Vous êtes sur la page 1sur 43

EXAMEN CLINIQUE

DE L’ÉPAULE
PLAN

• Introduction
• Rappel anatomique
• Mobilité articulaire
• Examen clinique
• Conclusion
INTRODUCTION

• En pathologie ostéo-articulaire, l’examen clinique est avec l’interrogatoire, un


préliminaire indispensable, permettant de poser un diagnostic ou d’orienter
les examens para cliniques.
• L’épaule n’échappe pas à la règle, et bien que pouvant paraître un peu
complexe au départ, un examen systématisé, deviendra rapidement
reproductible et fiable.
RAPPEL ANATOMIQUE

1. L'épaule osseuse

2. L'épaule musculaire

3. Les articulations

4. Les nerfs et artères de l’épaule


L'ÉPAULE OSSEUSE

• L’épaule se compose de trois os, dont les mobilités sont très intriquées.
Ces trois os sont la clavicule, la scapula ou omoplate et l’humérus
• La partie supérieure de l’humérus est formée de 3 parties :
• une zone recouverte de cartilage : la tête,
• une zone ou s’insère les tendons du muscle sous et sus-épineux : le trochiter ou grosse
tubérosité
• une zone ou s’insère le muscle sous-scapulaire : le trochin ou petite tubérosité
• en dessous de cette région ce trouve le col qui est la jonction entre la tête et la partie
longue : la diaphyse.
• La scapula (ou omoplate) possède 3 parties :
• une zone recouverte de cartilage : la glène,
• une excroissance osseuse à l’avant de l’épaule : l’apophyse coracoïde.
• une excroissance osseuse à l’arrière de l’épaule  l’acromion.
• L’acromion peut présenter différentes formes anatomiques.
• Il existe un ligament tendu entre l’acromion et l’apophyse coracoïde, nommé ligament
coraco-acromial, qui réalise avec l’acromion une arche ostéo-fibreuse au dessus de la tête de
l’humérus.
2. L'ÉPAULE MUSCULAIRE

• Les mouvements d’élévation et de rotation de l’épaule sont assurés par


plusieurs groupes musculaires dont les actions se complètent.
• Un muscle tire l’humérus vers le haut (le deltoïde), d’autres muscles vers le
bas (le grand rond, le grand dorsal et le grand pectoral), d’autres encore en
arrière ou en avant.
• La coiffe des rotateurs est le nom donné à un ensemble composé de quatre
tendons (sous-scapulaire, sus-épineux, sous-épineux, petit rond). Ces tendons
coiffent la tête de l’humérus comme un chapeau et initient la rotation de la tête de
l’humérus
3. LES ARTICULATIONS

a) L’articulation gléno-humérale
• L’épaule est une articulation très mobile, et le pendant de cette mobilité est
qu’elle est donc plus soumise aux luxations. Autour de la glène se trouve le
bourrelet, fibrocartilage qui améliore la stabilité de la tête de l’humérus. Sur la
partie supérieure du bourrelet et la glène s’insère le tendon du long biceps.
• L’articulation est entourée d’un manchon fibreux appelé la capsule, qui
s’épaissit à certains endroits pour former des ligaments qui maintiennent une
bonne congruence entre les deux pièces osseuses.
3. LES ARTICULATIONS

b) L’articulation acromio-claviculaire
• L’acromion est le nom donné à une partie de l’os de l’omoplate (ou scapula), qui
forme une excroissance osseuse supérieure et postérieure. L’articulation reliant
l’acromion à la clavicule est dénommée l’articulation acromio-claviculaire. Cette
articulation est stabilisée par la capsule, les ligaments coraco-claviculaire, conoïde
et trapézoïde, ainsi que par le muscle deltoïde, qui s’insère de part et d’autre de
l’articulation.
• Lors d’un traumatisme au niveau de l’épaule, souvent par choc direct (vélo, rugby,
judo, etc.), ces ligaments peuvent être rompus et le deltoïde désinséré.
L’articulation acromio-claviculaire n’est plus stabilisée, la scapula est tirée vers le
bas par la pesanteur du poids du bras, et la clavicule est ascensionnée par les
muscles qui s’insèrent entre elle et le cou.
4. LES NERFS ET ARTÈRES DE
L’ÉPAULE

