Vous êtes sur la page 1sur 27

L’ÉCONOMIE

SOCIALE ET la GRH
Realisé par :
Zaina Ibaghlin Aimad Oubraim
Zoubida Ghatass Lahoucine Ait Ali
Ibtissam Ait Ahmed Abdessamad Bihya
Mariam Sarhan Redouane Aamrane
Ihassan Moukssi Sokayna Ait Aissa

demandé par : Mustapha Jaàd


Plan
Introduction

Définitions des concepts fondamontaux


Les atouts d’économie sociale
Les objectifes de l’économie sociale et GRH
Les acteures de l’économie sociale et GRH
Les approches d’économie sociale et GRH
Les pratiques de GRH en économie sociale
Etude de cas
Conclusion
Introduction :
 La GRH représente pour tout les organisations un enjeu de
management fondamental,si la plupart des entreprises utilisent
divers modéles et outils de GRH afin d’optimaliser l’utilisation de
leures RH, les organisations d’économie sociale semblent gérer
leur RH de manière plus intuitive et plus informelle.En effet,par
crainte de négliger leurs valeurs sociales fondamentales et donc
de perdre leur identité,les entrepreneurs sociaux sont quelque peu
réticents à utiliser les outils de gestion issus du secteur privé
classique,et de particulièrement en matière de la GRH.
Définitions des concepts
fondamentaux
L’économie sociale:

 L’économie sociale se compose


d’activités économiques exercées
par des sociétés, principalement
coopératives, des mutuelles et des
associations dont l’éthique se
traduit par les principes suivants :

 finalité de services aux membres


ou à la collectivité plutôt que de
profit.
 autonomie de gestion.
 processus de décision
démocratique.
 primauté des personnes .
Définitions des concepts
fondamentaux
La gestion des ressources humaines :
La GRH ou la gestion des ressources humaines
est l’ensemble des activites qui visent a
developper l’efficacite collective des personnes
qui travaillent pour l’entreprise.
Elle definit les strategies et les moyens en
ressources humaines , Les modes de
fonctionnement organisationnels et la logistique
de soutien afin de developper les competences
necessaires pour atteindre les objectifs de
l’entreprise.
Les atouts de l’économie social
 une économie de territoire c’est-à-dire qu’elle privilégie les activités de proximité
√ répondent aux besoins de la population
√ engendrent des créations d’emplois à un échelle locale.

 Le second atout de l’économie sociale est d’ordre culturel et politique.


√ déceptions engendrées par l’échec du socialisme autoritaire à russie
√ recul de l’Etat social européen
√ le désir de changement social qui reste présent dans la société

 un vecteur d’innovation sociale


Innovation sociale est portée par des acteurs sociaux qui se mettent en mouvement face à ce
qu’ils considèrent être une montée des inégalités dans une société marquée par l’idéologie du «
tout au marché.
√ améliorer la cohésion sociale
Les objectifs de l’économie sociale et de GRH
GRH
Économie sociale
Elle met l’homme au
centre des
préoccupation en
combinat Valoriser les Améliorer
engagement social compétence l’organisation
en la rendant
s
et initiative flexible
économique pour
promouvoir une plus
grande cohésion Faciliter
sociale, donc une Répertorier les
compétences
l’accès à
l’information
société plus
équilibrée et plus
équitable
Les acteurs de l’économie
sociale et de la GRH:

Hétérogè
ne

Tailles
divers
inégales
Les
acteurs
de
l’écono
mie
sociale
on distingue 4 catégories
• But non lucratif • SARL ou SA
• Cotisation=ressources • Les associés = les
• solidarité salariés
• Principe
collaboratif

Les
Les sociétés
mutuelles coopérati
ves

Les
Les
associatio
fondations
ns
• 2> personnes • L’engagement
• Connaissance financier
• But non lucratif • Intérêts général
• But non lucratif
Les acteurs de la GRH:
Dans une entreprise la grh n’est qu’un choix rationnel de politiques sociales
en rapport avec des objectifs internes ou des environnements contraignants c’est
aussi le résultat de jeux entre acteurs à partir des rôles,des intérêts,ou des visées qui
les caractérisent.
En interne les groupes les plus influents sont la direction générale ,la fonction RH,
l’encadrement opérationnel et les représentants des personnels.
En externe, la concurrence, les pouvoirs publics , les tutelles financières , les
partenaires économiques ou les consultants interviennent à divers degrés.
Les approches de l’économie sociale
et de GRH:
 Les approches de l’économie sociale
Principalement en distingue entre deux approches de l’économie
sociale, approche juridico-constitutionnelles et approche normative .

