Vous êtes sur la page 1sur 25

Techniques de

Banque
Le Compte en banque

 La Banque, comme tout prestataire de services,


est liée à ses clients par des contrats .
 Par ailleurs, les opérations de Banque comme
les opérations de crédit entrent dans la
définition d’actes de commerce de l’article 6-7°
du code de commerce.

03/08/2020 2
Le Compte en banque
Articles 487 à 508 du code de commerce

 Les dispositions communes aux comptes


concernent les conditions d’ouverture et les
relevés de compte.

03/08/2020 3
La notion de droit au compte
Cette notion a été instituée par les dispositions de
l’article 65 de la loi bancaire du 06 juillet 1993,
en vertu desquelles: 
Toute personne qui s’est vu refuser l’ouverture d’un
compte de dépôt après l’avoir demandée par lettre
recommandée avec A.R à plusieurs établissements
de crédit et qui de ce fait, ne dispose d’aucun
compte dépôt, peut demander à BAM de désigner
un établissement de crédit auprès duquel elle
pourra se faire ouvrir un tel compte. Lorsqu’elle
estime que le refus n’est pas fondé, BAM désigne
l’établissement auprès duquel le compte sera ouvert
.Ce dernier peut limiter les services liés à
l’ouverture du compte aux opérations de caisse. »

03/08/2020 4
Les conditions d’ouverture
des comptes
 L’ouverture d’un compte est laissée à la
discrétion des Banques. Le Banquier est
parfaitement libre d’accepter ou de refuser une
ouverture de compte.
 Le code de commerce réglemente désormais les
conditions générales d’ouverture de compte
telles que pratiquées par les banques.

03/08/2020 5
Le Compte en Banque
La pluralité de comptes:
 Un client peut ouvrir plusieurs comptes
dans une ou plusieures agences d’un
même établissement bancaire.
 L’article 489 dispose néanmoins que
« chacun de ces comptes fonctionnent
indépendamment des autres », à moins
que les parties n’en conviennent
autrement, notamment en prévoyant une
consolidation des comptes.

03/08/2020 6
Les réponses aux particuliers
 Le compte bancaire:
 L’acte fondamental de l’entrée en relation avec la Banque est
l’ouverture d’un compte , c’est la détention d’un compte qui
donne la qualité de Client;
 Le Client trouve dans ce compte la sécurité et la commodité
car son argent est à l’abri du vol et de pert ,et la
transformation de sa monnaie fiduciaire en monnaie
scripturale qu’il peut véhiculer par simple émission de
cheque ou utilisation de carte et il peut recevoir de son cote de
la monnaie scripturale par virement du salaire et prestations;
 De sa part le Banquier trouve dans le compte une source de
dépôts indispensable pour son activité de Préteur ( de la
matière première) d’autant plus il accepte de devenir le
mandataire de son client, exécute ses ordres de paiement et
procède aux recouvrement de ses valeurs remises;
Les réponses aux particuliers
 C’est quoi un compte? D’après le Petit Robert il s’agit
d’un état contenant l’énumération , le calcul des recettes
et des dépenses;
 Le compte enregistre au crédit (colonne de droite) les
sommes déposés ou reçues ,au débit (colonne de
gauche) les dépenses et sorties ,et la différence entre ces
opérations récapitulées sur un relevé de compte
constitue le solde qui devrait être créditeur sauf
autorisation;
 La Banque offre deux types de comptes:
* Le compte individuel et le compte collectif;
Les réponses aux particuliers

 Le compte individuel : fonctionne Avec un seul titulaire


ayant l’habilité de faire fonctionner le compte, toute fois
le Client peut donner procuration à un mandataire
pour le faire à sa place selon des pouvoirs définis , la
coutume veut que la Banque met à la disposition de son
Client un model pré-imprimé qui doit comporter la date
,le lieu de création et la signature du mandant (bon
pour pouvoir) et celle du mandataire (bon pour
acceptation) sachant que le mandant reste responsable
des actes commis par le mandataire jusqu’à
résiliation ,sinon elle devient caduc au décès du
mandant.
Comptes collectifs
 Article 490 : L'établissement bancaire peut
ouvrir des comptes collectifs avec ou sans
solidarité.

03/08/2020 10
Les réponses aux particuliers

 Le compte collectif par souhait ou nécessité


deux personnes ou plus peuvent avoir un seul
compte collectif

 exemple ,compte joint d’un ménage; qui


crée une double solidarité, Passive , car chacun
est responsable des actes commis par l’autre et
Active par la confiance qui règne entre les Co-
titulaires.
Les réponses aux particuliers

 Qui peut ouvrir un compte?


