Vous êtes sur la page 1sur 17

Aubin Chevrier, Charlotte Courtat , Julie Carbonnier, Eva Decante

Groupe 2
Sommaire
I- Présentation du marché du goûter
- Analyse de la demande
- Analyse de l’environnement (PESTEL)
- Analyse concurrentielle
•  
II- Tendances de consommation
Analyse des entretiens qualitatifs
Sociologie et anthropologie alimentaire
Etude quantitative
Mapping

III- Innovation
• Présentation de notre innovation
• Concept board
• SWOT
• Marketing mix (4P)
• Difficultés rencontrées
Présentation du marché
Marché du goû ter : 13,5 milliards d'euros par an

En 2015 environ 500 000


tonnes de gâteaux ont été
Les enfants sont
consommés
72% à goûter
très
régulièrement en
2013 contre 62%
en 2003
Croissance du marché
de 0,5% par an

Ordre de priorité dans l’achat d’un goû ter :


envie de l’enfant, qualité du produit, prix, marque
ECONOMIQUE SOCIOCULTUREL

PESTEL crise
crise économique
économique Plan
Plan nutritionnel
nutritionnel mis
recherche de
recherche
mis en
de produits
avant 
en avant 
produits répondant
répondant
baisse
baisse du
du pouvoir
pouvoir d’achat
d’achat des
des davantage
davantage àà des
des normes
normes diététiques
diététiques
ménages
ménages (2,54% en 2000, 1,12% en
(2,54% en 2000, 1,12% en
2015) source INSEE Diminution
Diminution du du pourcentage
pourcentage dede femmes
femmes
POLITIQUE 2015) source INSEE
au foyer,
foyer, elles
elles étaient
au étaient 3,5
3,5 millions
millions en
en
(Les
(Les dépenses
dépenses de
de consommation
consommation des des 1991, et ne sont plus que 2,1 millions
1991, et ne sont plus que 2,1 millions
ménages concernant les produits
ménages concernant les produits en
en 2001.
2001. (source
(source INSEE)
INSEE)
Politique
Politique monétaire européenne 
monétaire européenne  alimentaires
alimentaires et
et boissons
boissons alcoolisées
alcoolisées
stabilité des prix représentaient
représentaient 12,6% des dépenses
12,6% des dépenses de
de les
les enfants
enfants consomment
consomment davantage
davantage
stabilité des prix
consommation des
consommation des ménages
ménages enen 1985,
1985, de
de goû ters industriels, et de plus
goû ters industriels, et de plus en
en
 Politique
 Politique de
de libre
libre échange
échange de
de la
la zone elles plus en compagnies de nounous
zone elles ne
ne repré
repré sentent
sentent plus
plus que
que 10,1%
10,1% plus en compagnies de nounous
euro permet d’importer
euro permet d’importer des des en 2015. Source INSEE)
en 2015. Source INSEE)   
produits
produits pour
pour un
un coû
coû tt moindre
moindre
augmentation
augmentation du du prix
prix de
  
de LEGAL
l’alimentation,
l’alimentation, de 14,63% entre
de 14,63% entre 2004
2004 et
et
2014 (Source INSEE)
2014 (Source INSEE)

TECHNOLOGIQUE    Déclaration
Déclaration nutritionnelle
nutritionnelle
obligatoirement
obligatoirement présente
présente sur
sur les
les
emballages
emballages alimentaires à compter du
alimentaires à compter du
ECOLOGIQUE 13 décembre 2016. (Source site du
 Hausse 13 décembre 2016. (Source site du
 Hausse des
des dépenses
dépenses en
en R&D
R&D gouvernement)
(+43,8% entre gouvernement)
(+43,8% entre 2003
2003 et
et 2013,
2013, source
source
Banque Mondiale) Les
Banque Mondiale) Importance Les publicités
publicités pour
pour les
les produits
produits
Importance dudu marché
marché bio,
bio, le
le marché
marché
de alimentaires
alimentaires doivent comporter un
doivent comporter un
innovations
innovations et
et améliorations
améliorations de la consommation des produits bio
la consommation des produits bio àà
message d’avertissement
message d’avertissement sanitaire,
sanitaire,
possibles,
possibles, machines plus
machines plus domicile
domicile aa augmenté
augmenté de
de 20%
20% entre
entre
depuis
depuis le
le 1
1er mars
er
mars 2007.
2007. (dispositif
(dispositif 1
1
performantes,
performantes, diminution du
diminution du coû
coû tt de
de 2012
2012 et 2014 (source Agence BIO)
et 2014 (source Agence BIO)
de
de la loi de santé publique du 9 aoû tt
la loi de santé publique du 9 aoû
production unitaire
production unitaire    2004)
2004)
Etude qualitative
•  
« Le gouter c’est l’enfance et
la sortie de l’école, il a
davantage une fonction
« Sucré, relationnelle que le repas, il est
savoureux, libre » plus intime de par l’absence
Baptiste, 15 ans du père (…) » Catherine, 54 ans

« Décrire mon gouter ….