1. L’approche juridico-constitutionnelles

Cette approche insiste sur les formes d’organisation qui


définissent les différents secteurs d’activité économique .
L’approche juridico-constitutionnelle distingue trois forme
organisationnelles ; les coopératives ,les associations ,les
mutuelles .
 les coopératives
• La coopérative est une forme d’organisation de sociétaire.
• Fondées sur le principe de la coopération .
• A pour objectif principal de servir au mieux les intérêts
économiques de ses participants (sociétaires ou adhérents)
 Les associations

l’association est un contrat passe entre plusieurs personnes (au


moins deux ) qui décident de mettre en commun leurs connaissances
ou leurs activité pour réaliser un projet collectif dans un but autre que
le partage de Bénéfices.

 Les mutuelles

L’objectif principal de cette organismes est la protection des


membres de toutes les menaces qui les guettent dans leurs
environnement .
Ex; la caisse national de sécurité social(CNSS) , la caisse nationale
des organismes de prévoyance sociale (CNOPS)….

2. L’approche normative
l’approche normative consiste à définir l’économie sociale par les
principes éthiques qu’elle met en avant dans son fonctionnement et
qui distinguent ainsi ce fonctionnement de celui que nous pouvons
constate dans les autres secteurs d’activité économique.
 Les approches de gestion des ressources
humaines :

Les signification
approche
s
Application du droit du travail ,des
Les approches légalisation sociales (gestion des salaires ,
administratives des statuts des barèmes ,etc.) et des
subsides à l’emploi.
Analyse des organisations au niveau des
Les approches éléments tant formels qu’informels
sociologiques (acteurs , logique, jeux de pouvoir,
conditions de légitimité, leadership…
Elaboration d’outils basés sur les
Les approches dimensions psychosociales de relation de
psychosociales travail (motivation et autonomie des
travailleurs, bien-être au travail
 Les pratiques et les expériences GRH
par les valeurs en entreprises sociales :


Donner du sens

Il est directement lié à la satisfaction de l’individu par le


développement de son potentiel, de ses compétences et
de ses intérêts qui lui permettent d’atteindre ses objectifs.
Synthèse des satisfactions et insatisfactions
des salariés des deux entreprises :
• Garder son personnel
• Leviers et modèle de
mobilisations :
 Les pratiques de GRH dans
le respect de la finalité
sociale :

Equilibre entre la réalisation des


objectifs sociaux et la nécessité de
se développer.
Etude de cas: coopérative
agricole EL M’HAZEM
Les questions de guide
d’entretien

Quelles sont vos missions dans le


cadre d’économie sociale?

Comment vous gérez votre


organisation afin de réaliser vos
missions?
Quelles sont les objectifs les plus
importants que votre service
ressources humaines cherche à
atteindre?
Quelles sont les difficulté que vous
rencontrez avec votre personnel?
Question 1:
 Quelles sont vos missions dans le cadre d’économie
sociale?

Les missions principales de la coopérative dans le


cadre d’économie sociale sont :
Question 2:
 Comment vous gérez votre organisation afin de
réaliser vos missions?
Question 3:
 Quelles votre sont les objectifs les plus importants
que votre service ressources humaines cherche à
atteindre?

 Les objectifs de la coopérative se résume dans la


création d’une valeur ajoutée pour cette région par
ses propres collaborateurs qui sont la population de
Taroudant autre que découvrir les compétences et
les inspirations des membres actifs .
Question 4:
 Quelles sont les difficultés que vous rencontrez
avec votre personnel?

l'éducation, la formation et l'information : il


s'agit de la formation due aux coopérateurs,
gestionnaires et employés et de l'information
nécessairement mise en place au profit du
grand public
 Conclusion :
Pour répondre à la question relative à l’importance du
management par les valeurs dans la GRH dans les entreprises
d’économie sociale , nous avons d’abord montré l’importance
et la spécificité du capital humain dans les entreprises
d’économie sociale. En effet pour tenir face à des entreprises
plus fortes , l’entreprise d’économie sociale doit pouvoir
compter sur un capital humain spécifique qui puise sa force
dans les valeurs alternatives qu’il développe. Pour cela
l’entreprise d’économie sociale doit surmonter un véritable
paradoxe.

Nous nous sommes appuyés sur plusieurs lectures


exploratoires pour mettre en exergue ce paradoxe . Les
entreprises sociales développent des projets innovants et
apportent des réponses créatives à la société. Cependant cette
progression risque d’avoir un énorme impact sur la GRH ,
surtout à l’heure de se mettre en concurrence avec d’autres
acteurs économique pour trouver les moyens de financement
ou pour s’adapter aux nouveaux cadres législatifs.