle)

Présenté par: Encadrée par:


ENNAKHLY Ghizlane Pr. NAIMI Youssef

Année universitaire 2019/2020


Notions de charge relative
Notions de charge relative

On appelle la charge relative , la quantité :

Avec :
 p : la pression du fluide au point d’altitude z
 ρ : le champ de masse volumique de la machine
 ω : la vitesse relative du fluide telle que sur le rotor
 u : vitesse d’entrainement d’un point M du rotor

et on a alors :

Il y’a conservation de la charge relative dans une turbomachine!


Caractéristique d’une pompe
centrifuge
Caractéristique théorique
On considère la configuration d’une pompe centrifuge (figure 1) , on peut concevoir que
l’écoulement est radial en R1.

Figure 1 : Triangle de vitesse sur une roue de pompe centrifuge.


Caractéristique théorique
On admet que l’écoulement reste radial à l’entrée de S1, d’où le triangle des vitesses à
l’entrée (figure 2) et l’écoulement à la sortie de S2 :

Figure 2 : Triangle théorique à l’entrée Figure 3 : Triangle théorique à la sortie

On sait que :

On a: D’où : (2.18)
Caractéristique théorique

On montre facilement que :

Comme on a :

, ,

avec N le nombre de tour par seconde, on peut écrire :


Caractéristique théorique

 si on a :

 Si donc diminue

 Si donc augmente

Figure 4 : Caractéristique théorique d’une


pompe centrifuge.
Caractéristique réelle

La charge théorique est atteinte lorsqu’il n’y a pas de perte dans la pompe, mais en
réalité il y’a toujours des pertes par choc , par frottement et par singularité:

Pertes par Pertes par


Pertes par choc
frottement singularité
• Entre le fluide • Entre le fluide • Entre le fluide
et les et entre les et les
redresseurs à parois des singularités
la sortie . aubes et les coudes,
parois des élargissement,
redresseurs . changement de
directions
complexes, etc
...
Caractéristique réelle
 Perte par choc:
A la sortie de S2, on installe des éléments fixes (redresseurs) qui permettent de mieux
canaliser le fluide vers la sortie de la pompe (figure 5) :

Figure 5 : Redresseurs N fixé

 Cas (a) : Pas de perte de choc qv=qa (débit d’adaptation)


 Cas (b) et (c) : Perte de charge par choc entre l’écoulement et les redresseurs qv≠ qa.
Caractéristique réelle
 Perte par choc:
La perte de charge par choc est donnée par :

Avec :
 qa : débit d’adaptation (aspiration)
 Kc : Coefficient de perte de charge par choc entre l’écoulement du fluide et
les redresseurs
Caractéristique réelle
 Perte par frottement et par singularité:
Les pertes de charge par frottement sont modélisées par une loi de type rugueux
(Moody) :

Les pertes de charge singulières sont modélisées par :

d’où la perte de charge par frottement et singularité :


Caractéristique réelle
 Perte de charge interne :
La somme de la perte de charge par choc et la perte par frottement et par singularité
définit la quantité perte de charge interne:

 La charge nette de la pompe :

 Le rendement interne:
Caractéristique réelle

Figure 6 : Caractéristique réelle à N fixé

En général, on trace Hn et ηi sur la même courbe. La partie ascendante de Hn peut


conduire à une instabilité de pompage.
Merci pour votre
attention