• Le nerf du deltoïde, muscle le plus puissant de l‘épaule, est le nerf axillaire ou


circonflexe. Il passe à l’arrière de la tête de l’humérus et fait ensuite le tour du
col de l’humérus.
• La principale artère de la tête de l'humérus est l'artère circonflexe, qui fait le
tour du col de l'humérus. Celle-ci peut être lésée lors des fractures céphalo-
tubérositaires, entraînant une de la tête de l'humérus.
4. LES NERFS ET ARTÈRES DE
L’ÉPAULE

• Le nerf supra-scapulaire est une branche du plexus brachial , qui vient


innerver les muscles sous-épineux et sus-épineux.
• Le nerf thoracique long , ou nerf du grand dentelet, a un rôle important de
stabilisateur de la scapula. C'est aussi une branche du plexus brachial. Il
innerve le muscle du grand dentelet, qui plaque l'omoplate contre l'arrière de
la paroi thoracique.
MOBILITÉ ARTICULAIRE

l’abduction

0° (main contre le
corps) à 180° avec
l’omoplate libre

70° quand
l’omoplate est
maintenue fixe

Face post.
Mobilité articulaire

L’ADDUCTION

ELLE EST LIMITÉE PAR LA


PRÉSENCE DU THORAX
Mobilité articulaire

RÉTROPULSION : MAINS ET BRAS VERS L’ARRIÈRE 50°

ANTÉPULSION: ELÉVATION ANTÉRIEURE 180°


Mobilité
ROTATION
articulaire

Position neutre Rotation externe Rotation interne


•rotation neutre (bras contre le corps)
•rotation externe (0 - 85°) On dirige la main vers l’extérieur avec le coude
contre le corps
•rotation interne (Ne se code pas en degré mais par rapport à la hauteur ou
l’on peut mettre sa main dans le dos ) exemple : patient avec une rotation
interne faible met sa main au niveau des fesses ou du sacrum
MUSCLES ROTATEURS INTERNES
MUSCLES ROTATEURS EXTERNES

Sous épineux

petit rond
MUSCLE ABDUCTEUR

•Abduction : sus épineux


miologie radiologique de l’épa
L'analyse est gênée en raison des superpositions Il faut repérer :

Glène (A) E
Bord axillaire de l'omoplate (B)
Bord spinal de l'omoplate (C) H
F
Epine de l'omoplate (D)
Acromion (E) G
Coracoïde (F) D
Tête humérale (G) A
Clavicule (H) C
 
B
EXAMEN CLINIQUE
INTERROGATOIRE
1. Interrogatoire
• Mécanisme de survenue
choc direct
traumatisme
lors d’activités : travail, loisirs, sports
1er épisode douloureux
• Siege :
Moignon de l’épaule
Angle supéro interne de la scapula
Inter-scapulo-vertébrale
Rechercher une origine cervicale
Face antérieure ou externe du bras
• Irradiation :
la face externe du bras jusqu’au coude
Plus rarement face postéro externe de l’avant bras
• Caractére de la douleur

Douleur inflammatoire Douleur Mécanique

• Douleur Nocturne • Douleur d’utilisations


• Douleur de repos • Douleur Diurne
• Amélioration par activité • Aggravées Par les mouvements
• Réveils nocturne • Douleur nocturnes aux
• Raideur matinale prend 1 à 2 hr mouvements seulement
•évoque une arthropathie • Dérouillage mais pas raideur
microcristalline, inflammatoire ou • évoque pathologie tendineuse
infectieuse
2- l’examen clinique :

Après l’interrogatoire, l’examen débutera par une phase


d’inspection, puis se poursuivra par
l’étude analytique des mobilités passives et actives et se
terminera par les manœuvres
dynamiques à la recherche d’une pathologie de coiffe, d’une
instabilité et ou d’une laxité.
INSPECTION :

Elle s’effectuera torse nu / côté opposé, et recherchera :

● une amyotrophie musculaire (deltoïde,


fosse sus et sous-épineuse, trapèze)
● un décollement de l’omoplate (signe de
paralysie du grand dentelé)
● une déformation des articulations acromio
claviculaire, et/ou sterno-claviculaire.
ETUDE DES MOBILITÉS PASSIVE ET
ACTIVE :

