Vous êtes sur la page 1sur 50

Université Cadi Ayyad

Fsjes - Marrakech

TERMINOLOGIE JURIDIQUE
Notions et Concepts de Droit Public

Pr.BELGHITI Habiba
DF-S2-2015-2016
Chapitre préliminaire

 OBJECTIFS DU COURS DE TERMINOLOGIE


JURIDIQUE
 DÉROULEMENT DU COURS
 EVALUATION FINALE
Chapitre I: Notions générales de
droit public
-A- Quelques « Essais de définitions ».

-B- Les principales branches du droit public.

-C- Les principales sources du droit public.


A- Quelques définitions
Le Droit

Le droit objectif

Le droit subjectif

Le droit privé

Le droit public


Critères de distinction entre le droit public et le droit privé:

Critère Droit public Droit privé


Objet *Organisation et Relations des personnes
fonctionnement des privées entre elles
pouvoirs publics

*Relations entre les


pouvoirs publics et les
personnes privées
But Satisfaction de l’Intérêt Satisfaction de l’Intérêt
Général Privé
Juridictions Juridictions de l’ordre Juridictions de l’ordre
compétentes administratif judiciaire
B- Les principales
branches du droit
public
•Le droit constitutionnel.

•Le droit administratif

•Le droit international public

•Le droit financier.

•Le droit fiscal


C- Les principales
sources
du droit public
•La Constitution.

•Les conventions internationales

•Les lois

•La jurisprudence.

•La doctrine.
Chapitre II-
La notion de l’Etat
Introduction: Essai de définition de l’Etat

A- Les éléments constitutifs de l’Etat.

B- Les formes de l’Etat.

C- Les fonctions de l’Etat.


A- Les éléments constitutifs de l’Etat

1- Le territoire

2- La population

3- La souveraineté.
B- Les formes de l’Etat

1- L’Etat unitaire

2- l’Etat fédéral
1- L’Etat unitaire

-a—Etat unitaire concentré

-b—Etat unitaire déconcentré

-c –Etat unitaire décentralisé

-d– Etat régionalisé


2- L’Etat fédéral
Exemples…………….
( Belgique, Nigéria…)
C- Les fonctions de l’Etat.

L’Etat exerce 3 principaux pouvoirs:

-Le Pouvoir législatif

-Le Pouvoir exécutif

-Le Pouvoir judiciaire


1- Le Pouvoir législatif.
Article 70 : « Le Parlement exerce le pouvoir législatif », et

2- Le Pouvoir exécutif.
Article 89 disposant que « Le gouvernement exerce le pouvoir exécutif »

3- Le Pouvoir judiciaire.
Article 107 : « Le pouvoir judiciaire est indépendant du pouvoir législatif et du
pouvoir exécutif ».
Pouvoir Institutions Titulaires Fonctions
‫السلطة‬ ‫المؤسسات‬ ‫المكلفون‬ ‫الوظائف‬
Adopter les lois
Législatif Parlement Députés Contrôler le pouvoir
‫البرلمان‬ ‫النواب والمستشارين‬ exécutif
‫التشريعية‬
Gouvernement Chef du Exécuter les lois
Exécutif ‫الحكومة‬ gouvernement et ses
‫التنفيذية‬ ministres
‫رئيس الحكومة والوزراء‬

Cours et Tribunaux Juges et Magistrats Veiller au respect de la


Judiciaire ‫المحاكم‬ ‫القضاة‬ loi.
‫القضائية‬ Interpréter la loi.
Chapitre III-
La notion de démocratie
A- La séparation des pouvoirs.

Article 1: « Le régime constitutionnel du royaume est fondé sur la


séparation, l'équilibre et la collaboration des pouvoirs » .

B- L’égalité civique.

Article 6:«La loi est l’expression suprême de la volonté de la nation.


Tous, personnes physiques ou morales, y compris les pouvoirs publics
sont égaux devant elle et tenus de s’y soumettre »

C- Le pluralisme politique.

Article 7 : « ….Il ne peut y avoir de parti unique… »


Chapitre IV-
Droits de l’homme et Libertés publiques
A- Les Droits de l’Homme:
Droits de 1ère génération……………………

Droits de 2nde génération…………………

Droits de 3ème génération……………….


L’universalité et l’indivisibilité des droits de l’homme.

