Vous êtes sur la page 1sur 5

Comment des changements de coûts de

transaction, résultant d’innovations


technologiques, conduisent à des changements
radicaux des structures des entreprises ?

I. Les innovations technologiques


bouleversent les coûts transactionnels
II. En découle une transformation profonde
de la structure des entreprises
Définitions
• Coûts de transaction : Somme des coûts encourus
dans le processus d’achat et de vente Frais
d’information, de courtage, coût d’opportunité du
temps consacré aux transactions
• Innovations technologiques : Industrialisation et
commercialisation d’une invention  Nouveau
produit, nouveau procédé de fabrication,
nouveaux débouchés
• Structure des entreprises : Ici on parle du choix de
produire ou d’acheter dans les étapes
intermédiaires de production notamment
I. Des coûts de transaction bouleversés
• A. L’innovation de produit : nouveaux moyens de
transports qui jouent sur les coûts de transaction
(de transports)

• B.L’innovation de procédés et de débouchés :


Internet qui révolutionne les moyens
d’information et de communication, et la
production au sein des entreprises (coûts quasi-
nuls)/Les grandes surfaces …
Coûts de transaction qui baissent donc
sensiblement
II. La transformation des structures des
entreprises
• A. Une intégration (la captation de toutes les
étapes de production par la même entreprise) qui
ne semble plus la meilleure stratégie : la fin de la
théorie de Coase
• B. Une externalisation (la spécialisation
croissante : une entreprise se concentre sur une
activité économique précise) d’autant plus
rentable : flexibilité de la sous-traitance, baisse
des coûts de production …
Moins d’intégration, plus d’externalisation
Ouverture
• Des entreprises mondialisées et l’apparition
des entreprises fantômes : Apple qui n’a plus
que sa fonction de conception, toute la
production, transport, commercialisation
dépendent des sous-traitants
• Cependant il reste beaucoup d’intégration, et
d’entreprises qui s’étendent par filiales
notamment à l’étranger (entreprise-monde, ou
entreprise-réseau : Nike)