Sur les 6 mouvements simples de l’épaule, trois sont


indispensables pour établir un diagnostic.
L’élévation antérieure ou flexion, qui se mesure avec un
goniomètre par rapport à l’axe du tronc
ROTATION EXTERNE :

La rotation externe coude au corps dite rotation externe en


position 1 (notée RE1).
Celle-ci peut aussi se mesurer en 2 autres positions notées, RE2
(bras à 90° d’abduction) et RE3 (bras à 90° d’élévation
antérieure).
ROTATION INTERNE :

Qui se mesure en faisant passer la main dans le dos du


patient, et en mesurant la distance entre l’épineuse de C7 et
le pouce, ou en notant le niveau de la vertèbre atteinte.
ELEVATION ANTÉRIEURE PASSIVE :

Patient allongé, on mesure par un goniomètre par rapport à


l’axe du tronc :
●Une diminution des mobilités passives en RE,
RI et en flexion signe une capsulite rétractile.
Le reste de l’examen clinique est alors irréalisable.
●Des mobilités passives normales et une
mobilité active diminuée en flexion réalisent le
tableau d’épaule pseudo-paralytique.
• Il s’agit le plus souvent d’un problème de coiffe
des Rotateurs.
LES MANEUVRES DE CONFLITS

• Principe: réenclenché la douleur en provoquant un frottement entre l’acromion


et la partie supérieure de l’humérus.
Ex : Le conflit sous acromiale :
• lésions dégénératives de la coiffe des rotateurs ayant pour origine un conflit
répété des tendons de la coiffe avec le bec antéro-inférieur de l’acromion et le
ligament acromio-coracoïdien.
a) signe de Neer :
• on demande au patient de lever son bras
tendu , on met une main sur son épaule
et s'il y a un conflit une douleur apparaît
au delà d’une élévation de 90°.
• Montre un Conflit entre le tubercule
majeur et le bord antérieur de l’acromion
b) signe de Yocum :
le patient pose une main sur l’épaule opposée, le
coude est à 90° d’élévation, on exerce une force
vers le bas alors que le patient essaie de monter
le coude. Le test est positif si le patient ressent
une douleur.
• la main de l’épaule examinée est sur l’épaule
controlatérale et on demande au patient de
relever le coude sans lever l’épaule
• Conflit entre le tubercule majeur et le
ligament acromio coracoïdien
c) Signe de Hawkins :
• L’examinateur élève le bras du
patient à 90° d’élévation
antérieure stricte, coude fléchi à
90° et imprime un mouvement de
rotation interne à l’épaule en
abaissant l’avant bras.
• La rotation médiale amenant le
tubercule majeur sous le ligament
acromio-coracoïdien
II. LES TESTS TENDINEUX

1. Test de Jobe: tendon supra épineux :


• patient place ces bras à 90° d’élévation, les
poings fermés et les pouce vers le bas,
l’examinateur appuie sur les bras tandis que le
patient oppose une résistance.

• On demande au patient de relever les bras

• douleur et perte de force Muscle supra


épineux
2. Palm up test : long biceps
• Bras en élévation
antérieure. Le coude est en
extension supination.
• positif : une douleur la
portion longue du biceps

Chercher une atteinte du tendon du long


biceps 
Rupture du long biceps
- Boule en flexion contrariée
3. Patt: infra epineux (petit rond)
• Rotation externe, bras 90 d’abduction.
Résistance à une pression exercée vers
l’avant. (petit rond)
• On test la rotation externe lorsque le bras
est en abduction contre une force contraire.
• positif : douleur et perte de force Muscles
infra épineux et petit rond
4. Test de Gerber (Lift off test)

• Patient : main dans le dos au niveau de la ceinture

• L’examinateur décolle celle-ci en tenant le coude

• On demande au patient de tenir la position

positif: En situation pathologique, le patient ne peut


retenir sa main.

s’il n’y a aucun problème la main ne touche pas le dos


quand on la lâche, sinon elle touche le dos
CONCLUSION

• Examen clinique méthodique, rigoureux, bilatéral et comparatif des épaules


• Connaître au moins quelques tests de coiffe
• Compléter par un examen du :
 rachis cervicale
 neurologique des membres supérieurs
 Et du coude