Vous êtes sur la page 1sur 36

Nerf trijumeau

• Nerf trijumeau= V ème paire crânienne


• Plus volumineux nerf crânien
• Nerf mixte assurant la sensibilité
principalement de l’hémiface homolatérale et
la motricité des muscles masticateurs
homolatéraux
• Posssede des neurofibres sensorielles et
secretoires
• Origine apparente au niveau du TC
• Racines périphériques et territoires
d’innervation sensitive
• Ganglion de Gasser
• Racine motrice et territoire d’innervation
• Organisation nucléaire au niveau du tronc
cérébral
• Efférences ascendantes
Anatomie descriptive
• Emerge de la face latérale du pont a la
jonction du pont et du pedoncule
cerebelleux moyen

• Racine motrice émerge médialement par


rapport à la racine sensitive
Origine au niveau du TC
• Face antérieure du TC
• Application:
compression par une Artère cérébelleuse supérieure
boucle vasculaire le plus
souvent de l’artère Nerf trijumeau

cérébelleuse supérieure
pouvant être Tronc basilaire
responsable de
névralgie.
Origine au niveau du TC
• Coupe horizontale

Nerfs trijumeaux

Tronc cérébral
Trajet- Rapports
I. Dans la fosse cranienne posterieure
• Transverse la citerne ponto-cerebelleuse

• Se dirigent en avant et en haut vers la fosse


trigeminale de la partie petreuse de l’os
temporal
Le nerf repond
• En bas: au sinus petreux inferieur, aux arteres
labyrinthique et cerebelleuse moyenne;
• En haut: a la tente du cervelet
a l’artere cerebelleusse superieure
au nerf trochleaire
• Medialement: a l’artere basilaire et au nerf abducens (VI)
• Lateralement: au nerf facial (VII) et vestibulo-cochleaire
(VIII)
II. Dans la fosse cranienne moyenne
Le nerf trijumeau presente le ganglion trigeminal situe dans le
cavum trigeminal
a) Le ganglion trigeminal 6
-est semi-lunaire a concavite posterieure
-de son bord convexe naissent les trois branches du nerf triumeau
-est vascularise par les rameux de l’artere carotide interne, de l’artere meningee
moyenne et de l’artere meningee accesoire.
b)Le cavum trigeminal
-est un diverticule de la duremere qui engaine le ganglion trigeminal et ses
branches jusqu’aux foramens craniens
-est en rapport avec les nerfs grand et petit petreux en bas
le sinus caverneux medialement
le lobe temporal en haut 8.
- La racine motrice est contre le ganglion trigeminal; parfois il traverse la lame
inferiure de la dure-mere 6
Branches terminales
• 3 branches: nerf ophtalmique (V1)
nerf maxillaire (V2)
nerf mandibulaire (V3)
Nerf ophtalmique (de Willis)
• Se detache de l’angle medial du ganglion trigeminal
• Il parcourt la paroi laterale du sinus caverneux au des sous du
nerf abducens (VI)
• Se divise en 3 branches terminales: nerf lacrymal
nerf frontal
nerf naso-ciliaire
Les branches collatérales
• Le nerf tentoriel (nerf recurrent d’Arnold)
• Les rameaux meninges
• Les nerfs naseaux latereaux post-sup
• Le rameau nasal lateral post-inf
• Le nerf naso-palatin (ou incisif)
• Le nerf pharyngien
Branche terminale
• Nerf infra-orbitaire
-se divise en rameaux palpebraux inferieurs
nasaux externes
nasaux internes
labiaux superieurs
ANATOMIE

. 2 fosses nasales
. 2 x 4 sinus de la face
. 1 pyramide nasale ostéo-cartilagineuse.

nez sinus 1 15
LES FOSSES NASALES
Situation :entre la base crâne en haut
la cavité buccale en bas.
les orbites et les sinus maxillaires et ethmoïdaux de
chaque côté.

nez sinus 1 16
LES FOSSES NASALES
• Plancher horizontal = palais osseux
• Toit = lame criblée de l’ethmoïde
très fine

filets olfactifs
• Cloison, médiane
• Paroi externe : 3 cornets de chaque côté (inférieur,
moyen et supérieur) , rapport avec les sinus
ethmoïdaux et frontaux.
• En avant: pyramide nasale  vestibule nasal
• En arrière: les choanes  cavum
nez sinus 1 17
Les choanes
s’ouvrant dans
le
rhinopharynx

nez sinus 1 18
Important :
le trajet d’un instrument, d’une aspiration, d’une
sonde (naso-trachéale ou gastrique) est

HORIZONTAL
et ANTERO-POSTERIEUR
parallèle au plancher des fosses nasales +++

nez sinus 1 19
La pyramide nasale ostéo-cartilagineuse
• squelette osseux :
Les os propres du nez
Branches montantes du maxillaire
La cloison nasale osseuse

• armature cartilagineuse :
2 cartilages triangulaires
2 cartilages alaires
cloison cartilagineuse.

