Vous êtes sur la page 1sur 14

Communication

Non
Violente
Réalisé par:
Chaïmae El rhouat
Najoua Ait Ali
Rim Semmar
Ikram Ounaim
Aahd Ferdi
PLAN
Introduction
 
I. Notion de la communication non violente 
1. Définition selon :
1.1. Marshall Rosenberg
1.2. Thomas d’Ansembourg
1.3. David Servan-Schreiber

2. Objectifs de la CNV
3. Rôles de la CNV
4. Avantages de la CNV
5. Etapes de la CNV
6. Processus de la CNV
7. Principes de la CNV
 
II. Conseils pour pratiquer la CNV
III. Pour quoi et pour qui la CNV ?

Conclusion
INTRODUCTI
ON
DEFINITION
Marshall Rosenberg :
Marshall Rosenberg propose une définition du processus de la CNV, processus qui, selon lui, est
continuellement remis en question.
« La Communication Non Violente, c'est la combinaison d'un langage, d'une façon de penser, d'un
savoir-faire en communication et de moyens d'influence qui servent mon désir de faire trois choses. »

Thomas d’Ansembourg :
Selon Thomas d'Ansembourg, le processus de la CNV vise à :
•Aider à éclaircir ce que nous vivons. Il s'agit de prendre pleinement conscience de ses propres
sentiments et de ceux de l'autre.

David Servan-Schreiber
David Servan-Schreiber décrit le processus de la CNV en termes relativement simples. Selon lui :
•le premier principe de la CNV est de : Remplacer tout jugement par une observation objective.
•Le second principe est d'éviter tout jugement sur son interlocuteur.
OBJECTIFS

• Apprendre à communiquer afin de désamorcer les conflits.


• S’exprimer de manière concise avec des demandes claires.
• Décoder l’agressivité d’autrui.
• Viser à instaurer des relations harmonieuses et respectueuses entre les êtres
humains.
RÔLE
• Enseigner à communiquer autrement.
• Aide à changer de posture.
• Aide des personnes relativement timorées ou timides à exprimer ce qu’ils
ressentent ou souhaitent.
• Rester en communication.
• Cultiver un état de compassion.
• Assumer la responsabilité de nos propres émotions, paroles et actions.
• Ne pas prendre la responsabilité des émotions d’autrui.
AVANTAGES

• La CNV introduit dans la vie de ceux qui la pratiquent un nouveau caractère tel
que, la compassion, la coopération avec les autres et le respect.
• Elle permet de régler les conflits
• Elle permettra d’avoir un peu plus confiance en vous, de déterminer tous vos
besoins en y faisant face. Elle permet également d’être indépendant.
• Elle permet pareillement à ceux qui ont du mal à communiquer avec les autres de
mieux s’ouvrir.
• Favoriser l'acceptation de l'autre et le respect des différences.
ETAPES
• La première étape : observation
Elle Consiste à décrire une situation de manière objective et neutre et à séparer
observation et évaluation, cette description doit être sans jugements, sans
comparaison, sans menaces ou exigences.
Grâce à cette étape la personne ne se sentira pas attaqué personnellement. Il restera
à l’écoute plutôt que passer en  mode défense.

• La deuxième étape : le sentiment


Elle consiste à exprimer ce que l’on ressent face à une situation avec bienveillance en
utilisant le je.
Dans Cette étape on ne constitue pas une agression ni un jugement, je parle de moi et
de mon ressenti uniquement.
• La troisième étape : le besoin
On doit exprimer notre besoin puisque nos besoins sont liés à nos pensées, nos
émotions. Ces besoins nous aident à trouver des solutions car Pour trouver des
solutions, il faut que nous sachions quels sont les besoins non satisfaits des
personnes. Une fois que nos besoins seront satisfaits, il n’y aura plus de problème,
tout le monde sera heureux.

• La quatrième étape : la demande


C’est une action concrète qui répond au besoin exprimé.
PROCESSUS
Le processus de Communication Non Violente peut être utilisé de trois manières :
•L’auto-empathie
•L’expression authentique
•Empathie
Pour que ce processus favorise réellement la coopération et le dialogue, cela
suppose :
•Une attention au moment présent ;
•Une intention claire de favoriser le dialogue et la coopération
PRINCIPES
Reprendre la responsabilité de tes émotions
•Observation
•Sentiment
•Besoin
•Demande
 
Te débarrasser du « tu » qui tue!
Lorsqu’on commence à attaquer les autres même si on est coupable.

Chercher le « oui » derrière le « non » 


Lorsque la personne est entrée en conflit avec toi, sa priorité n’était pas de te dire non et
de s’opposer à ton point de vue, mais de dire oui à ses propres besoins.

Formuler des demandes claires et concrètes


Une fois tes besoins identifiés et exprimés, et les sentiments et besoins de l’autre
clarifiés, il est donc essentiel de formuler une demande claire et concrète pour
parvenir à une solution qui conviendra à tous.
CONSEILS

• Écoutez attentivement ce que dit l’autre personne


• Parlez de manière proactive
• Ecoutez pour comprendre, pas pour répondre
Pour quoi et pour qui la CNV

• Mettre en lien avec ce qui est vivant en nous et dans les autres
• Reconsidérer notre façon de nous exprimer, d’écouter et de résoudre les conflits
• Le langage de la CNV éveille notre capacité à nous montrer empathiques et vrais.
CONCLUSION