Revitalisation, détente,
plaisir » Paul, 27ans
Sociologie et anthropologie alimentaire
Le goû ter est un
Le cadre scolaire a symbole du
routinisé et patrimoine
institutionnalisé alimentaire
le gouter, les enfantin
enfants se
l’approprie de par
sa régularité
(DELALAWDE)

• C’est un moment de communication, générant du lien social. Il est détourné de sa fonction


nourriciè re et nutritive originelle, il représente aussi bien la commensalité et la convivialité
(FISCHLER)
Etude quantitative
Tris à plat

A quelle occasion
Accepteriez-vous achetez-vous
que l’enfant ait la possibilité de
le goûetter
prévoir dede votreseul
choisir enfant?
son goû ter?
Tris croisés

• Seriez-vous
Quels produitsintéressés pour récupérer
aimeriez-vous trouver le goû le
dans ter
de votre enfant
goû ter dans un
de votre distributeur?
enfant?
Mapping
Présentation de notre innovation
Concept
board
SWOT
  Opportunités Menaces
Mettre en avant les forces de notre produit Utiliser les forces pour éviter les
par rapport aux opportunités du marché menaces
   
Les produits phares de notre innovation Notre offre s’appuie sur des
bénéficient d’un effet de tendance et des produits de bonne qualité, à nous de
nouvelles habitudes de consommations de travailler sur notre communication
l’alimentation. pour rassurer les consommateurs
Forces   sur la fiabilité de nos services.
  Nos bornes doivent avoir des
localisations stratégiques, ( exemple
: sortie des écoles, prè s des stades,
des arrêts de bus) et être simples
d’utilisation.

Surmonter les faiblesses en s'appuyant sur Minimiser les faiblesses et éviter les
les opportunités menaces
 
L’application doit pourvoir proposer des Ne pas multiplier l’implantation des
Faiblesses contenus toujours renouvelés, et surfer sur bornes dans un premier temps pour
les tendances de consommations pour étaler le coû t de leur mise en
éviter la lassitude de l’utilisateur. service.
Marketing mix
Prix
1,50€- 4€

Promotion Produit
NUTRIGOUT
publiciité ciblée, choix différencié de
salons gouter

Place
Distributeurs
Difficultés rencontrées

• Le concept de commande en ligne bouscule les mœurs de


consommation, cela semble trop prématuré pour ce marché

• La volonté d’un goû ter plus sain s’est fait ressentir lors de
l’étude qualitative, mais le moyen d’achat par internet n’a
pas l’air de convaincre les parents.

• En effet, l’idée de laisser les enfants commander leur goû ter


en totale autonomie à travers l’application gêne les parents.

hu NOT GO !
Sources:
• LSA, Hors série, Octobre 2015, Epicerie goû ter « Compotes »
• LSA 26 juin 2014, « Du bon, du sain, du ludique pour le goû ter. »
• LSA, Hors série, Octobre 2016, Epicerie goû ter, « Biscuits »
• LSA 6 juin 2013, Dossier, « La bataille du goû ter »
• LSA 25 juin 2015, « Les industriels du goû ter soignent les petites faims »
• Etude Xerfi, La fabrication de biscuits et de pâ tisserie industrielles

• http://www.delphes-indexpresse.com/article.asp?type=interne&nodoc=1189590
• http://www.delphes-indexpresse.com/article.asp?type=interne&nodoc=1162173
• http://nouveau.europresse.com/Link/RENNES2T_2/news%c2%b720161013%c2%b7GIL%c
2%b7163165
• http://www.lsa-conso.fr/la-bataille-du-gouter,143562
http://www.cci.fr/c/document_library/get_file?uuid=779bbc0d-21e1-40c9-ba73-d9a322c7e
9fd&groupId=10928

http://www.lsa-conso.fr/pas-de-penurie-dans-le-gouter,130809
http://www.ifop.com/?option=com_publication&type=poll&id=1421
https://aof.revues.org/7757
http://www.neorestauration.com/article/des-moments-de-consommation-a-investir,32278
http://www.ouest-france.fr/economie/agroalimentaire/bn-lu-saint-michel-la-part-du-gateau
-4476723
•  
•  Sources consultées du 15/10/2016 au 20/11/2016
Remerciements
L’ensemble des
professeurs

Les personnes ayant pris


le temps de répondre à
nos questionnaires

Frédérique Rolland
Directrice de l’école
maternelle Mireille Prieur