Les droits de l’homme sont les droits inaliénables de tous les êtres humains, quels
que soient leur nationalité, lieu de résidence, sexe, origine ethnique ou nationale,
couleur, religion, langue ou toute autre condition.

Les droits de l’homme universels sont garantis par la loi, sous forme de traités, de
droit coutumier international, de principes généraux et autres sources de droit
international. L’arsenal juridique des droits de l’homme incite les gouvernements à
agir d’une certaine manière ou de renoncer à certains actes afin de promouvoir et
protéger les droits de la l’homme.

Le principe de l’universalité des droits de l’homme a été proclamé pour la


première fois dans la Déclaration universelle des droits de l’homme en 1948. Il a été
réitéré par la suite dans de nombreuses conventions, déclarations et résolutions

De même, tous les droits de l’homme sont indivisibles, qu’ils soient civils,
politiques, économiques, sociaux ou culturels.
Obligations des Etats
 Le droit international impose aux Etats l’obligation et le devoir de
respecter, protéger et instaurer les droits de l’homme.
 Respecter les droits de l’homme signifie que les Etats évitent au
cours de leurs interventions d’entraver l’exercice des droits de
l’homme.
 Protéger signifie que les Etats doivent protéger les individus et les
groupes d’individus contre les violations des droits de l’homme.
 Instaurer signifie que les Etats doivent prendre des mesures
positives pour institutionnaliser l’exercice des droits
fondamentaux de l’homme.
Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes
de discrimination raciale (1965)
Pacte international relatif aux droits civils et politiques (1966)
Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et
culturels (1966)

Convention relative aux droits de l’enfant (1989)

Convention sur l’élimination de toutes les formes de


discrimination à l’égard des femmes (1979)

Convention contre la torture et autres peines et traitements


cruels, inhumains ou dégradants (1984)

Convention internationale sur la protection des droits de tous les


travailleurs migrants et des membres de leur famille (1990)
Extrait de la déclaration universelle des droits de l’homme
Adoptée et proclamée par l'Assemblée générale dans sa résolution 217 A (III) le 10 décembre 1948)

Article premier
Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de
conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.
Article 2
Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration,
sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique
ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre
situation.

De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou
du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle,
non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.
Article 3
.Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.
Article 4
Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes
leurs formes.
Article 5
Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.
Droit à l’égalité

Droit à ne pas subir de discrimination

Droit de toute personne à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne

Droit à ne pas être tenu en esclavage

Droit à ne pas être soumis à la torture, ni à des traitements dégradants

Droit de toute personne à la reconnaissance de sa personnalité juridique

Droit à l’égalité devant la loi

Droit à un recours effectif devant les juridictions compétentes

Droit à ne pas être arbitrairement arrêté ou exilé

Droit de toute personne à ce que sa cause soit entendue équitablement et


publiquement
Droit de toute personne à être présumée innocente jusqu’à ce
que sa culpabilité ait été légalement établie

Droit de toute personne à ne pas être l’objet d’immixtions


arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa
correspondance

Droit de circuler librement à l’intérieur et à l’extérieur d’un Etat

Droit d’asile dans d’autres pays en cas de persécution

Droit à une nationalité et liberté d’en changer

Droit au mariage et à la famille

Droit à la propriété

Liberté de pensée et de religion


Liberté d’opinion et d’expression

Droit à la liberté de réunion et d’association pacifiques

Droit de participer à la direction des affaires publiques de son pays et


aux élections libres

Droit à la sécurité sociale

Droit de toute personne au libre choix de son travail et de s’affilier à des


syndicats

Droit au repos et aux loisirs

Droit à un niveau de vie suffisant

Droit à l’éducation
Droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté
Droit à un ordre social tel que les droits et libertés énoncés dans la
DUDH puissent y trouver plein effet
•La Convention américaine des droits de l’homme de 1969.

•La Charte africaine des droits de l’homme et des peuples,


adoptée en 1986 au sein de l’Union africaine (aujourd’hui
connue sous le nom d’Organisation de l’Unité Africaine).

•La déclaration islamique des droits de l’homme

•La charte arabe des droits de l’homme.

•La Déclaration asiatique des droits de l’homme.

