Vous êtes sur la page 1sur 7

Audit du climat social au sein de

LAFARGE Maroc
• Plan
 Problématique et contexte de l’étude
 Méthodologie de recherche
 Résultat de l’étude
 Recommandations
Problématique et contexte de l’étude

• Contexte de l’étude
Autant de question cruciales qui permettant aux auditeurs
d’analyser le climat social au sein d’une entreprise.

Les salariés sont-ils satisfaits de leurs managers directs ?


Sont-ils en accord avec les stratégies de l’entreprise ?
que pensent les directeurs du niveau de responsabilités de
leurs salariés ?
Quelles est l’ambiance qui règne au sein de l’entreprise ?
Problématique :

• C’est dans ce contexte alors que le


questionnement initial qui guidera notre
mission s’exprime comme suit:
Quelle est la nature du climat social au sein de
LAFARGE ?
Méthodologie de recherche
• L’échantillon étudié :
12 entretiens individuels semi directifs auprès
de cadres de direction, d’ingénieurs et des chefs
de services/division sur le site de Casablanca.
• Aperçu de guide d’entretien:
Résultat de l’étude
• Profile des répondants : Les répondants sont principalement des
hommes (58% de l’échantillon). Plus de 80% des répondants ont un niveau d’étude avancé :
bac +3 et bac +5.La majorité des interviewés ont une expérience assez modeste au sein de
LAFARGE de moins de 5 ans.

• Conditions de travail : Cette dimension a été largement évoqué par


l’ensemble de nos interviewés (100%). Presque tous les répondants ont décrit leurs milieux
de travail de la même façon, nous avons pu dégager les standards D’aménagement de leurs
espace de travail (salle aérée et régulièrement propre, bureau, ordinateur, casier à clé,
climatiseur, absence de bruit et d’odeur gênantes, luminosité suffisante…).

• Rémunération : En totale, nous pouvons conclure que 9 sur 12 répondants


sont leur rémunérations. Les 3 personnes ayant déclarées insatisfaction l’expliquent par une
faible évolution des salaires Depuis leur intégration au sein LAFARGE, une absence d’équité
en externe en comparaison avec les salaires des employés chez les concurrents, parfois
même eninterne par rapport à leurs collègues
Recommandations
• La politique de rémunération ne plait pas à
tous le monde, des initiatives destiné à
reconnaitre et à récompenser chacun en
comparaison avec ses pairs et subalternes et
l’alignement des niveaux de salaires avec ceux
du marché sont fortement recommandées.

Vous aimerez peut-être aussi