Vous êtes sur la page 1sur 6

Filtration des eaux potables 

• La filtration est un procédé de
séparation permettant de séparer les
constituants d'un mélange qui possède
une phase liquide et une phase solide au
travers d'un milieu poreux. L'utilisation
d'un filtre permet de retenir les particules
du mélange hétérogène qui sont plus grosses
que les trous du filtre
• . La filtration par média filtrant est très efficace pour résoudre
de nombreux problèmes de traitement de l'eau : chlore,
correction de pH, fer, particules en suspension...
• Les plus utilisés sont le sable et le charbon actif, mais il existe
également le calcite et le sable Birm. Chaque média filtrant a
une fonction particulière dans le traitement de l'eau :
• Le charbon actif absorbe le chlore, les matières
organiques.
• Le sable et l'anthracite filtrent les sédiments.
• Le calcite et le corosex corrigent le pH de l'eau.
• Le sable vert au manganèse détruit le fer,
• Le sable Birm détruit le fer et le manganèse.
• Le manganèse, l'hydrogène sulfuré et l'ozone résiduel.
• Présentation des médias filtrants : le sable
et le charbon actif Le sable comme média
filtrant Le sable est le moyen le plus simple de
filtrer une eau puisqu’il s’agit d’un élément
naturel, disponible en grandes quantités et
totalement inoffensif pour l’environnement. Il
suffit de choisir un sable plus ou moins fin pour
obtenir une filtration plus ou moins fine sans
avoir à aménager plusieurs étages de filtration.
• . Un filtre à sable est constitué par une couche de sable de
qualité adéquate, à travers laquelle l'eau circule à vitesse
relativement faible. Le filtre à sable purifie l'eau de trois
manières différentes : La filtration permet d’intercepter les
dernières particules visibles à l’œil nu de l'eau à traiter.
• Par contre, les virus et bactéries peuvent toutefois passer au
travers des filtres c'est pourquoi l'étape finale de désinfection
est obligatoire. Le charbon actif comme média filtrant Le
charbon est employé comme filtre depuis l'antiquité sous la
forme de noir de filtration obtenu à partir d’os et de bois.
Depuis, on a fait des progrès le charbon issu de la pyrolyse de
divers végétaux (bois, coques et noyaux de fruits…) est rendu
actif par un procédé d’élimination des goudrons qu’il contient
(les goudrons sont ce qui brûle dans le charbon employé en
chauffage ou en barbecue).
• Les filtres à charbon actif ont une construction similaire à celle des filtres à
sable, on dispose le charbon actif en lit et on filtre l'eau polluée. Ceux-ci sont
utilisés pour filtrer la matière organique ou les métaux lourds (BTEX, PAK et
chlorophénols). Selon la finesse de sa réalisation, le charbon actif peut
retenir des particules fines et même très fines jusqu’aux gaz contenus dans
l’air. C’est pourquoi on emploie le charbon actif, aussi bien dans la filtration
de l’eau que dans les filtres HEPA anti-odeurs et pour les masques
respiratoires. En filtration de l’eau, le charbon actif retient toutes les
particules (de 10 à 1 ou 2 nanomètres), c’est-à-dire le chlore, les pesticides
et les composés organiques qui donnent à l’eau goûts et odeurs.
Applications de l'ozone Eau potable Grâce à ses excellentes qualités de
désinfection et d'oxydation, l'ozone est énormément utilisé pour
le traitement de l'eau potable. L'ozone peut être utilisé pour différents
objectifs dans les systèmes de traitement, tels que pour une pré-oxydation,
une oxydation intermédiaire ou une désinfection finale. Généralement, il est
recommandé d'utiliser l'ozone pour la pré-oxydation, avant un filtre à sable
ou un filtre à charbon actif (GAC). Après l'ozonisation, ces filtres peuvent
éliminer la matière organique restante .

Vous aimerez peut-être aussi