•La Convention européenne des droits de l’homme, avec sa


Cour européenne des droits de l’homme sise à Strasbourg.
Instruments marocains de protection
des droits de l’homme
 Le Conseil National des Droits de l’Homme ;
 L’Institution « Al-Wassit » -le Médiateur- ;
 La Délégation Interministérielle aux Droits de l'Homme ;
 L’Autorité pour la Parité et la Lutte contre toutes Formes de
Discrimination ;
 L’Instance Nationale de la Probité et de Lutte contre la
Corruption ;
B- Les libertés Publiques
l’article 4 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 :
« La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui
ne nuit pas à autrui. Ainsi, l’exercice des droits
naturels de chaque homme n’a de bornes que
celles qui assurent aux autres membres de la
société la jouissance de ces mêmes droits. Ces
bornes ne peuvent être déterminées que par la
loi »,
…que la loi seule détermine les conditions
d’exercice des libertés et en fixe les limites.
La loi est, de ce point de vue, la première
garantie des libertés
 Il s’agit de libertés, càd d’actions que l’on peut exercer sans
contraintes,

 Et ces libertés sont publiques càd que c’est aux organes de l’État,
titulaire de la souveraineté juridique, qu’il revient de réaliser les
conditions d’exercice de ces libertés.

 Le caractère concret de ces libertés permet de les distinguer des


droits de l’homme…

On peut donc affirmer que les Libertés Publiques sont l'ensemble


des droits et des libertés individuelles et collectives garantis et
protégés par les textes législatifs et donc par l'Etat
Autrement dit, une liberté est publique lorsqu’elle est:

encadrée par le droit,

consacrée par une norme obligatoire

 et garantie par un juge doté


de voies d’exécution
( Elle présente donc certaines différences avec les
droits fondamentaux……..)
Il existe plusieurs types de libertés publiques
.
1- Les libertés individuelles: ‫الحريات الفردية‬
a- Les libertés de la personne ‫الحريات الشخصية‬
a-1.La sûreté ‫ األمن‬:
*Le droit à un procès équitable devant un juge indépendant
et impartial. ‫الحق في محاكمة عادلة أمام قضاء مستقل ونزيه‬
*Le droit au respect des principes fondamentaux(Art 23 et 24):
-Le principe de la légalité des délits et des peines.
-Le principe de la non rétroactivité des lois pénales.
- Le principe de la présomption d’innocence.
a-2. La liberté de la vie privée (Art 24 de la Constitution Du Maroc (C.M)
*La liberté du domicile
*Le droit au secret de la correspondance

a-3. La liberté d’aller et venir (de circuler)

a-4. Les libertés corporelles


*Le droit à la vie
*Le droit à l’intégrité physique et morale
* Le droit de disposer de son corps
b- Les libertés de l’esprit (libertés intellectuelles) ‫الحريات‬
‫الفكرية‬. (Art 25 à 28 de la CM)
*La liberté d’opinion ‫حرية الرأي‬

•La liberté religieuse ‫حرية االعتقاد أو حرية التدين‬

•La liberté de création, publication et


d’exposition…......‫حرية االبداع والنشر والعرض‬

•La liberté d’information ‫حق الحصول على المعلومة‬

•La liberté de la presse ‫حرية الصحافة‬


2- Les libertés collectives ‫ الحريات الجماعية‬.

a-La liberté de réunion

b-La liberté d’association

c-La liberté de manifestation


Sur le plan juridique, les libertés publiques posent trois types
de problèmes :

 leur reconnaissance ‫االعتراف‬

leur réglementation ‫التقنين‬

leur protection ‫الحفاظ‬

Exemples:………………..
CHAPITRE V-
LE SYSTÈME JUDICIAIRE DU
ROYAUME DU MAROC
I- Principes généraux du système
judiciaire marocain
1. Le principe d’égalité
2. Le principe du double degré de juridiction
3. Le principe de gratuité de la justice
4. Le principe de la collégialité
5. Le principe de l’indépendance de la justice
6. Le principe du caractère contradictoire de la procédure
II- Les juridictions du Royaume
1. Les juridictions de droit
commun
2. Les juridictions spécialisées
3. Les juridictions d’exception
1- Les juridiction de droit commun
Les juridictions de proximité
Les tribunaux de première instance
Les Cours d’Appel
La Cour de Cassation
2-Les juridictions spécialisées

 Les juridictions administratives

 Les juridictions commerciales


3-Les juridictions d’exception

Le tribunal permanent des forces


armées

Vous aimerez peut-être aussi