Vous êtes sur la page 1sur 34

AUDIT SOCIAL

Encadré par:LOUMMOU
Réalisé par:NAJIM Bouchra Brahim
LAMRABET Oussama
Comment l’audit social
améliore la performance
des entreprises?
Plan
Axe 1:l’approche conceptuelle et théorique de
l’audit social
A)Histoire et définition
B)les champs d’applications
C)les zones de risques
Axe 2:la démarche et les outils de l’audit social
A)La démarche de l’audit social
B)Les outils utilisés par les auditeurs sociaux
Axe3:un cas pratique de l’audit social au maroc
l’approche conceptuelle et théorique de
l’audit social
A)Histoire et définition

National City Bank de


NEW YORK 1964
Fondateur de l’audit social
et le créateur de l’Institut
International de l’Audit
Social (IAS)

RAYMOND VATIER
Selon Raymond VATIER (1988), c’est « à la fois un
instrument de gestion et de direction et une démarche
d’observation, qui, à l’instar de l’audit financier et
comptable dans son domaine, tente à estimer la capacité
d’une entreprise et organisation, à maîtriser les problèmes
humains et sociaux que lui posent son environnement et à
gérer ceux qu’elle suscite elle-même par l’emploi du
personnel nécessaire à son activité ».
Sylvie Guerrero (2008) a complété la première définition de
l’audit social,selon lui il « constitue un véritable outil de
management pour les responsables des Ressources Humaines,
puisqu’elle donne les moyens de comprendre les difficultés sociales
qui surviennent dans une entreprise, et de prendre les mesures
correctives nécessaires pour les résoudre ».

Crée en 2011 par


BENTALEB Chafik
Les champs d’applications

Pour assurer une bonne gestion des


ressources humains, les entreprises et les
organisations doivent procéder à un audit
des politiques de gestion des emploi, de
rémunération, de formation et sociales.
L’audit d’emploi :
L’auditeur s’intéresse essentiellement à trois types de
l’emploi, à savoir :
 Audit de recrutement : qui consiste à déterminer
l’efficacité et l’efficience des procédures et politiques des
recrutements.
 Audit de la gestion des carrières : dans le but est
d’atteindre le meilleur équilibre entres les hommes des
structures, les attentes à l’égard du travail et les aspirations
des personnels.
 Audit de la gestion prévisionnelles de l’emploi : qui vise à
améliorer la mise en œuvre du plan stratégique de
l’entreprise.
Audit de la rémunération :
La mission d’audit consiste à améliorer la gestion de système de
rémunération. D’où la nécessité d’un audit de :
l’audit de la pollitique de rémunération : Le rôle de
l’auditeur consiste à tester trois dimension (l’équité interne, la
compétitivité externe et l’économie de l’entreprise)
L’audit de la masse salariale : les missions d’audit
s’intéressent essentiellement à évaluer la masse salariale en respectant les
engagements financières de l’entreprise et la situation du marché de
travail.
L’audit de la structure salariale : Permis à l’auditeur de
juger la capacité d’une structure salariale à atteindre les objectifs en
matière d’attraction, de conservation et de motivations de son patrimoine
humain,
 Audit de la formation : permettant de mettre en
lumière les objectifs non atteints, de contrôler la
conformité du système de formation et d’assurer
que ce dernier a bien intégré les évolution
stratégique de l’organisation.

 Audit du climat social : qui permet d’établir un


constat des problèmes sociaux, risque
psychosociaux et managériaux.
Principales zones de risques faisant
l’objet d’un audit social
Un risque social est définie comme
«l'ensemble des facteurs internes ou externes à
l'entreprise d'origine humaine, sociale,
économique,l’égislative, politique, liés à la
communication de l'entreprise ou des médias
susceptibles d'affecter temporairement,
durablement, voire définitivement le
fonctionnement de l'entreprise »
 Légaux : risques de non-conformité, conflits
sociaux…
 Concurrentiels : manque d’attractivité, recrutement
inefficace, besoins en compétences rares…
 Lies aux compétences : inadaptées qualitativement
et quantitativement, encadrement mal formé…
 Démographiques : expertise non partagée,
dégradation du climat social…
 Sociétaux : risques d’image…
 Financiers : pilotage insatisfaisant de la masse
salariale, gestion sociale inefficace…
la démarche et les outils de l’audit
social
A)La démarche

Les
Recueil L’analyse La L’ recommanda
d’informatio des vérification évaluation tions
n informations
B) Les outils
Les outils en amont de la mission
Questionnaire de prise de connaissance
La prise de connaissance est l’une des étapes les plus importantes d’une
mission d’audit. Sa durée varie en fonction de différents éléments :
complexité du sujet,profil de l’auditeur, existence d’audits antérieurs

SOURCE:Audit Social,Igalens et Peretti


Questinnaire de contrôle interne

Le QCI comporte cinq questions fondamentales qui permettent de regrouper l’ensemble

des interrogations concernant les points de contrôle :

 Qui ? Questions relatives à l’opérateur qu’il faut identifier avec précision pour

déterminer quels sont ses pouvoirs. Pour répondre à ces questions, on utilise les

organigrammes hiérarchiques et fonctionnels, les analyses de postes...