20
La pyramide nasale ostéo-cartilagineuse

. 2 cartilages triangulaires
. 2 cartilages alaires.

23/03/2009 nez sinus 1 22


LES SINUS PARANASAUX
SINUS = CAVITÉ
4 sinus (ou groupes de sinus) par côté : cavités
annexes des fosses nasales

– 2 sinus maxillaires
– 2 labyrinthes ethmoïdaux
– 2 sinus frontaux
– 2 sinus sphénoïdaux.

nez sinus 1 23
ostia des sinus maxillaires .

nez sinus 1 24
Les relations entres les sinus et les fosses
nasales
• drainage dans les fosses nasales par un orifice
naturel réduit : l’ostium sinusien.
• situés dans :
– Le méat moyen pour le sinus frontal, les cellules
ethmoïdales antérieures et le sinus maxillaire.
– Le méat supérieur pour les cellules ethmoïdales
postérieures
– La gouttière sphéno-ethmoïdale pour le sphénoïde.

nez sinus 1 25
La vascularisation des fosses nasales
• très riche +++
• Artère carotide externe par :
– artère sphéno-palatine, branche terminale de
l’artère maxillaire interne.
– artère faciale, branche de la carotide externe
• Artère carotide interne:
-artères ethmoïdales antérieures et
postérieures

nez sinus 1 26
La vascularisation des fosses nasales

zone de confluence de la cloison, fragile chez


l’enfant ou le vieillard:
la tache vasculaire +++
le lieu privilégié de saignement dans les fosses
nasales.

nez sinus 1 27
La vascularisation des fosses nasales paroi
externe

1 et 3 : artères ethmoïdales
antérieure et postérieure
2 artère ophtalmique
4 artère sphéno-palatine
5 trou sphéno-palatin
6 artères du cornet moyen
7 artères du cornet inférieur
8 artère palatine supérieure

nez sinus 1 28
La physiologie des sinus.

– alléger les os de la face (par rapport à une


structure pleine)

– drainage muco-ciliaire.
– défense immunitaire locale
– ventilation de la muqueuse
– Maintien d’une équipression

nez sinus 1 29
La physiologie des fosses nasales :
la fonction respiratoire

• Le réchauffement de l’air
• Le contrôle du débit aérien
• L’humidification de l’air
• La filtration de l’air
• La fonction de défense locale

nez sinus 1 30
La physiologie des fosses nasales
• réchauffement de l’air
– riche vascularisation qui apporte de la chaleur
• débit limité par
– L’anatomie des fosses nasales : la forme des
cornets
– La congestion de la muqueuse :
• Soit physiologique
• Soit réactionnelle à une irritation : par exemple,
l’obstruction nasale de la rhinite

nez sinus 1 31
La physiologie des fosses nasales
• Humidification
– dépendance de glandes séreuses de la pituitaire.

– L’air inspiré se charge d’humidité au passage

– commandées par le système nerveux autonome


para-sympathique.

nez sinus 1 32
La physiologie des fosses nasales
• La filtration
– film de sécrétions séreuses (liquides : humidification) et
muqueuses (épaisses : collantes)
– régime aérien turbulent à cause des cornets
– particules collées sur les parois des fosses nasales en les
percutant.
– cellules ciliées éliminent les différentes particules
(poussières, allergènes, virus, bactéries, etc…)

nez sinus 1 33
La physiologie des fosses nasales

• défense locale immunologique :


– présence d’IgA sécrétoires dans le film muqueux
– Les IgA S inactivent les particules virales et bactériennes, les
empêchant de créer des infections.

• défense locale mécanique :


– film de sécrétions
– éternuements se produisent à partir d’une irritation de la
pituitaire (innervée par une branche du nerf trijumeau).
Mécanisme réflexe automatique complexe.
expulsion d’éventuel corps étranger ou de produit irritant.

nez sinus 1 34
La physiologie des fosses nasales :
la fonction olfactive

• premier nerf crânien


• La zone olfactive est la tache jaune.

nez sinus 1 35
Physiologie de l’olfaction
• L’épithélium olfactif.
• récepteurs situés sur les touffes de cils des
neurones olfactifs primaires
• Les neurones olfactifs primaires

nez sinus 1 36