 Les particuliers capables : la capacité civile est le pouvoir
reconnu par la loi d’accomplir des actes et prendre des
engagements et défendre leurs intérêts.
 La loi énumère ceux qui ne sont pas capable à écarter
de l’ensemble.
 L’age de majorité au Maroc est 18 ans ,mais la loi accorde
au mineur la possibilité d’être émancipé si le tuteur le
juge apte à partir de l’age de 16 ans (déclaration auprès
du juge des tutelles) aussi le mineur acquiert une
capacité juridique , il peut être commerçant avec
autorisation du tuteur cette autorisation doit être affichée
au tribunal de 1’ére instance.
Les réponses aux particuliers
 Donc homme ou femme marocains ainsi que les étrangers
ouvriront librement un compte.
 Avec des particularités réservées:
- aux étrangers selon le sexe l’age et la résidence
- aux incapables mineurs et majeurs suivant la forme
d’incapacité et son degré
• Comment ouvrir un compte : il s’agit d’un acte
juridique qui engage la responsabilité du Banquier qui
devrait être attentif vis-à-vis du prospect et vérifie :
L’ouverture de compte:

 L’article 488 du C.C. impose à la banque, préalablement à


l’ouverture d’un compte, de vérifier:

 - L’identité du postulant (obligation de présenter un


document officiel), Etat civil , Domicile , Nationalité ,
Capacité Civile et capacité bancaire

 - Le report de l’intégralité des renseignements sur le carton


d’ouverture ou de signature;

 - Conservation d’une copie d’identité dans le dossier


d’ouvertur

03/08/2020 14
Les obligations introduites par la
circulaire n°36/G/2003 relative
au Devoir de vigilance

La circulaire n°36/G/2003 relative au devoir de


vigilance incombant aux Établissements de
Crédit a introduit un certain nombre
d’obligations concernant:
 La connaissance précise de la clientèle de la banque;
 La surveillance des opérations de la clientèle notamment
celles représentant un degré de risque important ;
 La conservation et la mise à jour de la documentation
afférente à la clientèle et aux opérations qu’elle effectue.

03/08/2020 15
Identification de la clientèle:
Principe: Connaissance du client
Obligations:
Vérification d’adresse:
 « Lettre d’accueil » à adresser au client

 En cas d’adresse erronée s’assurer par tous

moyens de l’adresse exacte.


A défaut, possibilité de décliner l’entrée en
relation et clôturer le compte

03/08/2020 16
Identification de la clientèle:

Principe: Connaissance du client


Obligations :
 Recueillir les pièces justificatives pour
identifier la clientèle (titulaires et
mandataires):
 Examen minutieux pour s’assurer de leur

régularité apparente. Rejet en cas


d’anomalies.
 Demande de justificatifs complémentairess

03/08/2020 17
Identification de la clientèle:
 Établir une fiche d’ouverture de compte
à conserver avec les copies des
documents d’identité présentés;

 Établir et conserver un compte rendu


d’entretien

03/08/2020 18
Conservation et mise à
jour de la documentation:
 Conservation pendant 10 ans:

 des documents justifiant de l’identité des


clients (et non clients)

 des pièces relatives aux opérations.

03/08/2020 19
Conservation et mise à jour
de la documentation:
 L’organisation des archives doit être
performante (reconstitution et rapidité)

 Mise à jour régulière des éléments


d’identification des clients

 Mise à jour progressive des dossiers


d’identification de la clientèle existante

03/08/2020 20
Le compte à vue:
Définition:
 Aux termes de l’article 493, le compte à vue est
un « contrat par lequel la banque convient
avec son client d’inscrire sur un relevé unique
leurs créances réciproques sous forme
d’articles de crédit et de débit, dont la fusion
permet de dégager à tout instant un solde
provisoire en faveur de l’une des parties. »

03/08/2020 21
Le compte à vue:

Ouverture de compte et ouverture de crédit


 L’article 499 pose nettement la distinction entre
l’ouverture de compte et l’ouverture de crédit, en
précisant que la première n’emporte pas la seconde.
 En conséquence, si le compte fait apparaître un solde
débiteur, le client est tenu de le rembourser à moins
que l’établissement bancaire ne lui accorde un délai.

N.B: le solde débiteur qui revêt un caractère répétitif et


régulier est assimilé à une ouverture de crédit tacite
03/08/2020 22
L’extinction du contrat:
 Le contrat bancaire de compte à vue prend fin dans
les conditions suivantes:
 Volonté des parties;

N.B:Si la rupture est à l’initiative du client, aucun


préavis n’est à observer; au cas où la banque
prendrait l’initiative de la rupture, elle doit observer
un préavis de 60 jours (art.503).
 Décès;
 Incapacité;
 Redressement ou liquidation judiciaire.

03/08/2020 23
Le dépôt de fonds:
L’obligation de restitution de la Banque:
 L’article 509 rendant l’établissement bancaire propriétaire
des fonds, confère à celui-ci le droit d’en disposer.
Toutefois, il est tenu à une obligation de restitution.
 Cette obligation de restitution est absolue; elle ne souffre
d’aucune limitation légale. Il en découle les règles
suivantes:
 Le dépositaire n’est pas libéré de cette obligation s’il paie
un ordre non signé par le déposant ou son mandataire
(art.510 al.1) ou s’il venait à perdre les fonds déposés par
suite d’un événement de force majeure (art.510 al.2) par
dérogation aux dispositions de l’article 793 du DOC.
 Cette règle ne s’applique pas en cas de saisie, le
dépositaire est alors libéré s’il paie un ordre signé par
une personne autre que le déposant.

03/08/2020 24
 Les sommes encaissées doivent être mises à
la disposition du déposant, notamment par
inscription à son compte à vue.

03/08/2020 25