Quoi ? Questions relatives à l’objet de l’opération, quelle est la nature de la tâche,

quelle est la nature du produit fabriqué, du contrôle.

 Où ? Concerne les endroits où se déroule l’opération.

 Quand ? Questions relatives au temps : début, fin, durée, périodicité...

 Comment ? Questions relatives à la description du mode opératoire, comment se

réalise la tâche.
exemple

SOURCE:Audit Social,Igalens et Peretti


Les outils utilisés pendant la mission
L’entretien
c’est d’obtenir des informations précises sur des
données, des process, des habitudes de travail, des
perceptions...

Entretien individuel Entretien en groupe


Flows-chart(diagramme de circulation)
Visualiser le flux de traitement de l’information et des documents.

SOURCE:Audit Social,Igalens et Peretti


Tableau de bord social
Est un outil de pilotage de RH et
d’aide à la décision.
effectifs Démographie,âge,sexe
Compétence.....

Rémunération Système de
rémuniration,fixe ou
variable
Analyse individuelle et
collective pour pilloter
les salaries,avantages....
Climat social Coflits
Risques sociaux
Le bilan social
Est un document riche d’information établée sur 3 ans
Etude de cas : L’audit social au sein des
établissement de crédit
présentation de l’échantillon
Etablissements de crédit Nombre d’entreprises Pourcentage Echantillon

Etablissements de crédit agréés 19 22,62% 5


en qualité de banques

36 42,85% 9
Etablissements de crédit agréés en qualitéde
sociétés de
financement

Banques off shore 6 7,14% 1

Sociétés intermédiaires en 10 11.91% 2


matière de transfert de fonds

Associations de micro-crédit 13 15,48% 3

TOTAL 84 100% 20
Nombre des entreprises faisant appel à un cabinet d’audit

NON OUI
Entreprises faisant appel à un cabinet d’audit

Nombre 0 20
Raisons d’appel du cabinet d’audit

Audit social Audit comptable Audit des procédures Audit efficacité

Nombre 0 20 6 3
Etablissement de crédit adoptant des stratégies de l'audit
social

NON OUI
Etablissement de crédit adoptant des stratégies de l'audit social

Nombre 5 15
Conformité de l'audit social aux réglementations

NON OUI
Application de l’audit social et conformité avec la réglementation

Nombre 0 20
L’audit social participerait à la progression des ressources
humaines.

Audit social participe Audit social ne participe pas à la


activement progression

Nombre 15 5
Tableau croisé pratique de l’audit social et
progression des RH

Pratiquent l’audit social Ne Pratiquent pas l’audit social

Audit social participe ***************


activement

Audit social ne participe *****


pas à la progression
L’audit social aurait un impact sur la performance de l’entreprise

Audit social a une incidence sur la Audit social n’a pas une
performance Incidence

Nombre 15 5
Tableau croisé pratique de l’audit social et
performance de l’entreprise
Pratiquent l’audit Ne pratiquent pas
social
l’audit sociale
Audit social a une ***************
incidence sur la
performance

Audit social n’a pas une *****


incidence sur la
performance
L’analyse des résultats
• L’audit social est axé beaucoup plus sur les aspects de
conformité, que sur les aspects efficacité, en effet la totalité des
banques interrogées optent pour ce type d’audit.
• Les établissements de crédit marocains font généralement appel
à des cabinets pour l’audit comptable et celui des procédures.
• Les établissements de crédit interrogées considèrent que
l’intégration d’une fonction audit social au sein de leurs
organisation leurs serait d’une très grande utilité puisqu’ils ont
une vision positive sur l’impact de cette fonction sur les
ressources humaine et sur le développement et la progression de
leurs activités.
Bibliographie
Les ouvrages:
CANDAU Pierre, « Audit social », Vuibert Gestion,1985
IGALENS Jacques et PERETTI Jean-Marie, « Audit social
», Eyrolles, Collection Ressources Humaines, 2008
GUERRERO Sylvie, « Les Outils des RH », Dunod, 3ème
édition, 2009
Les revues:
REMSES
http://revues.imist.ma/?journal=REMSES&page=index
N°3,2016